Angel meets Devil [Naos & Silhan]

 :: New-York City :: Le Bronx Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 10 Avr 2017 - 2:45
Angel meets Devil [Brotherhood]
EXORDIUM.
Le travail d'Eros n'était pas de tout repos ; mais il amusait bien Silhan. Il aimait ce qu'il faisait, ça rapportait pas mal, et puis, se battre et tout, il aimait beaucoup ça, ça le faisait gagner de l'expérience, expérience qui lui sera tôt ou tard indispensable pour détruire l'humanité. C'était vrai, il y avait des personnes qui risquaient d'être très compliqué à tuer... Mais bon, pour le moment, là n'était pas le soucis. Ce qui l'énervait un peu, c'était que personne n'avait accepté de l'accompagner pour ce travail là... Il n'aimait pas être tout seul, mais bon ; aujourd'hui, il ne devait pas se battre, juste enquêter, et on avait jugé mieux une personne qui pouvait facilement entrer par effraction, c'était plus discret qu'un groupe de grosses brutes. Mais bon c'était nonchalant qu'il marchait dans le Bronx, du coup. La mission du jour était d'enquêter, oui. Sur une secte, apparemment. Une secte dans le Bronx. Il avait eu la flemme de lire tout le dossier, juste l'emplacement de la fenêtre par laquelle il devait entrer. Il aurait du, peut-être, le lire en entier le dossier. Il aurait pu voir le petit
« Chef de Secte : Nom : Inconnu
Prénom : Naos
Âge : Estimé 17 ou 18 ansé »
Ca aurait peut-être fait tilt, mais que voulez vous.

Mais non, il s'avançait doucement, sans réelles intentions d'être discret, pénétrant des le quartier sombre du Bronx. On ne faisait pas attention à lui, avec sa petite taille et son corps frêle, on ne prenait même pas la peine de regarder son tatouage – pourtant, on devrait. Il marchait donc tranquillement, jusqu'à ce qu'il se fasse pousser les ailes, à l'approche d'une espèce de cathédrale qui ressemblait à l'image du dossier.

Comme prévu, du coup, il fit pousser ses ailes, s'envolant assez discrètement -mais pas trop quand même, ses ailes étaient d'une envergure impressionnantes- vers la fenêtre. Il les fit disparaître, s'accrochant aux rebords de l'ouverture qui donnait sur une chambre... Mais une chambre gardée. C'était censé être la chambre du chef de la secte, du coup, et il voyait de dos quelqu'un lire, mais il y avait des gardes aussi, qui l'avaient entendu entrer, et qui voulaient se jeter dessus. Roh. Silhan était paré, de toute façon ; ses couteaux, il les touchait déjà de sa main.
l'ange
avatar
l'ange
Métier : Mercenaire ♥
Mutation : Ailes blanches dans le dos
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr 2017 - 19:49

Silhan et Naos
Angel meets devil




Comme à son habitude il était enfermé, dans sa chambre, entouré par ses piles de livres qui le dépassaient allégrement. Assit à son bureau, un livre à la main au lieu de signer les quelques documents qui traînaient sur la plate forme.
Sortir ce n'était pas pour lui, être dehors au soleil ou sous n'importe quel temps, être entouré de gens ne l'attirait pas, ça ne lui donnait pas le moindre envie, au contraire, quand il était dans l'obligation de sortir il le faisait toujours à reculons. Paradoxalement ses années d'enfermement ne lui avait pas donné envie de sortir, de retrouver le monde normal, la liberté. Pourquoi ? Parce qu'il n'avait personne qui l'attendait dehors. Ni famille, ni amis. A quoi bon sortir si c'était pour être seul ? A rien, il n'avait pas envie de faire face à cette solitude, il n'avait pas la force de se confronter à celle ci, de complètement réaliser que sa famille était belle et bien morte, que ses parents et son frère avaient carbonisé sous ses yeux terrorisés mais surtout comprendre qu'il était seul, qu'on l'avait laissé derrière. Complètement seul. Mélangez ça à la peur de l'inconnue et la honte, le dégoût de lui même et son apparence. Il avait tellement changé, autant physiquement que mentalement, qui pourrait bien le reconnaître ? Y avait t-il seulement encore quelqu'un pour le reconnaître ? Alors il préférait rester ici, dans ce bâtiment, dans cette chambre en particulier. Enfermé dans sa bulle, dans son monde.

Plongé dans son livre, il ne faisait attention à rien d'autre qu'aux lignes, aux mots qui défilaient devant ses yeux. Et pourtant on le ramena bien vite à la réalité. On toqua à sa porte ce qui lui arracha un grognement de frustration. Il releva la tête avant de dire d'entrer à ses gêneurs. Deux de ses disciples rentrèrent dans la salle.

« Pardon de vous déranger Maître, on vient vous faire notre rapport. »

Ah oui la patrouille. Il espérait qu'ils fassent vite. Il baillait déjà d'ennui et pourtant il savait que c'était nécessaire.

« Je vous écoute. »

Mais ils n'eurent pas le temps d'ouvrir de nouveau la bouche que sa fenêtre s'ouvrit brusquement. Il réagit vite, bondit de sa chaise et se mit en position de défense tout comme ses gardes qui s'étaient immédiatement placés devant lui pour le protéger. Qui avait assez de culot pour venir jusqu'ici ? Il posa ses yeux sur son futur attaquant, il le détailla, lentement, de la tête au pied. Il allait parler, exiger une explication mais sa voix mourut dans sa gorge. C'était... Les informations montaient lentement au cerveau. Ces yeux, ces cheveux, cette silhouette... Non ce n'était pas possible. Et pourtant... Son cœur s'emballa d'un coup.

« Sortez, je m'en occupe seul. » Il ne leur laissa pas le temps de répliquer. « C'est un ordre. »

C'était une voix fébrile qui s'était élevée pour énoncer son ordre, une voix sous le choc, une voix surprise mais aussi d'espoir. Ses disciples lui jetèrent un regard inquiet, obéissant à contre cœur. Sa voix était absolue.
Ils étaient seuls désormais et il devait en avoir le cœur net. Il ne savait pas comment aborder le sujet, quoi dire. Et si il se trompait ?

« … Silhan ? »

Sa voix était remplie de sanglot, ses yeux brillant de larmes qui ne coulaient pas encore. C'était quand la dernière fois qu'il avait ressenti autant d'émotion ? Il avait arrêté de compter les années.

« Tu... me reconnais ? C'est moi... Naos. »

Il devait rêver. Il ne voyait que ça comme explication.  
luckyred.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai 2017 - 20:59
Angel meets Devil [Brotherhood]
EXORDIUM.
Il était entré avec cette même inconscience qui énervait tant de monde, ce même « bwarf, au pire je me battrais » qu'il ne devrait même pas penser au vu de son âge de ses capacités. Il était doué pour s'acharner sur une personne, mais bon, il y avait tellement de pouvoirs contre qui il serait en difficulté. Mais vuuu que c'était l'Ange et qu'il se considérait fort dans tous les cas, il fonçait dans le tas. Arrivé à l'intérieur rapidement par la fenêtre, il fit disparaître ses ailes si vite qu'il n'en resta que deux ou trois plumes blanches quand les gardes et le chef de secte – dont il avait trouvé la chambre du premier coup héhéhé – se retournèrent. Il les salua joyeusement, tout sourire, alors qu'il se tourna ici et là, s'était visiblement écorché l'arrière du mollet en arrivant si brusquement, c'était des choses qui arrivaient. Non, la douleur n'avait rien d'extraordinaire, c'était plus que, bah, il avait mien ce pantalon quoi, c'était triste de l'avoir gaché comme ça. Grimace ; il ne faisait plus vraiment attention aux gens en face. Visiblement de toute, on ordonnait à du monde de sortir – ce qui était stupide en un sens, ces gens se retrouvaient contre un Eros, même si aujourd'hui l'objectif n'était pas d'attaquer, c'était pas logique ce qui se faisait. Mais bon, il prenait son temps, enleva la poussière de ses genoux, il prenait son temps, tout sourire.

« … Silhan ? » Presque. Attendez, on connaissait son nom ? C'était pas tellement possible. Même les Dués qu'il pourchassait connaissait son visage, son surnom, mais pas son prénom, d'habitude. Et puis cette voix sonnait bizarre. Il releva la tête rapidement. Et le regarda. Le « chef de secte » dont il avait eu la flemme de lire le dossier. Il scruta son visage de fond en comble, Il regarda ses yeux brillants de larmes, il regarda ses cheveux de la même couleur que les siens, il regarda ses bouche, son nez, il regardait – « Tu... me reconnais ? C'est moi... Naos. » Une partie de lui l'avait pensé. Une partie de lui dans son esprit avait émit l'idée, mais il avait refusé catégoriquement. Et il refuse toujours catégoriquement. Après le choc, il a un mouvement de recul. Il recule de trois pas. Son visage montre le choc, la surprise, et le sentiment d'être perdu ; complètement perdu. Puis il rigole un peu. « Non, non. Naos est mort, il y a des années... » Il regarde sur ses mains, compte sur ses doigts. « Il y a presque dix ans. Il doit y avoir une erreur quelque part. » Ce n'était pas cohérent. Son esprit le lui hurlait de tous les côtés. Et le souvenir du résultat de l'enquête résonnait. Le corps de l'enfant aîné de la famille n'avait pas été retrouvé. Et cette voix, cette fameuse voix, se taisait cette fois ci. Elle aussi semblait surprise. « Tu ne peux pas être... Naos Abanddon est mort calciné avec ses parents. Mon grand frère est - » Il se tait. Son rire s'efface, et il porte les mains à sa bouche. Il refuse de regarder la personne en face de nouveau. Il est à deux doigts de s'enfuir. De partir en courant. Il baisse les yeux. Ce n'est pas possible, vraiment pas possible. Il se le répète encore et encore. Pourtant, il est dans un état tel qui fait que sa conscience comprend déjà ce qu'il se passe ; comprend que c'est bel et bien la réalité devant lui.
l'ange
avatar
l'ange
Métier : Mercenaire ♥
Mutation : Ailes blanches dans le dos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Le Bronx-