Chance du débutant - feat Thanatos [0.0]

 :: New-York City :: Le Bronx Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 17 Fév 2017 - 13:41
chance du débutant
FEAT UNE POUBELLE
Trois heures qu’il gambadait entre les ruines du Bronx, trois heures qu’il crevait de chaud sous le soleil avec son uniforme complet. Treillis noir, veste de la même couleur et tee-shirt tout aussi sombre. Franchement les supérieurs abusaient sérieusement en leur demandant de patrouiller en uniforme complet. Comme si le tatouage ne suffisait pas à faire comprendre qu’ils étaient de la Garde Royal. Ca faisait maintenant presqu’une heure qu’il sautillait sur place en espérant que son envie de pisser disparaisse, mais rien n’y faisait. Un regard à droite, un regard à gauche et il ralentit afin que personne ne remarque son absence. Ce n’était pas comme si les soldats faisaient vraiment attention les uns aux autres tant qu’il n’y a pas d’attaque. Il se glisse alors subrepticement dans une ruelle déserte afin de soulager sa vessie malmenée.

Il pose ses yeux sur un énorme poubelle et il se décide. Un soupire d’aisance passe ses lèvres lorsqu’enfin il peut uriner sur le conteneur. L’odeur de la nourriture décomposée et tout autre déchet qui pullulent dans les poubelles l’aurait dégoûté en temps normal, mais à cet instant peu importe la puanteur, peu importe qu’il se trouve en territoire ennemi sans la moindre protection, à cet instant, il n’a jamais été aussi heureux de pissé. La prochaine fois il écoutera Banjo quand elle lui dira d’aller aux toilettes avant de partir.

Je t’avais dit d’y aller avant de partir et qu’est-ce que tu m’avais répondu ?
- Là maintenant je m’en fous.
- ‘Mais ça va ouai, je suis pas un gosse, je peux bien pisser quand je veux, t’es pas ma mère.’ Franchement tu es pire qu’un gosse.

Banjo soupire en entendant son lié remonter sa braguette avec un large sourire soulagé. Elle secoue la tête en voyant l’air fier qu’il affiche à sa remarque, bien sûr qu’il est fier de se comporter comme un gamin, c’est un véritable gamin cet idiot. Banjo renifle alors l’air afin de rechercher le groupe de soldats qu’ils viennent de quitter, mais son museau trouve une toute autre odeur, une odeur qu’elle ne connait et pas une bonne odeur. Elle se retourne et se met à grogner.

Ca va pas mieux toi, tu grognes sur les poubelles maintenant ?
- La ferme il y a quelqu’un … Écoute.

Haussement de sourcils, il n’entend rien, pas le moindre chuchotement.

J’entends rien …
- La ferme.

Il allait lui rétorquer un “Mais la ferme toi-même sale folle.” lorsqu’enfin il entend des voix s’approcher. Est-ce sa faute s’il est à moitié sourd franchement ? Il se planque finalement derrière la poubelle, sortant son arme de son holster en attendant que les voix soient suffisamment proche pour qu’il puisse les mettre en joug. Enfin. Il se relève, arme en main, prêt à tirer.

On ne bouge plus.

cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév 2017 - 22:02
chance du débutant
FEAT UN BON À RIEN
Thanatos n'aimait pas les jours monotones, il se lassait vite d'un peu tout. Aujourd'hui, il n'avait pas envie de rester enfermé à jouer au Cluedo, ou juste rester dans Brooklyn. De ce fait, il avait décidé de faire un petit tour dans le Bronx en compagnie de Nyx. Vu que c'était la zone la plus dangereuse de New-York, c'était facile de voir de l'action, de la diversité. Bref, on ne s'ennuyait jamais dans le Bronx ! C'était un peu l'échappatoire du jeune dieu de la mort. Il aurait pu y vivre, ça aurait été plus simple, mais il préférait se laisser le plaisir pour quand il le voulait vraiment, et rentrer chez lui quand il avait envie d'être tranquille.

Le petit hérisson n'avait pas rechigné, comme son lié, elle s'ennuyait assez vite et adorait découvrir de nouvelles situations. C'était un peu deux sales gosses qui ne savaient pas se satisfaire de ce qu'ils avaient déjà. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent en chemin pour le royaume des Duès, plongés dans un grand débat sur la glace à la framboise. C'était difficile pour chacun de caser un mot, puisque tous deux voulaient absolument exprimer leur point de vue sans attendre. Parfois on se demandait comment ils arrivaient à communiquer, mais au final ils trouvaient une harmonie.

Le parcours vers le Bronx ne fut pas reposant, mais le duo avait l'habitude de s'y rendre, y allant plusieurs fois par semaines. Ils ne sentaient pas vraiment de pression sur ce trajet, c'était un peu comme celui pour aller à l'école, qu'on connaît par cœur. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent à errer dans les rues du monde des criminels, tout en discutant d'un nouveau sujet : la moustache du colonel Moutarde. Pourtant, leur errance fut interrompu par une voix, qui ne leur était absolument pas familière, mais en même temps ils ne parlaient pas à grand monde. Ils s'étaient bien attendu à croiser des gens, ce qui est logique dans un quartier, mais c'était la phrase, et la silhouette sortie de derrière une poubelle, qui les avait fait s'arrêter.

L'inconnu pointait une arme sur eux, c'était devenu rare dans cette nouvelle ère. Les gens préféraient utiliser leurs pouvoirs. Isak n'avait pas trop le choix, s'il avait voulu tenir une quelconque arme il n'aurait pu poser que quatre doigts maximum dessus, ça devenait un peu compliqué. Un rictus se dessina sur les lèvres du petit dieu, ou plutôt démon. Nyx comprit ce qui allait suivre et à peine eut-il commencé à se pencher qu'elle se réfugia sur sa nuque, alors qu'elle était sur son épaule auparavant, puis descendit vers sa capuche. En général, lorsqu'ils se rendaient dans le Bronx, Thanatos mettait ce genre de vestes avec capuche, ou un sweat-shirt quelconque, pour que le petit hérisson puisse s'y réfugier en cas de combat. Après tout, avec ses épines, c'était assez dur de se mettre ailleurs tout en restant protégé, et Isak ne voulait l'exposer à aucun danger.

Une fois qu'il sentit son petit poids dans la capuche, il se pencha complètement et se mit à courir vers l'arme pointée devant lui. Il zigzaguait pour rendre la visée plus difficile, et peut-être que le soldat en face de lui ne s'attendait pas à cette résistance, ou juste n'en eut-il pas le temps, le philia l'ignorait, mais il l'atteint assez rapidement et sans escarmouche, puis posa sa main complète sur la pointe du canon, posant ses cinq doigts sur le reste de l'arme.

- Tu veux jouer?

Une fois cela fait, il se recula d'un bond et sourit à nouveau. L'arme commençait déjà à noircir. C'était aussi ça qu'il aimait avec ce pouvoir. C'était simple et efficace, à condition d'arriver à toucher ce qu'il souhaitait. Pourtant, il fut seulement d'humeur joueuse ce jour-là, car il évita soigneusement de toucher les doigts de l'ennemi. Nyx, sentant que son lié n'était plus en mouvement, se risqua à escalader un peu son refuge pour mettre la truffe dehors et observer ce qui se passait.

- Qu'est ce que tu vas faire maintenant ? Il n'a plus d'arme mais c'est toujours un Agapè.
- On va juste s'amuser un peu.

À ces mots, le petit hérisson poussa un soupir et retourna se nicher dans la capuche. Quand Thanatos était comme ça, ce n'était pas la peine de lui parler, et pour la déesse de la nuit, se taire était assez compliqué. Isak, lui, n'en fit pas cas. Il était habitué à désespérer son amie et ça l'amusait plus qu'autre chose. Ça leur faisait des discussions en plus, alors il n'y avait pas de quoi se plaindre selon lui. Il se pencha à nouveau et écarta ses jambes, prêt à tenter d'esquiver une attaque. Il ne connaissait pas l'Agapè, il ne savait même pas son nom, ni de quoi il était capable, mais c'était ce qui rendait le jeu amusant.

- Alors, qu'est ce que tu vas faire maintenant?

Puis Nyx cria depuis la capuche :

- Et tu t'appelles comment ?
- Ah oui, j'oublie les bases. Comment t'appelles-tu et qu'est ce que tu vas faire maintenant?

D'un coup, le petit dieu avait perdu tout air effrayant, réalisant son oublie, il ressemblait juste à un gosse qui réalise qu'il n'a pas fait ses devoirs. Cependant, il quitta vite cet air, qui lui était plus naturel, pour reprendre son rictus et attendre les réponses. Il ne devait pas oublier son rôle. Là, tout de suite, il n'était pas Isak, il était Thanatos, le Dieu de la Mort, accompagné de sa charmante amie, Nyx, la Déesse de la Nuit, et cet Agapè ne pouvait rien face à un couple divin.”

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Fév 2017 - 18:12
chance du débutant
FEAT UNE POUBELLE
Ce n'était qu'un gamin, un peu plus âgé que son propre fils, Elis était incapable de faire du mal aux gosses, même si celui-ci semblait être un Philia et que sa profession ne lui impose de le ramener de force à Manhattan, car ils n'y a que deux raisons pour lesquelles ils pourraient se trouver dans le Bronx, soit il était ici pour jouer les rebelles en se baladant dans une zone interdite, soit il était un Dué qu'il devait de toute façon arrêté. Difficile à dire, ce n'est pas comme s'il connaissait la liste des ennemis au pouvoir par coeur. Les cicatrices sur le visage du gamin était plutôt remarquable et ça ne lui disait pourtant rien. Surement encore un de ces gamins qui veut s'aventurer dans le Bronx pour ensuite aller le raconter à ses amis, quelle bande de petits cons, les jeunes de nos jours. Elis espérait sincèrement que Xiél ne deviendrait pas un gamin de cette trempe et qu'il écouterait plutôt les sages conseils de son père quand il lui dit de ne pas foutre un pied dans ce quartier.

"Ecoute gamin …"

Trop tard, le voilà déjà à ses pieds et une main sur son arme. Putain c'était qui ce sale gosse ? N'avait-il pas compris qu'il était un Agapè ? Pourtant l'uniforme noir ne trompait pas. Treillis noirs, vestes militaires camouflage gris et rangers sombres, il n'y avait pas de doute à avoir, surtout pas lorsqu'on voit le tatouage des Agapè aussi bien brodé sur l'épaule de la veste que dans le cou du soldat.

"Tu veux jouer ?"

Ok il est tombé sur un taré. Il aurait dû s'en douter avec la chance qu'il a. Il n'allait pas tombé sur un simple gamin paumé, bien sûr que non, ça aurait été bien trop simple. Les yeux d'Elis se posèrent bien vite sur son arme qui devenait noir, qu'est-ce qu'il avait fait ce con ? Le militaire relâcha bien vite son arme qui tomba sur le sol, se brisa sous le pouvoir de l'ado. Qu'est-ce que c'était que ce pouvoir ? Soudain une illumination fit briller les yeux de l'homme. Thanatos, le Philia capable de faire pourrir tout ce qu'il touche. Fallait qu'il tombe sur une plaie pareil alors qu'il était juste parti pisser 5 minutes ? SERIEUSEMENT ? La vie lui fait de bonnes blagues en ce moment.

Elis fixa le gamin comme s'il était complétement con, sérieusement, il se faisait apprendre la politesse par son anima ? Bon au fond c'était pas tellement différent avec Banjo qui n'arrêtait pas de lui dire de faire ci, faire ça, d'arrêter de fumer continuellement en prenant son bain. Mais le gamin avait pas tord, qu'est-ce qu'il pouvait faire maintenant que sa seule arme venait d'être détruite.

"Je … Je … Je vais appeler du renfort et t'envoyer pourrir en taule Thanatos."

Manquerait plus qu'il se laisse intimider par un gosse, non mais oh. Ses yeux cherchaient n'importe quoi sur le sol afin de s'en servir comme d'une arme de secours, il n'allait pas sortir ses couteaux de combats pour qu'ils finissent eux aussi pourris jusqu'à la garde. Attrapant un vieu tuyau dans le mur à côté de lui, il réussi à l'arracher avec facilité, il était déjà à moitié rouillé après tout.

"Pas besoin de mon flingue pour t'avoir.
- Elis … On ferait mieux de fuir …
- La ferme Banjo, je ne fuirais pas devant ce petit con."

cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév 2017 - 19:46
chance du débutant
FEAT UN BON À RIEN
Le soldat bégaya un peu avant d'annoncer qu'il allait envoyer Thanatos en prison. L'adolescent plus si adolescent que ça sourit, d'un sourire magnifiquement affreux. Le petit Agapè connaissait son nom. Par contre, lui, ne connaissait toujours pas le sien. Il aurait mieux fait de ne pas demander, il n'aurait pas eu de questions sans réponses, par contre il était assez fier qu'on le connaisse. Nyx poussa un soupir, se doutant bien de la réaction de son lié, alors qu'il n'y avait pas de quoi être heureux. Ça voulait dire qu'ils avaient une réputation suffisante pour partir en prison, et ce n'était pas franchement ce qu'ils voulaient. En même temps il le cherchait un peu en traînant dans le Bronx, alors qu'il pouvait tenter de faire bonne figure à Brooklyn, surtout parce qu'il évitait un maximum les soldats royaux. Surtout que cet idiot était tellement fier qu'il n'avait pas noté le petit bégaiement au début, qui aurait quand même pu lui indiquer que la personne en face de lui n'était pas très sûr d'elle, surtout qu'il voulait appeler des renforts.

- Tu l'entends Nyx ? Il nous connaît!

Pendant qu'il jubilait, il ne fit pas attention à ce que cherchait l'ennemi sans nom jusqu'à ce que celui-ci commence à arracher un vieux tuyau du mur. Qu'est ce qu'il fichait celui-là ? Quelque chose clochait mais Thanatos n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Son sourire disparut à mesure qu'il se concentrait sur ces actions. Pourquoi ça le perturbait autant ? C'était un combat après tout. La seule chose qui parvint à lui faire oublier quelques instants sa réflexion fut la voix de l'anima de son ennemi. Venait-il de l'appeler Elis ? C'était ce qu'il lui semblait. Puis même si ce n'était pas ça, il s'en satisferait, c'était plus simple que l'appeler soldat sans nom.

- Pourquoi est ce qu'il n'utilise pas sa mutation?

Un éclair d'intelligence passa dans les yeux du jeune garçon, mais ce n'était définitivement pas la sienne. Nyx venait de mettre le doigt sur ce qui le gênait depuis le début. Ce soldat n'utilisait pas sa mutation, encore quand il avait son pistolet, c'était compréhensible, mais maintenant que l'hybride avait montré son pouvoir, pourquoi s'obstiner à n'utiliser que des objets ? C'était incompréhensible. C'était même jouer avec le feu. Peut-être qu'il voulait tester les limites d'Isak ? Ou l'épuiser ? Non définitivement, il ne comprenait pas ce qui pouvait pousser quelqu'un à ne pas utiliser sa mutation, c'était quelque chose de tellement pratique. Ou peut-être ne l'en estimait-il pas digne ? Ou bien... C'ÉTAIT UN JEU ? Il fallait donc qu'il le pousse à l'utiliser ? Elis voulait faire ça comme un défi ? Ou alors le défi c'était de battre Thanatos sans son pouvoir ? L'adolescent aimait définitivement cette idée ! Il adorait les jeux et il comptait bien gagner celui-ci. Après tout c'était lui qui avait dit « Tu veux jouer ? » alors le soldat avait juste répondu à sa demande, non ?

- C'est un jeu hein ? Je dois te pousser à utiliser ton pouvoir ? D'accord ! Faisons ça ! Mais si je gagne... Qu'est ce que je veux si je gagne ? Nyx ! Je veux quoi?
- Ne pas aller en prison, ce sera déjà bien.
- Ah oui ! Et si tu gagnes je ne te pourrirais pas jusqu'à la moelle.

Son sourire se dessina à nouveau, aussi inquiétant que la nuit. Ce n'était pas le sourire d'une bête enragé, c'était le sourire d'un enfant qui avait trouvé son nouveau jeu, d'un enfant qui jouait avec la vie. C'était bien le pire, non ? Qu'il ne réalise pas les conséquences de ses actes. Pour lui, c'était juste amusant, et si Elis perdait, eh bien tant pis. Il ne le tuerait pas, il le priverait peut-être seulement d'une partie de son corps, pour jouer à nouveau ensuite. Les défis, ça lui plaisait, et il commençait déjà à réfléchir quelle partie allait pourrir. Pourtant il ne s'attarda pas trop là dessus, seulement trois secondes à vrai dire, car il aimait faire à l'instinct, et là, le jeu commençait.

Il n'avait pas quitté sa position de base, toujours penché légèrement en avant, bien campé sur ses pieds, prêt à agir. C'est ainsi qu'il se mit à nouveau à courir en zigzaguant vers le soldat, se préparant à éviter un éventuel coup de barre, quoi que ce ne serait peut-être pas mal de lui laisser la chance de le frapper, pour lui faire croire qu'il a un avantage avant de détruire tous ses espoirs et de le pousser à utiliser son pouvoir. Il ne savait pas trop. Il n'aimait pas réfléchir. De toute façon il n'en avait plus le temps, il n'y avait plus que deux mètres entre Elis et lui, il laisserait simplement son corps réagir, tant pis.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Fév 2017 - 23:49
chance du débutant
FEAT UNE POUBELLE
S'il le connaissait ? Et bien normalement il aurait dû le reconnaître au premier coup d'oeil, mais il le connaît de réputation, c'est déjà ça. Assez pour savoir qu'il peut s'avérer très dangereux. Le plus dangereux avec ce gamin reste son pouvoir, si Elis lui-même pouvait utiliser le sien, ça serait bien moins handicapant, mais pas moyen qu'il recommence, pas moyen qu'il le laisse de nouveau sortir pour s'en prendre à cet adolescent. Il ne sait pas qui gagnerait entre un monstre enragé prêt à tuer absolument tout sur son chemin et Thanatos. Son pouvoir était assez emmerdant, mais lequel serait le plus rapide afin de tuer l'autre ? Les mains fermement accroché à sa barre de métal, le soldat était prêt à se défendre, sans pour autant avoir envie de tuer ce garçon, c'est qu'au fond il restait attaché à ses principes. Même un Philia ne méritait pas d'être tuer à vue.

"Quoi ? Un jeu ? Je n'ai pas de pouvoirs gamin, laisses tomber."

Mensonge, mais le gamin le savait-il seulement ? Allait-il comprendre la supercherie ? Après tout les Agapè n'engageraient jamais quelqu'un n'ayant pas la moindre faculté, surtout lorsque l'on sait que les gens sans pouvoirs sont considéré comme des Philia. Elis espère seulement que le gamin n'est pas assez renseigné sur les lois de NYC pour savoir tout ça. Parce que le problème de son propre pouvoir c'est qu'il réagit plutôt mal à ses propres sentiments, la peur, l'angoisse, la colère et voilà qu'il commence à se transformer en monstre. Il le sait depuis qu'il a souhaité protéger Ryu de ces Beasts enragées, se sont ses sentiments le déclencheur de son pouvoir.

Le gamin se rapprocha aussi rapidement que la première fois, il était vraiment vif ce garçon, Elis préféra se protéger à l'aide de sa barre de métal, tant pis si elle pourrit après tout, ce n'est pas comme s'il y tenait particulièrement. Il fallait être rapide pour ne pas être touché par ce sale gosse, le repoussant d'un mouvement du bras Elis balança sa prothèse vers lui en un coup de poing vers son visage, visant bien évidemment la zone la plus sensible : le nez. Il ne voulait pas le tuer, mais lui faire mal ne le dérangeait pas tellement, après tout ce gamin semblait juste complétement taré.

"Tu veux vraiment jouer avec un Agapè ? Tu veux ajouter ce problème à la liste déjà bien longue de tes accusations ?"

Elis se doutait bien que le gamin se fichait pas mal d'être accusé d'agression d'un soldat en plus de tout ce qu'il avait déjà, mais il pouvait au moins essayer de le raisonner puisqu'il n'avait pas la moindre chance de gagner contre un homme avec un pouvoir sachant qu'il n'avait rien de plus que ses poings et ce qu'il trouvait autour de lui pour se défendre.

"Banjo, va chercher du renfort …
- Elis …
- Fais ce que je dis."

La coyote quitte alors la rue à contre coeur, ça ne lui plait pas de quitter son lié alors qu'il est en mauvaise posture.

cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Fév 2017 - 16:49
chance du débutant
FEAT UN BON À RIEN
Pas de pouvoir ? Et puis quoi encore. Thanatos n'était peut-être pas très intéressé par la vie des autres, mais il savait bien que les sans pouvoirs finissaient chez les Philia, tout simplement parce qu'il connaissait un minimum sa « Caste ». Puis surtout, quelqu'un sans pouvoir n'aurait jamais fini chez les Agapè, même s'ils n'étaient pas autant discriminé que les hybrides. Qu'est ce que ça aurait apporté à Maxwell d'avoir des soldats normaux ? Rien. Finalement, une idée illumina son esprit et sourit de plus belle. Il avait pensé à Lucrezia, qui gardait toujours la bouche fermée pour ne pas utiliser son pouvoir, qui avait l'air pourtant si puissant. Oui, l'Agapè devait être extrêmement puissant et n'utilisait pas son pouvoir sans raisons. Le jeu n'en prit que plus de saveur.

- T'es une sorte de boss final alors?

C'était le plus savoureux, les boss. On testait vraiment ses limites face à eux, le jeu en valait la peine. Nyx n'était sûrement pas de cet avis, elle ne tenait pas spécialement à mourir avec Thanatos pour voir les formes finales de leurs adversaires, mais bon. Pour elle il serait capable de s'enfuir avant la fin, juste pour la satisfaire. Mais pour l'instant, le soucis ne se présentait pas, il voulait juste voir à quoi ça ressemblait. Quelle était cette mutation si puissante. Instinctivement il se mit à courir vers son adversaire, sans vraiment prévoir ce qu'il allait faire. Esquiver le coup ou se le prendre ? Il ne savait pas franchement. Finalement il n'avait pas eu le temps de se décider car le soldat avait été assez rapide aussi, se protégeant avec la barre de fer, il avait repoussé Isak d'un mouvement de bras et visait son visage. Le jeune homme ne réagit pas et se prit simplement un violent coup sur le nez, enfin simplement, ça faisait un mal de chien mais il résista, s'accrochant avec quatre doigts pour chaque mains au bras d'Elis pour ne pas se faire envoyer en arrière. Sa tête était baissée, son nez saignait, il le sentait. L'ennemi était entrain de demander à son anima d'aller chercher des renforts, ce qui embêtait la pourriture. Gardant la tête baissée, sentant le sang couler sur ses lèvres, il ouvrit tout de même la bouche, car rester silencieux ça ne lui convenait pas.

- Ah non, le jeu n'est plus équitable s'il y en a d'autres ! Tu as déjà joué au jeu de l'oie à trois contre un ? Tsss
- Ça va Thana ? Tu parles bizarrement...
- Juste un peu de sang. Ça passera.

Son nez était probablement cassé, lorsqu'on l'avait cogné il s'était mordu fortement la lèvre pour s'empêcher de crier mais un gémissement était tout de même sorti de sa bouche. Il avait réussi à se faire saigner la lèvre aussi, mais ce n'était pas le plus gênant. Nyx avait dû s'en douter plus tôt, mais ne réaliser l'étendu des dégâts qu'en entendant ses difficultés à énoncer ses mots tellement sa bouche était couverte de sang. Il sentait le goût de fer sur sa langue, on aurait dit qu'il avait mis du rouge à lèvres rouge et débordé. La puissance de cet Agapè n'était pas à prouver, il avait assez de force. Pourtant, en tenant son bras, Isak avait remarqué que quelque chose n'était pas normal. La chair ne se compressait pas comme elle aurait dû. Elle était beaucoup plus dur. Non, décidément, ce bras n'était pas normal, ce qui ajoutait peut-être à la force du coup.

Isak n'avait pas bougé d'un iota à cause de la douleur, mais pendant qu'il avait parlé, il avait desserré une de ses mains et l'avait remonté, pour la glisser rapidement en dessous de la manche du soldat. Il ne savait pas si l'homme sentait quoi que ce soit, mais ses doutes se confirmèrent. Il y avait là une prothèse. Le jeune homme sourit et empoigna plus violemment le bras et commença à tourner sur lui même, essayant d'emporter le soldat dans sa danse infernale, qu'ils tournent ensemble. Il releva enfin sa tête, se faisant, et découvrit son nez brisé, son visage couvert de sang et ses yeux semblant manquer à toute raison. Mais pour ce dernier point, c'était juste son air habituel.

Le temps avait semblé long avant qu'il ne fasse tout ça, mais au final, il avait enchaîné. Trois secondes après son « Ça passera », il en était venu à ce geste démentiel. Pourquoi faisait-il ça ? Étourdir le soldat ? Ou ne pas le laisser voir que sa seconde main venait de poser ses cinq doigts sur la prothèse du soldat, au niveau de son poing. Peut-être un peu des deux. Elis pouvait se dégager facilement, oui, mais il découvrirait bientôt trois de ses doigts entrain de pourrir, n'ayant épargné que deux d'entre eux. Pourquoi en laisser deux, se dirait-on. Juste pour le jeu, car s'il l'affaiblissait trop tout de suite, il n'y aurait plus d'amusement. Quoi qu'il aurait pu réveiller la mutation. Mais à ce niveau, autant pourrir le poignet directement. Mais ça, ça viendrait plus tard, autant commencer petit.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Mar 2017 - 16:55
chance du débutant
FEAT UNE POUBELLE
Elis ne savait pas vraiment comment fonctionnait le pouvoir du gamin, car même si celui-ci était connu de la Garde Royal, aucun d'eux n'avaient réussi à comprendre comment ils arrivaient à pourrir les choses, même s'il semblait pencher pour le toucher. C'est quand il a attrapé son arme que celle-ci a commencé à pourrir. Le plus sage serait donc de s'éloigner de lui et de rester à bonne distance pour ne pas se faire avoir une nouvelle fois. Malheureusement pour Elis le gamin était rapide, trop rapide pour qu'il puisse simplement fuir. Le gamin attrapa ses bras et dans un mouvement de recul le soldat voulu se détacher de lui, mais en fut incapable. Il n'aimait pas ça, ce gosse était totalement imprévisible et combattre un gamin imprévisible est franchement emmerdant, surtout quand on part perdant.

D'ailleurs quand celui-ci commença à tourner sur lui-même en essayant de l'emporter dans sa course, la surprise et l'incompréhension le rendent incapable de faire quoi que ce soit, il ne savait absolument pas ce que voulait faire ce gamin, il ne comprenait même pas ce qu'il lui passait pas la tête à vouloir le faire tourner de la sorte, mais il savait que ça n'annoncait rien de bien joyeux. Il aurait dû se douter que ce sale connard s'en prendrait à sa prothèse. Il le sent, la pourriture qui s'infiltre dans les circuits et qui fait griller ses doigts, un puis deux et enfin trois.

"Putain … Fais chier."

Cette prothèse, il avait réussi à la garder depuis l'accident, c'était la première et la seule qu'il ait jamais porté et étrangement ça le dérangeait qu'elles soient détruite de cette façon. Elle était devenue son bras lorsqu'il avait perdu le sien et même si au départ il avait été contre toute intervention qui aurait pu lui rendre ce qu'il avait perdu, cette prothèse lui avait permis de retrouver son boulot, c'était d'ailleurs la seule raison pour laquelle il avait accepté l'opération, tout comme celle pour sa cornée. Il avait souhaité souffrir pour ceux qu'il avait tué, mais il ne pouvait pas abandonner son rôle de soldat, ça faisait parti de lui, intégralement.

"Et un mutant contre un simple humain, tu trouves ça équitable ?"

Le gamin avait sûrement compris qu'il possédait une mutation qu'il ne pouvait pas utiliser en toute situation, voilà pourquoi il essayait de le provoquer, il essayait de le faire craquer, mais il ne savait pas ce qui arriverait si jamais il se transformait, si le monstre ressortait, sa vitesse ne serait plus grand chose face à celle de son mauvais côté.

"Tu ne devrais pas essayer de réveiller le monstre qui dort gamin. C'est une mauvaise idée aussi bien pour moi que pour toi."

Non Elis ne voulait absolument pas perdre le contrôle, mais il le sentait déjà, son pouvoir réagissait avec celui de Tanatos, il sentait la colère et l'agressivité monter en lui alors que les sensations de la nécrose de l'ennemi vibrait en coeur avec sa propre mutation. Le manque voilà ce qui appelait son propre don, mais il se retenait, il le ferait autant que possible quitte à se laisser tuer ou à prendre la fuite, la deuxième option lui paraissait même plus satisfaisante.

cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk

_________________


le monstre ne se cache pas forcément sous ton lit, il est peut-être celui qui te borde tous les soirs, celui qui vient en aide aux plus démunis, celui qui malgré son sourire enferme une colère infinie.
- elis
#882222
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Avr 2017 - 19:01
chance du débutant
FEAT UN BON À RIEN
Après avoir fait pourrir les trois doigts de la prothèse du soldat, Thanatos finit par lâcher, ayant légèrement le tournis, et manqua de tomber par terre en reculant. Niveau méchant super classe on avait vu mieux, et il put entendre Nyx désespérer dans sa capuche. La pauvre devait supporter tous les délires de son lié et c'était donc retrouvé elle aussi à tournoyer, se retenant de crier et tentant de rester dans la capuche qui tanguait affreusement. Est ce qu'il avait au moins réfléchi à sa présence avant de se lancer là-dedans ? Probablement pas.

- Et un mutant contre un simple humain, tu trouves ça équitable ?
- Tu pourrais trouver un mensonge plus crédible, type je dois remplir un rapport si j'utilise mon pouvoir et j'ai pas envie, blablabla. Le gosse qui meurt de faim dans la rue est un philia parce qu'il n'a pas de pouvoir, alors un agapè?

Thanatos avait remarqué ce gosse, tout de même, en trois ans, et avait glané quelques informations. C'était un humain normal, il n'était donc pas hybride et n'avait aucune raison d'être dans ce groupe, sauf si la condition était qu'il soit un simple humain. Un soldat ne pouvait définitivement pas être un simple humain.

- Tu ne devrais pas essayer de réveiller le monstre qui dort gamin. C'est une mauvaise idée aussi bien pour moi que pour toi.
- Peut-être que son pouvoir est trop puissant et qu'il risquerait de détruire la moitié de la ville ? Type explosion nucléaire.

La remarque d'Elis comme celle de Nyx arracha une grimace à Thanatos. Il était curieux, affreusement curieux, mais en même temps il tenait à la vie. Est ce qu'il allait prendre le risque ? Bien sûr que oui. Le petit hérisson s'énerverait au début puis une fois qu'ils s'en seraient sorti tous les deux sans une égratignure, ou avec quelques unes d'accord, elle lui pardonnerait et ils en riraient bien. Puis elle serait tout aussi contente que lui de savoir le fin mot de l'histoire. Bien sûr, il ne mettait pas en doute la dangerosité du pouvoir, ça non, mais il ne pensait pas à une explosion nucléaire. Il se mordit la lèvre inférieure pour réfléchir. Il pouvait peut-être négocier pour savoir son pouvoir et en échange il ne lui pourrissait pas le reste de son bras. C'était assez sympathique comme proposition, non ? Au final, jusqu'à maintenant, le pourri avait eu l'avantage, alors bon.

Soudain, une idée germa dans son esprit. Son esprit un peu dérangé, qui ne lui laissait pas penser qu'un homme à qui il venait de retirer trois doigts refuserait, trouvait cela absolument fantastique, bien mieux qu'un combat, car tant qu'Elis ne révélerait pas son pouvoir, ils avaient un peu fait le tour de la question, du point de vue de Thanatos. Ou peut-être que le soldat avait des bottes secrètes, plusieurs évidemment, ou attendait désespérément les renforts. Dans cette dernière option de toute façon, la proposition serait un avantage vu que ça les occuperait tous les deux jusque là, et s'il y avait trop de soldats pour lui, au pire, le jeune homme partirait en courant. Il connaissait sûrement mieux le Bronx qu'eux alors il ne s'en faisait pas trop. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres et il tapa dans les mains, tellement content de son idée. Oui, c'était parfait.

- Et si on faisait un jeu ? Tu mimes ton pouvoir et Nyx et moi on doit deviner ! Comme ça, pas besoin de l'utiliser ! Hein Nyx?
- Et si on trouve on peut partir tranquilles?
- Au pire on courra!

Bon si c'était un pouvoir type maîtrise de l'eau ou du feu ce serait dur à mimer, mais tant pis, ça valait le coup d'essayer. Le petit hérisson soupira, peu convaincue de cette idée. Elle se préparait à remonter, si Thanatos se penchait un peu pour qu'elle puisse venir sur son épaule, mais il attendait la réponse du soldat. Ils n'allaient pas prendre le risque que la déesse de la lune sorte si c'était un non catégorique ils n'auraient pas trop le temps de faire des allers retours de hérisson. Cependant, Isak ne pensait pas qu'on puisse dire non à son jeu. Lui ne refusait jamais un jeu. Nyx se demandait même comment ils faisaient pour ne pas attraper le pourri, il suffirait qu'un soldat lui propose une partie de loup glacé et lui propose de faire le loup en premier et hop. Quoi que Isak n'était pas aussi bête que ça, mais ça se tentait.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose

_________________

/

Si vis pacem, para bellum.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Avr 2017 - 14:14
chance du débutant
FEAT UNE POUBELLE
Le gamin n'est pas dupe, pas aussi stupide qu'il l'aurait imaginé et Elis grimace. Il ne peut pas se transformer. Impossible. Pas encore, pas après ce qu'il s'est passé la dernière fois. Ce n'est pas qu'il tienne particulièrement à ce Philia devant lui, mais il ne veut pas encore une fois culpabilisé pour la mort de qui que ce soit, pas même d'un gamin qui tente de le faire pourrir partie par partie. Il aurait voulu être capable de raisonner Thanatos, pouvoir lui faire comprendre qu'il n'était pas dans son intérêt de le voir se transformer, que ce n'était pas une bonne idée de le pousser à bout. Il semblait pourtant trop curieux pour fait appel à sa raison ou alors était-il tout simplement inconscient du danger.

Sourcil haussé, expression d'incompréhension sur le visage, Elis ne comprend vraiment pas ce gosse. Ce gosse qui lui demande de jouer alors que jusque là il n'a cessé de le frapper. Pourtant la proposition l'arrange, mimer son pouvoir plutôt que l'utiliser était une bonne idée, malheureusement pour cette échange de bon procédé, Elis est trop fier pour tenter d'imiter quoi que ce soit. Pour quoi est-ce qu'il l'a pris ce gamin ? Un clown ? Elis plisse les yeux, fronce les sourcils avant de défaire légèrement sa prise sur son arme de fortune.

"Tu veux pas un dessin plutôt ? Le mime c'est pas trop mon truc, le dessin non plus d'ailleurs …"

Elis se sent pris au piège, tente de gagner du temps en parlant, parce qu'il le sait, il n'a pas la moindre chance seul, le gamin est rapide et il n'a même plus d'arme, sa prothèse commence à dérailler lorsqu'il tente de fermer son poing de métal.

"Si tu veux je peux te le dire tout simplement, s'pas bien compliqué, mais à une seule condition, tu me laisses partir sans faire pourrir quoi que ce soit d'autre."

Il espère réellement que ça va fonctionner et que Thanatos ne cherchera pas à observer son pouvoir une fois qu'il lui aura dit et surtout qu'il acceptera le marché. Les renforts ne seront pas très long alors avec un peu de chance ils seront là avant que le gamin est le temps de le pourrir entièrement.

"C'est toi qui voit, mais il n'y a pas moyen que je l'utilise."

Jamais. Plus jamais. Même si avec un peu de provocation et de mise en danger, Elis se transformerait très certainement sans même le vouloir. Son don ne le laissera jamais mourir s'en s'activer et avec Banjo loin, il y a peu de chance qu'il arrive à se raisonner si jamais son côté obscur venait à se dévoiler.

cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk

_________________


le monstre ne se cache pas forcément sous ton lit, il est peut-être celui qui te borde tous les soirs, celui qui vient en aide aux plus démunis, celui qui malgré son sourire enferme une colère infinie.
- elis
#882222
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil 2017 - 0:15
chance du débutant
FEAT UN BON À RIEN
Le mime ne lui plaisait apparemment pas, mais il avait proposé de faire un dessin à la place. Ce qui convenait à Thanatos. Tout lui allait, il avait surtout envie de savoir le pouvoir de l'Agapè. Pourtant, ce dernier changea d'avis, le dessin n'était pas trop son truc non plus. Isak fit la moue, il avait vraiment envie de savoir, pendant que Nyx lui disait de se relever et de partir de là. Pourtant, le soldat fit quelque chose d'inattendu et proposa de tout simplement lui « dire ». Le pourri pencha la tête sur le côté, marquant son incompréhension. Il ne s'attendait définitivement pas à cette réponse, et puis ça enlevait tout l'aspect ludique. Où était le jeu dans une simple révélation comme celle là ? Mais le marché semblait tenir, enfin Thanatos avait proposé l'inverse, qu'Elis les laisse partir, mais visiblement c'était plutôt le soldat qui avait envie qu'on le laisse. En même temps il venait de perdre son arme et n bout de bras, c'était compréhensible selon Nyx, mais le pourri ne s'arrêtait pas à ce genre de détails.

- C'est toi qui voit, mais il n'y a pas moyen que je l'utilise.
- Ça me va. On est tout ouïe.

Maintenant, il était assis en tailleur. Nyx s'était approché de la capuche, elle n'avait toujours pas confiance, puis son lié qui décidait de s'asseoir, comme ralentir leur fuite. S'ils avaient des armes, que Thanatos soit rapide ou pas, ils pourraient le tirer comme un lapin et à plusieurs ils n'allaient pas manquer leur cible à un moment donné. Enfin, peu utilisaient encore des armes mais on ne connaissait pas tous les pouvoirs des Agapès, et tout le monde n'était pas obligé de toucher sa cible.

- Tu es sûr de vouloir faire ça ? Tu prends beaucoup de risques en te plantant comme ça. Tes manœuvres vont être ralenties et si les renforts arrivent... Son anima est parti les chercher, ils ne vont pas attendre que vous ayez fini votre jeu.
- Relax Nyx, ça va bien se passer.

Il sourit et caressa le museau de son anima. Elle était la seule raisonnable de ce duo, c'était un peu sa conscience. Sauf qu'elle n'avait pas toujours la capacité de le faire obéir et qu'en plus il se doutait qu'elle était aussi curieuse que lui de connaître le pouvoir de l'Agapè. Ils avaient ça en commun après tout, la curiosité. En plus, il semblait prêt à la satisfaire pour tous les deux, alors pourquoi se stresser. Puis un ennemi qui baisse sa garde était toujours plus rassurant qu'un ennemi toujours prêt à se défendre. Il instaurait une sorte de climat de confiance, il ne comptait pas l'attaquer plus, mais il fallait montrer à Elis qu'il ne mentait pas. Du moins c'est ce qu'il lui semblait avoir compris ces dernières années, mais contrairement à ce que pensait Nyx, il était prêt à décamper. Un tour sur lui-même et il était sur ses deux jambes à courir. Il y avait une ruelle non loin où il pouvait s'éclipser en cas de besoin, justement pour éviter les longues distances. Bon il n'avait pas réfléchi si loin en s'asseyant, il y avait pensé après, quand Nyx avait commencé à émettre ses réserves. Il connaissait bien le Bronx après tout, et il savait où il était donc il n'était pas difficile de se souvenir de la présence de cette ruelle. De là il pourrait atteindre d'autres jonctions, en mode labyrinthe et peut-être aller se perdre dans la foule d'une grande rue s'il était assez rapide. Ça irait, il ne s'inquiétait pas. Il était prêt à recevoir la confession du pouvoir, celui que le soldat tenait tant à garder pour lui, à ne pas utiliser même quand il était en grand danger. Ça deviendrait intéressant.

Il appuya sur le museau de Nyx, d'une certaine façon. C'était un signal entre eux. Le petit hérisson s'infiltra dans sa capuche, elle avait compris le message. Il fallait qu'elle soit prête si Thanatos avait besoin de décamper. Il laissait ses mains un peu pendantes sur le côté pour être prêt à s'appuyer dessus et à déguerpir. Maintenant, on allait voir si on pouvait faire confiance à l'Agapè.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose

_________________

/

Si vis pacem, para bellum.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Aoû 2017 - 16:42
chance du débutant
FEAT UNE POUBELLE
Elis finit par relâcher totalement son arme qui retomba sur le sol dans un bruit mat avant qu'il ne remonte son bras vers son visage. Il replaça ses cheveux avant d'essuyer son visage, le combat avait été cours, mais il avait été assez intense pour qu'il transpire sous le chaleur printanier. Etrangement, c'était difficile pour lui de parler, de dire exactement quel était son pouvoir, après tout, il n'avait pas été fourni avec notice. Et puis surtout, Elis n'avait jamais parlé à qui que ce soit de ce don qui le torture. Il avait fait croire à qui voulait l'entendre qu'il n'en était pas doté, qu'il n'avait jamais muté malgré son entrée chez les Agapè, peu l'ont cru, mais jamais on ne lui a posé la moindre question sur celui-ci, après tout il était réputé pour son sale caractère et les gens n'étaient pas assez bête pour venir l'emmerder avec des questions auxquelles il ne répondrait de toute façon pas.

"Très bien …"

Un long soupir parcoure ses lèvres et il cherche ses mots. "Je suis un monstre" ? Un peu trop dramatique. "Je pète les plombs parfois" ? Un peu trop superficiel comme explication. Il n'y a pas vraiment d'explication rapide, simple, à prononcer en quelques mots. Alors il se lance, de toute façon au point où il en est.

"Je me transforme. Lorsque je me retrouve en danger, lorsque la colère est trop grande, je sais pas vraiment pourquoi, mais je me change alors en une créature sans pitié."

Voilà c'était prononcé. C'était dit. Et malgré son regard plein de sérieux, il souffrait de prononcer chacun de ces mots. Avouer qu'il était tout simplement un monstre, très certainement pire que les Philia, pire que ce gamin à la réputation pourtant moyennement fameuse. Il était le vrai monstre dans ce nouveau monde, celui sans contrôle qui ne tue pas pour se défendre, qui ne tue pas pour survivre, non celui qui tue par plaisir, par hasard et sans la moindre pitié ou hésitation.

"Dans ces moments là, je suis comme enfermé à l'intérieur de moi-même alors que le monstre prend possession de mon corps et tue sans raison. C'est une bête qui ne vit que pour détruire et il suffit que je me relâche un instant, que je la laisse faire pour que tout recommence."

Elis regarde une nouvelle fois ses mains, ces mains tachés du sang de Thanatos et qui ont fait tellement plus de mal qu'on ne peut le voir actuellement. Il a tué, même bien avant ça, il a tué à la guerre, il a tué par accident ses alliés ce jour où il a faillit mourir, il a tué le jour de la Lune Rouge et chaque fois il a l'impression que le monde n'en est que pire, que sa vie ne fait que s'assombrir.

"Voilà. Maintenant tu sais."

Il replonge son regard dans celui du Philia et étrangement un certaine colère brille dans ses yeux, une colère dû à sa propre révélation, parce que Thanatos l'avait forcé à parler, parce qu'il l'avait poussé à raconter tout ça, alors qu'il n'en avait pas du tout envie. Pourtant elle fut rapidement remplacé par sa lassitude quotidienne et une certaine compréhension pour le gamin. Il était bizarre, très certainement totalement taré, mais aujourd'hui il n'avait plus envie de se battre, pas avec lui, pas contre un pauvre ado paumé dans ce monde qui ne tourne pas rond.

"Tu devrais partir avant qu'ils ne viennent, je leur dirais que tu as réussi à t'enfuir."

Il n'a en réalité aucune envie de l'arrêter. Pas aujourd'hui.

cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk

_________________


le monstre ne se cache pas forcément sous ton lit, il est peut-être celui qui te borde tous les soirs, celui qui vient en aide aux plus démunis, celui qui malgré son sourire enferme une colère infinie.
- elis
#882222
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Le Bronx-