Find me, Before Everything completely Disappears. [Klee & Diki]

 :: New-York City :: Manhattan :: Uptown :: Central Park Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 2 Avr 2017 - 2:56

Find me, Before Everything completely Disappears.
Klee & Diki

Il était bien gentil, la Maxwell. Son annonce, sur les Beasts, Klee l'avait entendu encore et encore ; beaucoup en parlaient. Certains y étaient tranquilles et faisaient confiance aux gardes pour gérer ça, d'autres devenaient apeurés de tout, du moindre bruit d'une plante caressée par le vent, ou du cri d'un enfant qui jouait. Mais tous avaient déjà de quoi se protéger ; un foyer, par exemple. Ou un pouvoir. Comment dire que de ce côté là... Klee n'était pas forcément gâté. Il n'avait qu'un couteau pour se défendre. Ni famille ni amis pour l'aider. Et aucun foyer où se réfugier. Il grimaçait juste en entendant l'annoncer passer de bouche à oreilles autour de lui, espérant que la chance lui sourira.

Mais la chance ne lui avait jamais sourit. « Klee », ou le « trèfle » en allemand. C'était censé la symboliser, cette fichue chance. Mais elle le fuyait comme on fuit un Beast qui nous suit quand on est dépourvu de tout moyen d'attaquer. D'ailleurs, c'est ce qu'il avait fait, l'adolescent. Sur ses gardes, et avec l'aide de Kina, il avait décelé la créature aprochant, et avait commencé à fuir comme il le pouvait. Mais il avait beau être un minimum rapide et agile, que voulez vous qu'il fasse, face à un monstre tel.

Il l'avait rattrapé ainsi. Si vite, trop vite. Dans ce genre de ruelles un peu sombres par lesquelles il avait fuit pour tenter de semer la Beast. Tout s'était déroulé vite ; trop vite. Une morsure de faite, un couteau planté. Il avait réussi à viser la tête ; la créature voulant atteindre le cou avait touché l'épaule. Mais c'était pas une arme aussi futile qui allait arrêter ce gros machin, ça c'était évident. Juste l'abasourdir le temps de... de fuir. Malgré la douleur, qu'il s'efforçait à ignorer. Ca va, il avait connu pire, bien pire. Les maltraîtances quand il était plus jeune certes, mais surtout la Lune Rouge. Mais bon, peu importe combien de fois on la subissait, la douleur était toujours pénible. Avec le temps, on n'en pleurait plus, on n'en hurlait plus, mais ça restait horrible, on ne pouvait rien y faire. Mais il ne se démonta pas. Les dents de l'animal étaient rentrées assez profondément dans son épaule pour qu'il ne puisse plus la mouvoir, c'était un fait. Mais il se débrouillera pour courir quand même, ses jambes étaient fonctionnelles. Alors il continua sa fuite. Il chercha un endroit à l'abri des regards. Kina paniquée lui demandait d'aller à l'hôpital ; mais il n'avait pas l'argent pour. Il était coincé, un peu. Demander de l'aide à des gens en toquant juste ? Oui, mais non. Ce n'était pas le genre de Klee. Il se débrouillera. Il rassura son anima, lui disant qu'il s'en sortira.

Central Park. Comment était-il arrivé jusque là ? Bonne question. Il avait courru du mieux qu'il pouvait de ruelles en ruelles, se déplaçant un peu à l'aveuglette, il ne voulait que fuir le Beast et prendre le temps de se reposer. Et il avait réussit son but, visiblement. Oh, sérieusement. Epuisé par sa course et la douleur qui s'accompagnait, il se laissa tomber, le dos contre le mur de ce qui semblait être une maison abandonnée. Il regarda les yeux plissés par la vive souffrance d'une épaule en piteux état, et pas agréable à regarder. Ses vêtements étaient tachées d'un sang qui continuaient de couler. Et il n'avait aucun moyen de soigner ça.

« Klee...
— Ne t'en fais pas, Kina, c'est rien. Et puis ça va passer tout seul, roh. »
En vrai, à force de lire des livres de médecines, il savait qu'il risquait trop de choses, l'infection en premier lieu. Mais que voulez vous...
Made by Neon Demon
st.litchi
avatar
st.litchi
Métier : Aucun ._.
Mutation : Aucune ._.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr 2017 - 12:38
Find me - feat Klee
before everything completely disappears and i will save you like no one ever did.
Central Park
Un chant, une senteur d'escens, et des plumes qui s'agitent. Le monde de Diki était autre, rempli de douceur et d'une innocence impensable. Qui aurait cru que dehors résistait les dures lois de la nature alors qu'un petit homme habillé de beaux voiles s'épanouissait parmi les plantes et les oiseaux. C'était trop beau, c'était trop chaud, comme sensation dans le coeur. Assez pour que la maison aux airs abandonnés à la nature soit en vérité une véritable aire de paix et de sérénité. Mais qui l'aurait cru, en ne s'intéressant qu'à cette extérieur rupestre, l'esprit trop occupé, ailleurs que sur Terre, plongé dans la souffrance et le doute. Diki ne connaissait pas ça, du moins plus.

(cric crac)

C'est une brise, un son, des voix qui interpelèrent le moine dans sa méditation alors qu'autour de lui, des centaines d'oiseaux mangeaient dans des petites maisonnettes de bois, suspendues au plafond, petit village d'êtres ailés. Il se releva doucement en prenant son bâton de bois sculpté alors qu'autour de son cou, Tiki se reposait encore autour de son cou, les yeux clos. Le pas lent, mais assuré, il vint ouvrir la porte en un grincement. Et il s'offrit aux yeux de ce garçon en piteux état, lui tout vêtu de sa tenue habituelle. Son regard était doux, tout autant que son visage et son attitude toute entière exprimait un bien-être surhumain. Un homme, créature venu d'un autre monde, pour poser ce regard sans jugement sur le plus jeune. Il vint tendre sa main, après quelques longues secondes d'attention, n'ayant pas perdu une seule seconde son sourire indélébile:

"Entre, je t'en prie. J'ai de quoi panser tes plaies. Tu peux encore te relever?" sa voix était comme un murmure pourtant clair et audible, douce et filante, une caresse pour les oreilles et un baume pour le cœur. Diki s'offrait sans défense, à la merci de tout, et ça, sans concession. Petit homme d'un autre monde, tu es trop bon.
too pure for this world
avatar
too pure for this world
Métier : Herbologiste - Médecin
Mutation : Phitokinésie
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Avr 2017 - 14:55

Find me, Before Everything completely Disappears.
Klee & Diki

C'était presque paradoxal, une telle douleur alors que le paysage était si calme. Personne aux alentours, juste des plantes, et lui, qui retenait comme il pouvait le sang qui coulait peut-être trop abondamment ici. Une hémorragie ? Non, quand même pas, la plaie semblait juste profonde, c'était juste pour ça que ça coulait beaucoup. Il n'en savait rien. La douleur brouillait tout, il avait lu beaucoup de livres sur la médecine, sur quelqu'un d'autre, il aurait du porter les premiers gestes de secours, mais là, la douleur l'empêchait de se concentrer.

Puis, derrière lui, la porte s'ouvrit. Attendez, ce n'était pas une maison censé être abandonnée... ? Aish. Surpris, il se retourna vivement – et en se faisant mal, bravo. Mince. Il n'aurait jamais pensé qu'il y avait une personne, ici. Une main tendue vers lui. Il releva la tête. Un homme, souriant ; bienveillant. Ca faisait longtemps qu'on avait pas posé un tel regard sur lui. D'habitude, c'était du mépris dont il avait le droit, sûrement à cause de ce tatouage dans le cou qui le définissait comme « Philia ». M'enfin.

On lui proposa d'entrer. De le soigner. Un peu surpris, il tenta de se relever seul ; un peu par fierté, et parce qu'il était pas habitué à ce qu'on se comporte comme ça avec lui, il avait du mal à s'ouvrir au fait que les gens puissent l'aider. Son épaule semblait lourde comme si elle portait le poids du monde sur elle ; et il peinait à empêcher le moindre mouvement qui pourrait la soliciter. « D-désolé... Je ne savais pas qu'il y avait quelqu'un ici. Ne vous inquiétez pas, ce n'est ri-... » Mais Kina gueulait dans sa tête. Cette boule de poils semblait l'obliger à accepter, les orrières en arrière, l'attitude de son lié la désespérait souvent ; surtout dans ce genre de cas où il insistait pour se débrouiller seul. Après qu'elle lui ai fait la morale intérieurement, il soupira, et accepta finalement. « … D'accord, merci pour votre aide. Et désolé, encore une fois, du coup. » Il s'excusait peut-être un peu trop ? Il n'était pas habitué à ce qu'on se montre gentil avec lui. Il avait pris l'habitude de répondre aux remarques acerbes, provoquer les gens, tout ça, mais se sentait pas à sa place et gêné, du coup, quand on l'aidait. Mais bon, il y avait des moments où il fallait accepter l'aide d'autrui. Il perdait pas mal de sang, en plus, et avait le tourni. Il lâcha son épaule pour que sa main valide prenne appui sur le mur à côté, pour éviter qu'il tombe. Et il se traîna tant bien que mal, du coup.
Made by Neon Demon
st.litchi
avatar
st.litchi
Métier : Aucun ._.
Mutation : Aucune ._.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr 2017 - 10:35
Find me - feat Klee
before everything completely disappears and i will save you like no one ever did.
Central Park
Diki n'en avait que faire de cette histoire de hiérarchie. Pour lui, tout le monde comptait pareil donc tout le monde méritait son aide. Et malgré ses idéaux bien différents de cette société dans laquelle il vivait, le divin Maxwell, dirigeant de cette cage d'or, l'appréciait. Certainement parce que Diki était docile et conciliant et tant qu'il agissait pour le bien des autres, il était capable de tout, jusqu'à s'oublier lui-même. Alors quand ses yeux se posèrent sur la marque, ce tatouage maudit dans son cou, il n'en tînt pas compte. Il ne vit se relever seul, difficilement mais vint à passer sa main autour de ses hanches. Loin de lui, l'idée de se faire intrusif, il ne voulait que son bien et il l'aida avec une force cachée par son doux physique à le faire marcher jusqu'à l'intérieur de la maison. Il n'avait pas fait un seul geste brusque et avait marché à son rythme, pour éviter qu'il ne souffre de trop. Et il ne le lâcha, en face de son fauteuil, que pour lui proposer, d'une voix calme qui sonnait pourtant plus comme un ordre:

"Assis-toi...et raconte-moi ce qui t'est arrivé pendant que je trouve de quoi te soigner."

Et les blessures, Diki en connaissait quelque chose. Outre le fait qu'il puisse soigner en guise d'un peu d'argent ou même par bénévolat parfois, il avait l'habitude de panser ses propres plaies. Mais même les plaies les mieux soignées laissent des cicatrices et il en avait plein les bras. Trop. Mais bien sûr il les cachait, un peu par omission, de ses grandes manches. Et il ne regrettait pas. Ses scarifications en l'échange d'un pouvoir miraculeux, qui l'aidait à faire tellement de bien autour de lui. Et pourtant autant de mal à lui-même. Mais ça, le moine n'en parlait jamais. A croire qu'il n'avait jamais rien dans le cœur, des émotions à lui, un peu d'égoïsme dans cet être qui ne vit qu'à travers les autres.

Il tourna le dos à Klee, le temps de plonger un tissu propre d'un mélange étrange et s'approcha avec un petit sourire, rassurant:

"Ça va piquer un peu mais c'est pour arrêter l’hémorragie et endormir ton épaule pour que tu ne souffres pas, le temps de quelques heures...Comme ça je pourrais désinfecter correctement."

Et à ses mots, il posa le grand tissu sur la plaie, se permettant d'appuyer un peu, sans trop faire mal. Il n'était pas médecin, et pourtant l'apparition de la Lune Rouge l'avait obligé à en apprendre tant pour sauver des vies. Mais toujours grâce aux plantes. C'était un peu comme une bénédiction. Avec ses avantages et ses inconvénients.
too pure for this world
avatar
too pure for this world
Métier : Herbologiste - Médecin
Mutation : Phitokinésie
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai 2017 - 21:36

Find me, Before Everything completely Disappears.
Klee & Diki

Il n'aimait pas être aidé, c'était une réalité ; mais avait-il encore le choix ? Réellement ? Il risquait de ne pas s'en sortir s'il restait aussi entêté, vraiment. Klee avait connu la douleur. Il l'avait subie quotidiennement, il avait senti des lames lui déchirer la peau puis la chair, ou des poings lui broyer les os ou les organes. Il avait connu le sang coulant à flot ou la peau bleutée. Ca ne lui faisait pas plus peur que ça. Mais c'était toujours désagréable. Il avait beau être résistant, une plaie comme celle ci, il avait du mal à la supporter. Et même si moralement il y arrivait, son corps ne suivait pas toujours. Le corps d'un adolescent ne devrait pas être soumit a de telles épreuves, vous ne croyez pas ? Donc il se laissait aider. Même son côté têtu ne disait plus rien, pour une fois, il avait besoin d'aide et ne le cachait plus. « Assis-toi...et raconte-moi ce qui t'est arrivé pendant que je trouve de quoi te soigner. » C'est ce qu'il fit, du coup. Difficile de rester debout tout seul, de toute façon. Il s'assit, grimaça un peu, il nettoyera s'il tache de sang quelque chose. « Bah, euh, pas grand chose. Une Beast un peu trop rapide, et voilà. J'étais au mauvais endroit au mauvais moment. » Il était toujours au mauvais endroit au mauvais moment. C'était même pas question de malchance, c'était juste que, s'il vous plaît, quand on vit à la rue pendant des période de crises niveau Beast comme celles ci, bon. « Ça va piquer un peu mais c'est pour arrêter l’hémorragie et endormir ton épaule pour que tu ne souffres pas, le temps de quelques heures...Comme ça je pourrais désinfecter correctement. » Klee hocha doucement la tête. Ca devrait aller dans tous les cas.

Cet homme était médecin ? C'était normal de vivre dans un endroit qui semblait abandonné ? Bwarf, bah écoutez. Autant lui demander, visiblement ils étaient là pour un moment. « Vous êtes médecin ? Vous semblez vous y connaître un peu. » Il grimaça un peu au contact du tissu. Ca piquait, en effet. « Merci pour votre aide, du coup. Vous pensez que ça se soignera vite ? » Il ne voulait pas déranger son monde plus longtemps que ça.
Made by Neon Demon
[/quote]
st.litchi
avatar
st.litchi
Métier : Aucun ._.
Mutation : Aucune ._.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Manhattan :: Uptown :: Central Park-