[EVENT 1.2] BOO! IT'S HALLOWEEN

 :: New-York City :: Queens :: Shea Stadium Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 31 Oct 2017 - 18:53
HALLOWEEN
l'arrivée d'un mystère
Halloween, tout le monde connait cette fête emplie de contrastes, les enfants heureux qui se goinfrent de bonbons, les adolescents angoissés face à des films d’horreurs tous plus gores les uns que les autres et enfin les adultes qui ignorent cette fête tout simplement, se plaignant du bruit de la sonnette qui ne cesse de les déranger.

NYC, une ville où tout peut arriver. Tout.
Surtout un jour comme celui-ci.

Le Shea Stadium, habituellement connu pour son ambiance mouvementée, entre les différents artistes qui chantent, dansent, crachent du feu et arnaquent à coup de tours de magie plus que truqués grâce à des mutations extraordinaires.

Ce soir il semble pourtant bien calme, seule la Lune et les quelques spots faisant le tour du stade illuminent l'endroit. Mais après tout n'est-ce pas Halloween ? Vous vous méfiez -ou non- mais vous vous dites qu'après tout, il est encore tôt, la fête n'a peut-être pas encore commencé ou cette ambiance lugubre est peut-être voulu. Alors vous cherchez dans la pénombre la personne qui vous a donné rendez-vous.

Mais vous ne voyez pas l'ombre qui se glisse parmi vous.  
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct 2017 - 21:19
boo! it's h a l l o w e e n.
Halloween. Une des périodes préférées de Nova pendant l'année. Qu'est ce qu'elle aimait les citrouilles, qu'est ce qu'elle aimait se déguiser. Elle redevenait une enfant le temps d'une journée, d'une soirée. Et même si elle devait travailler le soir d'Halloween, elle n'allait clairement pas faire l'impasse sur les festivités. La journée, Nova avait travaillé sa petite citrouille chez elle. Avec soin. Dévorant les morceaux qu'elle coupait. Chaque année, elle allait un peu plus vite. Habituée à manipuler des couteaux, la découpe de la citrouille était facile, rapide. Toutefois, elle avait toujours quelques moments d'absences, fixant le couteau qu'elle avait dans la main. Elle repensait à chaque fois à son petit ami décédé car tous les couteaux qu'elle possédait venait de lui. Mais bien souvent, elle finissait par secouer la tête et reprendre son entreprise de découpe, ici de citrouille. Parfois Berlioz venait se poser près d'elle, pour lui signifier sa présence, pour lui montrer son soutien. Il savait qu'il n'avait pas à parler. Nova n'avait besoin que de sa présence pour aller mieux.

Pour perpétuer la tradition d'Halloween, Nova avait décidé que, même pour aller travailler, elle se déguiserait. Elle s'était fait un petit déguisement sympathique, un mélange de Thor et de pirate. D'après elle. Autant dire que c'était juste un mélange de ce qu'elle avait dans sa penderie. Ne lui demandez pas pourquoi elle avait un gros marteau chez elle, elle ne le savait même pas elle-même. Lamia l'avait invité à une soirée d'Halloween mais elle savait très bien que c'était pour le boulot, étant donné qu'il lui avait demandé de venir bien équipée. Elle était armée de son appareil photo et de couteaux un peu partout sur elle. Shea Stadium à 21 heures. Et voilà qu'elle se mit en route pour rejoindre son boss.

Arrivée sur les lieux, Nova s'étonna du peu de bruit de l'endroit alors que d'habitude, celui-ci est très animé. Tout était glauque, lugubre. Très Halloween. Parfaite ambiance à la base. Mais elle restait dans les ombres, évitant la lumière. C'était un coup à se faire avoir, ça. Elle préférait se méfier de tout. Surtout si Lamia n'était pas arrivé. Par précaution, elle rapprocha sa main d'un de ses couteaux tout en cherchant son boss le plus discrètement possible. Elle n'était pas si en avance, si ?


☆☆☆ Beerus
Elle a fait rire Lamia omfg !
avatar
Elle a fait rire Lamia omfg !
Métier : mercenaire, photographe.
Mutation : intangibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 1:04


BOO! IT'S
HALLOWEEN



“Les plus belles fêtes sont celles qui ont lieu à l’intérieur de nous.”



De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans

 Ce fut Galaad qui me donna la lettre. Je l'ouvris, la parcourus, et la déchirai avant de retourner à ma lecture. Une fête ? Dans un quartier populaire ? Invitée par ce béotien ? Très peu pour moi.
Je ne voulais déprécier Halloween : l'idée était intéressante, on y retrouvait un univers tissé par des siècles de légendes et de fantaisies et, ma foi, si les gens y trouvaient plaisir… En fait, peut-être aurais-je été moins défavorable à l'événement si j'en avais eu vent d'une autre source. Mais ce ne fut pas le cas et, alors que j'aurais pu imaginer les décors envoûtants, les costumes talentueux et les activités intéressantes, je ne prévoyais que la foule étouffante et agitée, une multitude de Rick idiots qui m'agresseraient de leur vocabulaire arriéré et me bousculeraient autant physiquement que relationnellement, incapable de tolérer que je reste seule et paisible. Quelle était cette désagréable manie qu'avaient les gens de refuser les façons différentes de savourer un événement ? Se croyaient-ils indispensables, était-on obligé de rire béatement pour trouver plaisir ?

Cela pour dire que je préférais sans mesure ma sereine et confortable bibliothèque.
Mais Galaad ne l'entendait pas de cette oreille : c'était une occasion unique de vivre une chose nouvelle, des rencontres intéressantes, de connaître le monde par mes yeux et point uniquement pas mes livres. Sottises… j'y avais goûté, à ce "monde", et je m'y étais brûlé bien plus que les ailes. Mais il insista, tant et si bien que j'acceptai, exaspérée, et lui promettant que ce serait la dernière fois qu'il m'y prendrait si la soirée se révélait déplaisante.

Cependant, quelque part, l'idée de prendre ce risque me tentait. Me déguiser… Me mêler à des gens plus simples… Me laisser immerger dans une ambiance différente, plus agitée, plus vivante… Et, qui savait ? M'amuser n'était pas exclu. Avoir peur, par contre, j'en doutais. J'avais goûté à la vraie terreur, ce n'étaient pas quelques artifices et maquillages qui allaient m'effrayer…

Pour ma part, mon costume n'avait guère été ardu à imaginer : quelques fausses fissures sur mon faciès, et je faisais une parfaite poupée d'horreur, sans parler de l'étrange papillon doré qui me coltinait. Galaad soupira devant ce manque de changement, mais n'insista pas ; il savait avoir remporté une victoire et ne comptait point la mettre à mal. D'autant plus que lui-même n'allait pas venir, ayant un travail important : la recherche d'un ouvrage pour un Agapè haut placé. Autrement, ma foi… je n'aurais pas été si ardue à convaincre. Mais soit, j'allais affronter seule cet événement ! Mon Halloween risquait surtout d'être terrifiant par ennui et par autrui…

Ce ne fut qu'en me rapprochant de l'endroit que j'eus une prise de conscience. Et si certains décrétaient qu'il serait de bon goût de jouer avec le feu, au sens propre ? Peste ! J'étais censée être un génie, et je ne pensais à cela que maintenant ? A force de craindre les désagréments divers, j'en avais oublié cette réelle terreur… J'allais devoir faire avec. Il était trop tard pour tourner les talons, il me faudra redoubler de prudence. Céder à une crise au cœur de cette foule aurait des conséquences… désastreuses.

Pourtant, de foule, il n'y en avait point. Ce sot aurait fait erreur sur l'heure exacte ? Comment avais-je pu être naïve au point de me fier à ce que ce lourdaud énonçait ? Il était temps de lui mettre la main dessus et de lui faire part de ma façon de penser ! A croire qu'il appréciait cela, comme un bambin cherchant à attirer l'attention…

©️ Halloween




Mnémosyne
avatar
Mnémosyne
Métier : Gardienne du savoir des anciens
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 5:10






B O O IT IS HALLOWEEN


EVENT FT. DES GENS
Ryū était d'humeur bougonne. Il ne saurait dire pourquoi ; peut-être était-ce ce temps automnal qui rendait NYC encore plus sombre et menaçante ? Peut-être était-ce cette bruine glacée qui tombait sans relâche sur la ville et le trempait jusqu'aux os ? Ou peut-être était-ce l'idée de quitter son petit cocon d'appartement pour s'aventurer fêter les morts. Il n'avait jamais compris — ou voulu comprendre — cet engouement pour Halloween. Durant toute son enfance, il avait dû supporter les cris de ses frères et soeurs, sur-excités à l'idée de pouvoir se déguiser et réclamer des bonbons dans le quartier. Il préférait la douce chaleur étouffante de l'ō-bon et la lueur des lanternes ; reflets vacillants sur le cours d'eau. Mais ce n'était pas dans cette jungle de béton et de métal qu'il allait pouvoir retrouver cette douce mélancolie ; ô non, ici tout n'était que citrouille et squelettes en plastiques.

Et pourtant, malgré son malaise ; voire son mépris, le voilà déguisé jusqu'au bout des ongles. Parce qu'il sait que ça fera plaisir à sa soeur ; son neveu et peut-être même cet idiot qui, dorénavant squatte son canapé. Un vieux kimono à moitié enfilé ; un peu de peinture bleue foncée ; un serre-tête avec des cornes et des lentilles d'une blancheur lactée et le voilà déguisé. Piètre yōkai que voilà, mais ça fera bien l'affaire d'une soirée. Il n'avait pas croisé Elis en sortant de l'appartement — étrange, mais peut-être que le cowboy avait déjà rejoint son fils, qui sait.
Après tout, il n'était ni sa mère ni son geôlier.  

Ses talons résonnent sur le béton ; pas un bruit ; à peine le murmure du vent dans les feuilles déchirées. Une ambiance à glacée le sang — un sourire cynique le prend aux lèvres, dévoilant un sourire carnassier qu'il avait prit plus d'une heure à peaufiner. Quelle idée Hiroshi avait-il eu de vouloir se retrouver ici, et non pas à la maison comme l'année passée ? Du coin de l'oeil, il croit apercevoir une ou deux personnes déguisée, mais il continue d'avancer sans trop s'en soucier. Il se pose contre un murs, bras croisés et air renfrogné. Il ne reste plus qu'à patienter.


dragon
avatar
dragon
Métier : mercenaire + coursier
Mutation : contrôle du métal

_________________

You don't know my brain the way you know my name, You don't know my heart the way you know my face, You don't know what I've done, I'm wanted and on the run. Release me from the present, I'm obsessing all these questions. © tøp + endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 10:44
Bienvenue dans le Queen. Un quartier charmant, remplis de gens biens intentionnés, de jolies petites familles, de gardes royaux... et d'un Dué, un peu paumé. Nikolaï relut l'étrange mot qu'il avait trouvé au milieu de ses fripes, dans son sac. Se rendre compte que quelqu'un était parvenu à déposer quelque chose si près de lui l'effrayait déjà, mais la teneur du message le paniquait plus encore. Quelqu'un connaissait son secret... Et quel secret ! Le lycanthrope s'était fait quelques ennemis, au détour d'une ou deux bagarres. Ou plus. Et si sa forme humaine était le plus parfait des déguisements, la connaissance c'est le pouvoir, comme dirait quelqu'un d'important au milieu d'un discours mélodramatique. Le jeune homme ne savait pas vraiment ce qu'il ferait quand il serait face à l'auteur du mot, mais il s'assurerait qu'il garderait l'information pour lui. Il espéra dans un soupir qu'une demande bredouillée en piquant un fard suffirait à le convaincre...


Ceci étant dit, il était définitivement perdu. Il n'allait jamais dans le Queens, et un soir d'Halloween encore moins... Trop de choses qui remémoraient le passé. Nikolaï avait un avis mitigé au sujet de cette fête d'origine britannique. D'un côté on célébrait l'effrayant, et le garçon étant déjà rapidement effrayé de base, ça n'arrangeait pas les choses... D'un autre côté, il appréciait les déguisements. A vrai dire, il appréciait à peu près tout ce qui lui permettait de se cacher. Mais ce soir, point de déguisement, non... C'était une mission, et sa survie dépendait de sa réussite.


Mais il était toujours paumé, nom d'un os! Shea Stadium, Shea Stadium... Et 21h qui sonnait. Ils savaient pas faire des panneaux, dans le Queens? Vyela voulu sortir sa tête du sac, mais Nikolaï lui intima de retourner se cacher. Il devinait qu'il y aurait du grabuge, et il ne voulait pas l'avoir dans les papattes... Les pieds. Dans les pieds. Il arriva enfin sur une place chichement éclairée. Deux personnes étaient déjà là, des femmes de ce qu'il pouvait voir. Il renifla une légère odeur de parfum. Définitivement des femmes. Et de... citrouilles?... Des... femmes, sans nul doute?... Un peu intrigué, il fit le tour en passant par les recoins sombres. Il essayait de repérer plus de gens, l'auteur du mot se cachait certainement ici et... Poum. Il rentra dans quelque chose d'à la fois mou et solide. Il connaissait cette sensation par coeur. C'était un humain. Qu'il n'avait pas vu. Classique. Les excuses arrivèrent à ses lèvres et se cassèrent la figure, comme d'habitude.


- E... Excusez-moi, je n...

En levant la tête pour voir si la personne était fâchée, il remarqua quelque chose d'étrange. Des yeux blancs. Des cornes. Une peau très sombre.  Il hurla.


- AAAAAAAAAAAAH !!!! UN DÉMON !!

Il s'enfuit aussi vite que sa pauvre stature de bipède le lui permettait. Les larmes voletant dans son sillage, il croisa l'une des deux femmes qu'il avait repéré plus tôt. En un éclair, il remarqua la robe au style ancien, la peau d'albâtre et... le maquillage en forme de fissure, sur le visage. Un déguisement. Ce qui signifiait que le démon était sans doute aussi un déguisement. Il n'eut pas vraiment le temps de stopper sa course qu'il acheva de se couvrir de ridicule en trébuchant encore sur un quelconque renflement de bitume. Sur un triple-tonneau-double-axel-retournée-acrobatique, 10/10 merci messieursdames du jury, il s'écrasa violemment devant la deuxième femme, qui exhalait d'ailleurs la douce fragrance de citrouille. Les larmes aux yeux, la veste crottée et l'humiliation à son paroxysme, il se retourna pour se remémorer son parcours. Trois personnes présentes, trois personnes devant qui il parvient à se ridiculiser personnellement. Record battu.

Reniflant piteusement, il s'éloigna à quatre pattes et s'adossa contre un mur, dans l'ombre.
Little Bad Wolf
avatar
Little Bad Wolf
Mutation : Lycanthropie
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 13:43


BOO! IT'S HALLOWEEN


Une fois de plus, la soirée s'annonçait magique ! Le p'tit Thanatos m'avait envoyé une invitation pour une fête et, si j'étais surprise de ne pas en avoir entendu parler plus tôt – d'habitude, avec mon réseau d'informations, j'étais la première au courant de ce genre d'événements ! –, je n'avais par chance rien de prévu ce soir-là. Enfin, si, un rendez-vous chez mon tatoueur favori, mais je l'avais déplacé… C'était pour moi et pas pour lui découper les tiges, cette fois, donc ce n'était pas bien grave.

Bref ! Une super fête, une revoyure avec mon hors-la-loi juvénile, et un défi qui ne manquait pas de susciter ma curiosité : que demander de plus ? Une ambiance Halloween, bien sûr ! C'était une de mes fêtes préférées, la plus fantaisiste de toutes. Les déguisements, d'abord ! Chercher une idée, puis la mettre en place, avec maquillage, accessoires, et parfois même jeu de rôle. Puis les décors ! Chacun s'y mettait à sa dose, offrant parfois des façades dignes d'un film d'horreur, ou simplement une petite sorcière en plastique qui rappelait la saison. Alors à cette fête, je n'imaginais même pas ! Les sucreries, ouais, mais surtout aller les chercher en groupe avec la permission de menacer gentiment les adultes, puis partager le butin… Et les activités. Les films d'horreur. Les challenges de courage débiles. Les citrouilles creusées.  Les sorcières qu'on brûle. J'étais impatiente~

Mon costume ? Hé hé… J'étais la Doc, non ? Quoi de mieux qu'une infirmière sexy pour égayer la soirée ? Et c'était encore mieux si elle était tâchée de sang, les poches débordantes de tripes et boyaux, laissant des scalpels enfoncés dans un œil pendre à ma ceinture, une seringue remplie d'un liquide mauve en main et le visage à moitié recouvert, ne laissant voir qu'une peau livide et du eye-liner noir faisant ressortir des yeux d'une couleur surnaturelle. Lenny était sous le charme du déguisement, en tout cas !
Costume (pas de stress, il est pas très flippant là):
 
Lui, il faisait déjà peur aux gens, mais je l'avais quand même maquillé, faisant de lui un requin-mort-vivant : des tripes ressortaient de son ventre "ouvert" au maquillage, des morceaux d'os se voyaient à travers la chaire déchiquetée, et il lui manquait un œil encore attaché par un fil de chaire à son orbite. J'avais demandé l'aide d'un ami plus doué que moi en dessin, et le résultat était saisissant !
Je me demandais ce qu'en penserait Thanatos, tiens ! Et son costume à lui ? Il était déjà flippant de base, mais Lenny aussi, et ça n'avait pas empêché de faire encore pire... Je verrai bien !

Lenny et moi arrivions donc à l'endroit. Tiens ? Il n'y avait personne...
Sans effacer mon sourire, je me mis sur mes gardes, imperceptiblement. Et si c'était un piège ? Monté par Thanatos – il était sympa mais je n'avais pas grande confiance en lui – ou par une fausse lettre... D'ailleurs, je repérai vite deux Eros, malgré leur déguisement, grâce à mon œil de lynx – ils avaient des dossiers avec nos tronches, j'avais bien le droit d'avoir la même chose. Et pour ma part, mes cheveux bleus et mes yeux étaient reconnaissables entre mille...
Pire : je n'étais plus au Bronx, mais en terrain bien moins connu. Ma foi, s'ils le cherchaient, j'allais leur faire connaître l'Halloween le plus terrifiant de leur existence...

Et puis, cassant toute la tension qui venait de monter en moi, un drôle de bonhomme hurla devant le démon et se cassa la gueule. Lenny et moi éclatâmes de rire de concert, avant de nous précipiter sur l'infortuné, détruisant sa tentative de s'effacer un moment :
 - T'as pas de costume, mais ça t'empêche pas d'enflammer la soirée, toi !
 - Ou peut-être que tu es déguisé en effroyable maladroit ? Ou la victime dans les films d'horreur ? Renchérit le requin.
Je lui tendis la main, pour l'aider à se relever.
- Allez, l'acrobate, reste pas seul dans ton coin. Face aux monstres, il vaut mieux être en groupe !
Et je ne faisais pas que référence à ceux surnaturels. Ce mec était un Dué, je voyais son tatouage, et de l'aide n'était jamais de trop...


©️ Halloween


Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 15:51


BOO ! It's Halloween
C'était Chiros qui lui avait amené la lettre. Une lettre pour une aveugle... Si c'était une blague, elle était de mauvais goût. Ou alors la personne qui lui avait adressé cette lettre le connaissait et était au courant de son pouvoir. Il lui suffit de deux passage sur l'encre pour parvenir à déchiffrer ce qui était écrit. C'était une invitation au Shea Stadium pour ce soir, pour Halloween.

   Hum... Ce n'était pas son fort les fêtes, mais Halloween était l'une de ses fêtes préférées, il adorait se déguiser enfant. Et ça tombait bien, il avait exactement ce qu'il lui fallait dans sa penderie. Sa main alla trouver Chiros et lui caressa la tête : "Mais oui, tu aura ton déguisement aussi !".

   Mais malgré l'excitation, partagée avec Chiros, qu'il ressentait pour cette soirée, un mauvais pressentiment planait autour de lui. Il ne parvenait cependant pas à mettre le doigt sur l'origine de celui-ci, et cela le préoccupait encore plus. Ce fut le couinement de Chiros qui lui permit de comprendre d'où lui venait ce sentiment. Il n'avait pas entendu, ni senti la personne qui a amené la lettre à Chiros, alors que celle-ci ne s'était pas éloignée de plus de 50 mètres de l'endroit où il était.

   Bref, le moment n'était pas à se demander si son pouvoir possédait vraiment des failles, mais plutôt à préparer son costume. Car même si son pouvoir compensait sa cécité pour la plupart des actions, pour se maquiller, ou pour discerner les couleurs, ce n'était pas encore au point.

   Heureusement, Chiros était là pour l'aider. Contrairement à l'opinion commune, les chauve-souris possèdent une bonne vue. Il la soupçonnait cependant de l'avoir fait se tromper sur certaines couleurs et qu'il devait sûrement avoir la tête bleue plutôt que blanche. Il ne lui restait plus qu'à enfiler son costume de comte, et il était fin prêt. Dracula 2 : L'aveugle retour !

   Il arriva sur place en avance, il n'était que 21h30. Il prit place dans l'ombre, Chiros sur son épaule, les sens aux aguets. Si il était venu plus tôt, il y avait plusieurs raisons, tout d'abord il n'était pas rassuré par rapport à l'échec que son pouvoir a eu dans la journée, mais aussi parce qu'il n'était pas à l'aise avec les gens, et qu'il préférait avoir une vue d'ensemble de la foule qu'il supposait nombreuse.

   Cependant, plus le temps avançait, plus il ressentait l'ambiance lugubre du lieu retomber autour de lui. Il était 22h passée, et il n'avait senti que 4 personnes, dont une plutôt maladroite. Il avait reconnu deux Eros, mais le type maladroit et la personne qui l'avait aidé n'en étaient pas, mieux valait rester sur ses gardes... ❞
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 17:11
It's Halloween
event
C'était là, tapi sous la surface, intangible.
Comme une ombre qui flotte sous la lumière.
Comme un fantôme qui vous poursuit de sa colère.
Le secret presque palpable d'une vérité soigneusement dissimulée.


Voila un moment, maintenant, qu'elle traquait sans relâche la bête qui était devenue proie. Entourée d'ombre et de lumière, elle se mouvait dans un silence mortel vers cet être qui avait osé déranger la tranquillité de ces lieux. Elle l'avait senti de loin, la noirceur de cette créature qui avait percer la bulle de bien être de la ville, se mêlant aux monstres éphémère de la nuit de ce 31 octobre.

Halloween.

Voila des années qu'elle avait cette fête en horreur. Dans ses derniers souvenirs heureux, elle avait espérée voir sa fille grandir et l'accompagner faire du porte à porte. Aujourd'hui elle ne pensait plus qu'à retrouver le Diable déguisé qui avait commis l'atrocité de lui arracher la vie en même temps que son cœur. Au sens littéral. Elle le revoyait, cet organe battant qui n'émettait plus le moindre son, logé dans la main de celui qu'elle avait aimé. De celui qu'elle aimait encore?

Comment pouvait on aimer un mort.
Car s'il ne l'était pas, il ferait mieux de se suicider sur le champ, cela valait bien mieux que tout ce qu'elle pouvait lui réserver.

Elle arriva dans les tréfonds des couloirs du Shea Stadium, dans les profondeurs des coulisses plongées dans les ténèbres. Elle pouvait entendre sa respiration rauque, elle pouvait sentir sa puanteur mêlé à l'odeur du sang. L'ambassadrice espérait qu'il n'avait commis aucune atrocité dans son sillage. Mais il y avait peu de chance. Elle l'avait filé à la trace depuis qu'il avait passé la limites des territoires.

Telle une ombre se prolongeant en silence sur les murs, elle suivit la beast jusque dans les sous sol du bâtiment. Elle dégaina sans un bruit et mit un point final à sa cavale, savourant la peur qu'elle sentait dans son souffle comme le dessert le plus exquis.

L'erreur qu'elle fit fut de passer par les entrées officielles pour sortir de cet endroit. Elle n'avait pas envie de se mêler à la foule. Elle ne pensait pas trouver des gens qu'elle connaissait... La Vengeance ne commettait jamais d'erreur. Il y avait une première fois à tout. Elle se fit repérer par un des invités qu'elle avait aperçut à quelques soirées organisées par Maxwell. Tachée de sang sur le visage, de ses habits de guerrière et des peintures de ses ancêtres en formes d'ailes de corbeaux sur les yeux, elle semblait prête à se mêler à la fête. Personne ici n'était assez familier avec le domaine de la guerre pour savoir que ce sang était bien réel et non factice.
Du moins elle l'espérait...

Elle se parât de son plus beau sourire, celui qu'elle utilisait afin de pouvoir tromper le monde rempli de fausseté dans lequel elle se plongeait le temps d'accomplir son travail. D'un mouvement discret de la main, elle fit signe à son loup d'ombre de se fondre dans les ténèbres. Les gens étaient habitués à côtoyer des Anima, il en était autrement pour les créatures faites de noirceur. Ashenray ne se priva pas de lui signifier par un grognement qu'il préférait amplement retourner chasser...

Mais à son grand désespoir -et aussi celui de Jey, elle suivit les convives jusque dans le lieu où allait se dérouler la soirée, priant pour ne pas y rester plus que nécessaire. Elle observa les alentours, méfiante, fidèle à elle-même. Espérant quelque peu y trouver un visage allié afin de ne pas devoir jouer de trop la carte des masques et des faux semblants.

Ce soir elle n'avait pas la tête à jouer.
Tuer des Beast par contre, voila une activité plus que recommandé au vu de son humeur.

☾ anesidora
La Vengeance
avatar
La Vengeance
Métier : Garde Royale
Mutation : Contrôle des ombres
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 19:01
Boo! Des bonbons ou un sort!
FEAT Trop de gens
Thanatos avait pris l'habitude de fêter Halloween avec Nyx, sa peau pourrie se prêtant parfaitement aux costumes. Ce dont il n'avait pas l'habitude, c'était que quelqu'un l'invite à une soirée pour l'occasion, et la personne qui l'avait invité n'était autre que Zoé, la Duè qu'il avait rencontré à un combat de gladiateurs. Il ne lui avait pas spécialement reparlé depuis, ils s'étaient recroisé lors de la grande bataille de Beasts où Damoclès avait fait son entrée, mais le petit dieu s'était vite éclipsé après la fête. En parlant de fête, cela ne lui déplaisait pas d'assister à une, et dans la foule il devrait pouvoir passer assez inaperçu, notamment pour leur faire goûter un peu à l'ambiance du jour. Puis, il était toujours curieux de la Duè, au final, c'était une sorte de jeu entre eux d'en apprendre sur l'autre, peut-être continuait-elle ainsi.

Isak était fan de costumes, pourtant il jouait plutôt sur son apparence naturelle pour leur effet. Cette année, il s'était enroulé de bandelettes, une passant sur le nez, une autre sur le manteau, une autre dans ses cheveux. Pour le reste du corps, tout était recouvert. Tout ? Non, les parties pourries de sa peau étaient laissées bien visible. Il n'y avait que sur son visage que c'était épargné, mais le dieu de la Mort comptait bien jouer le jeu jusqu'au bout et avait mis de la poudre violacée sur les parties de son visage dont la couleur était encore normale. Effet momie revenue à la vie garanti. Quant à Nyx, avec ses piquants c'était plus dur de la déguiser. Alors ils lui avaient fait un mini chapeau de sorcière et une petite cape qui s'accrochait malencontreusement à ses piques. Tant pis. Elle serait une sorcière piquante.

Le Queens n'était pas un des endroits qu'il appréciait le plus, puis il voulait qu'il y ait assez de monde pour pouvoir se faufiler discrètement dans cette fameuse soirée. Aussi arriva-t-il en retard. 22h. C'était tout de même correct. Sauf qu'il n'y avait pas le monde escompté. Mince, trop en avance ?

- Je vois Zoé et Lenny !

Thanatos tourna la tête dans la direction qu'indiquait le museau de Nyx. Effectivement, il y avait Zoé, avec un gars qu'il ne connaissait pas. Il apercevait pourtant la marque sur son cou : un duè. Autre chose aurait été légèrement surprenant, bon un Sourgê à la limite. Il regarda autour de lui, il n'était pas sûr que tout le monde soit dans ce style. Il reconnaissait pourtant le démon, son partenaire de Cluedo. Il sourit. Cette soirée pouvait être sympa, après tout. Pourtant, pour l'instant il laisse le grand Dragon et alla trouver la fille aux cheveux bleus, c'était elle qui l'avait invité après tout.

- Bonsoir !

Les deux comparses l'avaient dit en cœur, Thanatos souriant, Nyx exprimait dans son ton et ses petits yeux sa joie, tout en s'adressant autant à Zoé qu'à l'inconnu qui l'accompagnait. Après tout, elle l'avait invité, c'était normal qu'elle connaisse des gens à cette soirée.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose

_________________

/

Si vis pacem, para bellum.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 22:51

« Je suis en lapin blanc de Alice. »

Le chinchilla penchait la tête d'un côté, puis de l'autre, son regard demeurant concentré sur Matthew qui attendait un verdict, les mains dans les poches et une cigarette au bec. Dans le jargon courant, on aurait aussi pu dire "se foutre de la gueule du monde". Blue voyait bien que son lié, qui venait de lui dévoiler son costume entre deux poubelles, avait sa tenue de barman de tout les jours. Mettre un serre-tête et une fausse queue en guise d'accessoire ne suffisait pas à faire un costume de Halloween élaboré en son sens, même si lui, semblait persuadé d'incarner un personnage connu.

« ..., j'ai une montre dans la poche. »
« Tu ressembles à un escort-boy. »

À dire vrai, l'Eros s'en fichait pas mal. Actuellement, il avait d'autres préoccupations en tête qu'être la reine du bal. Il avait reçu ce curieux message de son frère d'adoption qu'il n'avait plus vu depuis les débuts de la Lune Rouge. Jouant sur la nostalgie des fêtes d'octobre qu'ils avaient passé ensemble, Matthew n'avait pas mis longtemps à se laisser convaincre de le rejoindre le temps d'une soirée. Abandonnant alors l'idée de passer son 31 octobre dans le cocon douillet qu'était l'appartement de Lamia, il avait réussi à dégoter de quoi se déguiser dans les affaires de la petite sœur de ce dernier. Athalée ne lui en voudrait pas, et au pire, se ficherait de lui.
Toutefois agacé de se faire ainsi contredire dans ses idées, il reprit son chemin entre les rues mal éclairées du Queens, se rendant alors compte que ses pas se faisaient de plus en plus pressés, les yeux déterminés et fixés droit devant lui.
Peut-être avait-il avancé avec une confiance trop aveugle, parce que lorsqu'il arrivait sur les lieux, il ne vit aucun brun accompagné d'un koala. Il sortit sa fameuse montre à gousset qui indiquait 21 heure et 4 minutes. Il soupirait sa fumée à cette constatation, se décidant à se montrer patient pour cette fois. Matthew se contentait alors d'avancer, jetant un regard circulaire sur le monde rassemblait ici pour tenter de trouver celui qu'il cherchait. À la place, il reconnu quelques visages familiers appartenant à sa caste, et ce, malgré les maquillages. Postés çà et là, il fronçait quelque peu les sourcils, ne semblant pas avoir entendu Lamia lui dire quoique ce soit sur un possible rassemblement.
Alors qu'il s'allumait une nouvelle cigarette pour prendre son mal en patience, il fut distrait par le remue-ménage provoquait par un garçon qui venait de percuter deux personnes, dont une collègue. Il était prêt à intervenir mais laissait bien vite tomber l'idée en voyant qu'il s'agissait d'une simple maladresse. Il revint alors à lui, réalisant que Blue lui parlait encore de son déguisement foiré, de sa tête de tueur quand il était concentré et d'une suggestion à un certain Donnie Darko.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 23:24



BOO ! It's Halloween
Ses yeux parcourent les doigts squelettiques, cet avant-bras dénué de muscle, cette main qui se referme sur son chapeau. Il ne ressent rien, il ne sent pas la matière qu'il tient pourtant fermement. Un accessoire glauque parfait pour un évènement comme celui-ci. Si seulement il n'était que ça : un accessoire. Pourtant, ce bras qui aujourd'hui se prête à l'ambiance est ce qui a détruit l'intégralité de sa vie. Un soupire, l'odeur de la clope monte dans ses narines alors qu'un nuage de fumée rejoint la nuit.

Halloween.
Quelle connerie.


Se déguiser en monstre à cette époque est si stupide selon lui. Comment reconnaître les vrais des faux ? Ses yeux s'assombrissent. Les vraies monstruosités de ce monde, comme lui.

Il enfonce alors son chapeau sur sa tête et glisse une nouvelle fois sa cigarette entre ses lèvres. S'il est là ce soir dans les rues du Queens, c'est seulement parce que Xiél est celui qui lui a demandé. Depuis l'incident lors de l'invasion des Beasts, il fait en sorte de sortir le moins possible, ce que lui reproche Ryu, mais ce qu'il a évité encore plus ce fut le fait de croiser son fils. Incapable de se remettre de son propre geste envers celui-ci, il est tout simplement incapable de croiser son regard. Il a bien trop peur de ce qu'il pourrait y lire. Déception, tristesse, peur… La dernière serait sûrement ce qui l'achèverait.

Pourtant, ce soir, il a fait un effort, bien que son déguisement ressemble fort à ses habits habituels, un chapeau, des bottes, un treillis sombres et une veste de la même couleur bien qu'il ait choisi le cuir ce soir pour le tenir loin de la fraîcheur de cet automne. Seule différence ; le cache-œil qui couvre celui qu'il a un jour failli perdre. Ce soir, il est un pirate. Loin du Cowboy qu'il représente habituellement, aujourd'hui son colt est remplacé par un sabre et un pistolet aussi factice que le sourire qu'il tente de glisser sur ses lèvres à l'approche du Shea Stadium.

Il ne peut nier la joie qu'il a ressentie lorsqu'ils ont reçue l'invitation de Xiél, que son fils pense encore à lui et veuille l'inviter pour fêter un quelconque évènement l'avait sorti de sa déprime quotidienne jusqu'à ce que l'angoisse et le souvenir de cet évènement tragique refasse surface. Voilà d'ailleurs pourquoi il n'avait pas attendu son nouveau colocataire. Il ne savait pas s'il allait trouver le courage d'entrer pour faire face à son fils, ça faisait d'ailleurs prêt de deux heures et 4 cigarettes qu'il poirotait dehors sans avoir la force d'entrer. Pourtant, il bougea enfin, jetant son mégot sur le sol, l'écrasant de son talon avant d'entrer dans ce lieu sensé rassemblé une fête.

Qu'elle ne fut pas sa surprise quand l'endroit se montra si vide.

Idiot comme il est, il n'y fit pas plus attention et rejoignit la seule personne avec qui il voulait passer la soirée. Ryu. Il savait peut-être où était Xiél, lui, parce que l'ancien soldat ne le discernait pas parmi les silhouettes déjà présentes. Il se pose alors face à lui, un léger sourire au coin des lèvres.

Qu'est-ce que tu es censé être ? Un schtroumpf pervers et cocu ?
cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk

_________________


le monstre ne se cache pas forcément sous ton lit, il est peut-être celui qui te borde tous les soirs, celui qui vient en aide aux plus démunis, celui qui malgré son sourire enferme une colère infinie.
- elis
#882222
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov 2017 - 23:27
It's Halloween
Ugol' ne s'arrête plus de rire et de se foutre de toi depuis que tu as reçu cette lettre. Il t'imagine déguisée de maintes façons et on dirait que ça l'amuse beaucoup. Il a beau savoir que c'est plus trop ton truc depuis la mort de ton frère, et tu as beau lui dire que tu n'iras pas, il semble n'en faire qu'à sa tête. Oui comme d'habitude quoi. Tu soupires et regardes la boule qu'est devenue cette lettre. Et pourquoi pas après tout ? Ca ferait les dents à ton anima. Sauf que t'as rien du tout chez toi. En même temps, tu ne l'as jamais fêté ici.

Tu attends qu'il se calme et lorsqu'il pose les yeux sur toi, tu lui offres ton plus beau sourire. C'est fou ça, comment t'as deviné qu'on va y aller ? Tu n'as même pas fini ta phrase que tu sais qu'Ugol' est décontenancé. Il ne s'y attendais pas.

Le lendemain tu arrives sur place, tous les gens autour de toi sont déguisés. Sauf toi à vrai dire. Enfin tu as quand même ce vieux chapeau de sorcière miteux que t'as trouvé sur le chemin. Quant à ton anima, il fait le fier avec ses toiles d'araignées sur ses cornes et sur ses poils. Il s'est frotté à un vieil arbre près de chez toi. Il s'adresse à toi avec son ton condescendant. Tu sais quoi ? Au moins avec ton odeur de cadavre, les gens vont penser que t'as vraiment un truc. Comme si tu t'y étais vraiment préparée à Halloween. Mais quel duo de ploucs.
J'ai toujours kiffé les bonbons.
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov 2017 - 15:01

Cher Francis Journal
J'ai reçu une invitation de Saeri'i pour une fête d'Halloween ! Évidemment, ça ne devait pas être comme celles qu'on avait connu dans notre enfance, mais ça restait une fête d'Halloween et avec Sae' il y avait toujours le moyen de s'amuser. Puis il avait dit en famille, alors je supposais que Moe viendrait également, même si je ne lui demandais pas. Au final, je passais la journée avec Ora, à travailler bien évidemment, mais aussi à discuter de nos costumes.

On avait commencé à les fabriquer hier mais on devait les terminer, alors on était sorti plus tôt du travail. On avait choisi de faire des ailes de chauve-souris à Ora, tandis que j'optais pour Ursula, celle du vieux conte de la petite Sirène. Les tentacules furent compliquées à faire, par rapport à la peau violacée. Pour les cheveux, j'ai déjà la bonne couleur après tout ! Il suffisait de les relever dans une coiffure élaborée, mais vu qu'ils étaient trop long, on avait tout de même changé le style. J'espérais bien que mes frères apprécieraient, même si je ne quittais pas trop mes habitudes maritimes pour le coup, tandis qu'Ora passait de l'eau à l'air. Chacun son élément, après tout. Il ne nous manquait plus que la terre et on était sur tous les fronts, comme les Sauve-tout !

J'arrivais au Shea Stadium en toute confiance. Je n'avais aucune raison de me méfier puisque c'était mon frère qui m'avait invité, et je supposais qu'il voulait faire notre soirée en plein air. La seule chose qui me chiffonnait un peu c'était que ça se passe dans le Queens. Saeri'i était tout de même un Duè. Mais après tout, j'étais une Agapè, si quelqu'un venait pour lui je pourrais toujours trouver une excuse quelconque, du moins je l'espérais. Personne n'emmènerait mon frère de toute façon.

Il y avait quelques personnes déjà présentes quand nous arrivions. Ora me fit remarquer la présence de mon ancien collègue, Elissanne me semblait-il, qui avait été en quelque sorte dégradé, j'apercevais aussi deux autres Agapès et sentis la tension monter un peu. Saeri'i n'avait peut-être pas choisi le meilleur endroit. Mais il commençait à y avoir quelques personnes, et puis tous étaient probablement là pour faire la fête vu leurs costumes, alors je ne devrais pas trop y penser. On passerait sûrement inaperçu. Tant mieux. La seule chose qui me stressait à présent c'était de ne voir aucun de mes frères. Bon, je n'étais même pas sûre que Moe vienne, mais ça aurait été bizarre une réunion de famille sans lui, non ? Par contre, c'était Saeri'i qui avait donné l'heure, mais il était peut-être juste en retard, ça pouvait arriver, même si Au'ura elle-même était en retard.

- Bon, Ora, notre nouvelle mission est de trouver Saeri'i ! Fais ton cri de chauve-souris dès que tu le vois!


Ora approuva, même si on savait tous les deux que les chauve-souris communiquaient en ultra-son et que c'était tout de même impossible d'indiquer la présence de Sae ainsi. Ora n'aurait qu'à crier tout court.
Missing Nemo
avatar
Missing Nemo
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov 2017 - 20:57



BOO ! It's Halloween
Emily n'avait cessé de lui répéter qu'il était ridicule, il n'avait pourtant mis cela que sur sa jalousie passagère. Oui, il avait été invité à Halloween, oui elle n'était pas convié à la fête et oui, c'était une autre femme qui lui avait envoyé cette lettre, mais cela méritait-il une prise de tête d'une heure pendant laquelle elle avait parlé, parlé et encore parlé sur des sujets divers et variés tandis qu'il réfléchissait déjà à son costume, ne l'écoutant déjà alors plus que d'une oreille. Y'a-t-il vraiment des maris qui écoutent leur femme geindre après tout ? Surement les amoureux. Il avait alors ignoré la remarque concernant son magnifique costume, Zigzag l'avait confirmé en menaçant d'un coup de griffe la nouvelle paire de chaussures bien trop chère de sa femme. S'il s'était attendu à ce que son anima bougonne, grogne et détruise un tas de choses fragiles, chers et exclusivement achetés par la croqueuse de diamants, il fut bien surpris de le trouver déguiser lui aussi.

Un déguisement accordé au sien qui plus est. Alors qu'il arborait une longue robe blanche cascadant sur son corps bien trop large jusqu'à ses chevilles et la coiffure si bien connue de la princesse Leia, Zigz' quant à lui avait opté pour la cape marron et le sabre laser factice de Yoda. Et il était persuadé que cet échange de genre ne pouvait que plaire à son anima qui ne supporte pas que l'on fasse la moindre référence à son sexe véritable. Il avait assez bouffé de "Femelles toi-même du con !" accompagné de coup de griffe douloureux pour se souvenir qu'il ne fallait pas l'interpeller en tant que elle.

Concernant l'invitation s'il avait été surpris qu'elle soit signée du nom de la jeune femme qu'il avait rencontré il y a peu dans une bibliothèque. Erial. Cette gamine au sale caractère qui pourtant le faisait grandement rire. Peut-être était-ce dû à l'air renfrogné qu'elle porte si souvent ou peut-être tout simplement parce qu'il est idiot. La surprise avait alors rapidement laissé place à la joie, bien que sa femme ait tout tenté pour le retenir d'y aller. Elle pouvait bien manger des bonbons devant des films d'horreur seule non ? Il savait qu'il en entendrait parler pendant encore deux semaines, mais pour le moment, il trottinait tranquillement, sifflotant la musique d'un vieux dessin animé en entrant dans le Shea Stadium. Zgizag se tenait encore tranquillement à ses côtés, marchant, les pieds vers le sol pour tenter de ne pas marcher sur le bas de sa cape.

Une fois à l'intérieur, il leva les yeux vers les spots illuminant l'endroit avant de les baisser cherchant la jeune femme qui l'avait convié ici. Il cligna plusieurs fois des yeux avant de reconnaître quelques personnes et enfin, il la reconnut dans l'assemblée. Facile après tout, elle n'avait pas changé grand-chose et ils n'étaient pas aussi nombreux que ce qu'avait imaginé Rick.

Alors où est-ce qu'on s'amuse ici ?

Zigzag grimpa alors sur son épaule pour se faire plus grand, une moue légèrement déçue teinta alors son pelage. Cette fête allait être d'un ennui mortel selon elle.
Coup d'Jus
avatar
Coup d'Jus
Métier : Garde Royal
Mutation : Contrôle de l'électricité

_________________
#FF9966
je suis né avec une cuillère en argent dans la bouche, cette cuillère j'ai appris à m'en servir comme d'une arme face à ceux qui me l'ont offerte. appelez ça de l'ingratitude, j'appelle ça gagner sa liberté face à l'oppresseur. ma vie je l'ai construite par mes propres moyens, mes propres choix, comme ça si elle est à chier, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov 2017 - 0:21


HALLOWEEN
l'arrivée d'un mystère
Vous étiez enfin tous là. Et même plus nombreux que ce qui avait été prévu. Mais peu importe après tout. C'est lorsque le dernier invité s'avance au milieu du stade qu'enfin l'endroit semble s'animer. Pourtant cela n'a rien à voir avec la fête à laquelle vous vous attendiez.

Les divers grands écrans parsemés autour du stade qui habituellement affichent les artistes pendant leur plus beau solo, se couvrent alors de neige, illuminant un peu plus vos visages surpris. Le bruit des portes qui se referment derrière vous résonne en un bruit sourd qui vous rappelle qu'à présent vous êtes bel et bien coincé dans le stade.

Mais est-ce tout ?
Si seulement.

Une musique s'élève dans l'air alors qu'un à un les écrans dévoilent un visage. Ou tout du moins ce qui ressemble à un visage creusé dans une citrouille. Une citrouille qui cligne des yeux et dont le souffle dévoile des gerbes des flammes qui illuminent son visage de l'intérieur.

Qu'est-ce que c'est que cette merde encore, vous demandez vous ?
La musique se coupe.

Bonsoir et bienvenue chers invités. Je vois que vous avez tous répondu présents à mon invitation ! Vous ne m'en voudrez pas d'avoir piraté vos steamgram et d'avoir voler vos adresses, c'est que la vie peut se montrer bien ennuyeuse lorsque l'on est condamné à être l'esprit des fêtes.

Cette voix résonne à travers les hauts parleurs du stade alors que les commissures des plaies gravées dans cette citrouille se referment à chacun de ses mots. Une voix bien trop humaine et féminine pour un tel monstre, pourtant, elle semble bel et bien réel.

Maintenant assez parlé et que la fête commence ! Vous qui connaissez les monstres, attendez vous à vivre une expérience encore jamais connue.

L'image s'éteint alors sur un clin d'oeil enflammé de ce qui semble être votre hôte pour la soirée.

Qu'allez donc vous faire chers invités ? Fuir, jouer ?

Vous pouvez faire absolument tout ce que vous désirez, mais sachez que vous êtes bel et bien enfermé.

- Vous n'avez encore une fois que deux jours pour poster votre réponse.
Si vous avez peur de manquer de temps, n'oubliez pas qu'il s'agit ici de mini-rps et que vous n'êtes forcé à rien niveau longueur -enfin on se comprend hein, y'a une limite-. Si jamais vous avez vraiment un empêchement ou un retard, mp nous ou prévenez nous sur discord et on s'arrangera KEUR

- Vous pouvez poster dans l'ordre que vous souhaitez.

- Pour les plus inspirés, vous n'avez pas de limites maximum pour le nombre de mots,
mais s'il vous plait, pas de roman de 18 pages, pensez à ceux qui n'ont pas le temps de lire 11 posts de 18pages /meurt/.

- Vous ne pouvez poster qu'une seule fois après le post du PNJ. Il faudra attendre le prochain pour avancer de nouveau Eyebrow

- Et enfin ! Amusez vous bandes de sales sales KEUR
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov 2017 - 17:13






B O O IT IS HALLOWEEN


EVENT FT. DES GENS
Ryū se demande ce qu'il fait là ; statue vivante, seule sa poitrine semble animée. Il réagit à peine lorsqu'un idiot — un gamin, rien de plus, rien de moins — le bouscule avant d'hurler au démon. Il le regarde s'enfuir pour finir par se planter avec un rictus amusé. Au moins ce type aura débuté l'animation de la soirée. Ce stade vide ne fait rien pour le rassurer ; il n'est pas habitué à voir cet espace ainsi hanté ; seules quelques âmes semblent y circuler et toutes semblent aussi perdues que le japonais. Tsubaki pose son nez glacé contre sa joue ; étalant un peu de peinture sans même y penser. Sa présence le rassure sans même y penser.

Il est bien vite distrait par la silhouette qui s'avance vers lui ; un large chapeau couvrant la moitié d'un visage bien trop connu pour être confondu. Ses iris lactées se posent un instant sur le bras déformé — sur ce moignon de membre à moitié arraché. Il n'a pas le temps de dire quoique ce soit que le cowboy entame les hostilités. Babines retroussées — tel l'animal, le démon, qu'il est censé représenté, il rétorque sans plus tarder ;
— « Au moins je ressemble pas à une icône d'un magazine porno SM. »
Le bruit des portes en train de claquer et des écrans saturés le fait sursauter. Sa main gantée vient se poser inconsciemment sur l'étuis à guitare qui garde précieusement ses armes pour la soirée. Il avait voulu les laisser à l'appart, se disant qu'une fête costumée n'était pas l'endroit où venir armé. Mais, une petite voix — appelée paranoïa, lui intima de sortir préparé. Sortez couverts qu'ils disaient.

Le discours de leur hôte lui donne envie d'hurler — et de lui planter une flèche bien méritée. Cependant, il ne peut pas s'empêcher de se trouver rassurer lorsqu'il explique avoir piraté leurs steamgram ; ça veut dire que ni Hiroshi ni Ayame ne doivent être impliqués. Il observe Elis du coin de l'oeil, souhaitant vérifié s'il a tiré les mêmes conclusions sensées. Ses doigts se glissent contre son poignet et il se penche pour murmurer ;
— « Je suis arrivé dans les premiers et je n'ai pas vu Hiroshi. Je ne pense même qu'il ait été invité .. » souffle-t'il.
Il observe sans vraiment y penser la réaction des autres invités ; notamment des quelques personnes qu'il connait. D'autres mercenaires, ainsi que l'un ou l'autre dué. Il grogne doucement ; il n'a pas envie d'aller les confronter, pas aujourd'hui, pas cette nuit. Il attire une nouvelle fois l'attention du cowboy sur lui.
— « Je vais voir ce que je peux faire à propos des portes. » dit-il avant de lâcher son poignet.
Il se dirige discrètement vers la sortie la plus proche de sa position, fermant les yeux pour sentir le métal et voir s'il peut le faire bouger.


dragon
avatar
dragon
Métier : mercenaire + coursier
Mutation : contrôle du métal

_________________

You don't know my brain the way you know my name, You don't know my heart the way you know my face, You don't know what I've done, I'm wanted and on the run. Release me from the present, I'm obsessing all these questions. © tøp + endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov 2017 - 18:09
boo! it's h a l l o w e e n.
Lamia n'avait pas l'air d'être présent. Ou il n'était pas encore arrivé. Nova fronça les sourcils légèrement. Elle jeta un coup d'oeil à Berlioz, près d'elle, regardant autour de lui pour la prévenir du moindre danger. Elle se baissa à sa hauteur pour lui murmurer quelques mots. Ne les quitte pas des yeux pour moi, s'il te plait. Lorsqu'elle se releva, Berlioz lui adressa un regard entendu. Un cri, ou plutot un hurlement digne des plus grands films d'horreur, lui fit perdre plusieurs points d'audition. Elle se retourna vers l'origine du cri, les sourcils haussés. Un démon avait-il dit ? Oh, c'était juste un costume. Et après une magnifique prestation, le garçon qui fuyait le fameux démon... finit à ses pieds. Oui, oui. Littéralement. Berlioz n'avait pas bougé et le connaissant, il se retenait de se moquer du garçon. Elle comprenait totalement le garçon parce que niveau maladresse, Nova n'avait aucun droit de se moquer de lui, elle pouvait être bien pire.

« Est ce que tout va bien ? » Nova ne montrait aucune expression sur son visage, et le garçon ne tarda pas à s'éloigner. Il avait sûrement honte. Une autre personne fit une entrée fracassante et alla à la rencontre du garçon qui s'était ramassé. L'ignorant, Nova recula dans les ombres. Bien qu'un autre Éros était présent, elle ne faisait confiance à personne et elle ne tenterait pas le diable. Berlioz la suivait, il ne faisait aucun bruit. D'ailleurs, celui-ci lui lançait un regard à chaque fois qu'une nouvelle personne arrivait. Deux Éros firent leurs entrées et d'autres personnes qu'elle ne reconnaissait pas à première vue. Elle ne prêtait attention à rien, si ce n'était son boss qui devait arriver. Et il n'allait jamais arriver.

Berlioz, qui était allongé sur le sol, se releva dès que les portes se fermèrent dans un fracas. Nova ne bougeait pas, elle était encore calme. Pour l'instant. Une voix s'éleva. Et le discours qu'elle prononça serra le coeur de Nova. Elle lança un nouveau regard à Berlioz. Elle ferma les yeux un instant, sa main touchant divers endroits de son corps, où elle avait caché ses couteaux. Soupirant de soulagement, elle rouvrit les yeux. Elle devait les toucher pour être rassurée. Elle n'avait pas peur, mais elle s'inquiétait. Elle n'avait rien contre jouer le soir d'Halloween, mais si ce jeu se faisait à leurs dépens, c'était autre chose. Nova bougea discrètement, s'approchant de Matthew. Elle avait compris que Lamia ne sera pas de la partie ce soir. Évidemment. Peut être que lui aussi avait été confié par Lamia. Enfin, par la voix, vu qu'elle avait hacké leurs steamgrams. Inconsciemment, elle était plus rassurée si elle était près d'un de ses alliés. Berlioz la suivait, toujours en regardant autour d'eux. Il était prudent, plus que Nova. « Tu penses voir Lamia toi aussi ? » Une manière comme une autre d'engager la conversation. Elle ne lui avait jamais parlé, ou rapidement. Elle ne se souvenait pas. « Une idée de la fameuse "expérience encore jamais connue" ? » Nova brûlait de savoir ce que c'était. Curiosité maladive quand tu nous tiens. Et malheureusement, elle savait bien qu'elle apprendrait l'information à ses dépens, comme tous les gens présents.


☆☆☆ Beerus
Elle a fait rire Lamia omfg !
avatar
Elle a fait rire Lamia omfg !
Métier : mercenaire, photographe.
Mutation : intangibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov 2017 - 20:50

Plus le temps passé, plus Matthew avait la désagréable sensation qu'il rentrerait bredouille. Il commençait à s'agiter, remarquant que presque tout le monde ici avait une connaissance à qui parler alors que lui attendait désespérément la sienne. Seth ne marquait pas de point à le faire trépigner ainsi. Alors qu'il demeurait le visage fermé et contrarié, son anima vint se blottir à sa joue, le sentant tendu au possible et s'en amusant cyniquement.

« On dirait qu'on t'a posé un lapin. »

Et ça la faisait rire, sérieusement ?! Le blond aurait bien eu envie de lui faire sortir ses yeux noirs de ses orbites de rongeur. Mais la providence la sauva lorsqu'en un sursaut, il entendit les portes derrière lui se refermaient violemment, lui donnant la désagréable sensation d'être mis en cage. Hé bien, pour que Seth rentre, ça allait être compliqué maintenant, il n'avait donc plus rien à faire ici. Ses yeux furent toutefois automatiquement attirés vers la parodie grotesque de Jigsaw sur un écran géant. C'était quoi ce cirque ? Un espèce de philia qui attendait octobre pour justifier la tronche dont l'avait gratifié la Lune ?
L'Eros se sentait monté sur l'échelle de la colère, mais par chance (?), un stade n'avait pas grand chose à lui faire faire voler en direction d'une immense télévision, par simple souci de soulager ses nerfs. C'était un coup dur que de savoir que Seth n'avait rien à voir avec une soirée aussi ratée que celle ci. Ils étaient sensés faire quoi maintenant au juste ? Se manger entre eux ? Quelle blague, Matthew se savait parfaitement capable de défoncer les portes qui le séparaient de sa liberté.
Le jeune homme fut interpellé par l'arrivée de celle qu'il avait vu un peu plus tôt, ne l'ayant pas vu s'approcher. Connaissant sa caste au détriment de son nom, il ne se montrait aucunement sur ses gardes, devinant qu'il était tous dans le même bateau. Et quelle ironie de savoir que c'était un faux Lamia qui l'avait convié ici pour sa part. Si il voulait voir cet hérisson allemand, venir dans un stade alors que la nuit était tombée n'aurait pas été sa première idée. Il remuait donc négativement la tête en guise de réponse, remarquant l'inquiétude de son interlocutrice alors que lui semblait plus ennuyé et dépité à l'idée de rester plus longtemps ici. Ce type avait parlé de monstre, non ? Quelle coïncidence, les Beasts n'attendaient pas Halloween pour pulluler dans les rues...

« Aucune idée. Ça ne m'intéresse pas de faire des jeux de kermesse organisés par un hacker usurpateur d'identité. »

Mais bon, il ne fallait pas être diplômé pour savoir que son avis n’intéressait personne et surtout pas l'organisateur de tout ceci. Si le prix à la fin était de réduire la citrouille en purée, il y songerait un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 13:12
A peine parvenu à s'éloigner, Nikolaï fut rejoint par une mutante et son anima, fortement bien déguisés. Entre deux frissons, il remarqua le regard insistant de la Doc sur son tatouage. Amie ou ennemie? Dans le doute, il resserra son foulard sur son cou. Elle faisait exploser sa personnalité et semblait se moquer de lui, accompagnée de son anima aux rangées de dents beaucoup trop fournies. Ce soir encore, il n'arrivera pas à en placer une... Il ignora la main tendu et se remit debout par ses propres moyens. Avant de chanceler à nouveau face à la nouvelle apparition. Une momie maintenant ! Et quel maquillage ! On jurerait la peau réelle, et les bandelettes parachevaient le costume. Encore un déguisement, d'ailleurs... Nikolaï commençaient à sérieusement questionner sa venue ici. Tous ces gens sortaient-ils d'une fête quelconque? Et que faisaient-ils là... Le message annonçaient que quelqu'un avait des informations sur lui. L'auteur pouvait être une des personnes ici présentes, mais du fait de la distance que chacun mettait avec l'autre, il doutait qu'ils faisaient partie de la même organisation. Alors pourquoi tant de costumes, de "participant"? Il se tourna vers les personnes à côté de lui et rassembla son courage.


- P... Pourq.. uoi êtes-vous... là et... et dégui...

Mais avant d'avoir pu terminer la phrase la plus longue qu'il ait sorti en public depuis un bon moment (et bordel, il comptait en être fier), il fut coupé par les écrans devenant blancs, les portes se fermant violemment et la musique débutant. Puis vint le speech. Il comprit. Tous ici avaient été piégés, lui-même de manière différentes des autres, vraisemblablement. Ici et là, certains s'interpellaient et demandaient quid de l'invitation. Sa solitude avait empêché l'organisateur (trice?) de cette macabre soirée de l'attirer au travers d'un proche, qui avait donc décidé de jouer sur son identité secrète. Il fut moyennement rassuré. Observant les réactions, il vit pas mal de colère. Et aussi de l'indifférence. Dorénavant, il ne serait plus le seul à vouloir faire taire la Citrouille. Il ne serait pas le seul à se battre.


Il se rassit, un peu soulagé, en ayant en tête d'attendre tranquillement la suite des événements. Puis il se rappela les castes. Les piratages furent sans doute aveugles, atteignant qui la Citrouille voulait. Sans doute y eut-il des centaines d'invitations et seul le groupe présent y répondit. Gardes royaux, Philia, Dués... Ainsi, il était loin d'être tiré d'affaire, sans compter qu'il n'avait aucune idée des intentions de la personne qui les avait attirés ici. Il décida de ne faire confiance à personne.


- L... Laissez moi seul, s... s... s'il-vous-plaît...
Little Bad Wolf
avatar
Little Bad Wolf
Mutation : Lycanthropie
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 14:22


BOO! IT'S
HALLOWEEN



“C'est une grande bêtise de la part de la souris, une fois prise au piège, de ne pas dévorer le lard qui la leurra.”




Friedrich Hebbel / Aphorismes et réflexions

 Les convives arrivaient à tour de rôle, mais en nombre toujours aussi réduit. Nous étions loin de la foule annoncée par l'idiot bruyant... Etait-ce une mauvaise plaisanterie de sa part ? Je n'imaginais pas un réel piège : il semblait bien trop simplet pour cela. Ou il cachait bien son jeu... Tch. J'avais baissé ma vigilance, à cause de son apparente benête et des exhortations de Galaad, et j'allais payer cette insouciance. Même s'il ne s'agissait pas d'un guet-apens dangereux, cet arriéré était bien capable de faire une "blague" stupide sur le thème d'Halloween, qui me ferait perdre temps et patience. Et ce n'était pas une cascade digne d'un dessin animé juvénile qui allait me dérider. Bref : je venais de perdre l'intérêt que j'avais réussi à trouver en moi, ne restait plus qu'une furieuse envie de partir retourner à des occupations constructives.

Mais j'avais un désir plus brûlant encore : lui faire comprendre que c'était la dernière fois qu'il me nuirait et qu'il était fort chanceux que je ne prenne pas de mesures à son encontre, et uniquement pour cette fois ! Et la fortune, pour une fois, réalisa mon vœu : voilà l'idiot qui venait.
- Alors où est-ce qu'on s'amuse ici ?
Je ne relevai même pas son costume à la hauteur de son quotient intellectuel, et préférai le fusiller du regard en crachant :
- N'était-il pas convenu que je n'aurais pas à supporter votre faciès gros-
Une lumière vive me fit alors cligner des yeux, alors qu'un bruit funeste se faisait entendre – les portes qui claquaient. Un frisson me parcourut : j'avais été prise comme une souris décérébrée, je ne pouvais plus échapper aux fantaisies puériles de mon "hôte".

Mais…ce dernier n'était guère celui que j'avais en tête. Alors, le message ne venait réellement de l'Agapè, mais d'une entité inconnue… au mieux farceuse, au pire malveillante. Omnipotente, semblait-il. Voilà pourquoi je détestais les nouveaux pouvoirs… autant de graines de chaos imprévisibles et trop puissantes. Quel était exactement le sien ? Je devais le découvrir. Mais… je n'étais pas aussi assurée que j'aurais voulu l'être.

"Vous qui connaissez les monstres"… Ho oui, j'en avais connu. Je grinçai des dents, fuyant les souvenirs atroces qui me revenaient en tête. Et alors que mon désintérêt se transformait en crainte, un autre semblait seulement commencer à apprécier la soirée, déclamant télépathiquement aux plus proches :

Chère amie, dites-moi… N'êtes-vous impatiente ?
Frissons que vos livres ne vous livreront point
Colère, chagrin, terreur dont votre chaire s'oint
Hâte d'y regoûter, n'avez-vous sans attente ?


Je l'ignorai physiquement, mais ne pouvait lui cacher le malaise qu'il invoquait avec succès en moi. Alors, je me tournai vers mon compagnon d'infortune, "proposant" :
- Vous serez les bras, je serai la tête. Pour commencer, nous devrions trouver d'autres Agapè… Il n'y a qu'en eux que nous pouvons avoir confiance.
Et encore. Après ce que venait de nous montrer le maître de cérémonie, je ne serais guère surprise qu'il puisse se faire passer pour l'un des nôtres...

Tentant de rester impassible, j'ajoutai :
Regardez bien leur nuque, cela m'est impossible.
Parce que j'étais trop petite. Pourquoi ces maudits tatouages n'étaient-ils pas aux chevilles... ?

©️ Halloween




Mnémosyne
avatar
Mnémosyne
Métier : Gardienne du savoir des anciens
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 16:04

Cher Francis Journal
Aucun de mes frères ne se montrait et je commençais fortement à m'inquiéter. Peut-être leur était-il arrivé quelque chose en chemin ? Je portais un ongle à ma bouche, celui du pouce. Je ne me les rongeais jamais, mais pour le coup j'étais vraiment stressée. Les gens continuaient d'entrer et se rejoignaient en petit groupe. Je pensais que je n'avais pas trop d'inquiétude à me faire, ayant repéré des Agapès et des Eros, j'étais une des leurs après tout. Et je ne m'inquiétais pas particulièrement des Duès ou Philias, mon frère était un Duè et pourtant il n'avait rien fait de mal. Pourtant, je devrais peut-être, certains étaient probablement de vrais criminels. Pourtant, ce soir personne ne semblait ici dans de mauvaises intentions, la tension était présente, vu que nous restions tous éloignés, mais personne ne souhaitait combattre ce soir selon moi.

Ou presque personne. Les portes claquèrent et les télévisions s'allumèrent pour montrer une tête de citrouille. Au début je ne m'inquiétais pas particulièrement, les portes pouvaient être un effet pour faire peur, le costume aussi. Sauf que le discours n'avait rien à voir avec une simple farce pour souhaiter la bienvenue. Oui, la citrouille nous accueillait, mais pas dans les meilleures intentions. Je fronçais les sourcils alors que tout s'éteignait à nouveau. Au moins, Saeri'i et Moe n'étaient pas là, ils n'étaient donc pas en danger.

- On ne devrait pas rester seul, on ne sait pas ce qui peut arriver...


Je hochais la tête à ces sages paroles d'Ora. Je regardais autour de moi et voyais une jeune fille en mouvement, accompagnée de Rick. La petite était sans doute une Agapè également. Pour le coup, je choisissais de me rallier plutôt à ceux que je connaissais, on ne savait jamais ce qui pouvait arriver et quels pouvaient être les pouvoirs de cette citrouille. Peut-être pouvait-elle nous utiliser comme marionnettes pour nous forcer à nous battre. Ora m'emboîta le pas et nous nous sommes rapidement retrouvé à hauteur de Rick et de la plus jeune.

- La soirée s'annonce bien non ? Vous attendiez des gens importants ?


J'essayais de détendre l'atmosphère, même si je n'étais pas rassurée pour un sou. Au moins je n'étais plus seule, peu importe ce qu'on nous réservait. Puis je n'avais pas à m'inquiéter de mes frères. J'espérais juste qu'ils étaient bien tranquille à la maison, ou entrain de faire la tradition de toquer aux portes. À ce moment, je ne m'attendais vraiment pas à la suite, toutes mes théories étaient erronées, mais juste l'idée de ne pas me retrouver seule face à la multitude me rassurait. Je n'étais pas du genre trouillarde mais il faut savoir être raisonnable et quand on ignore le danger, le loup solitaire est beaucoup plus en danger que la meute.
Missing Nemo
avatar
Missing Nemo
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 16:51



BOO ! It's Halloween
Un sourire en coin, il accueille la remarque de Ryu avec amusement. Il y est habitué, depuis bien des années ils ne communiquent plus que par pique plus ou moins cruel, pourtant aujourd'hui, après tout ce qu'ils ont vécu, elles semblent bien plus tendres. Pourtant, son sourire disparaît bien vite lorsqu'il entend les portes claquer. Pourquoi ? Sérieusement pourquoi ça lui tombait toujours dessus ? Des semaines à rester enfermé pour éviter ce genre de situation et voilà qu'il sort et qu'encore une fois, il se retrouve dans une situation qui n'annonce rien de bon. Il lève alors des yeux las vers les écrans, il est fatigué de tout ça, du danger constant et de ces surprises à répétition. Il se dit trop vieux pour toutes ces merdes, mais peut-être que tout cela n'est que lié à sa situation actuelle, cette déprime qui le maintient à la surface d'une eau sombre, le laissant à peine reprendre sa respiration.

Il n'est même pas surpris par l'apparence de leur hôte, après tout, qu'est-ce qui est encore surprenant à leur époque ? Il y a trois ans, dans le ciel est apparu une Lune Rouge qui a plongé le monde dans le chaos, qu'est-ce qui pourrait être plus surprenant encore ? Il comprend rapidement que l'invitation n'avait été qu'un piège, que son fils n'était pas l'auteur de ce message. Et bien qu'il soit rassuré que Xiél ne soit pas ici, qu'il n'est pas à vivre un cauchemar une fois de plus, il n'arrivait pas à faire disparaître ce pincement au cœur. Lui qui avait cru que cette invitation était un message de son fils, lui expliquant qu'il ne lui en voulait pas, qu'il se fichait pas mal de ce qu'il avait voulu faire ce jour-là. Alors l'espoir d'avoir été pardonné se brisa, et même la sensation des doigts de Ryu contre son poignet n'arriva pas à le réconforter.

Incapable de parler, il se contenta de hocher la tête pour lui faire comprendre que lui aussi avait compris que l'adolescent n'était pas là. Il le regarda s'éloigner en direction des portes, soupirant et retirant les accessoires qu'il avait pris le temps d'enfiler pour son costume. Les armes en plastiques tombèrent sur le sol, le cache-œil, et même son chapeau rejoignit son mégot de cigarette. Banjo quant à elle se contenta d'observer les autres invités pour eux, surveillant ceux qui pourraient ou non être un danger.

Je pense que si cette cucurbitacée a pris le temps de pirater nos steamgrams pour nous tromper et nous attirer ici, elle ne nous laissera sûrement pas partir aussi simplement.

Même sans en avoir la confirmation, il en était persuadé. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il l'avait appris à ses dépens, quand la situation est désespérée, ne jamais croire qu'elle ne peut pas empirer. La poisse le suivait comme son ombre et il ne pouvait y échapper. La seule chose qu'il ignorait, c'était de quelle façon, il allait encore être torturé aujourd'hui.
cowboy
avatar
cowboy
Métier : Que dalle
Mutation : Berserk

_________________


le monstre ne se cache pas forcément sous ton lit, il est peut-être celui qui te borde tous les soirs, celui qui vient en aide aux plus démunis, celui qui malgré son sourire enferme une colère infinie.
- elis
#882222
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 18:06
It's Halloween
event
C'était là, tapi sous la surface, intangible.
Comme une ombre qui flotte sous la lumière.
Comme un fantôme qui vous poursuit de sa colère.
Le secret presque palpable d'une vérité soigneusement dissimulée.


Assurément, aujourd'hui était une mauvaise journée.

L'apparition soudaine d'une citrouille munie d'un corps ne fit qu'accentuer cette impression qui la poursuivait depuis le début de la matinée. Son intuition ne l'avait jamais trompé. Quand cette Beast était apparue non loin des frontières et avait réussis à la distance jusqu'ici, elle aurait dû se méfier de quelque chose. Tout lui avait hurlé de se méfier.

Voila ce qui arrivait quand elle faisait taire cette voix familière qui l'avait pourtant sauvé à mainte reprise.

Discrètement, elle envoya ses ombres sonder le sol à ses pieds à la recherche d'une issue.
Elle capta la frustration, la peur, la colère, mais les portes étaient belle et bien verrouillées et visiblement, nul ne pouvait les ouvrir.
Et, autour de tout ce monde, elle n'avait pas envie de ruiner toutes ces années de travail en révélant qu'elle était plus qu'une simple Ambassadrice...

Seul Hernando était au courant qu'elle était une espionne et guerrière quand la situation l'exigeait.
Sa couverture était parfaite.
Prendre le risque de la dévoiler ici uniquement parce qu'elle n'avait nullement l'envie de se trouver dans cet endroit serait une erreur de taille.

La Valkyrie soupira, pour l'instant elle allait se contenter de boire son verre, attendant de voir la suite des événements en bonne observatrice qu'elle était.
En plus de cela, ce champagne était immonde.

Non vraiment.
Cette journée était décidément une catastrophe...

☾ anesidora
La Vengeance
avatar
La Vengeance
Métier : Garde Royale
Mutation : Contrôle des ombres
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 21:23
LENNY DANCE !!! LENNY DANCE !!! LENNY DANCE !!! Ho noooon ! Lenny a bouffé le post, il avait trop faim LENNY DANCE !!! LENNY DANCE !!! LENNY DANCE !!!
Doc
avatar
Doc
Métier : Vendeuse d'organes
Mutation : Transplanteuse~
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Nov 2017 - 22:47
It's Halloween
La soirée n'a même pas le temps de débuter. Elle n'a même pas eu le temps de faire passer ton état de blase complet. Ton anima parle beaucoup trop comme d'habitude. Sauf que soudainement les écrans s'agitent te faisant sursauter. T'étais déjà trop sensible aux mauvaises blagues d'Halloween quand t'étais jeune, et tu as l'impression que c'est pire, ton coeur bat trop fort pour ce que c'est. Et puis la musique s'élève. Tu t'approches d'Ugol', posant une main sur sa croupe pour te rassurer. tu entends déjà ses nouvelles brimades et sur ta peur infondée, telle une poule mouillée. Mais les écrans ne lui en laissent pas le temps. Une affreuse tête de citrouille apparaît sur l'écran finissant de te foutre les jetons. Tu as de nouveau sursauté et cette fois c'est un cri qui l'accompagne. Mais pas que ! Les flammes embrasent ton corps, dans un sursaut de vouloir te protéger. Tes vêtements prennent feu, laissant sur ton crâne un chapeau de sorcière tout illuminé et qui finira bientôt en cendres. Ah ! C'est bien ce que je me disais, il manquait un feu de joie en plein milieu de tout ça ! Ugol' est mort de rire, secouant sa tête et envoyant ses cornes en tout sens.

Tu sens déjà le regard des autres sur toi, t'as même pas le temps de réfléchir à ce que monsieur tête de citrouille vient de dire. T'es trop occupée à te concentrée pour reprendre forme humaine. T'aimes pas vraiment attirer l'attention pour rien. Surtout parce que tu as perdu ton sang froid face à une putain de citrouille.

Tu t'assieds en tailleur à côté d'Ugolki qui se fout toujours de toi, les bras croisés sur ta poitrine en feu. Parle plus fort, les autres t'entendent pas j'crois. Tu lances un regard mauvais à ton oryx qui semble de très bonne humeur.
J'ai toujours kiffé les bonbons.
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Queens :: Shea Stadium-