Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Event 1.2] Petit oiseau et Grand Patron (ft Damoclès)
Llewellyn ap Davy Rigby
The Nowhere Man.
Llewellyn ap Davy Rigby
Métier : Chasseur de prime
Mutation : Suintements
The Nowhere Man.
Ven 7 Déc 2018 - 13:00
Son dernier contrat avait été rempli avec succès, une fois de plus. Lewy n’avait cette fois-ci pas eu à prendre une vie, sa cible ayant choisie d’être livrée vivante. Sûrement espérait-elle pouvoir s’enfuir des geôles de la garde royale, ou des différents laboratoires de Maxwell. Ou bien de quel-qu’endroit ou elle serait retenue.
La cible livrée, le rituel reprenait. Des questions, qui viennent dans la tête. Qu’avait-elle fait. Pourquoi est-elle un Dué. Qu’est-ce que ça veut dire. Qu’est-ce que ça veut dire être un Éros. Pourquoi faire ça. De quelle droit. Mais la durée pendant laquelle ces questions se bousculait dans la tête de Lewy se réduisait, petit à petit. Très vite la suite du rituel arrivait. Après tout, il fallait bien manger. Et il était illusoire de compter sur un quelconque geste gracieux et miraculeux des autorités. De toute façon, depuis quelques temps, l’ambiance était plus au rouge qu’au jaune.

Lewy avait donc comme d’habitude contacté Lamia, le « chef » des Éros, afin de faire son rapport, et donc de recevoir son paiement. Ils avaient convenu d’un rendez-vous dans un parc pour enfant du Queen’s Village. Étrange lieu de rendez-vous étant donné la nature du rendez-vous. Mais étant donné la situation globale, Lewy supposa que son « patron » n’avait pas d’autre endroit. Puis après tout, c’était triste à dire mais si ça pouvait lui permettre de manger jusqu’à la fin du moi…

Lewy avait atteint le parc. Wing, elle, s’était posté un peu en avance, soucieuse d’avertir Lewy si jamais un danger devait se profiler. Elle semait quelques plumes fantomatiques en battant des ailes au dessus du parc. C’était la seule chose qui pouvait éventuellement trahir sa présence, son vol étant d’un silence froid comme la mort. Elle s’était posé sur un arbre, au dessus d’un banc, quelques plumes au sol, un ou deux mètres avant le siège métallique.

Lewy s’assit sur le banc. Il était en vue, quelqu’un qui le cherchait l’aurait trouvé sans le moindre problème. Il était un peu en avance. Il fit passer le temps en fredonnant de façon inaudible à moins de deux mètres The langage of love, la version des Fliying Pickets bien sûr, la formation originale évidemment. Celle qu’il écoutait et chantait à tue tête dans la voiture familiale sur les routes. Il s’amusait à tenter de reproduire tout les sons de cette version acapella, jouant en particulier de sa voix grave pour donner une impériosité qui lui plaisait particulièrement à cette mélodie. Il répetta la chanson, en boucle, plusieurs fois. Nul doute pour lui que si quelqu’un devait l’entendre, les enfants qui jouaient là-bas, petites créatures innocentes, les passants passant d’un pas pressé de l’autre côté des barrières, il trouverait ce concert de fausses notes en série dérisoire voire désagréable à l’oreille humaine.

Futiles passe-temps, destiné à remplir des pages vides de sa vie, des moments sans son plaisant, des secondes vides de vie. Futiles notes sans intérêts, mais qui le prenait tout entier. Qui occupait son esprit, l’enfermai dans une bulle, sa bulle, fermant ses yeux et ses oreilles à l’aide d’un cache de son sans saveur. Une bulle impénétrable, imperméable, hermétique. Telle que l’on ne peut perturber Lewy. Et que lui même n’est plus aux aguets. Seule Wing était encore vigilante, et faisait attention à ce qui se passait autour. Mais Pas Lewy. Qui n’était plus attentif

Qui ne faisait plus attention. A rien, ni personne.

Qui ne pourrait détecter un homme de 2 mètres, un géant.
Qui s’approcherait.
Doucement.
Si c’était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Daddy Cool
Damoclès
Métier : Leader des Eros
Mutation : Modification du réel
Daddy Cool
Jeu 27 Déc 2018 - 16:20


Petit oiseau et Grand Patron
L'existence de Damoclès n'était qu'une illusion et il en avait conscience. Il avance dans ce monde un temps invisible à observer les humains vivre autour de lui, un autre à être lui-même observer comme le monstre qu'il est en réalité. Ce monde qui ne veut pas de lui mais qui en a tellement besoin. Ce mal nécessaire que son nom représente si bien, cette épée qui un jour pourrait bien les détruire en essayant de les sauver. Il souhaitait pourtant aider son bras droit maintenant que son existence n'était plus en secret, Lamia avait rempli son rôle à merveille en son absence et c'était maintenant à son tour de lui venir en aide pour le décharger d'une partie du travail qu'il avait subit jusque là.

Alors le voilà, dans ce parc, essayant de paraitre le plus discret possible, chose ridicule quand on mesure plus de deux mètres et que l'on possède cette apparence si atypique. Damoclès essayait de ne pas voir les anima autour de lui, seuls les humains, mais c'était difficile, toujours aussi difficile que la lueur rouge dans ses yeux vacilla durant un instant, changeant ses traits pendant une seconde à peine. Il ne devait pas craquer, non, pas maintenant alors qu'ils avaient tant besoin de lui. Il se reconcentra sur sa mission du jour, apporter sa paye à un des membres des Eros pour son travail. Il utilisa alors son pouvoir durant un instant pour afficher le visage de la personne qu'il était venu rencontrer aujourd'hui et dans un mirage s'afficha Lewy.

Visage qu'il aperçu très rapidement, seul sur ce banc, en dehors de la foule. Il fit alors disparaitre la réplique d'entre ses doigts pour s'approcher du vrai Eros sous ses yeux, puis pendant un instant il se figea. Il faut dire qu'après tant de temps seul, il était toujours difficile pour lui de discuter avec des personnes autre que Lamia et Lucy.

Es-tu Llewellyn ?

Pas mal pour un début, mais comme il se sait parfois trop impressionnant, il ne s'arrête pas là.

Je sais que tu devais rencontrer Lamia, mais il est malheureusement très occupé alors j'ai préféré venir à sa place.

Il réfléchit encore un instant, qu'est-ce que son bras-droit lui a dit déjà ? Ne pas effrayer les petits nouveaux, ne pas se montrer trop arrogant et surtout ne pas oublier de leur donner l'argent. Durant un instant il aimerait que cet enquiquineur soit là, c'était toujours plus simple en sa présence parce qu'il était là pour rattraper ses conneries s'il se montrait trop direct ou s'il manquait de tact.

Je ne sais pas si tu sais qui je suis, alors … euh … Je suis Damoclès, fondateur des Eros.

Il tenta alors un sourire puis se souvint de ce que Lamia a dit "Ne pas effrayer les petits nouveaux.". Il se contente alors de tendre sa main en direction du petit jeune face à lui, la lueur brûlante dans son regard se faisant plus étincelante maintenant qu'il reprend un peu confiance en lui.
code by nyx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: