Heroes never die × Xana

 :: OVER THE RAINBOW :: GLIMPSES OF THE PAST Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 25 Juil 2017 - 18:05
Heroes never die
xana × anja
Well we went through the scariest thing a person can go through and we survived. So now every day’s just a gift. And now we’re all blessed. Blessed to be here, blessed to be doing what we do best, which is saving lives. Every day. One life at a time.

Peu de temps après la lune rouge.

L'art des arènes est encore un peu flou pour Anja, même si elle n'est plus une débutante.
___________________________________


Combattre pour survivre.
Combattre pour manger.
Combattre pour payer les dettes.
Mais parfois, on fait une bêtise et c'est la mort que l'on doit payer. Cette fois-ci tu n'es pas passée loin. La plaie sur ton abdomen n'est pas si profonde que ça. Tu vas vivre. Ton coup à la tête ? Sûrement une bonne migraine et rien d'autre. Même si tu te sens encore nauséeuse, tu écoutes le sois disant médecin des arènes. Ce n'est juste que le contrecoup. Un bon bain, et un sommeil réparateur aura cette douleur qui te vrille la tête.
Soit.
La Beast que tu as combattue à été cramée vive, au moins tu n'auras pas à la combattre une prochaine fois. Sauf qu'avant de crever, la chose t'a assené un bon coup de patte. Elle a bien failli réussir à t'éventrer. Tu peux dire merci à tes réflexes de petit singe. Mais la bête a réussi à te balancer un peu plus loin et à presque t'assommer. C'est ce que le soignant t'a dit, puisque ça, tu ne t'en rappelle pas.

A présent, tu te tiens à Ugol'ki pour avancer. Ta tête, ta pauvre tête se fait marteler par tu ne sais quoi. Comme si quelqu'un avait élu domicile dans ton crâne, pour jouer de la guitare électrique. Ou une grosse batterie. Cette image te fait sourire, puis tu lâches un énième gémissement.

Ce mec est un charlatan. Il est à peu près bon pour faire les pansements, mais t'as un truc à la tête. Ton teint à tellement viré au gris qu'on dirait un zombie Anja.

Tu lui as fait savoir un peu plus tôt, que parler à voix haute te tranchait le cerveau. Alors il ne passe plus que par la télépathie pour te faire part de ses états d'âmes. Tu aimerais lui rétorquer qu'il n'est pas mieux puisqu'il a refusé de te prendre sur son dos, mais même l'idée d'émettre un son te donne un nouveau haut le cœur.

Je te l'ai déjà dit, je ne suis pas une vulgaire mule. Et vu ton état, je n'aimerais pas me faire dégobiller dessus, si tu vois ce que je veux dire ...

Tu acquiesces lentement de la tête. Ce mouvement, juste tout simple, a raison de toi. La nouvelle vrille te fait tomber à genoux, et te fait rendre ton petit déjeuner. Ton anima lève un sabot l'air dégouté, et recule pour te laisser de la place -ou surtout pour ne pas patauger dans la flaque-.
La douleur de ta plaie au ventre se réveille, en lien avec ton subit effort pour rejeter le contenu de ton estomac. Tu recules un peu pour ne pas t'effondrer dans ton vomi, et te laisse choir pour te recroqueviller en chien de fusil. Tu vois Ugol' s'éloigner et tu espères qu'il va revenir avec de l'aide, parce que tu n'as jamais été aussi mal. Tu fermes les yeux un instant. Juste pour te reposer.
Finalement c'est le noir qui t'accueille.
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Juil 2017 - 13:54
heroes never die

Dans les rues de la ville, un coeur vaillant et pauvre en amour. Les yeux encore engourdis par la brume du passé, des corps gisants, la mélancolie avait coupé sa nuit. Les cauchemars ont fini par cerner ses yeux bleus de poches tombantes derrière ses lunettes. Xana avançait doucement dans la ville, alors que des sueurs froides venaient grimper le long de l’échine de son dos. La femme aux cheveux blonds se rendait actuellement à l’hôpital de la ville, celui pour les Sourgê, celui pour les personnes “normales”. Elle avait du matériel, des outils, des objets à récupérer, pour son poste. Les stocks s’épuisaient vite, et elle se retrouvait rapidement sans rien. Pour ce qui est des liquides, de tout ce qu’elle pouvait injecter, elle n’avait que besoin de seringues. Le docteur n’avait besoin que d’eau pour cela…

Sur son vélo, elle roulait. Elle faisait la part des choses tentant de rester assez éveillée pour éviter le peu d'obstacles qu’il y avait. Une bicyclette rouge, les roues n’étaient pas très bien gonflées. Sur son épaule, un être transparent parlait parfois afin qu’elle ne cède pas à un sommeil non désiré. Des tours de roues, des virages, jusqu’à tomber nez à nez avec un corps gisant sur le sol. Une femme, on aurait dit.

Xana freina, net. Peut-être un peu trop fort. C’était brutal, tellement brutal que Grien cru s’envoler, mais bien attaché il retrouva son équilibre, son point d’appui et ronchon dit des messes basses incompréhensibles en allemand. Les sourcils de Xana étaient froncés en voyant la femme à ses pieds, sur le sol, comme un cadavre, comme une personne décédée. Elle ne savait depuis combien de temps elle était là. Elle ne savait pas ce qu’elle pourrait faire d’elle, mais elle se devait de réagir. C’était sa conscience qui parlait, et pas sa mauvaise foi. Le docteur qui était là ne réfléchit pas, elle descendit de son vélo, ce dernier elle colla contre le mur d’un bâtiment proche et prit sa mallette en cuir avant de s’approcher contre l’inconnue décimée. Une sale odeur vint à ses narines. Du vomis ? Des rejets gastriques ? Elle ne savait pas, mais son visage était marqué par le dégoût.

“Il faut l’aider.”

“Je sais… Je ne comptais pas la laisser comme ça.”


Dit-elle comme si c’était une évidence, comme si elle savait qu’il la prenait pour une lâche, une fille qui allait s’enfuit à la moindre petite erreur, à la moindre peur. Pourtant, elle en était capable. Mais cette voix répétait dans sa tête qu’elle devait se pardonner à elle même, pour oublier ses propres erreurs. Xana bailla et sortir de sa mallette deux gants blancs en plastiques. Elle les enfila et prit le corps sous son épaule avec difficulté. Elle semblait un peu lourde, musclée, et blessée. Aucune odeur d’alcool. Ce n’était pas une simple cuite. La plus âgée tira du chemin la blessée. Elle la guida vers le trottoir et fit en sorte que son dos reste appuyé contre le mur, à côté de son vélo afin qu’elle puisse évaluer son état, ses blessures, ou du moins ce qui restait de sa charpie.

Un coup sur le crâne. Une blessure dans l’abdomen, pas si profonde que ça, mais il y avait un bel hématome, des bleus. S’était-elle battue ? Avec quoi ? On aurait dit étrangement une sorte de griffure, ou quelque chose comme ça… Un mari peu scrupuleux ? Une beast ? Elle ne savait pas, Xana, mais il était hors de question de ne pas réagir. De sa petite mallette en cuir elle sortit de là deux bouteilles d’eau, ainsi que des pansements, quelques outils propres à un médecin qu’elle déposa sur un tissu sur ses genoux pour ne pas altérer avec les sales bactéries du sol. Elle sortit alors de quoi désinfecter, du coton. Puis sa main se déposa sur l’eau qui se trouvat à côté dans la bouteille. La concentration, changer l’eau en désinfectant, en alcool n’était pas compliqué. Elle attendait un peu, son regard se perdant sur le visage de la blonde. Elle était jolie, c’est bien dommage pour elle. Une fois terminé, elle versa un peu le contenu sur le coton, et tenta doucement d'étancher la plaie, la désinfecter, bien que cela pouvait piquer, brûler. Grien, lui, invisible, camouflé, il la laissait faire. Il se glissait sur le haut de sa tête pour mieux regarder la demoiselle de ses  gros yeux curieux.

“Tu penses qu’elle va s’en sortir ?”


“Oui, on va tout faire pour ça, je ne m’en fais pas…”
BY MITZI
Dr. XX
avatar
Dr. XX
Métier : Docteur de la Garde Royale
Mutation : Aquam in Vinum
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Juil 2017 - 21:54
Heroes never die
xana × anja
Well we went through the scariest thing a person can go through and we survived. So now every day’s just a gift. And now we’re all blessed. Blessed to be here, blessed to be doing what we do best, which is saving lives. Every day. One life at a time.
Tu flottes au dessus d'un trou noir.
Tes yeux ne veulent pas s'ouvrir, et d'ailleurs tu n'en as pas tellement envie.
Les voix que tu entends se font lointaines.
Juste une se fait plus insistante, comme plus proche.
Et puis on te fait bouger, alors que tu commençais à être plus tranquille. La douleur se faisait moindre. Elle était cachée ou était-ce plutôt toi qui te cachait d'elle. Mais à présent elle revient à la charge, assaillant ton abdomen. Et enfin les voix lointaines déchirent le silence qui te tenait dans un état second, tes yeux s'ouvrent, les nausées reviennent, tes gémissements avec.
Ton regard vitreux se pose sur une blonde, qui touche ta blessure. Tu aimerais qu'elle te laisse tranquille, sauf qu'elle trifouille là où tu as mal. Tu la repousses d'un geste sans grande force plusieurs fois.

« Faites attention à vous, elle a presque failli me vomir sur les sabots tout à l'heure. Je ne voudrais pas qu'elle vous salisse, très chère. »

Ugol'ki est à trois pas de vous. Tu ne sais pas comment il fait pour apparaître et disparaître toujours sans bruits. Il paraît que les animas sont le reflet de l'âme de celui à qui il est apparu. Pas pour toi il faut croire.

« Tais toi tu veux ? J'ai déjà bien assez mal au crâne ... »

Tes mains viennent enserrer ta tête comme pour illustrer tes paroles, tes yeux se fermant de nouveau. Tu as décidé de laisser la femme faire, même si tu pousses des grognements à intervalle régulière. Si ton anima n'est pas alarmé par la nouvelle venue, il n'y a pas de quoi s'énerver ...

« AAAAH PUTAIN mais vous faites quoi là ! ÇA BRULE SA MÈRE. »

Tu ne dis pas autant de gros mots quand tu n'es pas blessée. Et tu ne pensais plus prononcer ce mot dans ce sens là depuis que tu as ton pouvoir ... Tu ne te brûle plus, c'est aussi simple. Il faut croire que tu avais oublié cette sensation.
Tu arrêtes de ronchonner un instant en sentant l'odeur si particulière de l'alcool. Tu te figes un instant puis tu sursautes lorsqu'elle essaie de nouveau de rapprocher son coton de toi.

« NON. DEGAGE AVEC ÇA. TU VEUX TOUT FAIRE CRAMER OU QUOI ?! »

Pas d'explications, juste la peur au ventre. Que tu essaie de calmer d'ailleurs, les émotions fortes n'ont jamais eu des effets bénéfiques sur ton pouvoir.
@Panda
Chaudasse
avatar
Chaudasse
Métier : Jouteur.
Mutation : /
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: OVER THE RAINBOW :: GLIMPSES OF THE PAST-