New emotions . Anja (Terminé) (20 points)

 :: New-York City :: Queens :: Université St-John :: Corona Park Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 3 Mai 2017 - 22:53

New Emotions
Anja x Sasha
La mission : unir monsieur et mademoiselle selon les ordres de la meilleure amie de la jeune femme. Cette jeune femme tournait autour depuis déjà plus d’un an. Sasha se devait d’apporter un coup de pouce dans la relation contre une certaine somme d’argent, mais elle avait eu tellement d’empathie qu’elle s’est sentie de baisser le prix. La complice, cette fameuse meilleure amie avait décidé de leur donner rendez-vous le même jour, au même endroit, mais elle ne sera pas là pour assister à tout ça. Elle laissera la jeune fille agir de son côté pour les unir d’un coup sec et éloigné, puis elle s’en ira, sans se faire voir, sans se faire remarquer, comme si elle n’avait jamais existé, sans voir les conséquences, et les futurs conflits, ces évidences. C’était le plan, cela semblait faisable, plutôt facile et envisageable après tout ce qu’elle avait mené. Ce qui n’allait pas être facile, c’était lutter contre les faits.

Lorsqu’elle mit le pied dehors, cela ne semblait plus aussi cohérent, son idée parfaite, son plan allait certainement ne pas conclure à de tels résultats. Un vent puissant parsemait la ville, sous un fracas frais et rapide. Ce n’était pas prévu, ce n’était pas quelque chose qu’elle appréciait, loin de là. Sasha n’aime pas le vent, elle a du mal à calculer les trajectoires quand les rafales sont trop puissantes, quand les rafales sont persistantes. Elle pourrait utiliser une de ses flèches à main nue, seulement cela serait risqué, et elle se ferait remarquer. Il était hors de question de se faire attraper. Alors Ozalee allait jouer les robins des bois, cachés dans l’ombre et allait remettre un semblant de paix sur cette relation, et l'apaiser par un amour bien que temporel, mais singulier.

La jeune fille s’avance dans la ville, dans les espaces verts entre les personnes qui s’échangent des baisers et des mots doux, et les simples amis qui discutent et se mettent à rire à leurs idioties. L’oiseau lui vole à ses côtés, et lutte contre la force venteuse qui se jette dans les rues du quartier du Queens. Elle le connaissait bien, après tout, c’était le sien. Elle tomba enfin après quelques minutes sur les deux futurs tourtereaux et allait donner un coup de flèche, un nouvel amour, un fléau de sentiments nouveaux. Enfin, elle partirait, comme elle était venue, comme un oiseau migrateur qui s’était nourri tout l’hiver sur la chaleur des îles, puis revenait l’été pour retrouver son milieu initial.

Positionnée derrière un tronc d’arbre, elle tendit son arc en direction du jeune homme, et commença à le viser, prête à lui tirer dessus. L’arc bandé, la corde tirée, la cible visée, elle était prête à le toucher, à toucher la personne tant désirée. Cependant, au moment de relâcher la prise, la flèche s’envola au grès du vent comme une feuille légère se détachant de son amant. Ozalee n’était plus là, Sasha reprit quelque peu le dessus, moins assurée, elle se précipita vers l’objet de ses peurs et voir jusqu'où elle allait arriver, si elle pouvait la rattraper. Hélas, quelques pas rapides, elle chute. Impact brutal. La douleur se répand dans le creux de sa poitrine et se se propage alors comme si la flèche avait finalement atteint une cible au hasard. Sur les genoux, une main collée à sa poitrine, elle tenta de se relever, grimaçant de douleur. L’oiseau ne disait rien, il observait la scène d’une branche, il avait tout vu. Il avait vu ce qu’elle n’avait pas vu du moins, alors que l’autre, cette inconnue, elle l’avait vue, Sasha. La rose leva alors les yeux, et ce qu’elle vit en premier, c’était cette jeune femme. L’incompréhension était marqué sur son visage. Sa main vient retirer sa capuche et le dévoiler, curieuse.
© ASHLING - EPICODE
Dr. XX
avatar
Dr. XX
Métier : Docteur de la Garde Royale
Mutation : Aquam in Vinum
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Mai 2017 - 15:50
Ft × sasha
NEW EMOTIONS
Tu as l'impression de flotter. Allongée dans l'herbe on pourrait croire que tu t'es posée là pour faire une sieste, les mains passée derrière ton crâne pour en faire un repose tête. On le pourrait facilement. Mais il ne faut pas y regarder de plus près. Car on pourrait appercevoir la grimace qui étire ta bouche dans une position grotesque. Ou on pourrait entendre le gémissement de douleur qui passe tes lèvres, les dents serrées.
Si on était arrivé quelques secondes plus tôt, on aurait pu te voir debout. Et la seconde d'après, étalée de tout ton long, soutenant ta tête où une bosse est déjà en train de germer. Tu ne sais même pas comment tu as réussi à en arriver là. Ton talon a dû glisser sur la terre humide, et la suite on la connait.

Pourtant il n'était pas si mal ce début de journée. Ugol' était parti après une énième dispute et tu ne l'avais pas revu depuis. Le calme qu'il avait laissé derrière lui était une bénédiction. Tout autant qu'une malédiction. Ce silence te reposait. Mais qui dit, rien à penser, dit cauchemar. Tu avais réussi à t'assoupir sereinement, et pourtant 20 minutes après, tu te réveillais en sueur, des sillons humides sur tes joues montrait que ce repos n'avait pas été si paisible. Encore les cris de ton frère. Quand est ce qu'était la dernière fois où tu avais réussi à dormir sur tes deux oreilles ? Impossible pour toi de te laisser de nouveau tomber dans ce piège. Alors tu avais décidé de t'amuser. Sortir de chez toi et ne plus que regarder tes pieds. Te laisser guider par tes pas. Ces mêmes pieds qui te trahirent et te laissèrent étendue sur le dos, une douleur atroce à l'arrière du crâne.

Tu ne sais pas combien de temps s'est déroulé depuis ta chute mais au bout d'un moment, le sentiment de flottement se dissipe et laisse place à une douleur sourde. Et tu remarques enfin où est ce que tes pas t'ont menée. Tu es déjà venue ici, tu es dans le Queens. Tu te relève enfin et cette fois tu continues tranquillement ton chemin.

Mais comme d'habitude, ta poisse habituelle te poursuit, où que tu sois. Ugol'ki a retrouvé ta trace, tu le vois du coin de l'œil. Et tu ne sais pas pourquoi mais tu as l'impression qu'il se moque de toi. Vient-il de voir ta chute ? Qu'importe après tout ! Qu'il se marre, tu as d'autres chats à fouetter. Comme continuer ton chemin.

Sauf qu'à présent tu sais pourquoi ton Anima te regarde de loin sans vouloir approcher. Une flèche t'arrive droit dessus. Tu n'as pas le temps de bouger et c'est avec un regard horrifié que tu la vois te toucher. Tu attends la douleur, crispée, penchée en avant. Tu aurais pu attendre longtemps mais rien ne vient. Ton regard est attiré par une tâche rose dans ton champs de vision et tes yeux se posent sur une demoiselle recroquevillée sur elle même. En un instant, oubliée cette flèche bizarre et suivant ton impulsion tu te retrouves à genoux devant elle, complètement paniquée.

« Eh, eh, eh ! Tout va bien ? Tu as mal quelque part ? Tu as besoin d'aide ? »

Ceci dit, ce n'est pas en l'assaillant de mots inutiles qu'elle va pouvoir en placer une, ou que tu vas pouvoir l'aider comme tu en as envie. Non pas une envie, une nécessité même. Tu  ne la connait pas, mais tu es apeurée en la voyant à terre, un air douloureux plaqué sur son visage si adorable.
Attends, quoi ?
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Mai 2017 - 20:50

New Emotions
Anja x Sasha

Elle est là la douleur qui s’éteint peu à peu, comme le feu des sentiments de la personne touchée par cette flèche au bout d’une journée. Les yeux plissées, la grimace esquissée se détend, elle commence à s'apaiser, mais elle est toujours présente, toujours là, comme un parasite qui s’accroche à son hôte. Puis, il y a cette odeur qui fait un peu sortir de ses pensées Sasha, une odeur alléchante qui réveille quelque peu son estomac, une odeur qu’elle apprécie, l’odeur d’un met fameux, l’odeur du feu qui revient. La chaleur humaine, ou la chaleur d’une créature cuite au feu de bois. Ses sens sont éveillés et la douleur elle oublie un peu. Quand ses yeux s’ouvrent, il y a une belle jeune femme à genoux devant elle qui semble totalement inquiète. Elle est jolie, elle a de longs cheveux blonds, ainsi que des yeux bleus et clairs. Ces derniers lui font ressentir quelque peu la détresse de l’inconnue, qui s’est agenouillé à son niveau, d’égal à d’égal.

La rose écarquille les yeux, et entend le rire du toucan rieur perché sur son arbre, il se moque de la situation que Sasha se met à deviner Son regard se concentre sur la scène, comme un voyeur, perché, mais sans mauvaises intentions. Elle avait dû se faire toucher par la flèche, flèche qui disparaît quelque secondes après être atterri sur sa cible. L’étudiante ne s’était jamais retrouvée dans cette situation gênante, dans l'embarra d’avoir une personne qui a posé son dévolu sur elle. Elle ne sait pas comment réagir, elle ne sait pas quoi faire, elle ne sait juste pas. Ses lèvres n’arrivent pas à prononcer un mot, un syllabe, une lettre, un son. C’est plutôt cette jolie femme qui s’emballe sur la condition de Sasha, elle s’affole, elle s’emporte, dans tous ses états.

« Eh, eh, eh ! Tout va bien ? Tu as mal quelque part ? Tu as besoin d'aide ? »

Les mots ne sortent pas, l’émotion prend le dessus, la peur de ne pas savoir que faire ni que dire. Rien n’est prévu, tout est si incohérent, c’est le chaos, un ensemble d’aléas aléatoire, qui fonctionne avec le hasard. La rose saisit son arc qu’elle avait lâché au sol et le mit à l’attaque qu’elle avait créé dans le dos pour le maintenir à celui-ci. Ses yeux vinrent fixer la jeune femme, qui était totalement déboussolée, puis elle finit par totalement oublier la douleur, à moins que celle-ci se soit enfin enfuit. Elle lui sourit, d’un sourire doux et gentil, un sourire chaud. Un sourire qui elle l'espérait, allait la rassurer.

“Je crois que ça va aller… Ne t’en fais pas. J’avais mal, mais c’est terminé…” Elle hésite pendant quelques secondes, et puis se permet de demander avec curiosité, et s’excusa. “Je suis désolée, je ne voulais pas te cibler, mais ça va ? Tu n’as pas eu mal, j’espère ?”

Gênée, elle préférait poser la question tantôt que de rester sur sa position qui n’était tout autant temporaire que l’amour artificiel qu’elle apportait à toutes ces personnes dramatiques et en manque d’affection. Ses doigts un peu moites elle entremêlent, le regard posé dans celui de la ciblée. Ses lèvres restaient légèrement entrouvertes, alors qu’elle attendait sa réponse, attentive, et pour autant quelque chose clochait. Rien n’était comme d’habitude. Peut-être allait elle se sentir aimée pour la première fois, elle qui n’a jamais accepté l’amour du passé, de ses parents, ou juste celle qu’elle a ciblé pour quelqu’un d’autre. Sasha ne savait pas comment tout cela allait se passer, comment elle allait réagir demain à la même heure.

Comment elle réagirait quand elle se réveillerait de ce compte de fée, qui pourrait se transformer en enfer. Allait-elle s’enflammer comme un démon sous la colère ? Ou s’illuminer d’un sourire comme un être saint ? Trop de questions sans réponses, un trac omniprésent, tout semble si malaisant.

© ASHLING - EPICODE
Dr. XX
avatar
Dr. XX
Métier : Docteur de la Garde Royale
Mutation : Aquam in Vinum
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 1:07
Ft × sasha
NEW EMOTIONS
Un véritable combat se déroule en toi. Sûrement le plus dur de toute ta vie. Lorsque tu entends sa voix, tu es paralysée, les yeux rivés sur les siens. Tu sais que ton cœur bat bien trop vite. Tu sais que le contrecoup, va se voir sur ton visage. Qu'il va devenir cramoisi et que tu vas encore plus t'affoler. Mais qu'est ce que tu pourrais faire d'autre ? Ses jolis yeux t'aspirent et tu ne remarques même pas ton reflet ahuri dedans. Sans l'intervention de ton meilleur ami, tu serais toujours en train d'observer son visage, ses pommettes roses, la mèche bouclée qui frôle sa tempe lorsqu'elle bouge, ses lèvres entrouvertes qui appellent au baiser et ...

Eh bien ... C'est ce que j'appelle un coup de foudre. Ou alors lorsque tu es tombée, le coup sur ta tête à été un peu plus dur que ce que je pensais ...

Ceci, il n'y a que toi qui l'a entendu. Ugol' est encore à son poste d'observation, tu le vois du coin de l'œil. Il n'utilise que rarement la pensée, car selon lui, c'est violer l'intimité. Mais il vient de le faire, et en plus il vient de se moquer ouvertement de toi. Franchement. Le coup de foudre ?

« Ah euh hein ? »

Tu viens de faire un pas en avant au moins. Tu ne la laisse plus poiroter en attendant ta réponse, si on peut vraiment appeler cette chose comme ça. Forcément tu viens de te rendre compte que tu la fixes depuis plusieurs secondes. Alors ce qui devait arriver, arriva. Tes joues ont virées au rouge.

« La flèche ? Eh bah euh ... AH la flèche. Ouais. Hmm. J'sais pas, j'ai pas eu mal. J'crois. »

C'est un peu mieux. Si on oublie les arrêts, les bafouillements et tout le reste. Pour cacher ta gêne, tu te redresses et lui attrape timidement l'épaule pour aider la rose à se relever aussi, et cette fois tu évites de la regarder un peu trop fixement. Mais tu captes son parfum, le nez au dessus de ses cheveux. Un doux parfum qui pourrait te faire sourire si tu n'étais pas si dubitative. Tu ne te souviens qu'après que ton odeur en rebute plus d'un. Alors tu t'empresses de la lâcher et de reculer prestement, les mains levées.

« Désolée pour euh. L'odeur. »

Depuis quand toi, Anja, tu t'excuses pour l'odeur que tu transporte avec toi ? Celle qui prouve que tu as brûlé ton mini-toi. Ton boulet que tu traînes partout où tu vas. Surtout que la senteur - cochon grillé - doit plutôt être bien présente, ta dernière transformation datant d'hier.

Tu te demandes ce qui peut bien t'arriver. Et tu fusilles ton anima du regard. Qu'est ce qu'il essaie de te rentrer dans la tête ? Tu entends son rire moqueur et ça ne fait que t'agacer un peu plus. Il sait pourtant que tu ne supportes pas bien la colère.
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 2:39

New Emotions
Anja x Sasha


« Ah euh hein ? »

C’est sa réponse. Sasha la regarde, elle ne sait pas quoi penser, quelque peu troublée. La blonde a l’air d’être totalement bouleversée, et la rose ne sait que faire dans ce genre de situation, perdue. Elle n’a jamais su qu’une personne l’aimait, si ce n’est dans une période ou tout était encore trop tard pour changer, pour tout faire basculer, les yeux pleins de regrets. Alors, elle reste là, et attend la suite, simplement, comme une personne trop simple qui attend que les choses se fassent seules. Les doigts torturés les uns dans les autres, les uns contre les autres, se rognant d’anxiété et de stress.

« La flèche ? Eh bah euh ... AH la flèche. Ouais. Hmm. J'sais pas, j'ai pas eu mal. J'crois. »

Sasha sourit de plus belle, rassurée. Elle montre ses dents bien alignées et penche légèrement la tête sur le coté comme rassurée. Dans le fond, elle savait qu’elle n’avait eu aucune douleur, cependant elle préférait s’en assurer, comme si la peur de la blesser était présente. Elle savait bien qu’elle ne pourrait ressentir la même chose qu’elle, du moins pas comme ça. La plus jeune aurait aimé pouvoir s’enfoncer une de ses flèches pour ressentir toutes ses choses, pouvoir se sentir si bien en la présence d’une personne, et si elle le pouvait, elle l’aurait fait, comme pour rendre justice à cette jeune femme qui n’a rien demandé. Peu importe ce qu’il se serait passé, car dans cette situation, elles auraient semblées toutes les deux comme victimes d’une sorte de drogue, d’alcool, mais en plus fort et plus contraignant. Quelque chose d’artificiel et temporel, puissant. Au fond, elle s’en veut, car elle n’aurait pas dû la laisser la traverser, la flèche, mais le vent en a voulu autrement, comme si ce n’était plus à elle de choisir, mais à la nature de se venger de toutes les fois où les personnes n’en voulaient pas. De cet amour, de tout ça.

Sa main vient attraper son épaule, elle s’approche et l’aide à se redresser sans qu’elle ne l’ai demandée. La blonde est plus proche et son odeur est plus forte. Au fond, cela ne la dérange pas, cela lui donne plus faim contre chose et la fait saliver. La gourmandise de la jeune fille est plus forte que tout cela, même de la gêne qui vient du fait qu’elle n’ait plus l’habitude du contact physique. Une fois qu’elle l’a rattrapée, qu’elle a finit au sommet de leur longueurs qui n’étaient pas d’un très grand écart, la plus grande recule. Elle est gênée, et Sasha tente de la rattraper, comme pour lui dire que ce n’était rien, mais un mur invisible bloque sa main dans le vide, un mur l’empêche d’avancer, alors que l’envie y est. Sasha pourrait oser, néanmoins la peur la tiraille, alors elle se retient de tout, et préfère s’adapter à l’autre et se mouler à sa forme plutôt que laisser cours à ses convictions, un peu introvertie gestuellement. Tiraillée par le mouvement, et la peur de faire quelque chose de déplacé, sa main recule, et vient se placer contre l’autre pour rejouer de nouveau avec sa peau et doigts délicats qu’elle abîme avec le temps, en recommençant encore et encore, comme un trouble obsessionnel du comportement. .

« Désolée pour euh. L'odeur. »

“Ce n’est pas grâve ! Je t’assure ! Au contraire, je trouve ça original, un peu spécial. Mais c’est la différence qui fait la beauté je crois… Enfin, nous n’allons pas parler du beau, ce n’est pas le moment. Je ne pense pas que le fait de philosopher à mes côtés t'intéresse, mais si tu veux faire quelque chose, je suis là... Tu t’appelles comment ?” Après tout, elle avait raté son objectif, et recommencerait une autre fois. Et elle n'allait pas la laisser là, dans cet incompréhension de sentiments, dans un malaise qui n'allait qu'augmenter si elle était seule.

Et quand elle pose la question, elle se dit qu’elle ne sait pas si elle peut dire son vrai prénom, ou si le réveil de la jeune femme dans moins de 24 heures sera peut-être trop brutal, et que la vengeance lui sera fatale. L’oiseau lui se dandine sur l’arbre et fait des grands gestes, il agite son bec pour faire un grand “Oui c’est bien ma fille, tu vas y arriver comme ça.” Sasha ne comprend pas, elle se perd dans les gestes d’Amarelo, puis retourne sur le visage doux et gracieux de la femme à l’odeur grillée. La rose se met à soupirer face au Toucan qui ne semble pas comprendre la complexité de la chose. Elle n’oserait pas se lancer dans cela, sans son accord, et encore, serait elle en mesure d’apporter la gestuelle qu’il faut ? Au bon moment ? Au bon endroit ? Les sentiments eux, ne sont pas forcément là, bien que l’attirance y soit, sans que Sasha ne daigne encore la voir, ou simplement l’accepter, gênée par la situation encombrante. Elle préfère se mettre à la place de l’autre pour l’instant, plutôt que de profiter, son visage perdu dans celui de cette femme, dans ses traits et les détails de son visage. Elle tente de comprendre ce qu’elle ressent, comment elle est, alors que tout est truqué, falsifié, modifié par l'artificialité de cet amour.

© ASHLING - EPICODE
Dr. XX
avatar
Dr. XX
Métier : Docteur de la Garde Royale
Mutation : Aquam in Vinum
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 18:55
Ft × sasha
NEW EMOTIONS
Ses paroles te laissent pantelante. Une réponse pareille t'aurait fait hausser les épaules d'habitude. Et pourtant tu es gênée, charmée, enchantée, réjouie ... Et si c'était vraiment ça ? Si Ugol'ki avait raison ? Si tu étais tombée ...
Amoureuse.
C'est absolument bizarre de se le dire. C'en est presque malaisant. Tu en fronces les sourcils, alors que la rose de te demande ton prénom. Toi qui pensait que tu aimais les hommes. Enfin, pas que tu sois jamais tombée amoureuse mais ... C'est peut être ça finalement. Ca te tombe dessus et tu ne peux rien y faire à part crier au désespoir.

« Anja. Je m'appelle Anja. »

Tu te mord la lèvre et, les joues toujours rosies, tu détournes le regard.

« Et toi ? Tu dois sûrement avoir un prénom aussi mignon que ton visa- »

Ta bouche reste en suspens, ouverte comme bloquée. Est-ce que tu viens vraiment de lui dire ça ?

« Anja, tu sais bien que si tu ne finis pas tes phrases, la jolie demoiselle ne peut pas comprendre. Tu disais donc ? Aussi mignon que ton visage, c'est ça ? Et pourrais-tu être gentille et arrêter de penser aussi fort ? Je t'entends tu sais ? De toute façon ça se voit bien que tu as envie de lui sauter dessus. On dirait une adolescente. »

L'oryx s'était rapproché de la jeune fille, la poussant doucement du museau pour qu'ils puissent rester hors de ta portée.. Et toi, la seule chose que tu trouves à faire est de t'enflammer aussi vite que ton visage est devenu rouge.

« On dirait bien que j'y suis allé un peu fort. »

Son ton est encore moqueur mais tu sais qu'il le regrette un peu cette fois-ci. Tu n'aimes pas vraiment te transformer en dehors d'une arène ou pour te sauver la peau. Mais au moins, elle ne peut plus voir ton visage écarlate. Tu recules d'un pas pour être sûre de ne pas la blesser, essayant de reprendre ton calme. Tu essaies de faire abstraction des gens qui fuient en voyant la boule de feu que tu es devenue, et de la jeune fille qui se trouve toujours devant toi. Va-t'elle fuir comme les autres ? Pourtant tu n'es pas dans une position d'attaque, seulement un peu repliée sur toi, tes bras squelettiques entourant ton torse saillant. Tu sens les flammes refluer de tes mains, laissant la chair à l'air libre. Mais tes yeux se posent sur la rose, et les flammes viennent embrasser de nouveau tes membres supérieurs. Ugol' à raison. Tu as envie de la serrer contre toi. Pour faire tu ne sais quoi, mais tu veux sentir de nouveau son parfum qui t'enivre, tu veux toucher sa nuque, et peut-être même aller y déposer tes lèvres. Le brasier sur ton corps semble être alimenté et au lieu de s'éteindre, de longues flammes s'élèvent vers le ciel, te faisant une chevelure à l'allure folle.

« Bon courage ... »

L'anima fuit au petit trot, vous laissant. Tu iras l'insulter plus tard, il faut que tu t'excuses auprès d'elle. Mais seuls quelques balbutiements sortent de ta bouche. Dépitée et vaincue, tu te laisses tomber à genoux sur la terre battue du chemin, la tête basse.
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 20:20

New Emotions
Anja x Sasha

« Anja. Je m'appelle Anja. »

Anja, c’est un joli prénom se dit Sasha. Elle trouve que ça sonne bien, et se demande d’où cela vient, par curiosité. Mais son regard, elle la regarde comme si elle avait envie de la manger, en se mordant la lèvre, puis change ses yeux de direction. Sasha elle continue de la fixer dans une certaine incompréhension, les mains l’une dans l’autre. Sa gestuelle lui semble étrange, et quelque peu sensuelle, émanant d’un certain désir que la rose ne comprend pas.

« Et toi ? Tu dois sûrement avoir un prénom aussi mignon que ton visa- »

Sans terminé sa phrase, elle reste quelque seconde ne comprenant pas. Parlait-elle de la carte visa ? Serait-ce une femme qui aime sa carte bleue ? Cela serait sexiste de la penser ainsi, cependant tout est possible. Elle pourrait être une de femmes ne vivant que pour l’argent, et de luxe, une femme avide et vorace. Une femme fatale. Pourtant, quelque chose lui fait dire que ce n’est pas le cas. Anja aurait pu tout aussi bien penser au mot visage, mais pourquoi s’arrête t-elle en cours de route ?

“Visage, pas Visa. Arrêtes de te poser tant de questions ! Mais bon, j’avoue que cette fois je te l’accorde, c’était bizarre… Mais elle est jolie, je sais que c’est ce que tu dis. Pourquoi, pour une fois tu arrêterais de trop penser, et tu ne passerais pas à l’action ? Cela fait des années que tu attends l’occasion de te jeter à l’eau, et pour une fois, tu peux.”

Le toucan la conforte dans l’idée que la femme semble s’être arrêté en cours de route, comme si la gêne était une voiture, et qu’elle était un écureuil qui s’arrête en plein milieu de la route, sans finir sa phrase en découvrant le sens de ce qu’elle venait de dire. Pourtant elle ne sait pas si elle doit ecouter l’autre partie, elle est bien trop hésitante, réservée au fond. Comme quelqu’un qui s’est enfermé dans un coffre depuis des années pour se protéger des autres, des moqueries, des critiques, des méfaits, des malheurs, de la douleur, de ses propres pleurs, de ses démons. Pourtant, elle est là l’incompréhension.

“Moi, c’est Sasha.”

Ponctua t-elle d’un sourire, préférant la vérité au mensonge, avant de se faire pousser par une force inconnue, un animae s’en mêle du bout du museau. Peut-être était-ce le sien, mais à cet instant la blonde s’enflamma comme un volcan. Une éruption volcanique. Le feu était comme sorti de ses membres pour jaillir et danser, mais elle n’avait pas l’air de souffrir. Tout semblait si normal pour elle. Cela devait être ça son pouvoir à elle. La rose n’avait pas peur, bien qu’elles soient proche l’une de l’autre, au contraire, la fascination était marquée sur son visage. Les pouvoirs des autres sont toujours géniaux, alors que le sien était un peu inutile des fois, même si il lui apportait de l’importance au milieu des personnes désespérées d’amour, elle aurait parfois aimé juste pouvoir voler, ou pouvoir forcer tout le monde à danser qu’elle se mettait à mettre la musique. Au fond, parfois elle se sentait comme le messi, et d’autre fois, se rendait malade du malheur qu’elle engendrait ensuite. Mais c’est ça l’amour, ça finit toujours d’une manière tragique, et elle se sent si pathétique de ne pouvoir contrôler tout cela.

Les gens s’affolent tout autour, comme si elle était dangereuse, alors qu’elle ne bougeait pas. Ce n’était pas un démon, ni une créature maléfique. C’était simplement une torche, une torche humaine. L’archère n’essaya pas de s’approcher jusqu’au moment ou elle s’agenouilla, comme si elle s’était pris une vraie flèche, une douleur sèche. Alors, comme avait fait la blonde, la rose se mit à genou devant elle, à son niveau. Elle tentait de vaincre la peur des flammes, de lutter mentalement. Sasha ne voulait pas qu’elle se sente rejetée, car elle sait ce que ça faisait. Le rejet de l’autre fait mal. Que se soit fait par des enfants ou des adultes, que ça soit fait consciemment ou pas, ça fait toujours mal. C’est blessant. La rose ne comptait pas la laisser comme ça, mais elle ne comprenait pas cette sorte de tristesse. Son pouvoir était pourtant époustouflant.

“Ca va aller ? Ne t’en fais pas.”


Bien qu’elle avait envie de la prendre dans ses bras, et de la rassurer. Elle ne pouvait vraiment pas. Elle l’aurait bien fait cette fois, mais la présence des flammes l’en empêche. Pour une fois, ce n’est pas une excuse ni de la mauvaise foi. L’étudiante sourit, reste assez proche d’elle. Elle ne sait pas trop quoi dire, elle ne la connaissait pas assez, elle ne savait pas quel était son problème. Cependant, elle voulait l’aider.

“N’ai pas peur, je ne te laisserai pas, pas comme ça.”

Sasha parlait-elle de ces flammes ? Ou de ses sentiments ? Des deux, elle ne voulait pas laisser la jeune femme quelque soit le tracas, jusqu’à ce que cela se termine, jusqu’à ce que cela cesse, jusqu’à ce qu’elle puisse lui dire ce qu’il lui été arrivé. Cependant ce n’était pas le moment. Il fallait éteindre ces flammes comme des pleurs. Ils fallaient qu’elles se meurent.

“Ne te laisse pas abattre Anja. La pire des défaites, c’est l’abandon.”

“Maintenant, on me vole mes phrases Sasha ?” Oui, c’était pour la bonne cause, pour une fois. Le vol était permis et l'animae l'avait laissé faire, il savait que c'était peut-être la meilleure chose à faire. Pourquoi ne pas lui donner confiance en elle, comme Amarelo l'avait fait pour notre Cupidon en herbe ?
© ASHLING - EPICODE
Dr. XX
avatar
Dr. XX
Métier : Docteur de la Garde Royale
Mutation : Aquam in Vinum
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Mai 2017 - 15:49
Ft × sasha
NEW EMOTIONS
Tu ne te rend pas compte tout de suite qu'elle s'est rapprochée de toi. Tu as une vague impression de compagnie, mais ses mots ne viennent pas jusqu'à toi. Et puis tu la remarque. Sasha. Devant toi, à ta hauteur, te disant qu'elle ne te laisserais pas comme ça. La demoiselle semble vraiment vouloir t'aider. C'est peut être une des premières fois que quelqu'un te porte une attention sincère, et c'est sûrement ça qui te sort de ta léthargie. Ta tête est déjà redressée, et à présent on peut y apercevoir des sillons noirs, partant de tes yeux et roulant sur tes joues, telle des cendres. Le feu en toi semble s'apaiser, ayant dévoré son dû. Il ne s'arrête pas pour autant mais il semble plus serein, les flammes restent près de ton corps et ne se balancent plus telles des vipères affamées. L'idée que tu vas te retrouver nue devant elle te rebute au plus haut point. Mais tu ne vas pas dépouiller quelqu'un de ses affaires non plus ... C'est ta faute après tout, si tu contrôlais un peu mieux ton pouvoir, vous n'en seriez pas là toi et ta compagne. Elle est déjà bien assez gentille d'être restée pour te calmer ...

La chaleur se retire de ton cœur, et les flammes évacuent progressivement de ton corps. Elles délaissent tes doigts, remontant le long de ton poignet puis de ton coude pour enfin lécher une dernière fois ton épaule à présent nue. Le même processus se déroule de tes pieds à tes cuisses, laissant seulement ta tête et ton buste enflammés. Lorsque les dernières traces de flammes remontent le long de ton ventre blanc, puis disparaissent sous ton sein gauche, une couverture atterrit sur ta tête. La bleue assortie à tes yeux, celle qui sent toujours la chair grillée puisque c'est celle-ci que tu utilises après avoir utilisé ton pouvoir. C'est Ugol' qui est revenu avec, sûrement pour s'excuser. Celui-ci laisse sa tête dodeliner à droite puis à gauche, ses cornes frottant contre une branche basse. Ton anima ne reste pas bien longtemps, il surveille que tu t'emmitoufle bien dans ton cocon, adresse un regard au toucan puis repart comme si rien ne s'était passé. C'est toujours comme ça avec lui, il va et vient à sa guise, mais jamais bien longtemps.

« J'suis désolée pour tout ça. Hmm. C'est ... Tellement gênant. »

Te retrouver nue sous la couverture, devant ton premier amour à quelque chose d'assez déplaisant. Lorsque tu étais enfant, tu pensais que la première fois où tu montrerais ton corps à quelqu'un que ton cœur avait choisi, ça se serait fait de la plus romantique des manières. Et tu le pensais toujours au fond. Après tout, tu est tellement novice dans ce domaine ...

« Il vaudrait mieux que je bouge de là ... »

Tu as raison, qui sait si quelqu'un était allé prévenir des Eros ?

Ton cœur se serre à l'idée de te séparer de Sasha. C'est un sentiment étrange, que tu n'avais plus ressenti depuis bien longtemps. Prise d'une envie soudaine, tu viens attraper la main de la jeune fille. Tu n'oses plus la regarder dans les yeux et ce geste signifie clairement « Ne me laisse pas ». Tu t'en rend bien compte et c'est d'ailleurs pour cela que tes joues reprennent une jolie teinte rose. Tu ne sais pas comment réagir, tu ne sais pas quoi dire. Tu es digne d'une enfant avec ta timidité nouvelle. Et si princesse Anja, tu avais trouvé une nouvelle personne à protéger ? Et si Sasha pouvait effacer toute la tristesse accumulée dans ton cœur ? La main qui tient la couverture fermée devant toi, tremble légèrement à cette pensée.
Reste avec moi.
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Mai 2017 - 2:25

New Emotions
Anja x Sasha
Un regard attentif se porte à la jeune femme qui finit par se calmer et se rendormir après l'éruption volcanique. Tout semble s'apaiser, se calmer, comme les flots ardents de l’océan après la tempête. Les flammes sont moins puissantes et leur ampleur commence à réduire en taille comme en terme de température. Sa main, son poignet ne sont plus atteints par ses ardeurs. Sa peau est de nouveau visible et ce phénomène plutôt curieux se produit. Il gravit le long de son corps et remonte le long de ses membres. Sasha observe, curieuse, elle découvre sa peau du regard, sa féminité, ses courbes, et le jeu taquin et attirant de ses formes de femme. Les joues de la jeune fille se mirent à rougir, à vrai dire elle n’avait eu vraiment l’occasion de voir un corps dénudé de la sorte. Cependant, au bout de quelques secondes, elle préfère dévier son visage, fuyante, comme gênée, comme si c’était son propre visage qui avait pris feu. Elle avait chaud. C’était le cagnard, la canicule, mais pas la sécheresse. Tout cela semblait si gênant, et pourtant, ce n’était pas qu’Anja n’était pas jolie. Non, bien au delà de cela. C’était une belle femme, une très belle femme. Malgré la différence d’âge, elle semblait pour autant enivrer la plus jeune d’une attirance physique qu’elle avait du mal à accepter, à l’accepter. Elle ne s’attendait pas à tout cela, à ce que ce cette flèche finalement agisse aussi involairement, par un effet papillon sur ses propres émotions, sur ses propres envies, ses propres sentiments et ressentis.

Cependant, cette drôle de chèvre est revenue recouvrir le corps de la jeune femme avec une couverture. Elle se couvrit alors avec, et cacha cette nudité, cet ensemble qui était pourtant d’une grande beauté. Cette sensualité qui menaçait fortement ses idées, et nourrissait son attirance, sa chaleur, ses envies. Un soupire de sa part, elle se mit à sourire quelque peu soulagée. Cette chèvre devait être son animae qui finalement n’avait pas l’air bien méchant. Il ne parlait pas, comme Amarelo qui pour l’instant n’avait pas vraiment aidé, ni forcer qui que ce soit. Il ne bougeait pas vraiment, mais la chèvre l’avait bien remarqué en tout cas. Chèvre qui n’était pas vraiment une chèvre, mais Sasha ne savait pas de quel espèce il était. Puis il partit, laissant la rose dans l’incompréhension. L’importance était la fin de ces feux ardents…

Elle entrouvrit la bouche, comme étonnée de la voir s’excuser. Ce n’était pas de sa faute si elle n’a pas su se contrôler. Sasha aussi s’était ratée avec la direction du vent. Après tout, on ne peut pas toujours être mettre de soi-même, de son pouvoir, des autres… La rose le savait bien.

“Hey… Ne t’excuses pas…” Elle lui aurait bien dit que cela n’était pas gênant, et que son corps était vraiment beau à regarder, néanmoins ses idées n’étaient pas bonnes, bien trop malfaisantes ou juste mal perçues, bien que vraiment pensées.

Elle comptait partir. Partir où ? Elle s’était fait remarquée, certe, mais Sasha ne comprenait pas pourquoi elle devait partir. Elle ne voulait pas qu’elle parte sans lui avoir dit la vérité, sans lui avoir expliqué la raison de ses sentiments, de cet amour que même Anja ne connaissait pas. Puis, ce n’était pas le moment de la laisser dans cet état, comme ça, au milieu de là, seule et désolée. Tout ce qu’elle avait pu voir c’est ce côté en détresse, cette peur de blesser l’autre, cette peur du rejet face aux autres… Elle voulait l’aider, c’était l’important, peu importe ses propres sentiments.

Sa main s’approche de celle de la Sourgê pour la serrer doucement. Ses yeux ambrés, d’une couleur écorce se posent sur la blonde pour la fixer, pour ne pas la lâcher des yeux, pour la soutenir longuement du regard. Silencieusement, la rose prit sa veste à laquelle était accrochée son arc, et entoura la plus âgée, la Dué avec comme un signe quelque peu protecteur, chaleureux, comme si sa chaleur corporelle allait venir l’ensevelir d’une étreinte qu’elle ne pouvait apporter à Anja dans cette tenue, pour l’instant. Elle dévoilait un haut simple, blanc, palot, qui faisait apparaître un peu plus ses clavicules. La peau qui entourait son cou, le haut de sa poitrine semblait plus découverte, à la merci du vent vrai. La main fine et douce, légèrement abîmées par sa nervosité, par les fleurs qui laissaient des cicatrices, tout comme les erreurs du passé, tout commes les personnes du passé, tire sur le bras de sa voisine. Elle l’amène fortement vers elle, et l’emporte comme une vague emporte les sanglots de la mer sur son passage.

“Viens, on va chez moi. Il est hors de question de te laisser comme ça. Et puis, je trouverai de quoi t’habiller, tu fais à peu près ma taille, ça ne devrait pas être compliqué. Ma colocataire n’est pas là, alors bon, raison de plus pour s’y rendre, personne ne te verra de la sorte là bas, tu seras en sécurité le temps qu’il faudra…”

Responsable, elle le devient, et plus rien ne la retient. Elle tira l’autre d’un air contrarié, comme si personne n’allait l’en empêcher. Elle était décidée à la mener jusqu’à son nid, jusqu’à un endroit sûr bien qu’elle ne comprenait pas d’où pouvait venir le danger. L’oiseau, lui se mit à jacasser, et s’envola en direction de l’appartement survolant à une altitude élevée les deux jeunes femmes. Sasha la guidait au milieu de la population pressée, décidée, dévouée.
© ASHLING - EPICODE
Dr. XX
avatar
Dr. XX
Métier : Docteur de la Garde Royale
Mutation : Aquam in Vinum
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Mai 2017 - 15:07
Ft × sasha
NEW EMOTIONS
C'est comme si tu n'avais pas vécu ta vie jusqu'à maintenant. Alors qu'elle te tire à sa suite, tu découvre le monde qui t'entoure. Ses mots t'ont ouvert les yeux dirait-on. Une feuille tombe devant toi, une feuille toute banale, bien verte avec ses nervures un peu plus claires que son centre. Tu l'attrapes, la laissant tomber dans le creux de ta main. Elle est toute petite et ne dépasse pas ta paume. Ugol'ki serait certainement en train de se moquer de toi s'il te voyait, en train d'admirer cette petite chose que t'a donné la nature. Peut être que l'amour donne vraiment des ailes ? Tu as l'impression de te sentir beaucoup mieux que depuis des mois. Que depuis que la lune rouge t'a retiré ta vie. Elle n'est pas finie, regarde donc cette possibilité que tu as de repartir sur un bon pied ? Ne refais pas les même erreurs, tu en es capable. Tu le sais, tu es forte, la seule chose qui t'a manqué tout ce temps, c'est quelqu'un qui t'aide comme tu en as besoin. Tu as l'impression qu'avec Sasha vous pourriez mieux vous comprendre. Après tout, elle t'emmène chez elle.

D'ailleurs tu ne l'avais pas vraiment réalisé. Tu vas te retrouver seule avec elle. Tu avales difficilement ta salive, des images et des idées pas tellement catholiques te viennent à l'esprit. Tu les repousses en secouant énergiquement la tête. Tu serres sa main un peu plus fort comme si tu avais peur qu'en chemin, elle te laisse tomber. Pas de quoi paniquer tout de même. Tu regardes son profil, et toutes sortes de pensées envahissent ton crâne. Elle est jolie cette jeune femme aux cheveux roses. Cette couleur lui va bien, on dirait une sucreries qui n'attends que quelqu'un vienne la manger ... Tu te mord la lèvre, te demandant d'où ces idées peuvent bien venir. Et finalement tu arrêtes de réfléchir à tout ça, te laissant aller à la rêverie, au doux sons des pas de Sasha accompagnés des tiens.


× × × Suite.
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Queens :: Université St-John :: Corona Park-