No specific reasons, I just got bored ~ ft. Klee [0.0]

 :: New-York City :: Queens :: Queens Village Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 24 Fév 2017 - 17:03
No specific reasons,
I just got bored

Klee & Seth

Le soleil déclinait pour rejoindre les bordures de l’horizon et offrir à ceux qui appréciaient de contempler son spectacle, un joli coucher de soleil. Les bâtiments le cachaient toujours et c’était ainsi qu’il se retrouvait parfois sur leurs toits, comme ce soir. Il aimait prendre de la hauteur pour avoir une vue d’ensemble sur les rues et observer la vie avec une certaine distance. D’ici, il pouvait entendre certaines pensées et se moquer des problèmes si insignifiants qui résonnaient dans sa tête, des pensées souvent égoïstes, parfois naïvement touchantes et rarement intéressantes. Du moins, dans ce coin-là de New York. Le Queens était relativement calme, avec ses petits faits d’action de temps en temps, mais il n’y avait rien de plus amusant et excitant pour lui que d’aller traîner vers le Bronx. Aujourd’hui pourtant, il se contentait des rues marchandes et d’une soirée relativement calme, appuyé contre la barrière qui l’empêchait de tomber bien qu’il s’y penchait sans peur.

« Tu vas finir par tombeeeeer, viens on redescend.
Ce serait con, si je meurs, tu disparais c'est vrai..
Mais, non, je serai surtout triste ! .....mais ça te fait deux raisons de faire attention. »


Wyn était adorablement peureuse de tout et de rien, elle n’aimait que les enfants et les petits animaux innocents, mais dès qu’un soldat apparaissait ou qu’une Beast était dans les parages, elle s’affolait. Il en allait de même lorsque Seth prenait des risques ou jouait avec sa chance, comme ici en se balançant entre le sol et le vide, forçant le petit koala à tourner en rond en agitant ses bras. Elle finit même par se couvrir les yeux quand il fit semblant de perdre l’équilibre, mais après avoir ri gentiment et s’être un peu calmé, il jeta un dernier coup d’œil vers l’horizon avant de s’éloigner du bord. C’était con, mais ce genre de cadre l’apaisait, pas pour longtemps, mais il aimait se poser tranquillement de temps en temps pour réfléchir. La vie lui souriait après tout, il n’avait même pas eu besoin de se trouver un job, sauf si enquiquiner son monde en était un. Ainsi, il fit signe à Wyn de grimper sur son dos et il emprunta les escaliers de secours pour retrouver la terre ferme. Il n’y avait rien d’intéressant ici, le ciel commençait à s’assombrir et leur offrir de belles couleurs violacées, un peu de rouge à l’ouest et la nuit ne tarderait pas à voiler la ville. Il prit le chemin de la maison et s’arrêterait sûrement pour prendre un encas quelque part, il avait envie de fruits, mais quelque chose décida de se mettre en travers de sa route et de changer ses plans. Un peu de pagaille, d’agitation du moins tandis que son attention fut détournée de son dilemme entre des pommes ou des mandarines. Chacun ses priorités.
Made by Neon Demon
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Fév 2017 - 16:44

   
No specific reasons
I just got bored

   
L'un des seuls avantages de ce genre de vie était que la routine n'existait pas. Impossible de tout prévoir, impossible de préparer un plan, une idée, ou quoi que ce soit. Vivre ainsi était pour ainsi dire l'une des meilleures façons de vivre au jour le jour comme on pourrait dire. Impossible de prévoir quoi que ce soit, de décider à l'avance, si la vie était déjà pleine d'imprévus, la rue en débordait. C'était un peu la tristesse actuellement, il venait de se faire virer de la bibliothèque sans avoir eu le temps d'emprunter un livre, on l'aimait pas là bas, parce qu'il y passait trop de temps et que ses vêtements étaient pas propres. Quand à ses bouquins à lui... Bon, il les connaissait déjà par coeur un peu. Et rien que le soleil qui se couchait doucement lui donnait l'envie de réciter "La Fin de la Journée", l'un des poèmes qu'il avait appris par coeur, à force de relire encore et encore Les Fleurs du Mal. Mais bon, d'après Kina, il attirait déjà bien assez l'attention sur lui, et citer du Baudelaire dans la rue n'allait rien arranger. Pour une fois, elle n’avait pas tort, c'était vrai. Même si bon, le « Cite le dans ta tête, abruti d'humain. » était peu agréable. C’était sa dernière brique de jus de litchi qu’il sirotait, il avait pas mangé depuis deux jours, et plus rien à lire. C'était d'une tristitude absolue. Kina trottinait en râlant derrière, parce qu'elle ne se lassait jamais de parler dans le vide visiblement.

Ca aurait pu continuer jusqu'à ce qu'ils en aient marre et se posent quelque part pour se reposer, comme c'était souvent le cas le soir vers cette heure ci. Mais... Non. Parce qu'il fallut que monsieur bouscule quelqu’un. Et pas la bonne personne, visiblement. Ce genre de con qui se croyaient supérieur à tout et tout le monde, surtout aux Philia. Et alors qu’il s’était contenté de rouspéter en se retournant, quand il vit la silhouette, l’âge et le tatouage de Klee, il changea visiblement d’attitude, un sourire en coin, appelant deux trois camarades alors que le garçon aux cheveux écarlates –cachés par la cape à capuche, question de précaution-  avait toujours sa paille dans la bouche, soutenant son regard l’air de rien. Encore un de ces idiots qui croyaient l’intimider parce qu’ils étaient plusieurs, plus âgés et Philia. Sincèrement ?
« Quoi, parce que tu peux pas me faire face seul ? Désolé de t’avoir bousculé, ciao. »
Fit-il, ôtant la paille de sa bouche avant de tracer. Mais un des gogoles se posa devant lui, avec un « il a quoi le minus » ou autre bêtises, vous savez, techniques d’intimidation complètement inutile. Ils encerclèrent Klee qui les regardait avec cette même nonchalance en fond des yeux, du style « je m’en fous ». Il était détendu, était loin d’avoir peur ou d’autres bêtises. Par contre, il avait un peu la flemme là, sérieusement. Ils commencèrent à parler, disant qu’il allait se faire défoncer ou autre mais en fait l’humain n’écoutait pas. Irrespect peut-être, mais alors qu’ils étaient en train de tenter de l’intimider, il leur coupa la parole, lassé.
« Bon, c’est bien beau tout ça mais je peux passer ? Vos histoires ne m’intéressent pas en fait. »
Il les avait énervés et un coup lui tomba dessus, bien qu’il l’esquiva. Il avait peut-être que 15 ans, c’était p’têt un gamin à la rue, mais il avait appris à se défendre, c’était une chose. La self-défense était toujours utile, encore plus dans ce genre de situation. C'était un sourire en coin qu'il prit le bras de celui qui avait tenté de le frapper, pour le tirer, fit un croche pied à la même personne pour lui faire perdre l’équilibre et la mettre à terre, suivit d’une clef de bras dans le dos. Quoi de plus simple quand on sous estimait quelqu’un. Encore ils avaient été sur leur garde ça aurait été d’un autre niveau, mais là… Comment dire, si ce n’était « trop facile ». Enfin, presque. Prochaine étape : Apprendre à faire ça sans faire tomber sa brique de jus de litchi. Elle s’était renversée, et c’était sa dernière… Tristesse.
« Vous me laissez passer donc ? Les autres là, vous esquissez un mouvement je lui casse le bras. Ce serait triste, je suis sur qu’il a pas très envie, lui, si ? »
Il le laissa crier pour qu’on lui fasse pas de mal jusqu’à le lâcher. Mais comme un con apprend jamais de ses erreurs, un de ce groupe de kassos lui fonça dessus avec cette même idée du « je vais te casser la gueule. ». C’est un couteau, que Klee sortit cette fois ci, s’attendant à une réaction du genre. Il le pointa devant lui, jusqu’à ce que le grand con s’arrête de lui-même. Ils avaient compris que c’était pas le genre de personne qu’il fallait approcher. Et heureusement que Klee avait sa capuche pour cacher son identité, il aurait eu de sacrés soucis si on avait pu le reconnaître, c’était pas comme s’il venait de sortir une arme blanche. La scène resta néanmoins figée ainsi, le couteau pointé. Il attendra qu’il recule avant de ranger la lame. La vérité était qu’ils étaient sûrement mutants, et tous ensembles ils auraient peut-être eu l’avantage, qui sait. Mais ils ne cherchaient pas de combats, juste quelqu’un à qui montrer leur supériorité, et prendre des risques face à quelqu’un comme Klee n’était sûrement pas ce qu’ils cherchaient. M’enfin, ça l’arrangeait bien le jeune homme, donc bon.
« Vous avez compris, maintenant ? Je passe. »
Les pauvres, ils s’étaient trompés de cible.
made by black arrow
st.litchi
avatar
st.litchi
Métier : Aucun ._.
Mutation : Aucune ._.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Mar 2017 - 21:50
No specific reasons,
I just got bored

Klee & Seth

Il s'adossa contre la devanture d'une boutique quelconque pour observer ce qui causait tant de bruits dans cette allée fort tranquille. Il était rare d'assister à plus qu'une altercation entre sourgês mal lunés, mais il s'agissait là d'une de ces situations injustes auxquelles personne ne prêtait attention, et fidèle à lui-même, Seth gardait les bras croisés en écoutant les échanges sans trop les regarder. Il semblait plus intéressé par l'état de ses ongles ou de ces personnes qui baissaient la tête, souriaient ou fuyaient les lieux à petites enjambées. Et dans cet amas de bruits, de voix et de pensées mêlées, il discerna celles de la 'victime' qui au fond, ne s'en trouvait pas vraiment une. Tiens, aucune lamentation, presque aucune peur, juste l'agacement d'avoir gâché son goûter et une overdose de mépris pour les imbéciles qui s'en prenaient à lui. Alors, le brun finit par y accorder un regard et sourire lorsqu'un si petit corps frêle réussit à déstabiliser la confiance de trois abrutis, pas plus costauds, mais certainement de ceux qui agissaient en bande par lâcheté et qui pleuraient dès qu'on leur cassait un ongle. Aussi courageux était cet ado, il n'était pas non plus à son avantage et peut-être que Wyn avait fini de le convaincre pour intervenir, en lui faisant ses yeux de cocker battu.

« Oï oï, longue journée n'est-ce pas ? Et si vous alliez vous défouler ailleurs ? »

Apparu dans leurs dos, Seth pressa l'épaule d'un des jeunes hommes, possiblement de son âge ou moins, des types au sang-chaud qui lui rappelaient ses années de lycée. Les cons n'étaient pas forcément les plus nombreux, mais c'était ceux qu'on entend le plus. Seth avait pris soin de regarder sa cible dans les yeux, un sourire large et moqueur figé sur ses lèvres tandis qu'il insistait auprès de l'homme. ¤ Tes amis là, te prennent pour un lâche. Oh ce n'est vraiment pas joli à entendre, vraiment pas. 'Serait temps de leur prouver ce que tu vaux, non ? Ailleurs. A l'abri des regards. Maintenant. ¤ Et il lâcha le garçon, aussitôt assailli par les menaces des deux autres, mais Seth ne fit que se gratter l'oreille en s'y rendant sourd pendant que le troisième de la bande reprit ses esprits et appela ses amis à le suivre. Voilà une bonne chose de faite, même si d'habitude, c'était pour lui-même qu'il en arrivait à ce genre de solution. Pourquoi avait-il pris la peine de retourner ces cons contre eux-mêmes pour un vulgaire voyou ? Seth baissa les yeux sur le rouquin avec dédain et malgré tout, une étincelle d'intérêt non négligeable. Il le regarda de haut en bas, devinant presque à son allure, qu'il n'avait pas l'air de manger à sa faim. Pauvre enfant, ah, ce que la vie pouvait être injuste et bla, bla, bla. Le brun sourit en s'approchant de lui, écrasant la brique de jus de fruit sur son passage, qui de toutes les façons était gâchée.

« Eh bien, qu'avons-nous là ? Plutôt coriace pour un gosse. Et un philia. »

Et il mesurait ses mots, mais ce qu'il entendait dans ses pensées ne faisait que rendre ce garçon un peu plus intéressant. Ce n'était pas juste une façade ou une prise de courage spontanée, ce gamin était l'irrespect personnifié et le je-m'en-foutiste de base, qui ne passait pas son temps à s'apitoyer sur le sort de sa caste. Il soutint son regard quelques instants, peu touché par la lassitude qu'il y voyait, peut-être pensait-il qu'il s'en prendrait à lui aussi ? Seth n'avait pas que ça à faire, il se salissait rarement les mains pour rien, et surtout pas lorsqu'il ne voulait que s'amuser. Il avait beau se ficher des autres, il y avait un sentiment familier avec ce philia, une impression étrange et dérangeante, qui le fit hésiter un instant. Il s'arrêta, le regard plus dédaigneux que jamais, son sourire disparu et les sourcils froncés, prêt à tourner les talons et se barrer sans demander son reste, mais ce fut sans compter sur la faiblesse de Wyn pour changer ses plans.

« Bonjour ! Tu n'es pas blessé ?? Je m'appelle Wyn, et toi ? »

C'est vrai, elle aimait les enfants. Et ce n'était pas tous les jours qu'il décidait d'intervenir pour quelque chose qui ne le concernait pas. Et il ne l'avait pas fait pour aider le philia de base, juste pour donner une leçon à ce genre de types qu'il détestait par-dessus tout, mais Wyn y avait vu autre chose. Malheureusement pour lui, elle devinait un peu trop ses états d'âmes et ses pensées cachées, même si elle ne le lui disait pas. Puis, si Seth avait aidé ce garçon, c'est qu'il devait être gentil ! Se disait-elle, incapable pour sa part d'entendre les jolies pensées de ce mignonnet. Elle craquait déjà, lui tournant autour avec un petit sourire timide, mais lorsqu'elle sentit la présence de l'autre anima, elle retourna se blottir contre les jambes de Seth.

« J'entends rien, un 'merci' t'arracherait la langue, Klee ? »

Merci Wyn, il n'avait pas eu à attendre de réponse officielle.
Made by Neon Demon


Spoiler:
 
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Mar 2017 - 3:18

   
No specific reasons
I just got bored

   
Bon, il s'en rendait à peine compte là mais... Il avait plus de jus de litchi. Et vu son argent du moment, il était pas sur de pouvoir avoir une brique avant... Avant longtemps, à moins d'en voler une, et il aimait pas voler. Han. Tristesse. Solitude. Tristitude. Désespoir. Douleur. Et désarroi. Sa dernière brique qu'il gardait soigneusement, précieusement, sirotait doucement pour en profiter autant que possible, ainsi gaspillée, coulant sur le sol, la brique se vidant doucement sur le parterre sale d'une cité trop fréquenté.

Ô, tourments plus forts de n'être qu'une seule apparence
Angoisse des fuyantes créations

*Ô Tourments de Alain Gandbois, merci mes livres de poésie de m'aider à supporter Klee

Non, non, stop la poésie, et surtout pas haute voix, les pensées c'était bien assez. Kina qui les partageait le foudroya du regard d'ailleurs, il répondit d'une gestuelle qui signifiait "c'est comme ça". On aime les dialogues avec son anima, hein. M'enfin bref. Alors qu'il était toujours sur ses gardes position défensive, prévoyant déjà les mouvements des trois cons s'ils n'avaient pas encore appris la leçon et voulaient d'autres coups, quelqu'un apparut derrière leur dos, un brun qui s'approchait l'air de rien, mais qui, d'après Klee, son intuition, et les oreilles baissées de Kina, ne semblait pas digne de confiance.
« Oï oï, longue journée n'est-ce pas ? Et si vous alliez vous défouler ailleurs ? »
Tiens tiens, un super-justicier de l'espace venu secourir un Philia en danger. Son intuition aurait-elle était mauvaise ? Il regarde longuement l'un des abrutis, et les trois finirent par s'en aller assez vite bizarrement, s'échangeant des hostilités. Puis il s'avança, écrasant la brique presque vide de son jus de li... litchi... Snif. SNIF. SNIIIIIIIF.
...
Ahem.
« Eh bien, qu'avons-nous là ? Plutôt coriace pour un gosse. Et un philia. »
Ouais, bah le gosse, le Philia il t'embête. Il le pensa très très fort, sans se douter que son interlocuteur lisait dans les pensées, et, euh, bah au moins y'avait aucune insulte, avoir dans ses pensées de la poésie et si peu de temps après des injures, merci mais non merci, un peu de respect envers la littérature quoi. Comment ça il pensait bizarrement ? M'enfin, il resta silencieux sinon, se contenta de fixer le grand brun, dans une bataille de regard, ils se regardèrent l'un l'autre, scrutant leur yeux, comme pour y déceler quelque chose. M'enfin. Mouais. En théorie, Klee regardait l'autre surtout pour pas perdre à la bataille de regard, quoi, rien de plus. Finalement, alors qu'il était sur le point de gagner -parce qu'il sentait bien que l'autre perdait patiente, le sourire s'était volatilisé et les sourcils froncés, il était prêt à partir, là, juste là- ce fut lui qui perdit, son attention détournée par... Par une adorable petite chose.
« Bonjour ! Tu n'es pas blessé ?? Je m'appelle Wyn, et toi ? »
Mowh, un koala. Un anima sûrement, eh beh, contrairement à Kina et à l'autre brun, il avait l'air tout cute, voilà. Wyn, donc toute mignonne. Il s'apprétait à répondre, presque souriant.
« Oh, euh 
— Il s'appelle Klee Engelhart, et c'est mon lié. Tu m'entends ? MON lié. LE MI-
— Tu veux pas te faire parfois Kina ? »

Prise de panique – et c'était normal, Kina était peut-être un petit fennec tout cute mais elle avait le caractère d'une déesse des enfers – Wyn retourna chez son lié, qui d'ailleurs repris la parole.
« J'entends rien, un 'merci' t'arracherait la langue, Klee ? »
Le plus jeune arqua les sourcils.
« Bah demandé comme ça un peu ouais. »
Quoi ? C'est vrai non ? Il se rendit compte que son couteau était toujours sortit, et le rangea en continuant de parler.
« Surtout que je m'en sortais plutôt bien, non ? M'enfin j'sais pas, merci, du coup, je pense ? Je sais pas si je devrais en fait, t'as pas l'air net comme type. »
Au moins, il était clair, net, et honnête. Pourquoi il disait qu'il avait pas l'air net ? Bah ça semblait évident ; on s'écrasait pas une brique de jus de litchi sans lui jeter un regard comme ça, c'était inhumain. Tseuh, tous des monstres ces mutants.
made by black arrow
st.litchi
avatar
st.litchi
Métier : Aucun ._.
Mutation : Aucune ._.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Queens :: Queens Village-