◄ "Long Time No See.. Huh ?" [PV Matt] ►

 :: New-York City :: Brooklyn :: East Brooklyn :: Zone industrielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 21:40


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

Cela faisait plusieurs jours que ça le travaillait… Il avait tenté de ne pas y prêter attention, refoulant ses pensées mélancoliques et douloureuses au fond de lui, mais en vain. Cette idée s’était implantée en lui et ne le lâchait plus.


Aujourd’hui cela faisait presque trois ans que la Lune Rouge était apparue en ville, entrainant avec elle bon nombre de malheurs, pas besoin de revenir là-dessus...
Il faisait beau, et le vent soufflait une agréable brise dans ses cheveux. En cet après-midi de printemps, Ike marchait lentement dans ce qui était autrefois les rues piétonnes de Brooklyn, les mains dans poches et le regard bas. Il n’avait pas pour habitude de s’éloigner de chez lui, et dans le Queens, les habitants s’étaient à peu près habitués à sa présence d’hybride (ou l’ignoraient encore). Mais ici, il n’était pas sur son territoire, et comme un animal loin de son troupeau, il n’était pas à l’abri d’une attaque. Les rues étaient silencieuses, et Plio avançait lentement aux côté de son lié. Attentive, sur le qui-vive, l’Alligator blanche était prête à parer tout danger si le besoin s’en faisait sentir.


Ike n’avait pas toujours était étranger à ce quartier. Il y vivait avant la Lune Rouge, et aujourd’hui, pour la première fois depuis le début de cette folie, il avait décidé de revenir «chez lui». Simple curiosité ou réel désir de faire le deuil de son ancienne vie ? Allez savoir.
De temps en temps, il levait les yeux, jetant de brefs regards sur ce qui l’entourait, redécouvrant ce qui avait autrefois fait partie de son quotidien. Une rue, une place… Des choses certes simples, mais qui eurent le mérite de redessiner un léger sourire sur son visage, bien dissimulé sous son masque noir. Ce sourire était triste cependant, car malgré la reconstruction évidente du quartier et l’odeur de peinture fraîche par moment, le paysage avait bien changé. Les habitations avaient fait place aux usines, et entre ce qui séparait Brooklyn-Est du Queens, beaucoup de choses étaient encore profondément marquées par l’incendie de cette fameuse nuit. En venant jusqu’ici, Ike avait pu voir que des bâtiments abandonnés étaient encore noircis par les flammes, et que dans les parcs, où il avait passé des heures à photographier la végétation et les insectes, l’herbe avait à présent du mal à pousser.


Un soupir passa les lèvres. Il avait vu ce qu’il voulait, et avait compris qu’il ne pourrait pas revoir son petit appartement, qui avait probablement était détruit depuis longtemps. Alors, il se tourna vers Plio et lui tapota gentiment le dessus de la tête. C’était fini pour aujourd’hui, retour à la maison.
Sur le chemin, il s’arrêterait probablement dans un bar. Un petit verre pour accompagner le deuil de son ancienne vie lui ferrait forcément du bien, et vu qu’il lui restait encore quelques économies de côté suite à son précédent job, il risquait d’y passer une bonne partie de la soirée.


*Je te rappelle que tu ne tiens pas l’alcool Ike !*


Le jeune homme s’apprêtait à riposter, frustré que son Anima l’aie ainsi coupé en plein préparatif d’une soirée fort prometteuse, mais avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit, un cri de rage fendit l’air. Et sans qu’il ne s’y attende la carcasse d’un distributeur de boisson vint s’écraser à quelques mètres de lui dans un nuage de fumée et un éclat de débris.


*Attention !*


Plio avait bondit devant Ike dans un grognement menaçant, tandis que ce dernier avait rapidement fait voler le bas de son manteau afin de se saisir habilement de deux de ses couteaux alignés à sa ceinture, avant de se placer en position de défense. Accident ou réel danger ? Les deux compagnons attendaient calmement que le nuage de poussière se dissipe pour pouvoir mettre un visage sur l’auteur de cette pagaille.







©️ 2981 12289 0


Et voilà ! Pikachou Premier RP pour moi, j'en suis tout ému PLS
J'espère que ça ira.
Bisous mon petit Matthew KEUR KEUR KEUR
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Mai 2017 - 20:09



Long time no see

☆ ★ ☆

M
atthew soupirait doucement sa fumée, le nez pointé vers le ciel. Vu d'ici, le ciel ne semblait pas si éblouissant, la cause aux ombres des buildings qui lui masquaient le soleil. Ah, Dieu savait qu'il avait envie de quitter cette ville moisie pour la campagne. Vivre reclus avec des miséreux qui avaient peur de sortir de chez eux le mettait en rogne, sans explication. Blue s'en rendit compte, stoppant sa toilette pour lever ses deux billes noires vers lui.

« Un problème, Matthew ? »

L'interpellé ne lui accordait pas un regard, ramenant normalement sa tête en avant pour faire tomber sa cendre. Il écrasait le mégot contre le mur en brique rouge juste derrière lui, se glissant une nouvelle cigarette entre les lèvres, qu'il allumait d'une main.

« Cette ville pue. »

Dans le meilleur des mondes, il serait déjà vétérinaire dans une ville beaucoup moins peuplée que celle ci. Mais plus le temps passé, plus il se faisait à l'évidence que les choses n'évolueraient pas. Il traquerait les Due jusqu'à ce qu'il ait les cheveux blancs et ne pourrait jamais continuer ses études, de par son âge trop avancé ou par le manque flagrant d'animaux à garder en vie. Et puis, il y avait toujours Seth qui trainait dans les nombreuses ruelles d'un New York détruit. Il ne pouvait se résoudre à faire une croix sur ce crétin. Dans l'optique bien sûr, où il trouverait une faille pour vraiment s'échapper de cette immense zone de quarantaine...
Cela faisait près d'une heure qu'il était sur la trace de ce Due. On ne lui avait donné aucun détail, mais plus les minutes passées, plus Matthew se demandait si Lamia ne s'était pas foutu de lui. Dans le style "va jouer dehors un peu" ou "testons ta patience, simple exercice". Les yeux clairs du blond balayèrent une fois de plus les deux sorties de cette ruelle en ligne droite. Son anima le fixait posément, assis sur une poubelle en métal qui semblait pleine à craquer, se montrant beaucoup plus serein que lui. Tu parles d'une planque... Ces individus adoraient les endroits sombres et malodorants ou bien ? Cette simple pensée ne fit que accentuer une veine sur la tempe du jeune homme dont les dents commençaient à scinder le filtre de sa cigarette en deux. Mais tout à coup, les oreilles de Blue se dressèrent. Son attention ne se portait néanmoins ni sur la droite, ni sur la gauche, mais bien en l'air. Instinctivement, Matthew s'écartait du mur pour froncer les sourcils en fixant l'espace de ciel parallèle aux deux buildings qui constituaient la ruelle. Et cela ne manqua pas. Durant une demi-seconde, il vit une silhouette sautait ce précipice pour se rendre de l'autre côté. Et lui, se trouvait tout en bas, comme un idiot. Bien entendu, son pouvoir ne lui permettait pas d'atteindre une telle hauteur et il devinait aisément que son homme avait continué sa route sans plus se soucier d'un Eros soit-disant placé en embuscade. Mais c'était lui qui s'était fait roulé, assurément.

« LE BÂTARD ! »

Aussitôt, Matthew saisit sa cigarette pour la casser en deux d'une main et la jeter violemment au sol. C'était la goutte de trop qui ne fit que déclencher sa colère qui sommeillait en silence jusque là. Le rongeur bleu n'eut pas le temps de comprendre que la poubelle sur laquelle il se trouvait venait d'être saisie par son lié qui, d'une seule poussée, expulsa cette dernière de manière ascendante. La corbeille de métal stoppait sa course une fois les deux immeubles dépassés pour commençait lentement sa chute dans le sens contraire. Blue avait réussit à sauter in extremis de son perchoir, s'accrochant au gilet de Matthew qui avait choisi une direction pour commencer sa course poursuite. Il fallait qu'il trouve de quoi monter sur les toits rapidement. Mais à peine fut-il sorti de cette ruelle, prenant le virage serré, qu'un groupe d'idiot stationné là, le stoppait net, étonné de voir un mec habillé en barman dans un tel quartier. Bien vite, le blond se rendit compte que de mauvaises intentions émanaient d'eux. Probablement leurs canidés d'anima qui se mirent à grogner, un rapace qui ouvrit les ailes ou le fait que l'un commence à avoir de la lave qui coule d'entre ses doigts. Face à cet arrêt brutal, le chinchilla en profitait pour se hisser sur la tête de son compagnon et ainsi, après le bruit d'explosion de la poubelle derrière eux, briser le silence de cette tension naissante.

« Chers messieurs, je propo- »

Au premier sourire de la part d'un des gars, le ricanement n'eut même pas le temps de franchir ses lèvres qu'il faisait déjà la même trajectoire que le mobilier urbain précédent. Les deux autres, comprenant qu'ils avaient affaire à un mutant, prirent aussitôt la poudre d'escampette. Matthew n'eut qu'à se tourner pour saisir un distributeur automatique de boisson et, après quelques secondes à bien le positionner, le jeter en direction des fuyards. Il venait de changer de cible, vu que sa précédente devait déjà être loin à cause de ces minables. Mais comme souvent, erreur de calcul, la machine ne fit que ricocher sur le béton, provoquant plus de peur que de mal et beaucoup de boucan. L'Eros ne cessait de froncer les sourcils pour autant, s'engageant à leur poursuite alors que son anima tentait de le stopper en tirant sur les cheveux de sa nuque. Au final, il prit de l'élan pour enjamber la machine et atterrir de l'autre côté, les regardant filer droit. Cette sortie avait été un échec du début à la fin.
Matthew reprit son souffle, retrouvant vite son calme. Son attention se portait néanmoins sur sa gauche, lorsque Blue lâchait un couinement avant de tenter de se cacher dans le col de son gilet noir. Il se redressait donc, à nouveau sur la défensive en fourrant les mains dans les poches de son pantalon. Il faisait face à un type masqué, visiblement en position d'attaque et en compagnie d'un alligator.

« Tu veux te battre, Crocodile Dundee ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Mai 2017 - 0:29


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

Ike se trouvait là, enveloppé d’un nuage de débris tandis que ses yeux peinaient à y voir clair dans toute cette poussière. Tout ce qu’il pouvait voir était le soleil au-dessus de lui, et le haut des buildings fuyants vers le ciel. Au sommet de l’un d’eux, il aperçut une silhouette élancée. Sa chevelure bleutée volait au vent, et lorsqu’elle croisa son regard, elle disparut furtivement vers l’est, sautant de bâtiment en bâtiment avec une aisance que seul un mutant pouvait avoir. Certainement un Dué en cavale, pensa Ike.  


Mais peu importe. Toujours en position d’attaque, ses couteaux bien en main, Ike attendait, aussi immobile qu’il pouvait l’être. Et lorsque toute la poussière fut parfaitement retombée, il se retrouva face à un homme, un Eros à en juger par le tatouage sur sa nuque. Il se tenait debout à seulement quelques mètres de lui et ne semblait pas l’avoir encore remarqué. Mais lorsque l’alligator grogna une seconde fois, visiblement agacée par tout ce raffut, l’homme réagit. Son anima qui semblait être un petit rongeur, se cacha sous sa veste et le lié se tourna vers Ike. Le jeune homme sembla le jauger un instant de son regard perçant, avant de se présenter, d’une manière qu’Ike jugea parfaitement courtoise :


Tu veux te battre, Crocodile Dundee ?


Ike resta de marbre face à cette insulte douteuse qu’il ne comprit pas. Ce gars était un Eros, un mutant qui à en juger par ce qu’il venait de se passer, avait une force incroyable. Il avait beau l’air d’un simple barman bien propre sur lui, avec son gilet bien repassé et son nœud papillon bien serré, mieux valait ne pas s’y frotter sans raison. Ike se redressa alors lentement, et rangea précautionneusement ses couteaux sur ses hanches.


Ca ira, je m’en voudrais d’abimer un Eros.


Il n’avait pas quitté son interlocuteur des yeux. Bizarrement, cette personne lui disait quelque chose. Sa voix, la forme de son visage, son air agacé… il l’avait déjà vu c’était évident. Après une seconde d’hésitation, Ike s’avança donc vers lui. Au passage, il fit un léger signe de la main à Plio, qui referma sa gueule docilement. Ike n’était plus armé et son anima était sous contrôle, aucune raison pour que ce type se sente agressé.


Lentement et sans un mot, il diminua l’écart entre eux, réfléchissant, observant. Son œil de photographe n’oublie jamais les choses qui ont étaient importantes à ces yeux. Et lorsqu’il arriva à une distance convenable, le souvenir d’une matinée d’automne lui revint en mémoire aussi brutalement qu’un coup de poing. Il pouvait à nouveau sentir l’odeur de la craie, entendre les rires résonner et revoir les jupes des filles voler au vent. Puis une dispute, un coup, une rencontre, une photo. Un ami. Un ami…


Les yeux écarquillés et le cœur tambourinant dans sa poitrine, Ike fut l’espace d’une seconde un peu perdu devant cette personne qui était autrefois son camarade. En revenant à Brooklyn-Est, il avait espéré retrouver un peu de son ancienne vie, mais il n’avait pas imaginé un tel scénario. Il ne se sentait pas prêt à faire face à cela. Pas du tout. La société avait bien changé depuis la Lune Rouge et maintenant, les gens comme lui étaient des moins que rien aux yeux du monde. Il ne supporterait pas de faire face au regard inquisiteur et méprisant de son ami. Le Philia qu’il était devenu aurait bien trop honte.


Ike se racla la gorge pour se redonner contenance, et détourna simplement le regard. Il était bien content de porter son masque.


*Plio, on s’en va !*


Il s’apprêtait donc à s’éloigner, son anima emboitant ses pas aussitôt, mais il s’arrêta dans son élan, gardant ses yeux rivés sur l’asphalte.


Au faite, si c’est le petit Dué aux cheveux bleus que tu cherches, il s’est enfui vers Jamaica Bay. Il ne doit pas être du coin, c’est un cul de sac là-bas. Tu devrais pouvoir le rattraper avant qu’il n’atteigne le port.


Et c’est sur ces derniers mots qu’il tourna le dos au grand blond, repartant en direction du Queens. Il n’avait passé que trop de temps ici, la nuit tombait, et il devait s’en aller avant de ne plus pouvoir le faire. Mais déchiré entre le désir de garder l’anonymat, la peur de révéler qui il était, et l’appréhension de perdre le dernier lien qui lui restait avec le monde d’avant la Lune Rouge, il décida au dernier moment tendre une perche. Peu importe si elle était ignorée ou entendue, mais au moins, il n’aurait pas de regret. Il détestait les regrets.


Ton boss serait déçu de te voir rentrer les mains vides, hein Matt ?







© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Mai 2017 - 23:26

Long time no see

☆ ★ ☆

L
es sourcils clairs de Matthew demeurèrent froncés. Même si cet énergumène rangeait ses lames, il ne se détendait pas pour autant, se contentant de le fixer en silence. En général, l'intimidation marchait plutôt bien, il avait juste à bomber un peu le torse et ceux qui avaient un instinct de survie lâchait vite l'affaire. Mais là, même son aura ne fit rien vu qu'il remarquait immédiatement un autre sentiment que la méfiance dans le regard doré de ce garçon à peine plus petit que lui. Parce qu'au final, il ne pouvait se focaliser que sur ça, le reste de son visage étant masqué. Impossible de savoir si ce type souriait, se foutait de sa gueule ou non et cela déplu fortement à Matthew. Une simple contrariété qui ne fut pas pour arranger son humeur massacrante.
Finissant par remarquer que le danger était écarté, Blue refit surface pour se focaliser sur les deux inconnus et se construire son avis. Le blond s'attendait à ce qu'elle fasse un commentaire mais le fait qu'elle garde le silence l'arrangeait au final. La poisse, pas étonnant qu'il n'intimide même plus les personnes âgées avec un tel anima sur l'épaule. Le rongeur semblait sursauter, avant de laisser ses pattes-avants glisser le long du gilet de son lié pour être stoppé le relief de la poche sur son poitrail, se penchant ainsi pour lui offrir un mauvais regard. Oh. Il oubliait toujours qu'elle pouvait entendre ses pensées à une telle proximité. Non mais franchement, même si il réussit à la vexer, il se passerait quoi ? Cet animal n'était qu'une partie de lui-même. Et s'insulter soit-même, okay, il ne pouvait pas être heurter par ses propres insultes, tout juste ? En réponse au rongeur, Matthew ne fit que hausser les épaules, manquant presque de la faire tomber. Tout deux se concentrèrent néanmoins sur leur interlocuteur lorsque ce dernier prit la parole. Par réflexe, le concerné se retint de porter une main à sa nuque, n'aimant que moyennement qu'on lise aussi facilement l'étiquette qu'on lui avait accolé. Croyez le sur parole, dès qu'il aurait remboursé sa dette à Lamia, la première chose qu'il ferait serait de se mettre un coup de laser sur ce logo.

Plutôt que d'être sur la défensive, l'Eros relevait le menton en affichant un mauvais sourire. Il avait compris l'insinuation et était bien curieux de voir ce que pouvait faire un tel gringalet pour se permettre d'insinuer qu'il pourrait seulement lui faire un bleu. Son chinchilla lui communiquait de se détendre en sentant l'excitation de Matthew montait en flèche. C'était une provocation, il en était sûr, il n'était pas aussi stupide pour ignorer un truc pareil !

Le blond se surprit toutefois à reculer lorsque son interlocuteur voulu diminuer la distance entre eux. Quel stratagème y avait-il derrière ça ? Il suffisait parfois de croiser un mutant dans les yeux pour être piéger et avoir déjà perdu la partie. Le pouvoir de Matthew étant purement physique, il préférait envoyer les choses valser et ne pas courir de risque. Il demeurait droit comme un i alors que Blue se crispait quelque peu, craignant un risque inconnu. Encore un pas de plus et le jeune homme serait assez prêt pour se prendre un poing dans le nez. Mais à la place, revirement de situation et durant un instant,  on lui tournait le dos. Toute tension envolée, il pu apercevoir sans peine que ce pseudo ninja était un Philia. Il commençait ainsi à devenir curieux de ce que pouvait bien divulgué ce masque.

Matthew claquait sa langue, désirant enfin en placer une avant de se faire à nouveau couper net. Mais cette fois ci, il se focalisait sur l'information que l'on lui donnait. Il su que ce gars avait dû voir le fuyard pour deviner qu'il était sur ses trousses. Mais une fois de plus, le mercenaire craignait le piège, une embuscade ou simplement un mensonge qui lui ferait perdre du temps. Baah... Il avait déjà perdu sa trace, il fallait qu'il se fasse à l'idée au lieu de fonder un maigre espoir sur les dires d'un inconnu. Son anima su à cet instant qu'il avait renoncé à l'idée d'emprunter le chemin indiqué, partageant également cette opinion. Ils étaient sensés partir en remerciant ? Ce n'était pas dans les habitudes du barman mais il était prêt à faire une exception pour cette fois, commençant à être envahi par un sentiment indescriptible. Il lui semblait avoir déjà connu ce gars, mais impossible de retrouver le lieu et l'heure.
Il se faisait sûrement des idées.

Il eut donc le réflexe de ressortir son paquet pour s'en fumer une nouvelle, tout danger étant écarter selon lui alors que Blue restait encore crispée, contente d'être en hauteur face à un alligator qui pouvait se servir de ses os comme cure-dents. Puis, il y eut son nom. Voire même l'abréviation de ce dernier vu que Matthew semblait depuis longtemps, être trop long à dire pour le commun des mortels. Un gars de son orphelinat ? Un client de son bar ? Un pote à Seth ?
Cette dernière pensée lui fit oublier tout réflexe de prudence que son chinchilla mettait de longues journées à lui inculquer. L'anima se tendait immédiatement lorsqu'il comprit que le frère de son lié avait une fois de plus fait divaguer son cerveau et craignait désormais une attaque surprise au couteau. Mais qu'importe. Le blond enjambait les quelques mètres qui le séparait de ce curieux étranger pour le saisir par le col au niveau de sa nuque. Sans mal, il le décollait du sol, le tenant à bout de bras, pour l'empêcher de faire un pas de plus, ignorant complètement l'alligator qui était resté au sol.

« Minute papillon. Va falloir que tu retires ton masque anti-pollution si tu veux que je te re-situe. »

À l'oreillette, Blue le suppliait de lâcher ce garçon décoloré et d'aller faire un tour à Jamaica Bay en attendant qu'il soit assez tard pour que Lamia pense que Matthew avait été sur les traces de ce Due toute la journée, en vain. Matt faillit la balayer de son épaule comme on enlèverait une poussière pour lui dire de se taire, sa cigarette coincée entre ses dents.

« Tu ne vas pas me dire que tu as une dent contre les Eros, n'est-ce pas ~? »
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai 2017 - 19:38


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

Ike s’apprêtait à tracer droit pour rentrer chez lui. Sans se retourner et fermant fort les yeux. Au fond, il ne savait pas s’il préférait que Matthew réagisse ou non. Mais dans tous les cas, le silence était insoutenable. Etait-ce trop naïf de penser que le jeune homme puisse simplement répondre « Ike, c’est toi ? Comment ça va depuis le temps » ?  Comment le pourrait-il de toute manière ? Ike s’en allait maintenant, et même s’il était resté, son masque lui cachait la moitié du visage, aucune chance d’être reconnu. Et puis même, qu’aurait-il répondu à ça ? « Bien vu Matt ! Bah écoute, en plus d’être pauvre et d'être traité en paria, je suis maintenant une espèce de gros lézard... Mais sinon ça va !». Ridicule.


Alors qu’il était perdu dans ses pensées chaotiques et conflictuelles, Ike sentit soudain une pression près de sa nuque, et l’instant d’après ses deux pieds décolèrent du sol.


"Minute papillon. Va falloir que tu retires ton masque anti-pollution si tu veux que je te re-situe."


Ike était purement et simplement soulevé dans les airs, à bout de bras, par ce mec. Il n’en croyait pas ses yeux. A quel point Matthew était-il devenu fort ?


"Tu ne vas pas me dire que tu as une dent contre les Eros, n'est-ce pas ~?"


Peu habitué à être ainsi touché par surprise, il ignora ses paroles. Son premier réflexe fut de tendre immédiatement ses mains vers ses couteaux qu’il avait rangés un peu plus tôt. Il s’en saisit de deux, et dans un geste parfaitement contrôlé, il pivota son corps sur lui-même. La surprise et la peur lui avaient procuré suffisamment de rapidité et de force pour se dégager de l’emprise de Matthew aussitôt. Les couteaux frôlèrent le torse de ce dernier sans toutefois le toucher. Ike ne cherchait jamais les embrouilles. Il ne voulait faire du mal à personne et s’il pouvait éviter les conflits il le faisait, mais il savait se défendre, et détestait par-dessus tout qu’on le touche.

Il n’en avait pas toujours était ainsi cependant. Il était même plutôt tactile avant la Lune Rouge malgré son caractère introverti. Mais maintenant que son corps était ainsi, il ne le supportait plus. Matthew n’en savait rien, Ike en était conscient, mais l’agripper ainsi et lui ordonner de retirer son masque… Sérieusement ? C’était bien le premier à lui demander si effrontément.


Et puis non, il n’avait pas une dent contre  les Eros, il n’en avait même jamais rencontré avant et les connaissait simplement pour leur mauvaise réputation. Mais Ike n’était pas du genre à écouter les rumeurs. Il se fichait pas mal des activités des uns et des autres et avait autre chose à faire que de juger ceux dont il ne se préoccupait même pas. Donc non Matthew, Ike n’avait pas une dent contre toi, et il n’avait rien contre personne d’ailleurs. C’est les autres qui étaient sans cesse contre lui. Lui le Philia, lui le monstre.
Ah… ça ne changerait jamais.


Ike n’était pas agressif au départ, mais il se sentait à présent agacé. Ses sourcils s’étaient froncés et son couteau n’avait pas quitté sa cible. Plio à ses coté n’attendait qu’un mot de sa part pour sauter au visage du blond. Mais elle se contenta d’attendre quelques instant, avant de prendre la parole pour son lié. Elle savait que pour Ike, retirer son masque était impensable. Une idée lui vint alors et sa voix rauque, qu'elle n’utilisait presque jamais, s’éleva alors. Puisque ce fameux Matthew semblait aimer le cinéma, peut-être serait-il sensible à la référence…


"Je ne mets pas en doute ton sens de l'observation, mais permet moi de mettre en exergue le paradoxe qui est de demander à un homme masqué de révéler son visage."


Dans des termes plus communs, Plio venait courtoisement de traiter le garçon d’idiot, et le toisait maintenant, lui et son rongeur, d’un regard mauvais.


"Plio, n’envenime pas les choses tu veux ! Matthew est un ami."


Ike s’était alors redressé lentement, et se tenait maintenant parfaitement face à Matthew. Il ne pouvait plus reculer.


"Je suis Ike Owens. Et même si tu rêves de revoir mon joli visage, je n’enlèverais pas mon masque. Fait toi à l’idée mon pote."


Aussitôt, un sourire espiègle se dessina sur son visage, bien caché sous son masque, et sans prévenir ni laisser le temps de réagir il fonça droit sur Matthew avant de lui assener un coup de poing au visage. Il n’avait aucune idée de ce qu’il faisait. Il avait agi sous l’impulsion, et à vrai dire, il se fichait pas mal de recevoir une droite en retour, il avait toujours rêvé de faire ça. La seule chose à laquelle il avait pensé était sa première rencontre avec le jeune homme, qui lui avait à l'époque mis un coup en pleine figure. C’était peut-être absurde et irrationnel, mais il espérait que ça lui rappelle ce souvenir. Et puis après tout, un petit coup ne pouvait pas vraiment faire de mal à monsieur muscles non ?







© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai 2017 - 23:06

Long time no see

☆ ★ ☆

M
atthew entendit clairement des lames sortirent de leur étuis et leur aspect argenté scintillait dans les derniers rayons du soleil. Mais plus désagréable encore, ce fut le couinement que laissa échapper son anima proche de son oreille. Et voilà que cet énergumène s'agitait, tournant sur lui-même comme un chaton prisonnier d'être tenu par la peau du cou. Le réflexe du blond fut bien entendu d'avoir un geste de recul, rentrant son ventre par simple précaution. Il ne manquerait plus qu'il rentre à l'appartement avec une entaille diagonale à son torse. L'envie de se racheter une veste n'était pas du tout présente...
Malgré que son poing restait serré, le poids s'allégeait soudainement alors qu'un déchirement se faisait entendre. L'instant d'après, Matthew se retrouvait avec ce qui restait d'un col de vêtement entre les doigts, le lâchant pour le laisser s'envoler. Sérieusement ? Voilà un animal qui n'aimait pas être manipulé. Le barman restait de marbre, pouvant néanmoins comprendre ce point là. Il avait échappé à un moulinet de lame, preuve évidente que si ce type était un Phillia, il ne se battait pas avec des griffes.
Une fois de nouvelles distances établies, le plus âgé en profitait pour tenir sa cigarette et soufflait sa fumée, jaugeant quelque peu ce garçon. Comme il le faisait avec son propre anima, il n'accordait pas un seul regard à l'alligator, ne jugeant pas nécessaire de parler à un spectre qui n'était qu'une partie séparée de son réel interlocuteur.

« On t'a pas sonné, le sac à main. »

Bien sûr, il n'était pas de ceux qui arracher le masque des gens si ces derniers tenaient à tout prix à le garder. Hors de question d'immobiliser cet homme au mur pour satisfaire une simple curiosité. Et qu'est-ce que ça lui ferait au pire ? Tu connaissais son nom, lui pas. Était-ce si agréable de savoir que l'on ne signifiait rien pour une personne que vous connaissiez. Matthew devinait néanmoins que le décoloré au javel ne le connaissait pas de réputation, mais d'un souvenir commun sur lequel il n'arrivait pas à remettre le doigt dessus. Fichue mémoire visuelle.
À cette pensée, il remit son filtre à ses lèvres, les sourcils froncés à cause de cette frustration naissante. Blue demeurait silencieuse, pouvant sentir que la tension s'amenuisait peu à peu sans vraiment en comprendre la cause. Mais tant mieux au final, non ? Oui, c'est tout ce qui comptait pour elle, rentrer le plus vite possible sans accroc. Mais elle sentit son partenaire piqué par l'intérêt de ce nom énoncé. Tu parles d'une présentation... Mais bon, Matthew devait se souvenir maintenant... Un nom revenait plus facilement en tête qu'un visage masqué. Et cela ne manquait pas, puisque le blond semblait retenir le peu de nom de personne dont la vie était rentrée en collision avec la sienne et avait surtout réussi à survivre au choc. Le blond s'apprêtait à pointer son pouce en direction du blandinet, remettant enfin un visage et une histoire sur ce nom. Mais alors qu'il tiltait, son poing s'abattant dans sa main, il entendit son chinchilla crier son nom pour le prévenir d'un danger imminent. Le temps que l'Eros réagisse, il serait trop tard et il finirait par agoniser dans cette rue, avec le ventre ouvert comme un livre.

Matthew cessait un instant de penser en sentant un coup de poing s'abattre sur sa joue, sa cigarette encore allumée tombant au sol. Mais contre toute attente, sa tête bougea à peine, comme si l'impact avait été transféré dans la main qui l'avait frappé plutôt que dans son visage. Blue parut stupéfaite, étant aux premières loges pour assister à cette scène. Sans doute aurait-elle pu offrir un coup de dent à ce Ike pour le repousser. Mais non. Tous étaient immobiles devant le fait accompli, attendant une réaction, plus ou moins exagérée

« ... Ah. »

Bien entendu, rien ne pouvait réellement faire de mal à Matthew dans de telles conditions. Il fallait obligatoirement quelque chose de très lourd ou bien de tranchant pour en venir à bout. Le barman clignait donc un peu, insensible.
Mais oui, c'était le gamin en photographie qu'il avait fracassé à la fac avant de finalement lui payer une bouffe. Oui, c'était bien ça, il avait juste ? Il n'avait connu qu'un seul Ike de toute façon, si ses souvenirs sont bons.

Puis, deuxième réalisation. On venait de le frapper. Et la seule réaction qu'il avait appris d'un tel geste d'autrui, c'était la colère. Dès que ses muscles se remirent sur la position ON, Matthew attrapait son camarade de longues dates par le haut de veste cette fois ci, toujours d'une main. Il le levait bien haut avant de l'agiter dans tout les sens, et ce sans le moindre effort apparent. Sur son visage, ses sourcils s'étaient à nouveau froncés alors qu'il affichait un sourire énervé.

« AAH ?! ALORS ON DIT BONJOUR COMME CA MAINTENANT ? IKE OWENS VEUT EN FINIR AVEC LA VIE AUJOURD'HUI ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Mai 2017 - 17:59


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

Ike sourit pour lui-même. Ca faisait la deuxième fois aujourd’hui qu’il se retrouvait les pieds dans le vide, soulevé par une partie ou une autre de sa veste. Son coup de poing semblait avoir agacé Matthew, et la manière dont il secouait Ike dans tous le sens le prouvait bien.


« AAH ?! ALORS ON DIT BONJOUR COMME CA MAINTENANT ? IKE OWENS VEUT EN FINIR AVEC LA VIE AUJOURD'HUI ? »


Matt n’avait pas changé, remarqua Ike avec amusement. A l’époque, il avait toujours eu la fâcheuse manie de le secouer comme un pruneau en grognant comme un chien enragé. Une remarque mal placée ou une simple contrariété, et c’était parti, Ike se retrouvait décollé du sol et la tête en vrac. Pour cette raison, Ike ne se formalisa pas d’être ainsi ballotté. Et au lien de riposter avec une lame bien placée (qu’il tenait toujours fermement en main), il se tut, attendu quelques instants, avant de se mettre à rire simplement.


« Ahahah... Lâche-moi Matthew ! … Lâche-moi ! »


Il rigolait à gorge déployée. Et essayait en vain de détacher de son col la main de son ami en tapant légèrement dessus. Pas évident quand on est remué comme un sac.


« Déconne pas je vais vomir ! »

C’est vrai quoi, il n’avait plus l’habitude. Il n'aurait pas sut dire si sa remarque avait eu l’effet escompté ou si Matthew en avait juste eu marre de le tenir à bout de bras, mais peu importe, dans la seconde qui suivit, Ike se retrouva les fesses par terre.


« Aie. »


Quelle délicatesse… pensa Ike en se relevant difficilement. Il s’épousseta rapidement et se frotta doucement le postérieur pour faire partir la douleur du coup. Bon sang, ses fringues en prenaient pour leur compte aujourd’hui. A quelques centimètres de ses pieds se trouvait le col déchiré de sa veste. Après un léger soupir, il leva les yeux au ciel et se baissa pour ramasser le morceau d’étoffe. D’un geste de la main, il enleva doucement la poussière qui s’y était déposée. Quelle galère, il allait devoir réparer ça. Par chance, rien n’était déchiré, les points de la couture avaient simplement cédés. Il s’agissait là d’un de ses seuls vêtements de valeur, Ike y tenait beaucoup, il aurait été triste qu’il soit abîmé pour de bon. Il rangea alors le morceau de tissus dans une de ses poches avant de relever les yeux vers Matthew.


Le jeune homme, pas perturbé pour un sous tirait calmement sur sa clope. Ike se demanda alors qu’est-ce qu’il avait bien pu devenir. Ou habitait-il ? Avait-il repris ses études de médecine ? Travaillait-il seulement pour les Eros ? Ike se doutait bien que sa propre existence n’avait pas été la seule à être chamboulée. Et il se rappela alors de la petite fripouille qui trainait toujours dans les pattes du blond. Une petit brun du nom de Seth, qui arrivait toujours à se défiler des conflits qu’il semait au quatre coin du quartier. Etait-il devenu un Eros lui aussi ? Avait-il au moins survécu aux conséquences de la Lune Rouge ? Ike frissonna à cette pensée. Il n’avait pas d’attache particulière avec ce garçon, il s’en fichait un peu à l’époque, mais il savait Matthew particulièrement attaché à lui. Il ne saurait imaginer le jeune homme sans celui qu’il considérait comme son petit frère près de lui. Ike était curieux, mais ne voulait pas provoquer une discussion qui pourrait créer un malaise, il se promit donc d’éviter le sujet s’il le pouvait.


Perdu dans ses pensées, il n’avait pas remarqué que la soirée était déjà bien avancée. Et bientôt, les rayons du soleil disparurent pour ne laisser apparaitre que les faisceaux éblouissants et rougeâtres de la Lune. Ike n’aimait pas ça. Le quartier industriel de Brooklyn regorgeait d’individus peu fréquentables une fois la nuit tombée. Il ne voulait pas prendre le risque de tomber sur l’un d’entre eux. Il avait déjà donné, merci bien.


« Bon, tu repars en chasse ou tu m’invites à boire un verre ? C’est pas que j’aime pas le panorama mais j’aimerais pas trop m’attarder… »


Ike n’eut pas le temps de finir sa phrase que tout à coup, un déchirement métallique assourdissant retentit, le faisant se retourner dans un violent sursaut. A quelques mètres d’eux, un conteneur  avait était totalement éventrée. Et sur la paroi métallique se trouvait à présent deux grandes griffures. Ike tilta immédiatement, il connaissait trop bien cette signature pour hésiter. C’était l’œuvre d’Axis, un Dué que Ike avait combattu autrefois. Il ne savait cependant pas que Brooklyn-Est était maintenant son territoire… Sans doute avait-il aperçu Ike de loin et lui faisait maintenant comprendre de partir. Le jeune homme aux cheveux blancs ne voulait pas déclencher une autre bataille. D’une part parce que le Dué en question, particulièrement cruel, avait un pouvoir retoutable, et d’autre part parce qu’il connaissait la forme bestiale de Ike… Mieux valait ne pas trainer dans le coin plus longtemps. Ike ne voulait pas devoir avoir à se transformer. Surtout pas.


« Cassons nous. Je suis pas vraiment le bienvenu ici. »







© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Mai 2017 - 20:31

Long time no see

☆ ★ ☆

À
la manière d'un petit asticot, Ike arrivait une fois de plus à s'échapper de sa poigne pour atterrir par-terre. Le fumeur qui lui faisait face était convaincu que ce garçon avait un pouvoir mais se fit à la réflexion que ce dernier n'était peut-être pas fait pour le combat. Un truc pas utile ou juste une déformation physique qui faisait qu'il s'était retrouvé tout en bas de l'échelle gratuitement.

Pour le coup, la colère de Matthew s'était une fois de plus envolée, pour sûrement mieux revenir d'ici 10 minutes. Il mordit dans son filtre pour laisser s'échapper la fumée entre ses dents, les sourcils froncés. Pourquoi le photographe n'était pas plus en rogne que ça ? Il avait tenté une attaque qui avait tout simplement foiré mais il riait de bon cœur. Un rire que le barman qualifierait presque d'effrayant de par l'illogisme de la cause. Enfin, à le voir comme ça, tout débraillé comme si il sortait d'une bagarre... Matthew passerait presque pour un tyran qui s'amusait à taper des collégiens au crépuscule. Par ailleurs, devinant que Ike n'était pas franchement dangereux, il en détournait le regard pour fixer la trajectoire du soleil. Les buildings masquaient le disque orange qui ne faisait que faire rougir le ciel de fin de journée. Blue avait raison, il fallait qu'ils rentrent avant de se faire attaquer par une meute de Beast contre laquelle il ne ferait pas le poids à lui tout seul. Et en voyant le décoloré époussetait ses affaires, il doutait sérieusement que son ancien ami de fac soit devenu un seriel-killer à l'arme blanche. Autant d'aprioris qui n'étaient que des suppositions mais sur lesquelles il fallait bien s'appuyer pour faire une prévision en cas de situation catastrophique. De plus, les rues étroites n'étaient pas des plus commodes pour une fuite. Courir en ligne droite pour peut-être mieux se jeter dans la gueule du loup n'était pas dans ses principes. Aah, il avait l'impression que si les choses tournaient au vinaigre, le fait d'avoir reconnu Ike serait une raison de ne pas agir égoïstement pour s'en tirer. Il entendit son chinchilla émettre un léger rire alors que leurs pensées venaient d'être partagées. Envolé le sentiment de peur maintenant qu'elle voyait bien qu'une fois de plus, Matthew semblait avoir le contrôle de la situation malgré les difficultés qu'il rencontrait.

Le jeune homme reposait ses yeux dorés sur son compagnon dont l'anima s'était tenu à carreaux tout le long, malgré les mots plus haut que l'autre. L'inviter à boire un coup ? Il devinait que c'était ce qui se faisait pour se faire pardonner. Mais devait-il vraiment le faire ? Ike faisait peine à voir ainsi fagoté. À moins que le plus jeune ait retenu que Matthew avait bossé dans un bar et tenait toujours ce dernier ? À vrai dire, avec un tel masque, il aurait pu longtemps se faire espionner sans jamais reconnaître ce garçon là, malgré un alligator blanc sur ses talons.
Le blond remuait négativement la tête, aussi amusé que blasé. C'est que tu ne manquais pas de culot, à lui demander un pot après lui avoir mis un poing dans la figure.

« Beh alors ? Tout le monde au lit une fois le couvre-feu annoncé ? »

La lune rouge venait de faire son apparition, rendant les rues plus glauques qu'elles ne pouvaient l'être. Des saloperies allaient sortir des égouts ou des appartements désaffectés pour venir se faire le croco' à la broche. La lueur cramoisie qui envahissait la ruelle faisait que Blue n'était plus tranquille, faisant ainsi office d'alarme quand au fait de se rapprocher des lieux plus fréquentés.

Moins pressé, le haut du corps de Matthew pivotait sur lui-même, alerté au grincement métallique qui n'était pas de lui pour une fois. Ses sourcils se froncèrent une nouvelle fois alors que sa cendre tombait au sol. Il rêvait ou un con venait d'éventrer un conteneur juste pour la frime ? Tss, il lui en fallait bien plus pour être intimidé. Lui-même n'était pas assez animal pour marquer son territoire de cette manière. Il eut beau se retourner en tapant du poing dans sa main, prêt à en découdre avec un personnage qui agissait dans l'ombre, avant de comprendre que Ike semblait agité. À croire qu'il connaissait le trouble-fête. Et comme précédemment dit, Matthew ne pouvait pas se permettre d'avoir le cadavre du Phillia sur les épaules à cause de son animosité au combat. Il fit donc volte-face, jetant un regard en arrière avant d'attraper le blanc par le bras pour l'engager sur un chemin en opposition à celui moins sûr.

« Je ne veux pas savoir dans quelle magouille tu es, mais j'ai déjà suffisamment à faire pour ajouter tes petits copains à la liste de gens que je veux emplâtré... »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Mai 2017 - 19:17


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

L’œil vif, et ses sens en alerte, Ike était encore sur le qui-vive. Une attaque de cet abrutit d’Axis ne serait que trop vite arrivée s’il ne prêtait pas attention à ce qui l’entourait. Cependant, il n’eut pas l’occasion d’y réfléchir plus longtemps car Matthew l’avait déjà saisi par le bras d’une poigne ferme et le trainait maintenant derrière lui. Il semblait ne pas tenir à rester ici non plus. Pressant le pas et se dirigeant dans la direction opposée à leur assaillant, le plus vieux entrainait Ike avec lui. Ce dernier fronça les sourcils. Il n’aimait déjà pas être touché, mais sur son bras écaillé encore moins. Il se sentait mal à l’aise qu’une personne soit aussi près de toucher sa mutation physique. Sans parler que le jeune blond avait une poigne de fer. Il lui briserait le bras sans s’en rendre compte s’il venait par mégarde à le tirer un peu trop fort. Ike n’était pas du genre à se plaindre pour le moindre bobo, et d’accoutumée, il supportait d’ailleurs plutôt bien la douleur. Mais le blond avait une force incroyable, et Ike ne sut pas s’il était contrarié ou simplement perdu dans ses pensées, mais une chose était certaine, Matthew ne se rendait pas compte de sa force. Ike lui, marchait docilement, emboitant les pas du plus grand sans broncher.


« Tu es devenu drôlement fort tu sais ? »


Lui était tellement faible sans son pouvoir, ça faisait peine à voir. Il savait se défendre ou attaquer si la situation le demandait, mais rien de plus. Et encore, une poigne un peu trop ferme sur ses poignets et il se briserait comme du sucre. S’il ne pouvait même plus manier ses lames qu’est-ce qu’il ferait ? Il resterait sans doute enfermé chez lui, n’osant même plus sortir, comme un animal blessé. Se laissant mourir de faim probablement… Enfin, peut-être viendrait-il un jour où il serait assez fort pour accepter et assumer totalement son pouvoir. Un jour où il n’aurait plus peur de sa mutation, de la douleur qu’elle provoquait et de l’horreur dans laquelle elle le plongeait à chaque transformation. Oui, un jour il n’aurait plus peur. Et ce jour-là, il sera fort.

Ike releva les yeux du bitume pour jeter un œil curieux autours de lui. Visiblement, ils n’allaient pas vers le Queens, ils s’enfonçaient vers l’Ouest. Ce n’était clairement pas vers là que Ike habitait. Tout autour de lui, le paysage changeait peu à peu. Les usines laissaient place aux habitations, et tout ce qui était gris et sans vie devint peu à peu plus accueillant et coloré. Des panneaux électriques étaient allumés çà et là, éclairant légèrement les rues. C’était bien différent de son quartier, à peine distribué en électricité. Cependant, une drôle d’atmosphère régnait dans les rues. Personne ne semblait de sortie. Les seuls mouvements qu’Ike pouvait capter étaient le déplacement des feuilles dans les arbres de l’avenue principale, et quelques sacs plastiques échoués s’envolant au vent. Y avait-il un couvre-feu dans cette zone de Brooklyn ? Ike n’en savait rien. Cependant, en tendant l’oreille, il pouvait entendre au loin une certaine agitation. Des coups de feu, des cris, et d’autres sons que le blanc ne sut pas identifier au premier abord. Un règlement de compte ? Peut-être. Soudain il se demanda si l’endroit où le trainait Matthew était bien sécurisé. Il ne doutait pas du jeune homme, mais l’option de se faire étrangler au coin d’une ruelle ne le tentait guère. Puis, en levant la tête vers le ciel, Ike put apercevoir plusieurs hommes et femmes courir droit vers le Nord, passant de toit en toit. Ils semblaient organisés et se déplaçaient visiblement en groupes. Ike avait déjà vu cela. Aussitôt, il comprit qu’il s’agissait de plusieurs escouades d’Agapés en mission. Des Beasts avait surement surgit à la tombée de la nuit avant d’envahir les rues au Nord de Brooklyn, d’où l’absence d’activité flagrance du quartier. Ike se sentit tout à coup pas très en sécurité.


« Euh.. Matthew… Je sais pas vraiment où tu m’emmène mais si tu veux mon avis, on devrait se dépêcher d’y arriver. Ça pue la Beast par ici. »


Ike se souvenait parfaitement de la première fois où il s’était retrouvé face à une Beast. Il avait eu la peur de sa vie. Et aussi prudent qu’il avait était, il avait bien faillit y passer, à travers les griffes de ce qui avait été autrefois un rapace. Fort heureusement, à l’époque, des Agapés patrouillaient dans le coin, la ville étant en pleine période de purge. Ike avait donc été secouru, avant d’être jeté au coin d’une rue comme un déchet. Les Agapés n’aimaient généralement pas beaucoup les Philias.

Après ce jour, il s’était mis en tête de s’endurcir, de devenir plus fort pour pouvoir se battre. Non seulement contre ceux qui n’avaient aucun respect pour lui, mais également contre les Beasts. Ainsi, plus d’une fois il avait accouru pour éliminer quelques monstres rodant dans les rues du Queens. Il ne fonçait jamais tête baissée cela dit, mais s’il jugeait pouvoir tuer l’animal à la force brute de ses lames, il n’hésitait pas.


« Matt ? Tu m’écoutes ? »







© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Mai 2017 - 19:45

Long time no see

☆ ★ ☆

S
ans bien connaître ce qu'avait pu devenir Ike, le barman n'eut aucun mal à se faire à l'idée que lorsqu'il n'était pas en mode survie, il avait tout l'air de quelqu'un d'endormi dans le quotidien. Rien à voir avec celui qui lui aurait refait le portrait avec des couteaux un instant plus tôt. Là clairement, le jeune homme était à deux de tension. Ses yeux ne semblaient exprimer la vie que lorsque cette dernière était en danger, le conteneur éventré ayant grandement contribué à lui faire un avis. En s'apercevant néanmoins que le concerné suivait sans se faire prier, Matthew cru bon de le lâcher avant de lui déplacer un membre. Après tout, le moindre de ses réflexes aurait probablement pu faire perdre un bras à son cadet. Sans mauvaise intention aucune, bien entendu.
Le jeune homme dû faire un effort pour ralentir et qu'ils marchent ainsi côte à côte. C'était mieux. Alors que juste avant, on aurait juste dit qu'il le trainait de force pour l'emmener dans un endroit plus tranquille. Ce n'était certes pas faux, mais sauver les apparences restait important.

En peu de temps, ils quittèrent les larges avenues faîtes pour les livraisons, retrouvant un centre piéton où quelques loubards trainaient dans les rues sombres, faisant visiblement le mur. Matthew détestait ce genre de personne qui avait pris la confiance à cause d'un pouvoir quelconque et qui cherchait maintenant à prouver au reste du monde que oui, si il avait survécu à la Lune Rouge, c'est qu'il était fort. Ceux qui se prenaient pour les maîtres du monde en gros. Combien de fois le blond s'était repris pour ne pas ressembler à ces crétins. La bonne nouvelle était que Ike semblait être complètement à l'opposé de ce schéma là. Une bonne chose qu'il ne se soit pas fait écrasé par un distributeur en fin de compte. Il lui jetait un bref regard, désormais calmé pour qu'ils échangent quelques mots, maintenant que la jauge de danger était redescendue.

« Ah. Ouais... On a tous eu un petit souci avec la lune. Le mien me pourrie un peu la vie. »

Par là, il parlait qu'il craignait de toucher le moindre objet. Son téléphone en avait fait les frais. Il ne parvenait plus à utiliser le tactile. Lamia avait réussi à lui dégoter une coque en métal pour un nouveau portable, quoique plus ancien, mais il avait quand même réussi à en casser l'écran. Du matériel de l'armée pourtant, qui était sensé résister au poids d'un homme si on venait à s'asseoir dessus en pleine mission. Mais tu parles... Que de la camelote pour un type qui était capable de soulever une moto d'un seul bras. Oh bien sûr, se faire plaindre n'était pas dans ses habitudes, surtout qu'il savait maintenant que Ike était un Phillia. Il ne connaissait pas tout les détails et n'était pas sûr de vouloir les demander.
Un bruit le sortit de ses pensées, l'amenant à lever la tête pour voir des Agapes qui semblaient déjà être sur une piste. Matthew fronçait les sourcils, n'aimant que moyennement voir ce genre de type dans son quartier. Ils étaient sensés travailler main dans la main sauf que ces énergumènes là, ben ils se les salissaient pas trop justement, les mains. Et après, c'était les Eros qui avaient mauvaise réputation parce qu'ils faisaient le sale boulot. Nul en discutions, le barman ne cherchait pas à discuter avec eux, sachant très bien qu'il serait regarder de haut et que ça pourrait très bien le mettre en rogne et le mener à l’exécution public. Pas que ce soit tendance en ce moment, mais vu le gouvernement qui prenait un peu plus ses aises chaque année passant, ce n'était sûrement qu'une question de temps.

Les paroles de son interlocuteur le percutèrent. Oh, il avait raison donc. Le blandinet était désormais un trouillard craignant de se faire sauter dessus par plus gros que lui. Cela n'aidait pas Matthew à ne pas s'interroger sur la condition de son ami. À vrai dire, il l'avait seulement emmener loin de ce fichu conteneur où le décoloré semblait avoir vu un fantôme. L'emmener chez Lamia n'était pas une bonne idée vu qu'il n'y avait pas urgence et mis à part cet appartement, l'Eros n'avait qu'un seul endroit qu'il pourrait qualifier de chez lui.

« Oui, je t'entends, relax. Personnellement, après avoir couru partout, j'ai juste affreusement la dalle. Je peux te dépanner d'un repas. »

Une façon comme une autre d'inviter un collègue à sa table, parce que oui, il doutait de trouver un restaurant qui pourrait mettre Ike mal à l'aise vis-à-vis de son masque. Matthew ne serait même pas étonné de le voir refuser, ou juste de boire avec une paille. Ce n'était pas ses oignons, il ne cessait de le répéter.
Sans attendre la réponse, il reprit la route, se dirigeant donc vers son bar fermé en raison de son absence. Peut-être devrait-il se résoudre à embaucher quelqu'un... Mais il ne faisait plus confiance à personne maintenant et ouvrir d'avantage serait idiot si il devait partager les gains avec quelqu'un.

« Je pourrai te raccompagner quand ce bordel se sera un peu calmé. Comme après un bal de promo' ~ D'ailleurs, tu habites où maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai 2017 - 20:11


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

La nuit était maintenant bien entamée, et alors que les deux jeunes hommes marchaient côte à côte, les paroles de Matthew résonnèrent dans l’air. Ike lui, écoutait d’une oreille attentive, bien content que son ami lui réponde après l’avoir ignoré le temps de quelques minutes. Il s’était même demandé s’il n’avait pas parlé trop bas, ou si tout simplement Matthew en avait déjà marre de sa présence à ses côtés. Cela ne l’aurait pas étonné pour être tout à fait honnête. Le blond semblait être une personne facile à agacer, qui ne se forçait pas à trainer ou même parler avec des gens s’il n’en avait pas le cœur, et Ike lui, n’était pas de la meilleure compagnie qu’il soit. Une chance que les deux s’entendaient bien étant plus jeunes, rien ne les y prédestinait.
Malgré tout, après quelques minutes, Ike reçu une réponse, et à sa plus grande surprise, il s’agissait d’une invitation. Une invitation indirecte certes, mais une invitation tout de même. Cela n’arrivait pas tous les jours dans la vie du jeune homme à la chevelure blanche. Et son ventre gargouilla, quand dans sa tête il s’imagina soudain un repas chaud. A vrai dire, il n’avait rien avalé depuis la veille. Car aujourd’hui, il avait quitté son appartement tôt dans la matinée, lorsque les rayons du soleil perçaient à travers les nuages. Et ensuite, trop pris entre son retour sur Brooklyn-Est, sa rencontre inopinée avec Matthew et sa fuite vers l’ouest pour échapper à Axis… l’idée même de manger n’avait pas eu le temps de lui venir en tête. Alors maintenant que le sujet était soulevé, il salivait déjà.


Pour cette raison, Ike était déjà reconnaissant envers Matt. D’habitude, il se nourrissait de choses simples, pas très équilibrés, et bien souvent pas bien fraiches… Il n’y pouvait rien. Son quotidien, lorsqu’il n’avait pas de job était d’une misère sans nom. Il avait beau essayer de se souvenir, il ne se souvenait pas à quand remontait la dernière fois qu’il avait pris un vrai repas. Alors, il osait espérer, que, peut-être ce soir, il aurait l’occasion de manger autre chose d’autre que du pain trop sec ou des fruits trop mûrs. En somme, les denrées alimentaires dont les gens ne voulaient plus et que les commerces balançaient à la poubelle lorsqu’ils ne pouvaient plus en tirer d’argent. Ike s’en satisfaisait néanmoins. Il était déjà bien content de trouver à manger lorsqu’il ne pouvait pas s’en offrir et qu’il n’avait pas la vilénie d’en voler.


Mais ce soir, un petit sourire fendait son visage. Il était content. Et en prime, il restait encore un peu avec Matthew, tout aller bien autrement dit. Toutefois, il y avait cette ombre au tableau. Son masque. Ike s’observa un instant, comme s’il pouvait tout à coup se voir d’un regard extérieur, tentant de juger s’il serait présentable ou non. Car premièrement, il ne voulait pas être un poids qui mettrait son ami dans l’embarras. Il n’avait pas la moindre idée d’où ce dernier comptait l’emmener et espérait donc secrètement que ce soit un endroit tranquille, pas trop fréquenté, et si possible pas très éclairé… En bref, un endroit pas très attrayant, qui n’attirerait que les deux idiots qu’ils étaient. Car ce n’était pas nouveau, Ike n’était pas à l’aise en public. Il n’avait même jamais mangé avec quelqu’un depuis la Lune Rouge. Pathétique n’est-ce pas ? Probablement… Cependant, pour Ike, manger signifiait devoir retirer son masque, et ça, il ne savait pas s'il en serait capable. Et surtout, il ne savait pas s’il supporterait de regard de Matthew, et des éventuels voisins, sur sa peau mutée. Sur ses écailles, où lui-même ne supportait pas de poser les yeux.


*Ike, tu es vraiment irrécupérable. Toujours à ressasser les mêmes problèmes…
Regarde-moi, je suis recouverte d’écailles, et ne suis-je pas à croquer ?*



Plio se dandinait fièrement à ses côtés, le museau fièrement levé. Si les Alligator pouvaient sourire, ce serait actuellement le cas. L’anima essayait à sa manière de rassurer son lié. Elle ne communiquait pas souvent avec lui, et même plutôt rarement sous le ton de la plaisanterie, mais elle se devait parfois de lui transmettre certaines pensées, lorsque celles du jeune homme s’assombrissaient. Elle en faisait son devoir.
Ike la remercia silencieusement, prenant en considération le poids de ses paroles. Il soupira légèrement et se reconcentra sur le blond à ses côtés. Après tout, Ike ne savait même pas où ils allaient, il n’y avait donc pas utilité à trop réfléchir maintenant. Autant tenter de vivre le moment présent. Il aviserait sans doute le moment venu. Pour l’heure, il se contentait de suivre son ainé d’un air un peu plus enthousiaste que la minute d’avant.


« Je pourrai te raccompagner quand ce bordel se sera un peu calmé. Comme après un bal de promo' ~ D'ailleurs, tu habites où maintenant ? »


Ike fût surprit. Il posa ses yeux interloqués sur Matthew qui lui, semblait rester impassible. Décidemment, il faisait ce soir preuve d’une gentillesse que le blandinet ne lui connaissait pas. Cependant, il n'apprécia que moyennement la plaisanterie de son ami. Le voyait-il comme une jouvencelle ou quelque chose dans le genre ?


« Je ne suis pas une demoiselle en détresse tu sais ! Même si j'avoue que j'aurais un peu de mal à retrouver mon chemin.
Donc puisque tu te proposes si gentiment... J’habite dans le Queens ! Un petit appart que j’ai récupéré après la Lune Rouge… Rien d’extraordinaire. Juste de quoi dormir au chaud… Enfin, si on veut. »



Ike esquissa un sourire triste. « Au chaud » c’était vite dit, son appart n’était même pas desservit en électricité. Il soupira à nouveau, et décida, avant de replonger dans des sombres pensées, de rapidement changer de sujet.


« Et toi ? T’es sur Brooklyn ? Au fait, tu m’emmènes où comme ça ? Je te préviens je supporte pas la bouffe épicée ! »








© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai 2017 - 0:01

Long time no see

☆ ★ ☆

M
atthew lâchait un long soupir fatigué. Marcher comme un damné ne lui réussissait pas après une journée à faire du sur-place puis à dépenser intégralement un trop plein d'énergie. Le fait de ne pas avoir attraper le Due en question n'était pas pour arranger sa condition. En rentrant, il allait devoir faire un pseudo-rapport de sa journée à Lamia qui, il en était sûr, lui mettrait quelqu'un dans les pattes la prochaine fois, pour un meilleur succès de mission. Mais comme pour s'opposer à ces pensées, Ike s'exprimait tout haut, commentant les détails de leur rencontre et l'incroyable force dont le blond pouvait user à sa guise désormais. Il était vrai que ça avait dû le surprendre, lui qui le connaissait d'avant la Lune Rouge... Enfin, même ceux connus après avait toujours cet effroi lorsque Matthew usait de son pouvoir sans s'en rendre compte. Malgré le fait qu'il considérait cette capacité comme un malédiction ne lui ayant pas permis de demeurer avec Seth, les mots du blanc le consolèrent quelque peu. Il exécrait ce pouvoir mais ne pouvait compter que sur cela pour avancer vers son seul et unique but, retrouver son frère. Le plan à suivre lorsqu'ils seraient réuni, c'était probablement le brun qui l'avait en tête.

Aux aguets, le barman avait pour habitude de regarder un peu partout. En se retournant, il vit l'alligator se pavanait en marchant, ne sachant trop quoi en penser. Ces deux là devaient parler uniquement par la pensée, il n'en fut pas le moins vexé mais légèrement curieux sur le sujet qui avait permis au reptile de se croire dans un théâtre. Blue haussait les épaules à sa place, venant par la suite s'installait sur sa tête lorsqu'elle reconnue la rue à peine plus tranquille dans laquelle le bar se trouvait. Ce dernier était bien entendu au rez-de-chaussée, ouvert sur la rue et donc bien loin d'un QG barricadé. Il n'y avait aucune arme à l'intérieur, pas de batte derrière le comptoir, pas même un fusil pour décorer. Et pourtant, le chinchilla s'y savait en sécurité car il ne valait mieux pas se frotter à son lié lorsque l'espace était trop étroit.

« Je bosse toujours au bar qui m'a recruté quand j'étais à la fac. C'est là que je t'emmène, je pourrais y manger sans que personne n'y trouve quoique ce soit à y redire... »

Pas qu'un restaurant ne le tentait pas, mais quel intérêt si Lamia n'était pas présent pour payer la note ? De plus, comme précédemment dit, Ike ne serait que d'avantage mal à l'aise à l'idée de retirer son masque devant de total étrangers. Peut-être même ne l'enlèverait-il pas si lui-même ne lui tournait pas le dos dans l'espoir de conserver son secret. Et le pire, c'est que Matthew se sentait presque d'humeur à répondre favorablement à un tel caprice ce soir.

« Okay, tu me montreras, histoire que je retienne où tu crèches. Perso', je loge chez un pote avec qui je travaille, à Brooklyn. Le bougre n'est pas né dans un bidonville, donc ma vie est plutôt douillette. »

Matthew ne s'en vantait nullement et connaissant un minimum son ami, il doutait que ce dernier n'en vienne à lui demander de l'argent à cause d'une information comme celle ci racontait un peu trop légèrement. Et qu'il tente d'essayer, il serait bien accueilli... Non. Mais disons que si un beau jour, il y avait une quelconque raison qui faisait que Ike devait venir dans l'appartement qu'ils partageaient déjà à trois, il n'y aurait aucun souci. Après tout, Lamia était le genre de type à recueillir des renards galeux, alors pourquoi pas un Philia dans le pétrin, bien qu'il ne souhaite aucunement du malheur au jeune garçon.

Matthew grinçait des dents en repoussant le rongeur de ses cheveux blonds, la faisant redescendre sur sa tête alors qu'il se stoppait devant un local au épais rideau de fer. Il sortit un trousseau de sa poche, le tout retenu par un élastique cousu à l'intérieur de sa poche, faisant rentrer la clef dans une serrure mécanique qui, avec un fracas rembobinait la sécurité. Depuis l'arrivée de son pouvoir, son patron avait investi dans un rideau plutôt qu'une grille, plus costaud que la moyenne, et non manuel pour éviter que son salarié ne le décroche d'un mouvement un peu trop brutal. Par ailleurs, en l'activant, ce dernier se fichait quelque peu de faire du bruit qu'il pouvait faire à une heure pareille, même si cela pouvait ameuter quelques Beasts errantes, pensant avant tout au peu de personne qui habitait maintenant les lieux. Tout les immeubles avaient été désertés et laissés à l'abandon. Seuls ceux bien placés, proches des toits quand ils étaient inaccessibles, étaient occupés pour y construire un refuge dans ce nouveau monde hostile. L'Eros déverrouillait donc une porte en verre épais avant de pénétrer dans un lieu sombre où l'on ne pouvait discerner que chaises et tables. Connaissant le lieu par cœur, il n'eut qu'à passer derrière le bar pour activer un interrupteur qui fit grésiller la lumière uniquement au-dessus du comptoir, laissant le reste des lieux dans un clair-obscure inquiétant. Après tout, malgré sa porte ouvert, la boutique était fermée, inutile de gaspiller une précieuse énergie pour faire visiter les lieux à Ike.

Le bar était de nature modeste, principalement composé de meuble en bois. Si les chaises et les tables faisaient un peu peine à voir, le long comptoir en imposait de par l'utilisation d'un tel matériau, mise en valeur par les néons colorés qui éclairaient les nombreuses bouteilles d'alcool et de sirop, entamés ou non. Le grand miroir disposé derrière donnait l'illusion d'une pièce plus profonde, alors qu'au fond, elle ne dépassait pas les 110m². Malgré les apparences, le lieu fait de briques rouges pouvait apporté un certain réconfort, additionnés à d'autres symboles typiquement américains, comme les drapeaux respectifs des États-Unis et de l'Arkansas, un vieux jukebox éteint, des photographies de lieux typiques du far-west ou le pare-choc d'un vieux modèle de voiture accrochée au mur. Par faute de goût, Matthew n'avait pas voulu d'espadon ou d'orignal empaillé au-dessus du bar. Le lieu n'était clairement plus dans l'ère du temps et aurait pu être charmant uniquement si il avait apporté du réconfort au bord de la route 66. Mais bon, pour boire un whisky et échapper à la triste réalité le temps d'une soirée, personne ne s'était jamais plaint de la décoration, bien trop content de voir que tout n'avait pas été détruit dans un casse, une émeute ou un troupeau de créature mutées.

« Je peux t'offrir un verre ? Ou tu t'en tiens à la grenadine ? »

Le barman n'entendit même pas la réponse de Ike pour ouvrir une trappe derrière le comptoir et descendre quelques marches. Il en ressortit avec du pain de mie, du bacon séché, les tranches de cheddar et un bocal de cornichon dans lequel trempés aussi des œufs durs. Il n'attendit pas plus longtemps pour mordre dans les différents aliments qu'il avait ramené du garde-manger, restant debout, il était visiblement affamé et avait besoin de reprendre des forces. Il prit néanmoins la peine de faire toaster le pain, mettant pas plus de deux minutes pour te préparer un club sandwich improvisé mais présentable. Blue choisit ce moment pour sauter à côté de l'assiette, s'asseyant gentiment en commençant à faire sa toilette. D'un revers de la main, le blond la fit rouler un peu plus loin pour éviter le moindre poil dans leur pique-nique.

« Et de ton côté, mon vieux, t'as un boulot pour tenter d'avoir un steak dans l'assiette le soir venu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin 2017 - 17:26


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

Un sourire nostalgique traversa le visage couvert de Ike quand Matthew l’informa du lieu où ils se rendaient. Le bar hein… voilà un endroit qu’il connaissait bien. A mi-chemin entre le monde du jour et celui de la nuit, ce petit bout de chez Matt avaient su les accueillir de nombreuses fois au cours de leurs années de fac’. Un endroit somme toute chaleureux, ou l’odeur du bois se mêlait agréablement au parfum de café et aux effluves d’alcool. Il avait apprécié y passez du temps à discuter, à manger un bon burger ou à y prendre tout simplement les clients en photos (à leur issue cela va sans dire). Car le bar est un lieu de rencontre et de partage, et Ike aimait les gens qui s’y trouvaient. La serveuse pas bien assurée, le  client régulier un peu bedonnant, et un peu trop près de ces sous pour offrir une tournée, ou encore cette femme couverte de bijoux, passant sans relâche la main dans ses cheveux d’ébène dans l’espoir d’attirer le regard d’un homme, et du porte-monnaie qui allait avec. Et comme Matthew n’était jamais seul très longtemps, Ike avait pu aussi observer un être étrange. Seth, ce petit brun malicieux que Matt semblait considérer comme son frère. Il avait été pour le blanc à l’époque un sujet bien intéressant à observer. Il semblait astucieux, joyeux et confiant. Sa ruse n’avait d’égal que sa nature manipulatrice. Certes, Ike voyait clair sans son jeu, mais il restait tout de même fasciné par cet être mystérieux, qui semblait danser plus que marcher, et qui sans l’ombre d’un doute avait un charisme incroyable. Tout comme Matthew d'ailleurs, mais différemment. Ils étaient en quelques sortes complémentaires.

Sur cette pensée, Ike pénétra dans le bar à la suite du blond. Oui, ce lieu lui rappelait plein de souvenirs. Et une fois de plus depuis qu’il avait rencontré Matthew, il se demanda ou pouvait bien être Seth, lui qui était tout le temps fourré dans les pattes du plus grand. Mais le jeune homme blanc n'eut pas le temps de se poser d'avantage de question, que la voix de l'Eros résonna près de lui.


« Je peux t'offrir un verre ? Ou tu t'en tiens à la grenadine ? »


Ike releva un sourcil. Se moquait-il de lui ? Ou le prenait-il pour un enfant ? Certes Ike n'avait pas l'habitude de boire… et a bien y réfléchir, il ne tenait même pas très bien l'alcool. Mais bon sang, il pouvait bien boire un verre de temps à autres ! Surtout après la journée riche en émotions qu'il avait vécu. Et puis après tout, son planning initial n'avait pas bien changé. Car s'il n'avait pas rencontré Matthew, le plus jeune aurait sans doute atterrit dans un bar douteux, à la bordure entre le Queens et le Bronx pour noyer ses peines dans l'alcool. Alors au final, il y gagnait au change.


«Peu importe, mais quelque chose de fort.»


En même temps qu'il parlait, le barman disparu dans la peine ombre à l'arrière du bar, laissant Ike seul ici. Ce dernier profita de ce moment de solitude pour observer autours de lui. L'endroit n'avait pas bien changé. Toujours ces mêmes vielles tables en bois, et ces magnifiques photos du pays accrochés aux murs. Ike soupira. Le Far West semblait bien loin, maintenant qu'ils étaient barricadés comme des rats dans cette maudite ville.

Apres une caresse affectueuse sur la tête de son Alligator, le jeune homme s'installa au bar, sur l'un des hauts tabourets soigneusement alignés, laissant son anima découvrir les lieux par elle-même, tout en priant pour qu'elle ne se fasse pas les dents sur un chaise. Ils n'étaient pas chez eux, ce n'était pas le moment de faire n'importe quoi.
Alors que le Philia toisait Plio d'un air suspicieux, Matthew refit surface, détournant ainsi son attention de l'anima déambulant dans l'espace vide de toute activités. Et sur le comptoir sous ses yeux apparurent rapidement quelques mets alléchants. Et c'est avec enthousiasme qu'il regarda le blond lui  concocter d'un geste expert un joli et appétissant petit sandwich. Ike, si touché par l'attention, ne regretta pas un instant le repas chaud qu'il s'était longuement imaginé. Et apercevant déjà Matt engouffrer plusieurs aliments dans sa bouche, il en déduisit qu'il pouvait à son tour commencer à manger.


« Merci pour le repas » Dit-il d'un air sérieux, presque en liant les mains tant il était heureux de pouvoir manger ce met si gentiment préparé.


Toutefois, il ne pouvait de toute évidence pas manger sans retirer son masque. Alors, d'un geste qu'il voulut naturel, il se tourna légèrement vers la droite, prétextant chercher Plio du regard, avant de reposer les yeux sur son assiette maintenant de biais. Puis, il leva une main vers son masque et lentement, comme s'il n'était pas bien sûr de ce qu'il faisait, il l'ôta, prenant le risque de révéler aux yeux de son ami une partie de lui qu'il n'avait pas montrer au monde depuis maintenant trois ans. Fort heureusement, sa mutation n'était présente que sur sa joue droite. Donc, s'il restait de trois quart, Matthew ne verrait rien, pas même une seule petite écaille. C'est ce que le Philia se disait ; Tout allait bien. Il garda malgré tout ses gants. Il n'était pas prêt à faire un si grand pas. Pas maintenant. Une chose à la fois...
D'une main gantée il se saisi en silence du sandwich fraichement préparé, avant de l'amener à ses lèvres pour y mordre franchement. Que'est-ce que ça faisait du bien ! Il n’avait pas eu conscience d’être si affamé. Et après deux trois bouchées enjouées, il reporta son attention sur le blond qui venait de le questionner sur sa vie et son travail.
Comment lui expliquer... ?


« Et bien... tu sais, les gens aiment pas beaucoup les gens comme moi. Donc je te laisse deviner que c'est pas facile tous les jours de trouver du taff...»


Ouai, c'était rien de le dire. Quelle honte. Il savait que Matthew n'était pas du genre à s'inquiéter, mais il ne voulait pas non plus paraître faible ou lui faire pitié, alors il rajouta rapidement :


«... Mais je me débrouille ! J'ai un peu d'argent de côté en cas de coup dur. »


Ike n'aimait pas trop la tournure que prenait la discussion. Parler de son quotidien pourrit n'était pas vraiment ce qui le mettait le plus à l'aise. Il fallait qu’il change rapidement de sujet avant de se sentir vraiment minable devant cet Eros qui, lui, semblait mener une belle vie plutôt confortable. C'est ainsi que la question qui lui brulait les lèvres depuis des heures lui échappa. Une question délicate, et qu'il allait peut-être regretter dans une minute ou deux, lorsque le blond aurait retourné sols et plafonds de rage. Ou peut-être pas... ? Allez savoir ce qui avait pu se passer depuis la fac' ?


« Et Seth ? »


Un silence.


« Tu es toujours en contact avec lui ? »









© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Juil 2017 - 19:29

Long time no see

☆ ★ ☆

M
atthew avait tendance à oublier qu'un peu plus de la moitié de la population new-yorkaise avait du mal à joindre les deux bouts. Dans son malheur d'être séparé de Seth, Lamia lui avait offert une vie plutôt confortable en comparaison avec ce que pouvait vivre certains habitants. À le voir, Ike ne semblait pas dans le besoin. Il était propre sur lui et n'avait pas l'air trop maigrelet, ne l'ayant jamais connu bien épais de toute façon. Le blond s'aperçut néanmoins qu'il devait être affamé vu le regard brillant qu'il adressa à un malheureux sandwich fait sur le pouce. Les gens comme lui, hein ? Durant un moment, le barman en oubliait de garder une oreille attentive en regardant avec un peu trop d'insistance le fait que son cadet enlève enfin son masque. Il n'y vit rien de perturbant, ni brûlure, ni bec de lièvre, ni même une dentition qui aurait pu se révéler honteuse. Il doutait néanmoins que les gens se mettent des masques par choix, exceptés ces jouteurs dans les arènes qui adoraient abuser de leurs pouvoirs pour se donner un genre.
Matthew soupirait. Rien d'anormal à son goût. Il tentait donc maintenant de se rappeler les mots de son invité qui lui avait répondu. Mais il avait bel et bien fait l'impasse là dessus, se trouvant à court de réponse. Il allait répliquer un "c'est pas faux" avant que Blue ait la bonne idée de lui répéter par télépathie.

« Ooh... Sache que si il t'arrives vraiment une tuile, ce que je ne te souhaites pas bien sûr, ben je serai là. »

Cela ne servait à rien de le dire, de un, parce que Ike devait déjà le savoir à son humble avis et que, le connaissant un minimum, ce n'était pas le genre de personne à s'imposer. Peut-être que si sa vie en dépendait vraiment, il en viendrait à sonner Matthew, pour l'heure, ce dernier n'était pas sûr de le voir toquer à sa porte avant que Maxwell ne décide d'éradiquer la partie de la population qui lui pose problème. Le rythme cardiaque du jeune homme se mit à s'accélérer au souvenir du tatouage qu'il avait aperçu dans la nuque de son ami. Il fut soudain mal à l'aise de penser qu'on se servirait peut-être un jour de lui pour chasser le Philia, se calmant aussitôt en se disant que mise à part Lamia, il ne recevrait nul autre ordre que stopper ceux qui nuisent réellement à la vie des autres. Mais là encore, lui-même était un danger public. Il était compliqué de se trouver une place dans cette ville qui fait que vous n'aurez rien à vous reprocher quand viendrait l'heure de se coucher. Être utile et ne nuire à personne, l'objectif d'une vie. Matthew sentait que la fatigue le gagnait à se plonger dans des pensées si philosophiques qui ne lui ressemblait pas, alors qu'il venait de manger pour recouvrer des forces... Pour se remettre d'aplomb, il gobait machinalement les trois œufs durs restant du bocal. À cette interrogation, le dernier lui restait bloqué dans le gosier alors que Blue redressait ses oreilles, comme si elle s'était pris un coup de jus.

« Eh ? Mais de quoi je me mê-squik ! »

Matthew avait saisi son chinchilla dans son poing, lui faisant remonté son surplus de fourrure qu'elle peine même à pouvoir baisser les pattes pour tenter de se dégager. Il l'expédia rapidement derrière le bar où il la rangeait dans un placard avec l'habitude que cela soit une bouteille d'alcool avant de boire un coup pour faire passer l'aliment jusqu'au fond de son estomac. Il déglutit par la suite, semblant plus agacé qu'en colère alors qu'il se grattait distraitement l'arrière de la tête.

« Ça fait un moment qu'on s'est pas vu. On trace notre route séparément. Pour se retrouver plus tard j'imagine... Avec tout ce qui se passe, ça valait mieux. »

Autant le tourner comme ça, Ike n'avait pas à savoir que l'homme en face de lui avait cassé un poignet sans s'en rendre compte, en plus d'avoir été un ami plus qu'étouffant et dictateur avec son petit frère.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Juil 2017 - 12:09


"LONG TIME
NO SEE"
click
Matthew & Ike
« Long Time No See... Huh ? »

Nul cri. Nulle colère. Pas de de vaisselle cassée ni même l’ombre d’une table retournée. Connaissant, ou plutôt devinant, maintenant les réactions que pouvaient avoir son ami, Ike avait regretté sa question au moment même où elle avait, sans prévenir, franchi la fine barrière de ses lèvres. Mais contrairement à tout ce qu’il avait pu imaginer, l’atmosphère était restée plutôt calme, et la réponse de Matthew avait sonné comme un soulagement dans l’esprit passablement paniqué de Ike. Toutefois, le blanc n’avait pas pu manquer la surprise, le changement de comportement, et cet air agacé qui avait aussitôt pris place sur le visage du barman. Sans compter que lui-même avait bien faillit lâcher ce qui restait de son repas lorsque Blue s’était tout à coup insurgée, avant de se voir rapidement et sans vergogne balancée au fond d’un placard sans même avoir terminer sa phrase…



« … »



Est-ce que Ike… ? Malgré les apparences… avait tout compte fait dit quelque chose de déplacé ? Vu la réponse calme de Matthew, la situation semblait prétendre que non. Mais sous ses yeux, le blond avait tout de même manqué de s’étouffer avec un œuf ! Et il paraissait maintenant bien agacé. Ike baissa les yeux un instant. Il se rappellerai à l’avenir que Seth était un sujet sensible qu’il était préférable de ne pas aborder à la légère.
Quel idiot ! A vouloir s’échapper de ses propres problèmes, il ne faisait qu’en créer d’autres. Pas étonnant que sa vie sociale soit un véritable échec.



« Je vois... »



Doucement il avala la dernière bouchée qu’il avait en main, avant de frotter lentement ses mains entre elles pour faire partir les quelques miettes présentes.



« J’imagine qu’on a tous perdu quelqu’un dans toute cette merde. »



Perdu de vue, ou perdu définitivement, le résultat était le même : La Lune Rouge s’était jouée de tous. Manipulant cette ville et tout ce qui s’y trouvait. Sans pitié, sa lueur avait fait d’eux tous des âmes égarées. Veufs, orphelins, tous esseulés… Et Ike avait beau y réfléchir, il ne voyait pas, ne trouvait pas. Il ne connaissait personne dont la vie n’avait pas été bouleversée. De près ou de loin, même la plus intouchable des personnes avait été impactée. Lui le premier, qui après avoir perdu ses parents, avait appris à vivre véritablement seul après la Lune Rouge.
Il avait depuis toujours été relativement seul, préférant depuis tout jeune évoluer dans l’ancien monde par ses propres moyens. Alors, dans un sens, il n’avait pas été tant attristé par la perte de ses proches que par la perte de son ancien Lui… Égoïste n’est pas ? Probablement oui…
Alors, face à Matthew qui, il le savait bien, n’avait même jamais connu ses véritables parents, Ike se sentit tout à coup un peu honteux. Et par le même temps, il réalisa l’impact que cela avait dû avoir sur le grand blond de perdre tout contact avec celui qu’il avait toujours considéré comme son petit frère, sa seule famille.

Ike se racla discrètement la gorge pour se redonner contenance. Puis, d’un geste qui se voulu assuré, il réempoigna son masque avant de le visser à nouveau sur son visage. Il en avait assez montré pour aujourd’hui.



* Plio, on rentre ! *



Ike se leva, et rangea consciencieusement son tabouret, tandis que son anima, qui jusque-là était allongé dans un coin, refit surface avant de s’avancer vers lui, un air un tantinet endormit peint sur sa gueule.



« Et bien… merci pour le repas mon pote. Je pense que je vais y aller maintenant. Je voudrais pas squatter plus que ça, et puis… sans avoir peur de me balader la nuit, je préfère éviter de m’attirer des problèmes. »



Sans même s’en rendre compte, tout en parlant, sa main gantée s’était échouée sur sa nuque. Reflexe nerveux. Il n’était pas du genre à avoir peur face au danger, mais son esprit réfléchit et rationnel préférait l’éviter tant que possible s’il le pouvait. Cette règle lui avait probablement sauvé la vie plus d’une fois. Et ce soir elle lui éviterait peut-être de recroiser la route de ce taré d’Axis. Une fois par jour est lui suffisait, merci bien. Et le jeune homme espérait bien regagner le Queens vivant et en un seul morceau, le tout sans avoir recours à son pouvoir cela va de soi.

Ses yeux dorés se posèrent une dernière fois sur ce qui se trouvait autours de lui, s’imprégnant autant qu’il le pouvait de cette atmosphère qui l’avait accueilli ce soir et qui avait su lui rappeler de bons souvenirs. Il ne savait pas s’il reviendrait ici un jour, alors il en profita quelques secondes de plus. Rien n’était sûr dans cette maudite ville.
A ses pieds, Plio attendait sagement et en silence. Ike quant à lui reporta son attention sur Matthew, avec un petit sourire.



« T’es sympa tu m’escortes ? »













© 2981 12289 0
Godzilla
avatar
Godzilla
Métier : Petits boulots
Mutation : Mutation reptilienne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Brooklyn :: East Brooklyn :: Zone industrielle-