Explore mon corps ♥ [Pv. Thamour]

 :: New-York City :: Le Bronx :: Zoo du Bronx Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 25 Fév 2017 - 12:25


Explore mon corps ♥

Après une dure journée de travail... Il était temps de me faire plaisir ! Ho, j'étais capable de trimmer pendant des semaines entières sans repos : ma formation m'avait rôdée au pire. Mais à quoi bon amasser l'argent si c'était pour ne pas l'utiliser ? Alors, ce soir, j'allais en joute !

Ho, j'avais longtemps hésité avant d'y aller, pour la première fois. Des gens qui se tuaient, ce n'était jamais bien moral… Mais au final, était-ce réellement mauvais ? Chacun était consentant, et c'était leur seule façon de survivre. En fait, c'était la joute, ou les voir piller et massacrer pour vivre. Plutôt que d'y voir des meurtres, je préférais le considérer comme un art, un sport avec une dose de danger en plus… Et parfois, j'y participais -sans tuer mon adversaire !

Mais cette fois, je ne venais pas comme participante, nan. J'avais pas envie, aujourd'hui. Il y avait mieux, bien mieux : un combat de Bohort ! Un jouteur vachement intéressant : dans son armure moyenâgeuse, il ressemblait à un de ces chevaliers de romans… et aussi badass, surtout. 'Fallait le voir manier son épée énorme, et défoncer son adversaire ! Il était super classe, une lumière d'honneur et de droiture dans ce monde pourri, et une pluie de roses et de cris féminins clôturaient chacun de ses duels. Et le plus drôle, le plus trépignant, c'était que personne ne connaissait son visage !

Bien sûr, j'avais parié une somme importante sur lui : en échange, j'avais droit aux organes du perdant. Un drôle de deal, mais les sommes que j'engageais me valaient ce petit traitement de faveur. Personne ne le croirait en me voyant hurler comme une tarée, mais j'étais une VIP authentique ! Bon, je ne pourrai pas utiliser tout de suite mon bien : Bohort avait l'habitude d'épargner l'adversaire -comme moi-, mais il me suffira d'attendre que le type clamse autre part. Et de toute façon, ce qui m'intéressait vraiment, c'était de voir ma nouvelle idole combattre…

J'étais assise dans les gradins ; mais pas pour longtemps. A peine mon héros fit-il son entrée, que je me levai en beuglant, couvrant l'annonce officielle de son entrée :
 - ALLEZ MON C** ! N****-LUI SA G***** A CE FILS DE **** !
Il tourna sa tête casquée vers moi, et se mis à genoux comme devant une noble dame. Mes cris redoublèrent, flattée comme tout, alors que mes voisines me jetaient des regards jaloux -et que Lenny fusillait le chevalier des yeux. Mais elles pouvaient bien faire leur princesse : moi, c'était depuis son premier combat que j'encourageais le chevalier. Depuis qu'il avait épargné son adversaire, en fait. Depuis, il s'était fait une place de renom, mais il se rappelait bien de ses premiers vrais fans !

Puis… son adversaire fit son entrée. Pas commode, le type : une énorme barbe rousse, une hache plus grande que lui, et un sourire à bouffer toute l'assemblée. Vachement moins chevaleresque, aussi : même avec une victoire assurée, il s'amusait à découper ses victimes morceau par morceau avant qu'elle ne meure. Je m'étais promis de donner une bonne leçon à ce psychopathe, un jour : mais mon héros allait le faire pour moi !
 - ET VOILA L'ARRIVEE DE BRUZ, JOUTEUR INVAINCU, CONNU POUR SA CRUAUTE ET SON AMOUR DU SANG ! APPLAUDISSEZ-LE BIEN FORT, MESDAMES, MESSIEURS !
 Certains applaudirent, mais il y eu aussi des huées. Surtout venant de moi :
 - IL VA TE METTRE TA HACHE TELLEMENT PROFOND DANS L'C** QU'TU VAS C**** PAR LA BOUCHE !
- Oui, et ça va faire le Bruzz ! S'exclama Lenny, me faisant rire aux éclats -toute seule.
On me demandait parfois, pour rire, ce qui me demandait le plus d'énergie entre être jouteuse et être supporter. Une question stupide : j'avais une réserve inépuisable d'énergie, de toute façon !

© Halloween




Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Fév 2017 - 16:44
Explore mon corps ♥
FEAT La voleuse de coeur
Les joutes, ces infernales joutes. Un rappel de l'époque Grec, ou romaine. Un tel bond en arrière dans le temps, mais en même temps tellement actuelle avec les mutations. La barbarie à l'état pure. Mais être un Barbare, chez les Grecs, c'était être un étranger, non ? C'était les étrangers qui étaient considérés comme violents, hystériques, pourtant c'était cette civilisation de paix qui avait lancé les Gladiateurs. À moins que ce ne soit les romains. Thanatos avait un doute. Mince, il n'avait pas assez bossé sa matière. Comment garder son titre de Dieu de la mort s'il n'était même pas capable de dire si c'était les Grecs ou les Romains qui avaient lancé les combats d'arènes ? Il lui semblait que c'était les grecs, mais la certitude n'était pas complète.

- Nyx, c'est les grecs ou les romains qui ont inventé les combats d'arènes?
- Les grecs, non?

Le petit hérisson tourna son museau vers son lié. Même elle n'était pas sûre. Tant pis. Ce n'était pas le moment de penser à ça. Le combat n'allait pas tarder à commencer et ils étaient encore debout à traverser les rangées pour rejoindre une place. Enfin, ils... Thanatos surtout, car Nyx était seulement posée sur son épaule. Il s'installa finalement, ayant trouvé un petit espace. Petit, il n'allait pas le rester longtemps, les gens se poussèrent aux extrémités de leur propre espace pour ne pas être collé à lui. Sa réputation avait quelque utilité, parfois. Au moins, on le laissait respirer. Il voulut s'amuser un peu de cela et commença à tapoter sur son siège, avec un doigt, puis deux. Il vérifia en coin si son voisin le regardait, ce qui était le cas. Il sentait le stress. C'était amusant, ça l'occupait en attendant que le spectacle commence. Puis il pouvait toujours discuter avec Nyx, ils avaient laissé en suspens bien trop de conversations, ils pouvaient reprendre n'importe laquelle. Pourtant, ce fut encore ces histoires de gladiateurs qui sortirent. Il se demandait si c'était plus impressionnant à l'époque Romaine que maintenant, plus beau. Après tout, il y avait l'empereur qui en regardait parfois, et des citoyens, pas forcément les plus pauvres. Ici, ce n'était que quelques curieux mais majoritairement des gens illégaux. Ça devait sûrement avoir une autre gueule oui.

Leur discussion était lancée quand le premier concurrent arriva dans l'arène. Un chevalier en armure, et puis quoi encore. Il se croyait dans les joutes du Moyen-Âge ? Il allait sauver une jeune demoiselle ensuite ? Pourquoi pas, après tout, il venait de s'agenouiller devant une fille qui criait pour l'encourager. Et pour ça, on entendait presque qu'elle. Bon, certes, le fait qu'elle soit juste un rang devant lui et à une place de décalage aidait, mais tout de même. Quelques secondes après, le présentateur qui se croyait dans un concours télévisé où vous pouvez empocher 100,000,000$ cria l'arrivée de l'adversaire. Un grand barbu avec une hache qui avait la fâcheuse tendance à tuer tous ses ennemis, même quand il n'y en avait pas besoin. La seule chose que Thanatos déplorait vraiment dans cet acte c'était qu'il abîmait le contenu, et du coup il n'apprenait pas grand chose sur le corps humain, c'était assez triste. La fan numéro 1 du chevalier servant se remit à crier de plus belle, et fit rire le jeune pourri. Décidément, elle en avait de la motivation, puis ses attaques étaient plutôt marrante. Il sourit. De son sourire carnassier, cruel mais aussi enfantin parfois. Nyx poussa un profond soupir, qu'est ce qu'il allait faire encore ?

- Et s'il prenait tes conseils contre ton chevalier ? Fais gaffe, je suis sûre qu'il est capable de lui planter sa hache en plein dans le ventre, le couper en deux et le reconstruire avec le manche. Tu veux parier sur le vainqueur?

Thanatos n'avait jamais été un gros parieur, mais elle, elle était amusante. Elle était tellement à fond sur ces joutes, ou au moins celle-ci, qu'Isak c'était pris d'une affection soudaine. Enfin, affection était un bien grand mot. Il était surtout curieux. Pourquoi ce type en particulier ? Est ce qu'elle croyait encore au prince charmant en armure étincelante ? Le connaissait-elle ? Il s'était agenouillé devant elle après tout. Il avait dû lire trop de bouquins de chevalerie aussi, m'enfin, Isak n'était pas là pour juger les goûts littéraires de chacun. Quoi que...

- À quoi tu joues ? On a pas vraiment d'argent à perdre...
- Tu es trop pessimiste Nyx, qui te dit qu'on va perdre.

Il regardait en direction de la fille aux cheveux bleus, tout en souriant. Il ne lui avait pas trop laissé le temps de réagir entre sa proposition et la remarque de Nyx, mais tant pis, elle avait déjà eu quelques secondes, autant insister.

- Sauf si tu as trop peur que ton héros perde. C'est vrai qu'Hector était moins impressionnant une fois qu'Achille l'a traîné autour de Troie.

Il poussait peut-être les références mythologiques un peu loin pour le coup, mais tant pis, c'était son nouveau passe-temps. Ils avaient décidé avec Nyx de porter correctement leurs noms de Dieux Grecs, et pour ça, il fallait bien connaître un minimum leurs origines. Puis ils pourraient toujours s'amuser avec les plus naïfs, faire croire qu'ils étaient de vrais Dieux descendus sur terre, se rappelant de temps anciens... Mais là tout de suite, ce n'était pas le but. C'était juste un rappel que tout grand héros pouvait être déchu, ou une simple provocation. Il voulait voir comment elle réagissait si on s'en prenait à son petit soldat, ça devrait être amusant, ça.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mar 2017 - 18:30


Explore mon corps ♥

Je regardais mon favori joindre les mains, pour prier -foi sincère ou jeu de rôle ?-, quand une voix s'adressa à moi.
- Et s'il prenait tes conseils contre ton chevalier ? Fais gaffe, je suis sûre qu'il est capable de lui planter sa hache en plein dans le ventre, le couper en deux et le reconstruire avec le manche. Tu veux parier sur le vainqueur ?
Un petit hérisson le gronda :
 - À quoi tu joues ? On a pas vraiment d'argent à perdre...
- Tu es trop pessimiste Nyx, qui te dit qu'on va perdre.
Sacré duo. La tête brûlée et la tête sur les épaules… Ça manquait un peu avec Lenny et moi. Tous les deux aussi inconscients, et heureux de l'être !
Je scrutai l'homme. C'était un type aux cheveux improbables, la petite vingtaine, avec un sourire moqueur. Et puis, des morceaux de peau recousus et noirâtre, aussi…
Une tête que je ne pouvais ne pas connaître, au moins indirectement : Thanatos, un dué terroriste. On lui attribuait une cruauté sans limite, mais… j'étais bien placée pour savoir la fiabilité de ce genre de réputation. Je ne comptais plus les récits que j'avais entendu, à propos d'une sorcière voleuse d'organes qui mangeait le cœur des enfants pour s'assurer jeunesse et fortune… Parfois, ils étaient plus inventifs encore, m'accordant une parenté démoniaque ou un pouvoir secret totale sur le Bronx ! Ils ne savaient plus quoi inventer, c'était presque mignon.

Il dut prendre mon silence comme une hésitation, car il ajouta :
 -  Sauf si tu as trop peur que ton héros perde. C'est vrai qu'Hector était moins impressionnant une fois qu'Achille l'a traîné autour de Troie.
J'éclatai de rire, amusée par ses répliques. Au diable sa réputation ou la prudence ! J'étais là pour m'amuser, et je comptais bien le faire. Il n'y avait pas de Thanatos, juste un p'tit gars qui osait insulter mon jouteur adoré, et m'accuser de ne pas croire en lui ! Provocation facile, mais j'avais envie de tomber dedans, de jouer le jeu.
   - Hoooo… Mais c'est qu'il a du mordant, le petit ! Mon chevalier ne va faire qu'une bouchée de ton barbare abruti, mon chou. Les dieux grecs étaient trop nulle, mon Hector à moi à une divinité bien plus badasse pour l'encourager. Elle s'appelle Zoé, plus balèze qu'Arès et plus charmante qu'Aphrodite !
- Et plus maline que Loki ! Surenchérit Lenny, sans se rendre compte de son erreur mythologique.
Puis j'enchaînai, intéressé par sa proposition :
  - Je te parie… Hmmm… Que dis-tu d'un bon resto ? Le perdant invite l'autre.
J'avais envie de passer du temps avec ce type : avant tout, il avait l'air marrant. Et puis, il était connu, c'était un bon moyen d'en apprendre plus sur lui. L'information, c'était la clé de la survie et de la fortune, dans le Bronx ! Et puis, par pure curiosité : son pouvoir était-il réellement de toute faire pourrir, comme le suggéraient les rumeurs ? Etait-il terroriste par idéal ? Parfois, je me demandais si je ne devrais pas rejoindre leurs rangs. Le système actuel m'arrangeait bien, mais il était salement pourri et injuste. M'enfin, pas sûr que les bombes soient le meilleur moyen d'arranger les choses…
Quoi qu'il en fût, parler avec lui serait mêler l'utile à l'agréable ! Et j'adorais les paris.

Mais c'était par fair-play, comme deal : j'étais pétée de thunes, alors qu'il semblait quasi sur la paille. Rééquilibrons cela :
 - Si je gagne, je t'offre un repas comme tu n'en as jamais mangé, à t'en faire péter le bide ! Si je perds, tu m'offres au moins un verre de whisky, okay ?
Je tendis la main pour la toper. Je le connaissais à peine, il faudrait une bonne dizaine de secondes avant qu'il y ait un risque de lui chopper un truc, aucun danger avec une simple tape. Et de son côté, il me ferait pas pourrir ici, au milieu de tous.
Puis, en attendant sa réponse, je hurlai à mon chevalier qui attendait le signal de départ :
 - T'AS INTERET A GAGNER, BOITE DE CONSERVE ! SI TU CREVES, JE VIENDRAI TE CHERCHER EN ENFER JUSTE POUR TE REFAIRE TA TRONCHE !
Comme Orphée, pour rester dans le thème, mais en vachement moins mélodieux…


© Halloween




Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Mar 2017 - 16:22
Explore mon corps ♥
FEAT La voleuse de coeur
Thanatos ayant repéré de quoi s'amuser, il ne comptait pas lâcher le morceau, et les silences ne le satisfaisaient pas, si bien qu'il s'était permis d'insister à nouveau, provoquant légèrement en parlant de peur. Pourtant, la jeune femme réagit de façon inattendue, éclatant de rire à sa dernière remarque. Au moins, il avait obtenu une réaction cette fois, c'était pas si mal. Et son petit pari avait l'air de prendre vie puisqu'elle réagissait ainsi, du moins l'espérait-il. Il ne pariait que rarement sur les combats, mais il préférait le faire en direct. Au pire, il pouvait toujours partir avec l'argent si on lui demandait plus que nécessaire, ce n'était pas non plus le garçon le plus réglo de la ville, et puis son apparence avait tendance à les faire renoncer, surtout parce qu'il ne s'attaquait pas non plus aux plus gros durs de l'assistance. Mais la plupart du temps, il payait quand même ses paris s'il perdait, c'était aussi pour ça qu'il ne pariait pas souvent.

Le duo animé-lié qu'il venait d'accoster se trouva être parfait, oui vraiment, il ne s'attendait pas à une telle réaction, et surtout pas à la continuité des références mythologiques. Une pointe de confiance en soi en se comparant à de puissants dieux, et une petite erreur mythologique pour l'anima qui voulait renchérir, ce qui fit sourire Thanatos. Même s'il avait voulu réagir à cela, ou que Nyx avait voulu corriger en parlant de l'intelligence d'Athéna, ils n'en auraient pas eu le temps puisque la fille aux cheveux bleus enchaîna directement sur la proposition de pari.

- Je te parie… Hmmm… Que dis-tu d'un bon resto ? Le perdant invite l'autre.

Thanatos pencha la tête sur le côté. Il ne s'attendait pas à ce genre de paris. Les gens étaient plus intéressés par l'argent en général, et la surprise lui cloua le bec, pour une fois. Même Nyx ne disait rien, assez surprise. Mais la jeune femme décida de changer légèrement les règles, en disant qu'elle offrait un restaurant, sinon, il pouvait juste payer à boire s'il perdait. Thanatos sourit. Un repas face à un verre ? Ce n'était pas vraiment équitable mais il avait tout à y gagner. Même le petit hérisson semblait satisfaite de cet accord, le signifiant en frottant son museau contre la joue d'Isak.

- T'AS INTERET A GAGNER, BOITE DE CONSERVE ! SI TU CREVES, JE VIENDRAI TE CHERCHER EN ENFER JUSTE POUR TE REFAIRE TA TRONCHE !

Thanatos sourit à nouveau, la surprise passée, il n'y avait même pas d'hésitations. Cette fille avait l'air marrante, et il aimait s'amuser. Puis au mieux il gagnait un bon repas, ce qui n'était pas si mal. Il n'était pas riche, alors les repas fastueux, il n'en faisait pas vraiment. Du coup il avait vraiment tous les avantages dans ce pari, il ne regrettait pas d'en avoir parlé pour l'instant.

- Ça marche ! Mais ne pleures pas si ton héros finit en repas pour Cerbère.

Bon il devrait peut-être se calmer sur le thème de la mythologie, mais pour l'instant ça marchait plutôt bien. Le signal du combat fut donné pendant qu'ils se mettaient d'accord et les deux s'engagèrent dans la lutte. Le pseudo-viking fut fidèle à sa réputation, et chargea directement tel un bourrin. On disait bien que la meilleure des défenses, c'était l'attaque. Mais pour le coup, ça semblait plutôt idiot. Le chevalier semblait étinceler pendant que le barbare attaquait sans réflexion. Thanatos non plus n'était pas quelqu'un de réfléchi, mais quand la stratégie ne marchait pas, elle ne marchait pas, et il fallait simplement l'admettre.

- J'avoue que j'ai peut-être confondu un Agamemnon avec un Achille. Mais qui sait. Ce n'est pas toujours les meilleurs qui gagnent la guerre.

Isak n'aimait pas rester silencieux, et il ne comptait pas se contenter de regarder. Au pire, si on ne lui répondait pas, il savait que Nyx l'écoutait et était prête à réagir à tout moment. Puis il fallait admettre ses erreurs, et en l'occurrence, le choix de son soldat. Même s'il avait encore l'espoir que le chevalier trébuche et que l'autre fou saisisse l'occasion. On ne sait jamais, tout peut arriver.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Mar 2017 - 19:51


Explore mon corps ♥

Après mon cri d'encouragement, je me tournai vers le duo, attendant sa réponse. Je ne fus pas déçue !
 - Ça marche ! Mais ne pleures pas si ton héros finit en repas pour Cerbère.
 - Ha ! Le tien suppliera mon chevalier de l'achever, le Tartare lui semblera plus doux !
Maintenant, quelle que soit l'issue, j'avais tout à gagner : j'avais mon ticket avec ce type ! Non seulement il était marrant, mais surtout, c'était une célébrité ! Un peu comme moi… ça allait faire jaser, ça. Mais c'était pas mon genre : un peu jeune, et le style Frankenstein, c'était pas mon délire. Ce que je voulais, c'était des infos ; et peut-être devenir pote avec lui, s'il était sympa. Voire complice, c'était toujours bien d'avoir de bonnes relations.

Mais ticket ou pas, Bohort devait gagner ! Si on me le demandait, je dirai que c'était pour gagner mon pari ; mais au fond, s'il y passait… Bha ! Il va pas crever contre cet abruti, et Lenny ne me tirera pas les oreilles parce que je me suis attachée.

D'ailleurs, il prenait l'avantage. L'autre crétin frappait au hasard, et mon chevalier l'humiliait, ce qui enrageait plus encore le barbare qui réfléchissait de moins en moins.  Et pendant qu'ils luttaient dans le sable, on s'foutait sur la tronche avec les mots.
 - J'avoue que j'ai peut-être confondu un Agamemnon avec un Achille. Mais qui sait. Ce n'est pas toujours les meilleurs qui gagnent la guerre.
"Les meilleurs l'évitent", songeai-je. Mais au Bronx, elle était inéluctable. Je n'étais pas forcément une grande pacifique, en plus, même sans être fan de la guerre... Alors, je rétorquai :
 - C'est mon Bohort qui est trop bon ! Il a défoncé les monstres que tes grecs ont pas su buter à leur époque, après tout.
Et alors que je souriais d'un air satisfait, Lenny hurla
 - ATTENTION, PATATE !
Mon jouteur venait de basculer en arrière, sous la poussée de son adversaire.

Il roula à terre, juste à temps pour éviter un premier coup de hache, mais le second fit couler le sang : il se planta dans sa jambe, arrêté en partie par l'armure, mais pas assez que pour la sauver. Le barbare hurla de plaisir et l'insulta copieusement, alors que le chevalier restait muet.

Brusquement, il saisit sa lame à deux mains et la balança jusqu'à la hache, l'arrachant aux mains de la brute. Il enchaîna avec un coup de pied de l'autre jambe dans les parties de son adversaire, et il essaya de se relever… pour retomber. Le viking, ivre de rage, bondit sur lui et l'ensevelit sous une pluie de coup, qui tordait son armure, faisait couler toujours plus de sang, et quelques craquements atroces se faisaient entendre, alors que le chevalier subissait, impuissant…
Je tremblais, les deux mains crispées sur la barrière. Bordel de bordel de Dieu de put… Survis, abruti ! Pour une fois qu'un type en valait la peine… Que j'appréciais un jouteur, qu'il se révélait bon…
Une lueur de lumière dans ce Bronx pourri… Que j'aimais voir grandir…
Vis ! Tu peux pas crever ! VIS !
 - BOUGE, IDIOT !
C'était loin de mes insultes habituelles : il y sonnait mon désespoir, ma peur.
Et, comme en réaction à mon cri, le barbare fut éjecté en arrière. Par quoi ? Impossible de le savoir. Mais déjà, le chevalier se levait et, ignorant la douleur, se jeta sur l'adversaire. Ses mains de fers s'enroulèrent autour de l'adversaire, dans un étau implacable.
Je poussai un soupir de soulagement, sous le regard désapprobateur de Lenny. A quoi bon le nier ? Je m'étais à nouveau attachée, et j'avais failli en souffrir à nouveau. Lenny avait raison, bien sûr, je devrais tout faire pour ne plus trop aimer quelqu'un, mais… plus facile à dire qu'à faire.
Je resongeai brusquement à mon compagnon de pari. Le fameux Thanatos. Je venais de donner une image dangereuse pour moi, au Bronx : quelqu'un de sensible… Tant pis.
Je me tournai vers lui et, avec un sourire gêné :
 - Il a eu chaud. Tant pis pour Charon ! Mais ton champion est tombé de Charybde en Scylla, il a pris la place de son épée dans sa poigne… Je l'envierais presque !
De mon pétage de câble de tout à l'heure, il ne restait déjà plus rien : j'avais repris un air léger, amusé.
J'espérais qu'il arrive à maintenir sa poigne jusqu'à ce que l'autre tombe inconscient, ou suffisamment faible pour l'assommer. J'avais eu assez de sensations fortes pour ce match !

© Halloween




Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Avr 2017 - 0:06
Explore mon corps ♥
FEAT La voleuse de coeur
Alors que la jeune fille lançait une réponse toujours mythologique, son anima cria à cause du combat. Le barbu reprenait le dessus sur le chevalier. Thanatos esquissa un sourire, le combat prenait enfin un nouveau tournant. Puis surtout il avait bien envie de ce repas. Pourtant ce fut inattendu que cela prenne si rapidement un tour dramatique, le chevalier était à deux doigts de se faire tuer, et la fille aux cheveux bleus semblait vraiment paniquée. Elle tremblait. Le petit dieu la regardait plus elle qu'il ne regardait le combat, pour le coup. Elle venait quand même de crier sur ce pauvre type qui était entrain de se faire massacrer, et avait l'air complètement paniquée. C'était marrant d'observer les réactions des gens. Ils pouvaient s'attacher tellement, enfin, peut-être qu'elle connaissait cet homme, que c'était son petit-ami, ça expliquerait pas mal de choses. Pourtant, son anima ne semblait pas ravi de cette réaction, ce qui intrigua d'autant plus Thanatos. Ce dernier se recentra sur le combat quand il réalisa qu'elle avait repris son calme. Son chevalier avait repris la situation en main. Il étranglait maintenant avec une poigne de fer le viking qui avait osé lui faire un tel affront. Ils étaient rancuniers, au final, ces chevaliers, ou il essayait juste de gagner, ce qui était aussi un argument, enfin. La demoiselle pas si en détresse que ça se retourna à nouveau vers lui et continua dans les références mythologiques. Elle avait un air serein, comme s'il ne s'était rien passé, mais Isak l'avait regardé tout le long et se doutait bien que ce n'était qu'une façade. La capacité des humains à s'adapter à la situation était définitivement fascinante.

- La mort n'a pas de champion. Juste des âmes à emmener vers Hadès, et ce gars est plutôt un bon ennemi de tragédie, coupant le fil de vie.

Il avait fait mieux, certes, mais il n'était plus tant que ça concentré sur le combat. Il était curieux de savoir quelle relation la jeune fille entretenait avec le chevalier. Il ne fallait pas oublier que Thanatos était un sale gosse curieux, et que la moindre chose pouvait accaparer toute son attention. Ça lui donnait son occupation de la journée au moins, en apprendre plus sur une fan de joute. En parlant de cela, les deux combattants étaient maintenant dans un violent corps à corps, le viking essayant de se dégager des mains du chevalier, ce dernier tentant de se maintenir. Ils avaient roulé à terre, alternant les positions, le chevalier avait dû relâcher, donnant quelques coups en retour de ceux qu'il recevait et étranglant à nouveau l'ennemi. C'était beaucoup moins impressionnant mais étant donné que l'autre essayait d'atteindre sa hache, mieux valait un combat d'enfants que de le laisser faire. Finalement, un énième coup réussit à assommer le barbu, plutôt que l'étranglement, et le chevalier fut sacré vainqueur. Le combat n'avait pas été d'une longueur extrême, mais il avait été intense, surtout pour certaines personnes. Nyx était tellement concentré sur cette joute enflammée qu'elle n'avait pas dit quoi que ce soit, et, à la fin, avait collé son museau au cou d'Isak pour essayer de se remettre de ses émotions. Ce dernier avait souri à ce contact, le petit hérisson avait toujours des réactions amusantes ou mignonnes selon lui, pourtant il reporta son attention sur la fille du pari. Elle devait être folle de joie maintenant que son héros avait gagné, et en plus c'était Thanatos qui devait payer. Il avait parié sur le mauvais soldat, c'était comme les dieux qui avaient choisi le camp troyen au lieu du grec. Terrible erreur. Pourtant, il continua à prétendre au rôle de Dieu de la Mort.

- Il semblerait que je n'ai pas de travail aujourd'hui, Charon va pouvoir se reposer.

Il ne savait pas si on l'écoutait vraiment, c'était peut-être d'ailleurs une façon de le vérifier, voir si son héros lui faisait oublier tout autre présence. Enfin, maintenant qu'il avait perdu, il aurait pu s'échapper, de sorte à ne pas payer ce qu'il devait, comme le disait Nyx, il n'était pas franchement riche. Pourtant il n'avait pas envie de partir comme ça, il devait admettre que la fille l'avait rendu curieux, à suivre ses délires mythologiques, à se prendre autant d'affection pour un jouteur, ou même la nature de leur relation. Il avait envie d'en savoir plus, et surtout de savoir pourquoi sa peau pourrie ne lui faisait pas peur comme aux trois quarts des gens qu'il rencontrait.

- Du coup on peut dire adieu au festin, je te dois un verre, non?
- Heureusement qu'elle a réduit ta peine, tu imagines si on avait dû payer tout un repas!

Thanatos sourit à la remarque de Nyx. Ils essayaient de garder leur argent un maximum, surtout pour manger, car ils étaient relativement pauvres, mais ça n'allait pas le tuer d'offrir un repas, et pour le coup seulement un verre. Puis pour une fois, les deux pourraient parler à quelqu'un d'autre qu'à eux-même, même s'ils étaient toujours relativement créatif sur leurs sujets de conversation.

- Je vous laisse même choisir l'endroit, par contre je n'offre pas d'hydromel.

Décidément, il n'arrivait pas à s'arrêter avec les références mythologiques, l'hydromel étant un vin « antique », qui se faisait encore mais qui datait de cette époque, ou du moins le nom. Puis jusque là son délire ne l'avait pas dérangé, alors bon, pour une fois qu'il pouvait en profiter. C'était même elle qui avait proposé l'issu, alors c'était que ça ne devait pas la gêner. Pourtant, il n'était pas sûr qu'elle aurait été toujours aussi partante si son chevalier était mort, vu sa réaction quand il avait failli y passer, mais ce verre était l'occasion d'en savoir plus.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr 2017 - 2:31


Explore mon corps ♥

Le combat continua, mon champion continuait d'enserrer la gorge de l'autre abruti, qui se débattait en vain. Quand à ce Thanatos, il fit comme si je n'étais pas devenue à moitié hystérique pendant un moment. Mouais… j'étais pas dupe. S'il n'en parlait pas, c'était moins par respect que pour garder cette carte dans sa manche : c'était ce que j'aurais fait, moi, en tout cas. Et pour survivre malgré sa réputation, il devait être au moins aussi roublard.
- La mort n'a pas de champion. Juste des âmes à emmener vers Hadès, et ce gars est plutôt un bon ennemi de tragédie, coupant le fil de vie.
C'était marrant, ça, venant d'un "Thanatos". Le type combattait au nom de la mort, ça en faisait quoi sinon son "champion" ? Enfin, il ressemblait plus à un gosse passionné par son délire qu'un fanatique convaincu d'être la réincarnation d'un truc divin. Du moins… j'espérais. Les cinglés, ça pullulait, ici. Alors, je me contentai de répondre :
 - Il faut avoir de sacrées tripes pour lui voler son boulot. Elle a une foule d'alliés, puis elle gagne toujours, au final…
Je regardai le p'tit mec, songeuse. Ce serait intéressant, tiens, un combat entre eux deux. La vie contre la mort… Peut-être, un jour. Je n'allais pas non plus organiser cela : ce serait un défi corsé pour mon chevalier, vu la réputation du phil-

Paf ! Un dernier coup, et voilà le barbare sonné. La foule se leva en hurlant, et je les surpassai tous en cris :
 - BRAVO, SAC A MERDE ! ENCORE UNE FRAYEUR COMME CA ET JE TE FAIS BOUFFER TON ARMURE PAR UN CÔTÉ, ET L'EPEE PAR L'AUTRE ! BRAVOOOOOOOOOOOOO !
Un profane serait convaincu que je lui en voulais : mais je savais que lui comprendrais. C'était marrant, quand même, ce lien qui s'était tissé spontanément, dès les premiers matchs ! De tous mes chouteurs -mes jouteurs "chouchoux", un mot trouvé par Lenny-, il se hissait dans les premières places !

Il disparut sous les applaudissements, après avoir levé sa main vers le ciel, comme en remerciement à Dieu. Avoir frôlé la mort ne semblait pas l'avoir plus touché que cela ! Alors, le p'tit mec commenta :
 - Il semblerait que je n'ai pas de travail aujourd'hui, Charon va pouvoir se reposer.
Je l'avais entendu, bien sûr : toujours être vigilante, premier article de la survie en tant que Dué ! Je rétorquai
 - Pas de travail ? Et l'honneur que nous devons rendre à Bacchus, alors ?
S'il tentait d'échapper à son pari, il allait vite comprendre que pour survivre dans le commerce noir, on apprenait vite à ne pas laisser des impayés… Mais je n'étais pas inquiète, qui se refuserait un verre avec une si charmante créature ?
 - Du coup on peut dire adieu au festin, je te dois un verre, non?
 - Ho que oui, j'y compte bien. Et puis, je suis pas une Hélène, mais qui sait ; ton cheval de bois entrera peut-être dans mon tr… oie.
J'aimais pas mal le jeu de la séduction. C'était amusant, une espèce de duel où chacun voulait perdre, mais pas sans se défendre. Bien sûr, dans mon cas, cela ne menait à rien : non seulement cela impliquerait de vider mon compagnon de ses organes, mais surtout, j'avais trop peur de m'attacher réellement. C'était d'ailleurs pour ça que je tirais – sans mauvais jeux de mots – les hommes sur ce terrain plutôt physique : pour les éloigner de celui de l'amitié. "Sexzoné", exactement.
- Je vous laisse même choisir l'endroit, par contre je n'offre pas d'hydromel.
Là, il perdait des points. J'étais curieuse de découvrir de nouveaux endroits, et le voilà qui me condamnait à retourner à mes bars habituels, aussi amusants étaient-ils. J'aurais bien aimé savoir dans quel genre d'endroit traînait cette célébrité… Mais je ne montrai rien, proposant d'un ton joyeux :
 - Parfait, je connais un endroit où on te fera pas chier malgré ton tatouage : le patron est un type plutôt clean, qui n'hésite pas à virer les abrutis. Un vrai Cerbère !
- Mais pas trop de boisson, Zoé ! Tu fais n'importe quoi, après, tu retires ton sout-
Je "posai" ma main sur bouche de mon requin adoré, avec une grimace. Bien sûr, il ne sentait rien, mais il jouait le jeu, me laissant justifier :
 - C'est comme un enfant, il est vite choqué. Puis j'ai pas besoin d'alcool pour faire des conneries, eh ! Mais je ferai un effort, Lenny.
J'étais touchée qu'il s'inquiète pour moi… mais j'ignorais surtout qu'il était profondément jaloux. Enfin, quelle que fut sa réelle intention, il avait raison : me saouler était trop imprudent, surtout avec un criminel reconnu à mes côtés. Et puis, c'était pas nécessaire pour m'amuser.

Nous arrivâmes à l'endroit avec quelques minutes de marche, et j'entrai en criant :
 - Hey Beiner ! Ma boisson habituelle, steup', et c'est monsieur qui paie !
Et j'allai m'asseoir à ma table favorite, impatiente de déguster ma boisson et d'en apprendre plus sur ce cher dieu de la mort.

© Halloween




Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Juil 2017 - 23:31
Explore mon corps ♥
FEAT La voleuse de coeur
La victoire avait un coût, et pour lui c'était de se faire menacer par une jeune fille aux cheveux bleus avant de recevoir des félicitations. C'était marrant de voir comment elle pouvait passer de références culturelles à une agression orale. Cette fille était un contraste ambulant, mais c'était aussi ce qui avait rendu Thanatos curieux à l'origine et ce qui continuait à le rendre curieux. Thanatos resta calme, n'ayant aucun intérêt particulier ni pour le perdant, ni pour le gagnant, se contentant d'annoncer qu'il n'aurait pas de travail aujourd'hui, mais vu l'élan de passion qu'avait la jeune fille, il ne s'attendait pas à grand chose de sa part. Pourtant, elle cessa sa célébrations pour lui répondre, toujours dans les références, en honorant Bacchus.

L'apprenti mort sourit, annonçant que du coup, il n'y aurait pas de festin mais un verre du coup. Zoé en profita pour parler d'un cheval de bois qui entrerait dans son Troie. Il avait compris la référence mais pas trop ce qu'elle signifiait ici. Enfin, ça le rendait curieux tout de même, alors après avoir arqué un sourcil, il sourit simplement, lui demandant où elle voulait aller.

- Parfait, je connais un endroit où on te fera pas chier malgré ton tatouage : le patron est un type plutôt clean, qui n'hésite pas à virer les abrutis. Un vrai Cerbère !

Thanatos n'eut même pas le temps de réagir que l'anima de la jeune fille lui parla au sujet de ne pas trop boire. Isak les laissa finir leur mini-dialogue avant de répondre.

- De toute façon son porte-monnaie ne pourra pas atteindre ce stade.

Nyx n'avait pas pu s'en empêcher, mais ça avait amusé Thanatos, qui sourit. Elle n'avait pas tort, il n'avait sûrement pas l'argent pour tenir jusqu'à ce qu'un d'eux soit ivre. Terroriste ça ne rapportait pas tellement.

Ils ne tardèrent pas à arriver au bar en question. Ils n'avaient pas vraiment parlé pendant le trajet. Thanatos traînait souvent par là, le Bronx était un endroit fabuleux pour observer les gens, mais il devait admettre qu'il n'avait jamais été dans ce bar-ci. Ils l'avaient atteint rapidement et Zoé avait commandé sa boisson habituel. Thanatos n'avait rien dit mais Nyx s'en était chargé, la même chose. Le petit hérisson était l'aspect social de Thanatos, elle réglait tous les détails, et pour le coup celui de le faire paraître comme quelqu'un de passable. Nyx aimait parler, elle aimait socialiser, même si elle était timide. Elle prenait beaucoup sur elle pour Isak, pour le faire paraître un peu plus humain, ou pour qu'il passe plus inaperçu, ce qui était relativement difficile avec sa peau.

Le duo avait suivi l'autre duo jusqu'à une table où ils s'installèrent. Thanatos regarda autour de lui. Le bar était assez rempli, beaucoup sortaient probablement des joutes aussi. Il y avait des têtes familières, et par familières c'était surtout qu'il les avait souvent observé. Il ne fit aucune remarque à ce sujet et se retourna vers son invité du soir. Nyx lança les hostilités.

- On était jamais venu ici, et pourtant on sort souvent!
- C'est parce qu'on va toujours aux mêmes endroits. Les lieux bondés où on passe un peu inaperçu.

Il n'avait pas peur de trop en révéler. Il aimait passer inaperçu, il avait l'habitude depuis le collège. Quand on l'avait enfin laissé tranquille, il était devenu comme un fantôme et il avait gardé cette habitude. Se faufiler, passer inaperçu.

- D'ailleurs, en parlant de choses connus, tu avais l'air plutôt proche de ce jouteur, un ami?

C'était ce qui le rendait le plus curieux depuis le début, c'était même pour ça qu'il s'était lancé dans ce dialogue, ça et ses réactions qui étaient plutôt marrante, mais il n'en ferait pas de remarque tout de suite en tout cas.

Les boissons ne tardèrent pas à arriver sur la table, la commande habituelle de Zoé donc. Les bars en disaient toujours beaucoup sur une personne, sur ses habitudes, c'était aussi pour ça qu'il avait laissé choisir. Thanatos aimait savoir, il aimait observer, et quoi de mieux qu'observer quelqu'un dans un élément qui lui est habituel ? Il ne savait pas trop pourquoi cette fille particulièrement, mais on pouvait dire que les dieux grecs avaient tissé le fil du destin, pour le coup. Il sourit à cette pensée et il prit une gorgée de sa boisson.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Juil 2017 - 0:11


Explore mon corps ♥

Il regardait autour de lui, repérant sûrement des visages bien connus : l'endroit était un classique d'après-joute, du moins pour ceux qui ne cherchaient pas à fêter ou se défouler bruyamment ! Le pouvoir du patron était assez mystérieux, mais les bruits courraient qu'il avait déjà fait vivre les pires choses à ceux qui avaient trop troublé son établissement. Alors personne ne s'y osait, et puis, les habitués n'étant pas du genre à répondre aux provocations et à foutre le boxon, ceux qui le recherchaient préféraient trouver des bars faits pour.

Son anima commença à parler, manifestement plus équilibré et sociable que son mutant :
- On était jamais venu ici, et pourtant on sort souvent !
Hm… Il fallait dire que le revers de la médaille de l'ambiance "calme" (ce mot était très relatif, dans le Bronx) de l'endroit, c'était qu'il ne s'y passait rien de fort, et la publicité ne se faisait donc pas. Mais ce n'était pas l'unique raison, apparemment :
- C'est parce qu'on va toujours aux mêmes endroits. Les lieux bondés où on passe un peu inaperçu.
Ha, pas étonnant, ça ! J'aurais bien essayé la même technique, mais… hey, j'étais moins discrète, avec ma chevelure électrique et ma tenue aussi bizarre que tape-à-l'œil. Donc au final, je préférais les endroits sympa, plus chaleureux qu'ébouillantés. Puis bon, rester calme dans une foule, c'était pas mon truc !
- Hey, vous devriez diversifier vos endroits ! Les plus connus sont pas les plus sympas, comme ce p'tit bar. Tant que vous foutez pas la merde ici, z'aurez aucun problème !
- En plus, l'écureuil de Garim est super mignonne et drôle !
- Garim, c'est le patron. Et Lenny est amoureux de son anima, on dirait !
Lenny fixait mon visage. Il faisait parfois ça, sans que je comprenne pourquoi. J'ignorais qu'il guettait ma réaction, espérant y lire la jalousie, d'où ses provocations ! Mais il ne lut rien – forcément – et cacha sa déception. Il aimait bien la petite Liny, mais son cœur n'appartenait qu'à Zoé !

Mais en ce moment, je m'intéressais plus à mon compagnon de table qu'au requin. Bon, que faire ? Continuer à parler tranquillement, ou aborder des questions plus intéressantes et directes ? Hmmm… Autant rester sur la première option. Après tout, il venait de me révéler qu'il préférait se fondre dans la foule ; c'étaient ce genre d'infos qui valaient de l'or, au final. Pourquoi prendre trop de risques ?
Mais manifestement, sa stratégie était différente.
- D'ailleurs, en parlant de choses connus, tu avais l'air plutôt proche de ce jouteur, un ami ?
Outch. Directement dans le sujet délicat. Après ma scène de tout à l'heure, il devait bien se douter qu'il y avait quelque chose de fort… Et pourtant, non. Dommage pour lui, mais c'était un coup dans l'eau.
- Non, pas vraiment. Je sais même pas qui est sous l'armure, mais j'ai tout de suite adoré son style ! Puis j'ai l'habitude de vivre tout à fond, c'pour ça que j'ai gueulé !
"Son style"… et bien, ce n'était pas vraiment un mensonge. Epargner son adversaire faisait partie du style, non ? Bon, à son tour !
- En tout cas, vous faites un drôle de duo. Je suis surpris de voir un anima aussi adorable, en compagnie d'un Dué à si mauvaise réputation ! Serait-elle imméritée… ?
A vrai dire, ça m'intriguait. Il avait fait preuve d'une certaine insensibilité à l'arène, mais c'était la norme, beaucoup de mes amis s'étaient aussi fait une raison et ne s'émouvait plus de la mort d'un jouteur. Et puis, j'étais un bon exemple de mauvaise réputation immérité : je n'étais pas bien objective, mais bon, je me considérais plutôt comme une bonne personne, et mon image était aussi mauvaise que la sienne.

Alors, que répondrait-il ? Vu son délire sur Thanatos, je craignais qu'il me sorte qu'il était super méchant, sans que je ne puisse déterminer si c'était vraiment le cas ou juste un rôle pour se protéger. Après tout, c'était courant ici… ou peut-être était-ce le cas pour tout le monde, au moins un peu. Les gentils se font bouffer ici, s'ils ne se forgent pas une carapace. Sans Lenny et ma propre évolution, ce serait sans doute mon cas : je serais sur la paille, et me serais faite tuer par les mecs à qui j'avais piqué des organes. Donc bon, je doutais d'avoir une réponse directe, mais je pourrais peut-être déduire de son ton ou de sa réaction… Mes yeux me trompaient rarement, même si je n'étais pas forcément forte pour interpréter après.

Alors, qu'est-ce qui se cachait derrière son surnom… ?

© Halloween




Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Le Bronx :: Zoo du Bronx-