Le danger est partout - ft. Nikolaï

 :: New-York City :: Brooklyn Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 18 Avr 2017 - 22:18
Le danger est partoutNoah Miller & Nikolaï "Volk" Underwood
Ce n'était pas dans les habitudes de Noah que de traîner dans un quartier autre que le Queens. A vrai dire, elle n'aimait pas spécialement quitté la zone de la ville qui lui était la plus familière. Être ailleurs lui donnait l'impression d'être perdue, sans aucun repère.
Mais elle avait décidé de changer ses habitudes.  Plus par nécessité que par choix, d'ailleurs.
En effet, cela faisait plusieurs fois que la jeune fille s'était perdue à New York. Tantôt dans le Bronx, tantôt à Brooklyn. Parfois dans Queens même, aussi.
Alors, par soucis d'autonomie et de liberté, elle avait décidé d'apprendre la ville par coeur. Peut importe le temps que cela lui prendrait. Elle ne pouvait plus se permettre d'être aussi déboussolée. Et puis, ça lui permettait aussi de changer un peu d'air. Rester seulement dans Queens parce qu'elle ne connaissait aucun autre quartier réduisait sa liberté de mouvement.
Et ça commençait à la déranger.
C'est pour cela qu'elle marchait d'un pas tranquille, entre les rue de Brooklyn. Noah avait choisit de commencer par ce quartier parce que c'était l'un des moins dangereux et des plus facilement atteignable.
Et puis de toute façon, il fallait bien commencer quelque part.

En tout cas, la brune ne se serait jamais douté que de marcher comme ça, dans les rues de la ville, avait quelque chose d'aussi plaisant.
Noah marchait. Mais différemment que tout ces individus pressés qui se bousculaient sur les trottoirs.
Elle, elle ne marchait pas pour aller dans un endroit précis. Non. Elle, elle marchait pour marcher.
Elle se laissait guider par ses pas, sans trop savoir où elle allait atterrir. Elle observait de ses yeux curieux chaque détails des rues. Notant quelques fois quelques trucs sur son carnet, des noms de rues, des boutiques, des croquis aussi.
Elle se plaisait à arpenter ainsi la ville. Elle se plaisait à redécouvrir ce monde. Elle se plaisait à d'observer les moindres petits détails, se forçant de remarquer ce que les gens normaux ne voyaient pas.
C'était à la fois beau et satisfaisant. Elle avait l'impression que lui monde lui appartenait. Elle avait l'impression d'être libre.
Et c'était génial.

Et puis, son regard attentif discerna quelque chose de pas banal. Sur le trottoir d'en face, là, parmi la foule de passants, il y avait quelqu'un.  Quelqu'un qui, de par sa démarche, de par son comportement, faisait contraste avec les autres personnes.
C'était un garçon aux cheveux de jais. Noah lui donna son âge, peut-être un peu moins, peut-être un peu plus. Mais de pas beaucoup.
Elle sentait qu'il y avait quelque chose d'étrange avec ce garçon. Son air n'avait pas l'air assuré, il semblait presque timide. Mais sa démarche elle, l'était parfaitement. Il arrivait avec une facilité déconcertante à se faufiler entre la foule, sans être vu, sentit, perçu.
C'était comme s'il cherchait et arrivait à se dérober du regard des autres. de tous les autres.
Tous.
Sauf elle.
Alors elle décida de le suivre.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Avr 2017 - 23:02
Vyela gronda, cachée dans son sweat sombre. Le garçon prit un air affligé et caressa la boule de poil à travers le tissu.


-Je sais, on a rien à faire ici. Mais il faut qu'on trouve cet hôpital, imagine que Mao finisse par se blesser?!

La loutre sembla glousser et Nikolaï n'eut aucun mal à deviner ses pensées. Mao, blessée? Il y avait plus de chance que Nikolaï se découvre un talent pour la poterie maya. Mais qu'importe, ça lui semblait important. Oh ça! Il était bien sûr de lui, planqué au fond de leur dernier squat. Comme d'habitude, l'assurance c'était bien rapidement étiolée au fil de sa progression. Il avait été sur le point de se raviser un nombre incalculable de fois. Nikolaï n'avait jamais eu un comportement de bandit, mais c'était ce qu'il était aujourd'hui. Il fallait donc le faire... Non?


A peine arrivé à Brooklyn et c'était déjà une catastrophe. Il était sûr que des Éros l'avaient remarqué sur le chemin, il s'attendait à tout moment qu'une troupe d'Agapè lui tombe sur le râble et l'embarque la Lune Rouge sait où pour lui faire... ce que la Lune Rouge fait de mieux, dirait-il. Il attrapa un coin de son vêtement pour essuyer les gouttelettes de stress qui perlaient à son front. Bien évidemment, il avait de fait oublié que Vyela se trouvait en dessous. La loutre, dans un réflexe purement animal, pris la pose d'un chérubin armé d'un arc et fit de son mieux pour se faire passer pour un motif de t-shirt un peu étrange. Visiblement, quelques passants se posèrent des questions sur ce choix vestimentaire, mais personne ne sembla remarquer qu'un anima se cachait là. Et d'abord, pourquoi cacher un anima? Un couinement rageur se fit entendre.


-Oh! Pardon, Vyela... Oui je sais, c'est ridicule. Mais ce tatouage est déjà assez visible et je n'ai aucune idée des informations qui circulent sur nous. Imagine qu'un garçon à la loutre soit recherché?

De nouveau, un gloussement bien humain pour un animal presque marin. Il était certes peu probable que la légende du garçon loup-garou porteur d'une loutre cours les rues (et c'était bien ainsi, puisqu'une bonne partie de la stratégie de combat des deux jouteurs jouait là dessus) mais on n'était jamais trop prudent. Nikolaï tirailla un peu sur son foulard, tentant de dissimuler sa nuque de manière discrète. Jusqu'ici, peu de gens remarquait ce gamin se couler entre leurs pas. Cependant, une impression étrange ne voulait pas le quitter. Il commença à tourner la tête pour tenter de regarder derrière lui et ne vit pas le morceau de bitume dépassant légèrement du sol. Le morceau de bitume, qui n'avait rien demandé à personne, se trouva fort embêté quand le pied chaussé d'une basket misérable lui rentra dedans. Il fit donc ce en quoi un morceau de bitume excelle: il ne bougea pas d'un pouce.


Dans une superbe pirouette avant qu'il lui aurait valu le colifichet de "Gymnaste semi-Olympien" dans son ancienne vie, Nikolaï s'écrasa en plein milieu du trottoir, causant un remue-ménage bien peu bienvenue. Les passants s'écartèrent, l'observant avec des yeux ronds. Quelques uns s'arrêtèrent pour l'aider à se relever, lui demandèrent s'il allait bien. Rouge comme une tomate devant tant de spectateur de ce ridicule spectacle, Nikolaï sentait la honte emprisonner lentement ses poumons et ses cordes vocales.


-Hey petit, ça va?

-Hhh... Hhh!!

Nikolaï paniqua, tétanisé. Soudain, son sweat gonfla et poussa un feulement strident. S'échappant par le trou de la tête, Vyela sauta à la tête de l'homme s'adressant au garçon, tout croc dehors. Le passant tomba sur l'arrière-train et tenta de se débarrasser de l'anima.


-AAAAAAARGH!!! ENLEVEZ MOI CE MONSTRE!!

En moins de temps qu'il n'en faut pour faire remarquer à ce malotru que les loutres étaient bien trop mignonnes pour pouvoir être qualifiée de monstre, non mais sérieusement, regardez moi cette bouille monsieur, vous vous perdez, vous ne savez plus ce que vous dites, Nikolaï avait proprement disparu. Il courait aussi vite qu'il le pouvait -ce qui pouvait s'avérer étonnement rapide- et tourna à un coin de rue, débouchant entre deux bâtiments et lui apportant un calme et une discrétion bien agréable. Cette fois, c'était certain, il était repéré. Il fallait quitter l'endroit le plus vite possible et tant pis pour l'hôpital! Mais l'étrange sensation qui l'avait déconcentré ne le lâchait pas. Nikolaï savait écouter son instinct. Le loup tentait de le prévenir, il devait être suivi. Le garçon se plaça au milieu de la ruelle et essaya de se donner un air menaçant. Peu convaincant. Sans Mao, ses capacités de combat faisaient une chute libre et il en était bien conscient.
Little Bad Wolf
avatar
Little Bad Wolf
Mutation : Lycanthropie
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Avr 2017 - 14:00
Le danger est partoutNoah Miller & Nikolaï "Volk" Underwood
Noah avait traversée le trottoir, pour suivre au mieux le garçon aux cheveux noirs. Mais ce n'était pas chose facile. La petite essayait tant bien que mal de se frayer un passage entre les gens, tentant de les pousser ou de se faufiler. Mais elle se faisait plus bousculée qu'autre chose.
Elle hâta le pas, par crainte de perdre du regard celui qu'elle suivait.
Et puis là, ce fut le drame.
Le garçon, qui devait être à une dizaine ou une quinzaine de mètres devant elle, fit une chute monumentale.
Et encore, monumentale semble être un bien piètre mot pour un vol plané pareil.
Même si la majorité des passants ne lui accordèrent qu'un regard méprisant (ce qui avait le don d'énervée Noah qui ne supportait pas cette indifférence), un homme lui avait tendit la main pour l'aider à se relever.

Et puis tout se passa si vite.
Un éclair de fourrure se jeta à la tête de l'homme qui hurla à la créature démoniaque. Cela tira un éclat de rire à la brune qui trouvait la scène absolument cocasse.
Mais elle n'eut pas le temps de rire longtemps: l'autre était déjà en train de détaler à toute allure.
Alors, sans plus se soucier de l'autre balourd qui criait, elle s'élança à sa poursuite. Elle eu du mal à le suivre, c'est qu'il était sacrément rapide celui-là ! Mais finalement, elle y arriva, et se retrouva dans une petit ruelle déserte.
En son centre, le jeune homme lui faisait face. Il avait l'air en colère, ou plutôt, il avait l'air de faire semblant d'être en colère. Noah n'en tient pas rigueur.

"Salut ! Desolée de t'avoir suivie comme ça."
Vu qu'elle avait pas mal courue, elle était un peu exténuée. Elle marqua une pause pour reprendre son souffle.
"La loutre là-bas, c'est ton anima ? Sacrément rapide l'animal ! Et féroce aussi, vu la tête de l'autre homme."
Elle éclata d'un petit rire cristallin. Le ton était plaisanta, doux et rassurant.
Des tas de questions fusèrent dans la tête de la fille. Elle se demandait pourquoi le garçon avait fuit, pourquoi est-ce qu'il marchait ainsi, pourquoi est-ce qu'il n'avait pas simplement prit la main de l'homme et lui dire merci ? S'était-il fait mal dans sa chute ?
Elle avait l'impression qu'il avait peur aussi. Qu'il n'était pas à l'aise. Elle voulait savoir pourquoi.
Brooklyn était un endroit plutôt calme et pas très dangereux. Si elle même osait s'y aventurer sans crainte alors que, sur une échelle de 1 à 10 son autonomie avoisinait le -3, tout le monde pouvait le faire.
Mais elle ne voulait pas brusquer l'inconnu. Elle ne voulait pas lui faire peur. Alors elle se contenta d'une question à la fois.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Avr 2017 - 14:52
Catastrophe! Une fille!! Enfin, non pas que son sexe était une mauvaise chose, et Nikolaï ne se posait sûrement pas ce genre de question. Toujours est-il qu'il était déjà timide face aux hommes, ça ne s'arrangeait absolument pas en présence d'une demoiselle. Et encore moins quand cette dernière semblait de son âge, que ses yeux en amande accrochaient le moindre rayon de soleil pour en rehausser le gris cendré... Mais qu'est-ce qu'il était en train de penser? Il n'allait pas se mettre à lui déclamer des vers! La panique qui commençait doucement à disparaître depuis ces quelques secondes revint au galop et le garçon se trouva de nouveau muet. Malheureusement, l'inconnue prit une décision qui n'arrangeait rien: elle se mit à lui parler.

-Salut ! Desolée de t'avoir suivie comme ça.

Elle s'arrêta une seconde pour souffler, ce qui fit qu'elle ne vit pas la tête de Nikolaï se secouer frénétiquement. Un langage universellement connu du garçon seul pour exprimer simplement: la peur, l'incrédulité, la colère, le questionnement, l'heure du goûter, la fatigue, l'excitation et l'appel de la balle en tant qu'attaquant au volley-ball. Simple, vous dis-je.

-La loutre là-bas, c'est ton anima ? Sacrément rapide l'animal ! Et féroce aussi, vu la tête de l'autre homme.

Des questions, maintenant! Nikolaï était fichu. Puis le rire de la jeune fille fusa et le semi-loup sentit la transpiration commencer à perler. Il avait depuis longtemps supprimé le réflexe qui le poussait à haleter la bouche ouverte, mais il sentait que ça commençait à revenir. Nikolaï parvint à décrocher la mâchoire (et à garder la langue bien dedans) pour s'exprimer en ces termes souverains:

-HHhh...

Raté.

Il plaqua ses mains sur ses lèvres pour s'éviter de sortir d'autres bêtises (ou bruits de pneu qui se dégonfle) et secoua la tête. Mais où était Vyela? Elle aurait fait fuir l'inconnue! A tous les coups, elle faisait son petit numéro après avoir effrayé l'homme de tout à l'heure. Elle reviendrait toute contente d'elle-même et repue des louanges des passants. En attendant, il devait se débrouiller seul. Il prit une grande inspiration et réessaya.

-Oui, c'est...

Oulah, trop aigüe! Il toussa bruyamment et repris une voix un peu moins haut perchée. Juste un petit peu moins.

-Oui, c'est Vyela... Elle... m'aide...

Incapable de poursuivre, Nikolaï se dandina quelques secondes. Quelle gêne. Pourquoi tout devait se finir en discussion? En y réfléchissant, autrement ça se serait sans doute fini en combat, et il n'était pas sûr que ce soit bien mieux.

-Qui... es-tu? Et pourquoi m'as-tu suivis?

La dernière phrase était plus assurée et teintée de méfiance. Il doutait qu'une fille si jeune ait l'autorité pour l'arrêter, mais dans ce nouveau monde, les règles avaient bien changées. Il esquissa un mouvement pour poser sa main sur son tatouage mais se retint à temps.
Little Bad Wolf
avatar
Little Bad Wolf
Mutation : Lycanthropie
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Avr 2017 - 22:22
Le danger est partoutNoah Miller & Nikolaï "Volk" Underwood
En fait, il a pas juste l'air tendue. Il l'est même carrément. Pour répondre à ses questions, le garçon à ouvert la bouche (ce qui est déjà une étape en soit), mais c'était comme si les mots étaient restés coincés dans le fond de sa gorge.
Noah ne dit rien. Elle attendit, patiemment. Elle savait ce que ça pouvait faire, d'être timide et incapable de parler. De perdre ses moyens, de sentir sa voix vaciller, d'être incapable de réagir.
Alors elle ne dit rien. Elle se garda de tout commentaire. Elle attendait juste.

Et puis finalement le jeune homme parvient à articuler quelques mots, lui livrant le nom de son anima: Vyela. Et puis après, nouveau blanc. Il se dandina, toujours hésitant.
Et puis finalement, une question. Puis une autre.
Il avait cependant l'air plus assuré.
Noah hésita. Elle ne savait pas trop quoi répondre, devait-elle se présenté ? Elle n'avait pas spécialement pour habitude de balancer son nom et son prénom au premier inconnu dans la rue, et elle n'avait pas envie de commencermaintenant.
Mais le garçon semblait toujours peu rassuré, il fallait peut-être fallait-il montrer l'exemple ?
"Je m'appelle Noah. J'étudie à l'université, dans le Queens. Et toi ?"
Finalement, elle se lance. Révélant son identité. Ou du moins une partie.
Et puis vient la question plus compliquée.
Pourquoi est-ce qu'elle l'a suivit.

A vrai dire, elle ne savait pas vraiment elle même. Il avait juste attirée son regard, et par la même occasion sa curiosité. C'était rien de méchant, pas de filature ni d'intention malveillante. (Bien qu'elle pouvait tout à fait concevoir qu'être suivit par un inconnu dans la rue était...flippant.)
"Ah, et bien...euh..."
Elle afficha un air un peu gênée. Chercha ses mots, réfléchit, réfléchit encore. Et puis finalement elle soupira. Rien ne servait de se chercher des excuses. Dire la vérité était sans doute le plus simple.
"En fait, je t'ai aperçue dans la rue tout à l'heure. Je sais pas. Tu avais l'air étrange, comme si tu cherchais à te dérober du regard des autres, du monde. J'ai trouvé ça plutôt stylé, et intriguant aussi. Alors voilà..."

Et puis, un grand sourire sincère se dessina sur le visage de la jeune fille. Elle s'exclama.
"Désolée en tout cas ! Je sais que c'est pas super correct de suivre les gens comme ça."
Ca, c'était le moins qu'on puisse dire. Mais bon, de toute manière ce qui était fait était fait. Il n'y avait plus qu'à attendre la réponse du garçon.

Occupée à l'observer en attendant sa réaction, la jeune fille ne remarqua pas l'agitation autour d'eux. Elle n'entendit ni les bruits de pas, ni les bruits de respirations qui venaient de l'ombre de la ruelle.
Ils n'étaient pas juste deux, dans cet endroit perdu. Il y avait quelqu'un d'autre. Ou plutôt, quelque chose d'autre.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr 2017 - 15:01
Une étudiante du Queens? Nikolaï se détendit légèrement. Le Queens était connu pour être l'un des quartiers les plus accueillants, et le jeune garçon avait souvent rêvé de s'y installer en compagnie de Mao. Plus de combat, de danger, de demi-repos entrecoupés de réveil en sursaut au moindre bruit... Puis le reste des paroles de Noah finit par se frayer un chemin jusqu'à son cerveau. Elle l'avait trouvé stylé?? Nikolaï rougit violemment. Certes, étant donné que le but premier n'était pas d'afficher sa classe mais de ne pas trop attirer l'attention, il avait parfaitement échoué. Mais tout de même... Stylé? Enfin il se rappela qu'elle attendait une réponse. De ce qu'il pouvait décoder de sa légère hésitation, la jeune fille avait aussi eut du mal à donner son identité. Le semi-loup avait ses raisons de se cacher, mais si elle s'était décidé, il pouvait le faire aussi. Cependant, il ne pouvait pas tout révéler.

-Euh... Moi c'est Nik... Nikolaï... Et je suis... étudiant, comme toi...

Un piètre mensonge. Et sa timidité n'allait sans doute pas la pousser à le croire. Mais que pouvait-il dire d'autre? "Bonjour, je suis Nikolaï Underwood, vaillant Dué et participant clandestin de jeux d'arènes interdits. Ravi de te rencontrer, me permettrais-tu de te proposer une petite ballade dans cette superbe ville, je cherche l'hôpital"? Impossible. Principalement parce qu'il était parfaitement incapable de sortir une phrase aussi longue sans s'étouffer au milieu et encore moins capable de sous-entendre un rendez-vous. Nikolaï eut un soupir mental. Volk oserait, lui.

Il secoua la main devant les excuses de Noah, pour signifier que ce n'était pas grave. Mine de rien, il commençait à se détendre face à la bonne humeur de l'étudiante et il se morigéna pour ça. Dans le Bronx, être détendu signifiait être mort. Sauf au bout de quelques heures quand la rigidité cadavérique... Bref! Il ne devait pas baisser sa garde. En parlant de baisser sa garde... Quelque chose vint chatouiller ses narines. Une odeur haïe. Qu'il n'avait pas senti depuis longtemps, mais qu'il n'oublierait jamais. Il se retourna vivement. Quelque chose bougeait au fond de la ruelle, caché dans la pénombre. C'était gros, ça sentait mauvais et ça se dirigeait vers eux. Nikolaï recula lentement et se retrouva à côté de Noah.

-Nous ne sommes pas seuls.
Little Bad Wolf
avatar
Little Bad Wolf
Mutation : Lycanthropie
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Avr 2017 - 14:34
YAK

Une beast.

Une beast qui pointe le bout de son nez ; son large corps recouvert d'une fourrure immaculée. Impénétrable. Vos pointes ne sauraient la mettre en difficulté. Ses trois yeux lactaires vous observent calmement ; patiemment. Elle agite sa tête ; cornes charbonneuses et crocs acérés. Sa tête est recouverte d'une peau reptilienne ; écailles de jais qui s'étendent et se perdent dans son long cou poilu. Le Yak ne semble pas vouloir vous attaquer ; pas tout de suite du moins. Elle est rassasiée ; la carcasse d'une autre beast à ses pieds ; sa bave est encore colorée de la chaire qu'elle vient de déguster. À vous de voir si vous allez l'enrager.

Fuir ou combattre ?
Seuls les dés peuvent décider de ta destiné.

PNJ
avatar
PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Avr 2017 - 20:11
Le danger est partoutNoah Miller & Nikolaï "Volk" Underwood
En entendant la jeune fille se présenter, le garçon sembla se détendre légèrement au fur et à mesure de la conversation. Conversation unilatérale, mais conversation tout de même.
Il parut quand même un peu gêné lorsque Noah lui dit qu'elle avait trouvé sa manière de marcher stylé, et finalement, après quelques hésitations, s'était présenté.
"Euh... Moi c'est Nik... Nikolaï... Et je suis... étudiant, comme toi..."
Noah haussa un sourcil, curieuse. Etudiant ? Elle se demandait en quoi. De souvenir, elle ne l'avais jamais vu dans sa promo. Il devait donc être dans une autres sections qu'en maths-physique. Mais comme elle ne faisait pas vraiment attention aux gens qui l'entouraient, l'inverse restait possible.
Lorsque la brune s'excusa, Nikolaï lui fit signe de la main que ce n'était pas grave, ce qui rassura un peu la jeune fille. Sans compté qu'il commençait petit à petit à se détendre, ça ne pouvait donc qu'aller mieux.

Et puis, quelque chose se passa. Nikolaï se retourna, aux aguets, devant le regard sceptique de Noah.
Avait-il vu quelque chose ? Avait-il senti quelque chose ? Avait-il entendu quelque chose ?
Vu son air, c'était fort probable. Sauf que Noah, elle, n'avait remarqué aucune différence aux alentours.
Il recula, doucement, pour finir par se planter à côté d'elle.
"Nous ne sommes pas seuls."

Comme pour joindre l'image à la parole, une grosse bête au corps blanc apparut, sortant d'un coin de la ruelle, derrière les poubelles et autres structures.
C'était un animal étrange. Un pelage immaculée, très dense, qui semblait faire office d'armure.
Et puis sa tête, qui fait contraste avec le blanc de son corps: elle est noire, complètement noire. Une peau de serpent avec au milieu, trois yeux aussi blanc que sa fourrure.
Noah se fige, elle commence à avoir peur. Elle ne tremble pas mais son regard interloqué parle pour elle.
Elle ne s'est jamais retrouvé face à face à une beast, pas dans un lieu aussi restreint en tout cas.
Alors la fille attend, immobile, elle respire tout doucement. Elle ne fait aucun bruit, on croirait presque qu'elle a arrêté de respirer. Elle a peur que le seul bruit de son souffle provoque l'agressivité du monstre.
Mais celui ci ne semble pas vouloir attaquer les deux jeune gens. Un cadavre gît à ses pieds, une autre beast tout aussi monstrueuse. Avec de la chance, le Yak vient seulement de finir son repas et Noah et Nikolaï n'auront pas à faire office de repas.

Noah réfléchit. Comment se sortir de là ?
Il est inconcevable de rester planté là sans bouger à attendre que la beast reparte tranquillement. Il faut agir, faire quelque chose, mais quoi ?
Doucement, elle se tourne vers le garçon, puis murmure, presque sans bruit:
"Il y a des poubelles juste derrière nous, contre le mur... Essayons d'y accéder pour au moins être hors de porté de cette beast..."
Joignant le geste à la parole, Noah se décala avec toute la discrétion dont elle était capable, pour rejoindre l'endroit.

Ce fut un échec total. Elle frôla une des poubelles.
Enfin, frôla était un bien petit mot pour le boucan qu'elle venait de provoquer. Le récipient de métal oscilla, puis tomba dans un vacarme assourdissant. Captant l'attention de la créature au maximum.
Elle se tourna vers Nikolaï, avec des yeux grands ouverts, effarée. Elle était désolée de sa maladresse. Maintenant, la beast avançait vers eux, se raprochant petit à petit.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Avr 2017 - 20:11
Le membre 'Noah Miller' a effectué l'action suivante : C est l heure du du-du-du-DUEL


'COMBAT' :
PNJ
avatar
PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Brooklyn-