What are you doing here ? Besides everyone. - Camel [1.0]

 :: New-York City :: Le Bronx Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 20 Mar 2017 - 1:50

Le Bronx, Ilias commençait à connaître. Depuis sa première visite, quelques jours plus tôt, il s'était mis en tête de vraiment connaître cette zone. Ça l'avait tellement choqué de voir que ça n'avait rien de similaire avec le reste de New-York - un peu comme si cette zone était hors de tout, hors de la surveillance des Agapés et de Maxwell. Il avait eu la tentation d'en parler avec Hernando, mais il savait que celui-ci lui aurait dit que c'était stupide. Ce n'était pas un quartier à visiter comme on visite Paris - le tourisme, ce n'était plus à la mode.
Et parce qu'il savait que son seul ami raisonnable allait lui dire d'arrêter de le faire, il s'était tu, s'était armé d'un pistolet simple coincé dans sa ceinture, et s'était aventuré dans les dédales du Bronx.

Il portait un vieux jeans noir délavé, un T-shirt bleu foncé et au dessus de ça un gilet gris, une veste grise de sport et une écharpe bleue. Heureusement qu'il faisait encore frais et qu'il pouvait caché son tatouage ainsi... il n'avait fait qu'une fois l'erreur de venir sans cacher sa marque d'Agapé. Une fois. Autant dire que maintenant, c'était la première chose à laquelle il pensait.
C'était donc plutôt bien emmitouflé qu'Ilias suivait un trottoir un peu sale en cette fin d'après-midi. Il était aux aguets, quand même - sachant pertinemment à quelle point cette zone était malsaine et certainement encore peuplée de Beast. Il se souvenait encore des raid de la milice ici... c'était pire qu'à l'ouest ou à l'est...
Il frissonna et tourna la tête vers une maison, son regard attiré par quelque chose dans l'architecture. On le lui avait décrit : c'était le bouge du Bronx. Il n'était jamais entré dedans encore... peut-être devrait-il ? Il eu un petit rire solitaire et commença à se détourner.
go sit on a cactus
avatar
go sit on a cactus
Métier : scientifique
Mutation : IRM - permet de voir en détail à l'intérieur d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar 2017 - 22:13
ft. ilias

Tu réajustes ta chemise, sous ta petite veste –qui soyons honnêtes, ne doit pas te protéger du froid-, mal à l’aise, à chaque fois que tu viens ici. Les cris résonnent derrière toi. Ces voix rauques, sans doute peu rassurantes. Ces voix que tu as appris à connaître et à détester, peut-être parfois à apprécier, tu ne sais plus trop, aux vues du temps que tu passes ici. Peu, beaucoup, toi-même tu ne sais pas. Les gloussements des filles, parfois un peu faux, tu ne sais pas trop. Et ce frisson qui te parcourt, tu ne sais pas ce que tu fais ici, parfois, si ce n’est pour Erin.

Et, le froid te mord déjà la peau, alors que le vent souffle. Il fait encore jour, et pourtant, c’est le silence dans les rues, personne n’est là. Les seuls bruits semblent d’échapper de ce grand bâtiment de joie que tu viens de quitter. Tu ne sais pas encore ce que tu devrais faire de ta journée, mais, sans doute la passeras-tu dans ton petit appartement miteux, à lire un de ces livres que tu as dû lire des dizaines de fois.

D’un pas assuré, tu t’empresses de t’échapper, passant rapidement dans la rue, devant un homme sans doute plus âgé que toi. En croisant son regard, une sensation t’envahit, douce, étrange, mais tu ne sais pas ce qu’elle signifie, ce qu’elle est. Tu le fixes, un instant, en ralentissant, sans t’arrêter pour autant.
Cette impression, elle te dérange, tu la connais, c’est comme s’il y avait un trou, et que tu essayais de le creuser, en espérant y trouver quelque chose. Mais tu ne la comprends pas encore.





Lost
avatar
Lost
Métier : enchaîne les petits boulots
Mutation : humanité - annule les pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar 2017 - 22:41

Au moment où Ilias se détournait, la porte du bouge s'ouvrit, déversant dans la rue les bruits et les rires. Attiré par cette cacophonie, il se retourna pour regarder sortir de la bâtisse un jeune homme. Trop jeune pour le public habituel de ce genre d'endroit - du moins selon Ilias. Mais avec la lune rouge, il pouvait comprendre qu'on en vienne à ce point là. Il haussa les épaules et baissa la tête pour demander à Zoo si elle voulait rentrer, mais l'autre passant s'approchait.

Méfiant, il le suivit du regard, tentant d'être discret, ses mains dans ses poches, pas très loin de son arme. Pourtant, plus la personne s'approchait, plus elle lui disait quelque chose. Il se redressa un peu, fronçant les sourcils. Zoo, à ses pieds, redressa le museau.

Le jeune homme passa à côté de lui, ralentissant légèrement. Ils se fixèrent, et soudain, l'évidence.

-Camel ?

Ilias tendit la main, retint le bras, avant même de réaliser ce qu'il faisait.
Tout se mélangeait dans sa tête. Il avait oublié que Camel était à New-York, oublié qu'il y avait encore des gens en vie, dans cette ville; des gens qu'il connaissait d'avant. Et cette réalisation, bien que devant un bordel, dans un des pires quartiers de New-York, lui réchauffa le cœur à l'en faire sourire.

-Tu es en vie, dit-il, incrédule et stupide.
go sit on a cactus
avatar
go sit on a cactus
Métier : scientifique
Mutation : IRM - permet de voir en détail à l'intérieur d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Mar 2017 - 18:22
ft. ilias

Et alors que tu reprends ta marche, sa main vient accrocher ton bras, et t’empêche de partir. Surpris, tu le fixes. Incompréhension, que te veut-il ? Un nombre incalculable de pensées te traversent. Peut-être est-ce qu’il t’a vu sortir de la maison close ? Peut-être t’a-t-il pris pour une de ces personnes qui tentent de vivre ? Peut-être cherche-t-il plus ? Ou pour te dépouiller ? Tu n’en sais rien, mais son visage te laisse une impression de douceur et de gentillesse. Mais Camel, tu as conscience que tu vois le bon en chacun, alors ne te fie pas à tes impressions, tu ne le connais pas.

Tu dégages ton bras. Et tu réalises à ce moment, qu’il connaît ton prénom. Une expression apeurée passe sur ton visage. Tu recules. Tu ne comprends pas comment il peut ainsi te connaître. Ton prénom, tu ne le donnes pas à n’importe qui, ton prénom t’appartient, il est ce qu’il te reste. Et lui, le connaît. Il te connaît.

Tu es en vie.

Et, tu imagines qu’il t’a déjà connu, qu’il te connaît de ce temps-là. Celui d’avant. Celui que tu as oublié. Mais évidemment, il ne le sait pas. Et, un instant, tu te dis que, peut-être, il sait quelque chose sur toi. Tu t’approches, légèrement, méfiant, mais la curiosité t’attire. Tu aimerais savoir, tout savoir.

Je ne me souviens pas de toi, désolé.




Lost
avatar
Lost
Métier : enchaîne les petits boulots
Mutation : humanité - annule les pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Mar 2017 - 10:27

Ilias aimait se dire qu'il était mémorable, mais dans les faits, il n'était qu'un New-Yorkais parmi tant d'autre et seuls ses amis le garder en mémoire avec ses petits excès. C'est pourquoi il fut un peu surpris de la remarque de Camel. Soit, ils n'étaient pas les plus proches du monde, mais ils avaient échangés quelques verres et quelques sms par le passé. Ils s'étaient bien entendu. Et oui, Ilias avait dû penser à Camel trois fois à tout casser en deux ans et demi, mais de là à l'oublier complètement ? Non.

Ilias le laissa se libérer, mais le dévisageant un peu mieux. Peut-être s'était-il trompé ? Non, Camel était reconnaissable avec sa rousseur. Peut-être que l'Agapè aurait dû se poser des questions sur l'air apeuré et méfiant de Camel, mais il était trop surpris qu'il ne se souvienne pas de lui qu'il interpréta tout ça comme... la réaction logique d'un mec sortant d'un bordel face à un inconnu.

-Tu te souviens pas ?

Ilias regarda autour de lui, essayant de comprendre ce qui se passait. Il entrevit le bordel, toujours en fond de cette situation un peu malaisante, et haussa un sourcil.

-C'est pas un truc d'hetero ça ? interrogea-t-il à voix haute.

Il reposa son regard sur Camel, pensif.

-C'est pour ça que t'es gêné ?

Fallait-il qu'il se lance dans une tirade sur la panexualité, ou... attendez. Peut-être qu'il n'y avait pas que des filles là dedans ? Peut-être que Camel y... le visage d'Ilias se décomposa.

go sit on a cactus
avatar
go sit on a cactus
Métier : scientifique
Mutation : IRM - permet de voir en détail à l'intérieur d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Mar 2017 - 22:02
ft. ilias

Te souvenir ? Evidemment. Comme si cela était aussi simple, Camel. Te souvenir de ce qui n’est plus, d’un passé bien trop loin. Te souvenir de quelque chose que l’on t’a violemment retirée, seulement pour avoir osé continuer à vivre, peut-être. Alors non, tu ne t’en souviendras pas, tu ne te souviendras de rien.

Je-…

Tu aurais aimé répondre, mais voilà déjà qu’il enchaîne, sans te laisser le temps de placer plus d’un seul mot. Alors, il commence à se poser des questions. Tu vois bien, sur son visage, qu’il semble ne pas comprendre ce qu’il se passe, qu’il a l’air tout aussi perdu que toi, et, peut-être inquiet de savoir qu’il n’est plus rien à tes yeux ?

C'est pas un truc d'hétéro ça ?

Théoriquement, si. Enfin, tu crois, de toutes manières, tu n’as pas à savoir ce qu’il s’y passe, ça ne te concerne pas.

Je ne suis plus tout à fait Camel.

Hésitation. Tu ne sais pas si tu dois en dire plus face à ce visage décomposé que tu as du mal à interpréter. Tu ne sais pas si tu dois lui expliquer, pour lui faire comprendre que tu n’es définitivement  plus le même Camel, que tu as changé, que tout n’est plus comme avant, et que, peu importe qui il est, tu l’as oublié.

Désolé, je suis incapable de te reconnaître.





Lost
avatar
Lost
Métier : enchaîne les petits boulots
Mutation : humanité - annule les pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mar 2017 - 21:51

Le visage d'Ilias se décomposait. L'idée que Camel, le doux Camel, le jeune Camel puisse... Camel, cet ami un peu improbable qu'il s'était fait au court d'une conférence - passionnante pour lui, ennuyeuse pour Camel s'il se souvenait bien - sur les cellules de souris. Oui, que ce mec là soit tombé dans la prostitution... Ca choquait Ilias. Il avait toujours eu cette tendance à se sentir responsable, comme un grand frère un peu. Parfois l'âge ne comptait pas, ne changeait rien, mais là, sûrement à cause de la différence de carrure, du fait que lui travaillait et Camel faisait ses études... Ilias était tombé dans cette tendance qu'il refoulait difficilement : le mec qui s'occupe de ce qui ne le regarde pas. Parce que là, clairement, ça ne le regardait pas ce que Camel faisait dans ce bâtiment. Il était majeur et vacciné, il pouvait bien se faire plaisir un peu... ou se faire payer... Étrangement, c'était cette hypothèse qu'il trouvait la plus crédible, c'était pourquoi il avait ce regard complètement horrifié quand Camel finit par parler - le pauvre pouvait enfin en placer une.

-Je ne suis plus tout à fait Camel.

Dissociation ?

-Désolé, je suis incapable de te reconnaître.

Ilias allait enchaîné, sur le fait qu'il pouvait l'aider, qu'il pouvait l'héberger, lui trouver un taf. Bref. Qu'il pouvait le sortir de sa merde quand... ah non. Non. La remarque de Camel ne changea rien, parce que vois-tu... Ilias n'écoute pas très bien les gens, et quand il a une idée en tête, c'est pire. Il enchaîna, comme si Camel ne venait pas de faire tomber une bombe.

-Camel, tu n'as pas besoin de mentir. Tu veux qu'on aille ailleurs ? Tu as des problèmes avec les gens du... euh. là-bas ? il désigna discrètement le bordel. Je peux t'aider, te sortir de là. Je comprends ta situation, il comprenait rien du tout, laisse-moi t'aider, ok ? Fais moi juste un signe de tête, ils y verront que du feu.

Zoo à ses pieds semblaient sceptiques. Elle captait toujours plus qu'Ilias à ce genre de situation, mais comme Ilias était parti dans son délire, elle le laissa s'enfoncer.
go sit on a cactus
avatar
go sit on a cactus
Métier : scientifique
Mutation : IRM - permet de voir en détail à l'intérieur d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mar 2017 - 22:07
ft. ilias

Malaise. Tu ne sais plus vraiment où te mettre, et tu serais tenté de t’en aller en courant, si la curiosité ne te poussait pas à rester bien à ta place. Il semble réellement te connaître, il y a ce regard inquiet que tu vois à travers ces yeux. Et pourtant, tu es incapable de savoir qui il est. Tes poings se serrent, comme à chaque fois.
Comme à chaque fois que cette situation se produit, quand tu sais, tu sais qu’il te manque quelque chose, qu’un creux s’est doucement créé dans ta mémoire, et que tu es incapable de le remplir avec quoi que ce soit, avec un quelconque souvenir. Il est juste vite à jamais.
Cette frustration que tu dois retenir, que tu dois contenir et ne pas laisser exploser. Et ton visage se tord de frustration, une grimace, comme si tu souffrais intérieurement. Tes dents qui claquent les unes contre les autres.

Et son monologue, qui défile. Les mots qui glissent, qu’il ne semble pas pouvoir arrêter. Tu aurais presque peur qu’il te saute dessus et te force à venir avec lui. Les liens se font très rapidement dans ton esprit, et tu comprends très vite qu’il est persuadé que tu te prostitues. Mais tu n’en es pas encore arrivé là, Camel. Et je doute qu’un jour cela arrive.

Alors, on va reprendre calmement.

Pause.

Je ne me prostitue pas.

Arrêt. Tu espères qu’il se calme, et qu’il assimile chaque mot que tu dis.

La propriétaire de ce … Cette maison est une amie. Et je reprends, je ne peux pas me souvenir de toi, je ne sais plus qui tu es, désolé, tu hésites un instant et ajoutes, j’ai perdu la mémoire.




Lost
avatar
Lost
Métier : enchaîne les petits boulots
Mutation : humanité - annule les pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mar 2017 - 22:45

-Alors, on va reprendre calmement.

Ilias ferma la bouche, surpris que Camel soit soudain un peu plus sûr de lui. Il s'attendait à ce qu'il essaie d'être discret, mais là...

- Je ne me prostitue pas.
-Oh.

Si ça ce n'était pas gênant.
Il se passa une main derrière la nuque, baissa les yeux sur le sol, entrevit Zoo qui semblait hausser un sourcil à son adresse. Elle bougeait à peine, mais il sentait bien qu'elle se moquait de lui. Ok. Il avait été un peu vite dans ses conclusions. Il grimaça, mais... après tout c'était un peu la faute à cette situation, pas vraiment la sienne. Mauvaise foi. Mais Camel reprit et Ilias fit l'effort de mieux écouter. Erin ? Oh...il avait entendu ce nom, elle... Ilias releva la tête soudainement en entendant la fin de la petite tirade de son ami. Sa nuque craqua et ses yeux s'écarquillèrent.

-Pardon ?

Et soudain, l'inquiétude un peu exagérée de tout à l'heure, l'air honteusement honteux d'il y a quelques secondes s'effacèrent pour laisser place à un regard plus vrai, plus touché par ce qui se passait.
Depuis quand, faillit-il demander... mais à la place, deux mots lui échapèrent :

-La Lune rouge ?

Comme si c'était pire que la prostitution, pire que cette situation... ça ne l'était techniquement pas, mais dans le regard d'Ilias, il n'y avait pas de pitié, juste cette compréhension, celle qu'avait tous les new-yorkais - la compréhension de ceux qui ont perdu bien trop. Ça ne durera pas longtemps, dans un instant la pitié prendra le pas. Mais là, maintenant, le choc le rendait presque juste.
go sit on a cactus
avatar
go sit on a cactus
Métier : scientifique
Mutation : IRM - permet de voir en détail à l'intérieur d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mar 2017 - 23:01
ft. ilias

La Lune Rouge, oui. Elle est belle. Elle est sanglante, violente, terrible. Elle a été fatale, pour certains, et au berceau d’une nouvelle société menée par quelques uns de ces autres. Elle a pris. Elle a beaucoup trop pris à ton goût. Et tu aurais aimé qu’elle te laisse tes souvenirs. Tu aurais aimé te rappeler de l’avant. Pour pouvoir pleurer, sans doute, sur ce que tu ne verras plus. Pour pouvoir te rappeler de tes parents, que tu aimais sans doute. Tes amis, toutes ces personnes si familières et pourtant si lointaines. Tu aurais aimé te rappeler.
Et tu sais qu’il comprend. Tu le vois bien. Et quand bien même, vous êtes tous pareils, au fond. Vous avez tous bien trop perdus. Vous avez tous le cœur qui se serre, pour une raison ou pour une autre. Vous êtes, au final, tous pareils. Perdus. Mais il y a ceux qui le cachent, sans doute un peu mieux, sans doute un peu plus. Qui se mentent, peut-être, ou qui sont forts.
Alors, tu hoches la tête. Effectivement, la Lune Rouge t’as pris ta mémoire, et tu n’as jamais su pourquoi, et tu doutes d’un jour savoir pourquoi. Il y a tant de mystères qui sont bien trop compliqués à résoudre, et auxquels personne n’aura jamais de réponse.

Je ne me souviens de rien de ma propre vie avant la Lune. Juste de mon prénom.

Tu hésites un instant, et tu plonges ton regard dans le sien. Une lueur d’espoir naît dans tes yeux. Tu espères, incertain, qu’il te connaisse assez. Qu’il te connaisse assez pour te donner des informations sur qui tu étais, avant tout ça.

La question risque d’être abrupte, mais, qu’est-ce que tu sais de moi ?

Camel, ce n'est ni le bon lieu, ni le bon moment, pour poser ce genre de questions, si personnelles, si intimes. Et pourtant, tu meurs d'envie. Tu en crèves. Tu en rêves. Tu rêves de te découvrir, de te connaître. Tu en as même oublié de lui demander de te rappeler son nom.




Lost
avatar
Lost
Métier : enchaîne les petits boulots
Mutation : humanité - annule les pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Mai 2017 - 21:18

Il hocha la tête et Ilias baissa les yeux. L'impuissance. Une vie détruite en plus. Que pouvait-il dire face à ce geste ? Rien. Haha, tu as une vie de merde ! Pour une fois,
il se retenue de faire une remarque déplacée. Mais il ne peut s'empêcher de s'étonner :

-Juste ton prénom ?

Puis, une question suivit et Ilias. Ilias ne sait pas par où commencer. Des souvenirs lui revienne.
Leur rencontre, cette manière outrageuse qu'avait leur parents d'essayer de les mettre ensemble -
alors que lui était casé ! Ah. Ces beaux souvenirs... mais du coup, il ne savait pas par où commencer ! et c'est ce qu'il lui dit franchement :

-Je... Je ne sais pas par où commencer ? Tu... la dernière fois que je t'ai parlé, tu allais en cours. Tu étais étudiant en psycho... troisième année, je crois ? Non. Quatrième ? Tu m'avais dit un truc sur ton mémoire, mais je ne sais plus. Tu as 21... euh, non. du coup faut rajouter deux ans. J'm'en souviens parce que j't'ai envoyé une plante verte pour ton anniv. Un truc horrible, mais comme on s'était croisé deux semaines avant devant un fleuriste qui vendait cette chose, il haussa un sourcil suggestif. J'ai pas pu m'en empêcher.

Il avait détaché son regard de Camel, observant la rue tout en parlant, ses mains bougeant machinalement pour expliquer quelque chose qui n'avait pas besoin de geste. Mais sérieusement, Ilias ne savait pas. Il y avait tant à dire sur une vie, il allait avoir du mal à ne pas partir dans tout les sens.
go sit on a cactus
avatar
go sit on a cactus
Métier : scientifique
Mutation : IRM - permet de voir en détail à l'intérieur d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 19:09
ft. ilias

Rire amer. Tu déglutis.
Est-ce que tu es prêt ? Camel. Est-ce que tu es prêt à entendre, à connaître, même si ce n’est que très peu, une infime partie de ta vie ? Peut-être que tu n’as pas même envie de savoir. Peut-être que le silence, l’ignorance et le désir de savoir suffisaient. Tu n’en sais rien, tu n’en sais plus rien. Hochement de tête. Tu es prêt. Tu l’espères.
Alors tu l’écoutes. Mais Camel, tout ça, tu le sais déjà. Tout ça, tu t’en doutais fortement. Il n’y a rien qui puisse t’aiguiller sur ton passé, sur ce que tu étais et ce que tu faisais avant tout ça. Tu le sais déjà. Et je le sais, même si tu tentes de le cacher face à cet homme. Je le sais. Tu es déçu, là, au fond de toi. Tu es déçu. Déçu par tout ça. Déçu par toutes ces choses que tu as rêvé de savoir. Mais il ne semble rien être de plus qu’une simple connaissance. D’avant.

C’est tout ?

Ta voix est un peu dure. Tu en es désolé, ce n’est pas volontaire. C’est juste ce sentiment, de passer encore une fois à côté de quelque chose. Ce sentiment de pouvoir se souvenir, de pouvoir toucher sa mémoire du bout des doigts, avant qu’elle ne s’échappe à nouveau et te laisse là, pantelant, à te demander ce que tu étais sur le point de retrouver. Colère ; rage peut-être.



Lost
avatar
Lost
Métier : enchaîne les petits boulots
Mutation : humanité - annule les pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Le Bronx-