Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
jardin d'automne ✿ ft. ambros
Saeri'i Nuokiva Tauwhiro
Métier : arboriculteur + tatoueur
Mutation : empathie florale
fleur en sucre
Mar 11 Déc 2018 - 22:58






jardin d'automne



ft. SAERI'I + AMBROS
Tu souris, Saeri’i.
Tu fleuris, Saeri’i.
Comme tous ces pommiers ; toutes ces petites fleurs argentées qui se sont maintenant transformées en fruits que tu t’apprêtes à ramasser. Tes clavicules se couvrent de petits crocus dorés ; expression d’une joie sincère ; immodérée. Leurs pétales étincelants se mêlent aux couleurs fauves ; ambrés des dahlia qui prennent d’assaut tes épaules dénudées. Simple débardeur sombre ; délavé ; dont la couleur est partie vers de nouvelles contrées. Malgré le vent d’automne qui commence à se lever ; malgré les premiers frissons qui naissent et disparaissent ; caresses dissimulées. Journée ensoleillée qui pointe le bout de son nez ; premiers rayons discrets derrière un écran de fumée.

Tu as fermé la boutique pour aujourd’hui, Saeri’i.
Pas d’encre sur le bout de tes doigts abimés ; pas d’images, de dessins qui tourbillonnent au creux de tes pensées. Pas de clients contraignants qui t’obligent à doucement mais sûrement arrêter de penser. Brins violets et pétales d’un rouge carmin se mélangent au creux de tes cheveux embrumés. Un vieux panier d’osier posé en équilibre sur tes hanches constellées. Étoiles mordorées sur ta peau tannée, dévoilée par ce pantalon qui oscille à chacun de tes pas, sur le point de basculer. Tu le poses au pieds d’un des arbres fruitiers et tu enfiles deux gants anciens ; abandonnés, que tu as récupéré afin de t’occuper de toutes ces plantes et ces fruits que tu récoltes tout au long de l’année.

Tu n’es généralement pas le seul à travailler ici, Saeri’i.
Tu es souvent accompagné de tes collègues, eux aussi afférés à recueillir et à planter de nombreuses variétés de fruits oubliés. Le Jardin Botanique est devenu un véritable paradis, tout au long de l’année, ses larges vérandas servant à récolter soleil et chaleur dont la nature a besoin pour pousser. Tu te penches pour ramasser quelques pommes tombées ; la plupart ont été abimées ; éventrées par les coups de becs et les vers qui grouillent à tes pieds. Quelques-unes finissent dans ton panier, un peu écorchées mais leur chair juteuse protégée par cette fine peau ambrée.

Tu grimpes deux par deux les marches d’une échelle un peu rouillée, délibérément placée entre deux pommiers, leurs lourdes branches gorgées de fruits prêt à être cueillis formant une canopée. Un bruissement de feuilles te fait sursauter alors que Wisteria jaillit, tourbillonnant sur elle-même, ses longs tentacules ornés de crocus et d’amaryllis dorées. Tu tires la langue, lui offrant le liseron blanc qui vient de s’y glisser ; tel un tour de magie que vous auriez pratiqué depuis des années.

Quelques pommes cueillies au creux de tes mains, tu te tournes pour descendre les poser au fond de ton panier lorsque tu aperçois des boucles blondes voler ; s’emmêler sous la brise automnale. Quelques points bleus apparaissent le long de tes pommettes échauffées ; tiraillées par un sourire jovial qui pousse quelques crocus mauves à s’épanouir le long du col de ton débardeur abimé. Tes pieds sur le sol encore humide de la rosée, tu agites doucement ta main pour attirer l’attention du voyageur qui vient d’arriver.

Tu n’as pas l’esprit toujours clair, Saeri’i.
Mais tu connais la plupart de tes habitués. Après tout, ce serait mal convenu d’oublier une allergie d’un de tes clients familiers. Alors cette grande perche blonde te laisse perplexe et emplit d’une curiosité mal déguisée ; balsamine qui pousse sur le bout de ton nez. Tu souffles dessus, joueur, avec de les cueillir délicatement ; fébrilement. Ton attention ; nouvelles centaurées le long de tes tempes ; se porter sur la figure en train d’avancer. Assez proche, tu te décides de lancer une salutation tel un personnage non-jouable d’un rpg.
— « Oyez valeureux aventurier, que venez-vous donc faire dans ces lontaines contrées ? » demandes-tu, amusé.
Taches pourpres ; violines ; bleutées se dessinent sur tes avant-bras dévoilés, trace de ton amusement à peine étouffé.


Index floral
Crocus - Joie
Dahlia - Énergie
Lavande / Coquelicot - Tranquilité / Plénitude
Amaryllis - Victoire
Liseron - Surprise
Centaurées - Attention
Balsamine - Curiosité
Gloires du matin - Amusement
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: