I am hot for your body in every way - Thanatos [0.0]

 :: New-York City :: Le Bronx :: Yankee Stadium Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 22 Fév 2017 - 17:02

Personne ne passe par là, avaient-ils dit. Personne n'oserait prendre cette route, insistaient-ils. Il n'empêche que même sans avoir aucune preuve, Crystal sentait dans ses tripes que c'était un peu trop beau pour les Dues de laisser comme ça tout un côté de Manhattan libre d'accès. Oui, il fallait bien l'avouer, la zone était saccagée et impraticable et habitée de Beasts, mais une personne sans Steamcard ne s'arrêterait certainement pas à ces détails. Voilà pourquoi Crys passait son après midi hors service à étudier la zone. Il voulait avoir une idée un peu plus sérieuse du problème avant de monter un dossier et d'exiger qu'on dispatche des équipes aussi de ce côté-ci. Même si le passage était moindre, il était quand même plus risqué pour Manhattan que l'entrée de l'autre côté.

Il portait donc sa tenue de garde, épaisse, noire, et rodait avec sérieux dans les débris. Il cherchait à répertorier quels chemins étaient les plus praticables. Mais c'était un champ de ruine laissé à l'abandon depuis trois ans, autant dire qu'appeler quelque chose là dedans un chemin était plutôt complexe. En plus de ça, l'après midi touchée à sa fin et la lumière baissait lentement. Bientôt la lueur rouge de la lune dominerait tout. Après trois longues années, on commençait un peu à oublier qu'avant tout était bleu la nuit. Ce moment de la journée déposait comme un voile bleuté sur tout et avec le gris de la ville, c'était d'une splendeur... enfin, ça, Crystal ne s'en rendait pas vraiment compte. Ce n'était qu'une pensée fugace qui laissa bien vite place à la vigilance. Penser était une activité assez stupide alors qu'à chaque coin de débris on pouvait tomber sur un Dué, ou une beast.

Crystal revenait donc sur ses pas, le rythme un peu plus rapide que dans l'autre sens. Il suivait un "chemin" qu'il avait déjà pris. Il passa au dessus d'un ancien banc et contourna un énorme bloc de béton. Il était sûr de lui, la main sur son arme, le regard décidé. A l'écoute.
Mais ses rangers faisaient du bruit et, en parlant de bruit, il y avait un détail qu'il avait oublié : avec tous ces débris, certains sons étaient étouffés. Et il pouvait faire, comme il faisait à cet instant - passer un débris, s'accroupir, effacer la marque qu'il avait fait à la craie en bas du bloc et ne pas entendre que quelqu'un courait un peu plus loin, de l'autre côté peut-être, le son étouffé par les ruines.
Crusty the Pedo Krab
avatar
Crusty the Pedo Krab
Métier : sous-lieutenant - Garde Royale
Mutation : Augmentation de la température corporelle - Chauffage
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév 2017 - 21:12
I'm hot
FEAT UN AGAPÈ BIZARRE
Comme disaient nos ancêtres les latins, du moins Isak pensait qu'ils le disaient : Merdum. Et s'ils ne le disaient pas, tant pis ! Ils n'étaient jamais tombé sur deux Éros alors qu'ils jouaient tranquillement. Généralement, les gens jouaient au docteur quand ils étaient petit, avec un jeu à cet effet, tel Docteur Maboul, ou juste un stéthoscope pour enfant. Thanatos s'y prenait juste un peu plus tard qu'eux tous, et certes avec de vrais scalpels et de vrais blessures, mais ce n'était pas une raison pour l'interrompre ! Il commençait à peine à découper le ventre quand les intrus étaient arrivés, ils étaient trois à ce moment là. Il avait repéré qu'au moins deux étaient Éros, il ne pouvait l'affirmer avec certitude pour le troisième, mais que pouvait-il être sinon ? Parce que les Éros, ça n'avait pas vraiment d'amis, si ? Enfin, dans tous les cas, le jeune légiste n'avait pas réfléchi plus longtemps avant de sortir violemment son couteau du corps pour courir. Nyx était logée sur son épaule et avait foncée dans sa capuche dès qu'elle les avait vu, c'était même elle qui l'avait alerté alors qu'elle s'y réfugiait. Un des trois était resté près du patient alors que les deux autres avaient pris la pourriture en chasse. Habituellement, ce dernier aurait voulu lancer un nouveau jeu, mais face à deux Éros et en plus à un moment où il n'était pas concentré sur ça, non. Surtout que ce n'était pas juste vouloir l'attraper, ils l'avaient vu à l’œuvre. Avec un peu de chance, ils n'avaient pas eu le temps de voir ses marques sur le cou et l'identifier, ça ne l'arrangerait pas dans ses affaires.

C'était ainsi qu'il s'était retrouvé à courir à toute vitesse dans les rues du Bronx, tournant dès que possible pour espérer les semer. Il connaissait plutôt bien le quartier et espérait que eux non, mais au bout de quelques minutes de sa course folle, il se retrouva dans un endroit peu exploré par ses soins. Tant pis.

Il arriva dans un lieu en ruine, semblant peu fréquenté. Il le connaissait, enfin de nom et de réputation. Le Yankee Stadium. Le lieu n'était plus trop fréquenté car totalement en ruine. C'était parfait, il espérait que les deux lourds ne les poursuivraient pas jusqu'ici, et qu'ils penseraient qu'il s'était réfugié ailleurs. Pour autant, il ne ralentit pas vraiment, au cas où, il préférait s'échapper le plus vite possible. Ses pas ne résonnaient pas vraiment ici, ce qui était curieux, et le jeune homme décida de passer au plus proche des ruines, peut-être même de couper par là, pour se rendre encore moins visible. Se cacher dans les décombres était une option, mais il n'y tenait pas vraiment. S'il y avait un Beast qui se trouvait là ça pouvait toujours être marrant, mais son esprit n'était pas vraiment au combat là tout de suite. Pourtant, il allait bien devoir y songer.

Courant sans vraiment réfléchir à ce qu'il faisait, il trébucha sur quelque chose, du moins lui semblait-il que c'était quelque chose. Probablement un gros caillou informe qui dépassait. Dans des ruines, il aurait mieux fait de regarder où il allait. Il tomba donc tête la première, et senti sa petite bestiole s'élancer dans les airs, il tendit alors le bras pour la rattraper, ce qu'il fit, mais il se planta ses épines dans les mains. Son sang se mélangea un peu à celui qui couvrait ses deux instruments de travail, bon...

Une fois bien étalé sur le sol, il lança un « Ça va ? » à sa petite boule d'épine qui hocha du museau et s'excusa de l'avoir piqué. Il lui sourit et la reposa sur son épaule avant qu'elle ne se glisse à nouveau dans sa capuche. C'était les rares fois où ils étaient aussi silencieux, quand ils n'avaient pas le temps. Quoi que Nyx y était allé de son petit commentaire pendant la course effrénée, tel que « Tu crois qu'ils nous suivent toujours ? » ou encore « Plus vite Isak ! Ils vont te rattraper ! » et tout ce qui pouvait encourager le jeune Hybride à se sortir de ce mauvais pas.

Il se releva ensuite et regarda en arrière, car son caillou avait tout de même une forme et texture bizarre et il lui semblait avoir entendu un son. Se tournant, il découvrir alors un Agapè. Il ne manquait plus que ça ! Il échappait à deux Éros pour se retrouver face à un Agapè. Enfin, au moins, il avait échappé au plus compétent des deux groupes, puis là tout de suite, il en avait marre de courir. Tant pis.

- Nyx, nous avons de la compagnie.

Il sourit, de son terrible sourire carnassier, si amusant et si effrayant à la fois. Décidément, le mal lui allait bien.

- Alors, on aime jouer les cailloux?

Un jour, il faudrait qu'il arrête son addiction pour les jeux, ça ne lui apportait pas que du bon. Mais pas aujourd'hui.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Fév 2017 - 23:37

Une masse s'abattit sur lui et il se renversa sur le côté, frappé par les jambes puis emporté par le poids de la personne qui venait de littéralement s'écrouler par terre. Il n'avait rien entendu, rien vu venir et ce choc là ne l'aida pas à reprendre le cours de la réalité. Heureusement que son corps fonctionnait avec ses propres réflexes. Il avait roulé, s'était accroupi et avait sorti son arme dans une suite de mouvement fluide. Mais il avait le regard hagard, et la peau abîmé par endroit de cette chute qui n'avait pas été un cadeau - loin de là. Il sentit la brûlure que provoquait de légères coupures s'étendre sur son visage et il grimaça légèrement. Il faillit frotter sa joue d'une main, mais l'instant n'était certainement à cesser de tenir son arme à deux mains.

Il cru entendre une voix, mais il ne comprenait pas vraiment. Il secoua la tête et manqua de perdre l'équilibre - il le retrouva de justesse sans lâcher son arme. Il avait quand même dû bien se cogner la tête. Il plissa les yeux, cligna des paupières et lentement, cette impression d'écran opaque se dissipa.

Du sang.
Il retira la sécurité.
Doigts sur la gâchette.

La silhouette se leva et se retourna. Elle devint de plus en plus net, l'esprit de Crystal s'éclaircissant presque totalement.

-Nyx, nous avons de la compagnie.

Thanatos.
Immanquable. Reconnaissable sans une once de doute. Il était impossible de ne pas faire le lien entre ce Philia et le nom répété au QG. Comment cet abruti d'Elissanne avait-il fait ? Parce que Crystal, lui, n'arrivait pas à faire autrement. Un frisson le parcouru alors que, sans descendre son arme, il dévorait des yeux cette créature.

Le sang, la noirceur. L'odeur, les fils et la pourriture partout. Thanatos était splendide. Il lui coupait le souffle une nouvelle fois. Le cœur battant à la chamade, Crystal avait perdue sa voix. L'attirance, l'envie, le besoin de comprendre, de le voir bouger. Comment faisait-il pour ne pas s'écrouler ? Comment faisait-il pour vivre ? Était-ce aussi pourri à l'intérieur ? Pouvait-il voir ? Voulait-il voir ?

L'excitation. Le besoin. L'envie.

- Alors, on aime jouer les cailloux?

Crystal se redressa lentement, le visage de marbre et le regard avide.

-Quels cailloux ?

Laconiques.
Il avait mal entendu, encore un peu sonné.

Il ne baissa pas son arme, mais retira son doigt de la gachette.

-Thanatos, dit-il d'une voix rauque. Il avait un peu froid, soudain. Tu as beaucoup de sang sur les mains. Enclin à expliquer ?

Oh, Crystal était si gentil.
Il cherchait juste à gagner du temps, à trouver un moyen d'aborder les choses. Il fallait un plan pour l'obtenir. Il l'avait laissé s'échapper une fois déjà - ce n'était pas sa faute, il n'avait pas été seul avec le Philia, mais cette fois-ci, c'était le cas.
Il fit un pas en avant.
Il savait qu'il s'y prenait mal, mais il fallait faire quelques chose, ou Thanatos allait filer.

-Tu t'es perdu.

Crystal sentait qu'un interrogatoire ne marcherait pas, mais ça ne voulait pas dire qu'il était capable de ne pas en faire un. Cette affirmation, un peu sèche, était sa tentative. Il était droit, il était froid, il était même beau et charismatique sous certains aspects ; pourtant, sonné par le sol et la beauté de son vis-à-vis, Crystal était comme tous les hommes. Un idiot.
Crusty the Pedo Krab
avatar
Crusty the Pedo Krab
Métier : sous-lieutenant - Garde Royale
Mutation : Augmentation de la température corporelle - Chauffage
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Mar 2017 - 17:06
I'm hot
FEAT UN AGAPÈ BIZARRE
Quels cailloux ? Ceux des ruines, un peu partout autour de lui. Soit l'humour de Thanatos ne passait pas trop, soit le gars était mal réveillé. Les deux semblaient possible. Il sentit que ça se remuait à l'intérieur de sa capuche, Nyx n'avait pas l'air rassurée du tout. Il fallait admettre que la voix du type était un peu stressante pour le coup, il avait l'air vraiment à l'ouest. Il n'avait pas baissé son arme, pointant toujours le jeune pourri, mais ce dernier ne réagissait pas. Quelque chose était bizarre, et il était drôlement curieux de savoir quoi. C'était peut-être le type, tout simplement. Mais c'était un agapè après tout, alors niveau normalité. Il se souvenait encore de son petit affrontement contre le nommé Elis, qui avait refusé d'utiliser son pouvoir et prétexté qu'il n'en avait pas. Il ne savait pas trop comment les gardes royaux étaient recrutés, mais c'était sûrement la raison pour laquelle il s'en méfiait moins que des Éros.

- Thanatos. Tu as beaucoup de sang sur les mains. Enclin à expliquer ?
- Je courrais tranquillement quand soudain j'ai trébuché du coup Nyx a volé et je l'ai rattrapé. Mais tu connais les hérissons, ça a des épines, du coup quand tu l'attrapes comme ça, POUF ça te pique et tu saignes!

Il avait juste volontairement omis la partie où il avait déjà du sang sur les mains avant de trébucher, le sang d'un pauvre mec qui n'avait absolument pas demandé à être découpé. Bon la quantité était peut-être trop grande pour juste quelques épines de hérissons, mais il ne ferait pas gaffe, si ? Il avait l'air franchement perturbé par autre chose.

- Tires toi de là, il a l'air bizarre. Les Agapès peuvent aussi être dangereux, murmurait le petit hérisson avant d'être coupé par une nouvelle réplique.
- Tu t'es perdu.
- Ah ? Moi qui pensais fuir dans la bonne direction.

Thanatos sourit, étrangement, de façon effrayante. Oui, un truc clochait avec le soldat. Mais il n'arrivait pas à déterminer quoi. Ces questions toutes gentilles étaient une mascarade. Il avait reconnu, il aurait dû agir comme l'autre Agapè, tenter de l'attraper. Au lieu de ça, il lui laissait des chances de se justifier. Il préparait sûrement un truc pas net, mais lequel ? Thanatos n'aurait su le dire. Il essayait de réfléchir le plus vite possible. Mais l'arme était toujours pointée vers lui. C'était la priorité, il devait se débarrasser de l'arme. Ensuite, soit on en venait aux pouvoirs, soit il était plus tranquille. Il se campa correctement sur ses pieds et se pencha un peu en avant, prêt à réagir au moindre geste. Autant que les cours de self-defense du petit Yong-Sun lui servent un jour, après tout.

- Qui es-tu ? J'aime assez connaître les Agapès qui veulent ma peau. En même temps l'offrir ne devrait pas être très dur, elle se décolle. Quelques points de sutures en moins et elle sera facile à emporter!

Puis c'était plus facile au moins une fois qu'il connaissait le nom d'un Agapè, il pouvait se renseigner un minimum après, comme sur son pouvoir, ou pourquoi tous les Agapès étaient aussi bizarre. Bref, des tas de choses. Et si personne n'avait d'informations il pourrait toujours aller voir Zafira. Enfin, ces trois dernières années il s'en était plutôt bien sorti. Mais là il venait de croiser des Eros et des Agapès dans un laps de temps assez court, et tous voulaient sa peau. Si ça continuait ça allait devenir assez embêtant, surtout qu'Isak ne résistait pas à la tentation d'un jeu.

Bon, se débarrasser de l'arme. Comment faire. Il fallait l'approcher suffisamment, sans qu'il tire, mais son doigt n'était pas sur la gâchette et peut-être que la surprise de l'attaque lui ferait perdre un peu de temps. Mais en même temps il n'avait pas vraiment envie d'approcher. Tout en lui, surtout ses cellules mortes, lui disaient que ce type était bien plus dangereux que celui de la dernière fois, mais pas à cause de son statut, non, à cause de lui-même.

- C'est un truc de soldat les armes ? Genre les pouvoirs ça vient en dernier recours ? Wow ça doit être ennuyeux d'être garde royal!

Il ne savait pas trop ce qu'il disait, Nyx stressait dans la capuche, bref, tout se passait mal. Enfin après tout, s'il avait de la chance, et surtout parce que l'espoir fait vivre, l'inconnu rangerait son arme, mais Isak doutait que ça arrive. Il voulait plus le prendre par surprise, toucher l'arme et s'éloigner à la vitesse de la lumière lui paraissant être un bon plan. Enfin, il verrait bien. À tous les coups sa remarque allait juste renforcer sa prise sur l'arme. Mais Nyx semblait approuver la parole et murmura à nouveau.

- Peut-être qu'en parlant beaucoup tu le déconcentreras ? Il n'a pas l'air très bien déjà.

Physiquement ça allait, se disait Thanatos, mais mentalement. Oui, il avait l'air perturbé. Mais qu'est ce qui le rendait comme ça ? Il était peut-être nouveau chez les soldats royaux et n'avait jamais croisé de Duè quelconque. Enfin, Isak était un philia mais on aurait pu le classer chez les Duès, et il avait déjà une sale réputation, sale étant le juste mot, alors bon... Là tout de suite, c'était plutôt mal parti, dans les deux sens.

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Mar 2017 - 10:35

- Je courrais tranquillement quand soudain j'ai trébuché du coup Nyx a volé et je l'ai rattrapé. Mais tu connais les hérissons, ça a des épines, du coup quand tu l'attrapes comme ça, POUF ça te pique et tu saignes!

Le regard de Crystal se porta sur la dangereuse boule d'épine, bien cachée. Ce n'était une justification suffisante. A elle seule, elle n'avait pas pu couvrir les mains et tacher les vêtements de Thanatos. Et est-ce que seulement un anima pouvait blesser son lié ? Mais, devant ce mensonge, Crys ne dit rien. Il se fichait des raisons qui avait causé la présence de ce sang. Ce qu'il voulait, c'était s'approcher et voir ses mains. Pas de trop près, bien sûr, il savait que le moindre contact pourrait avoir de lourdes conséquences pour lui... pourtant, il voulait, il voulait si fort. Un besoin qui tordait son ventre et serrait sa gorge, un besoin qui lui disait de tout lâcher pour attraper Thanatos et regarder. regarder. regarder. Il l'aurait avalé des yeux, s'il avait pu.

-Tu es perdu
-Ah ? Moi qui pensais fuir dans la bonne direction.
-Fuir ? la surprise s'échappa de ses lèvres, l'arme ne baissa pas.

Mais ce fut tout sa seule remarque, toute son attention s'était portée sur l'immense sourire qui déchirait le visage de Thanatos. Crystal, avide du corps, fut surpris de s'intéresser à ce visage. Cette peau décharnée, pourtant, aurait dû l'aider à deviner que bien sûr, bien sûr qu'il allait avoir le bas ventre serré et les mains moites. Tant d'émotion d'un coup, et il avait si froid, ça engourdissait ses doigts et ses épaules.

- Qui es-tu ? J'aime assez connaître les Agapès qui veulent ma peau. En même temps l'offrir ne devrait pas être très dur, elle se décolle. Quelques points de sutures en moins et elle sera facile à emporter!

Crystal et sa tête embrumée prirent du temps à réagir. L'arme baissa légèrement, ne visant plus la tête, mais la poitrine, le corps de l'Agapè semblant se relâcher légèrement.
C'était bon à savoir, qu'il pouvait marchander la peau contre des informations.

-Si facile ? Et tu n'en mourrais pas ? Là, si je te demandais la peau de ton visage, ça ne ferait pas mal ?

Il ne pouvait pas s'en empêcher. Un sourire léger, discret se dessinait sur ses lèvres. Il était excité de voir ce que ça allait donné, maintenant que Thanatos semblait vouloir rester, campé ainsi sur ses jambes.

-C'est un truc de soldat les armes ? Genre les pouvoirs ça vient en dernier recours ? Wow ça doit être ennuyeux d'être garde royal!

Crystal haussa un de ses parfaits sourcils. Il n'était pas encore tout à fait présent, sa joue chaude d'avoir froté contre les gravats et la tête lente, si lente. Et pourtant, il fallait être rapide à réagir, à négocier ; il fallait être complètement présent pour pouvoir ne serait-ce qu'effleurer cette créature tentatrice.

-Les armes sont plus rapides, parfois, dit-il avant de réfléchir.

Puis il prit le temps de faire fonctionner son cerveau. Quelques secondes.

-Qu'es-tu prêt à donner, pour savoir qui je suis ?

Ce n'était pas très glorieux, ça, Crystal. Tu aurais frappé Elis pour ne serait-ce qu'imaginer faire ce que tu es en train de faire... ridicule.
Et voilà un Agapè embobiné.
Parce que oui, être garde, c'était ennuyeux.

Crusty the Pedo Krab
avatar
Crusty the Pedo Krab
Métier : sous-lieutenant - Garde Royale
Mutation : Augmentation de la température corporelle - Chauffage
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Avr 2017 - 1:09
I'm hot
FEAT UN AGAPÈ BIZARRE
Ce type là était vraiment bizarre. Alors qu'Elis avait tout de suite réagi au fait que Thanatos soit un dangereux criminel, celui en face de lui semblait tout particulièrement chamboulé, et à la plaisanterie du pourri sur la peau, tout ce qui était venu était une question on ne peut plus sérieuse. En plus, c'était quelque chose à quoi Thanatos n'avait jamais réfléchi. Aussitôt que sa peau avait commencé à se nécroser, il l'avait recousu, maladroitement évidemment, mais il avait fait du mieux qu'il le pouvait. Il n'avait jamais essayé de s'arracher de la peau, même si elle était morte. Elle tenait à peine, certes, mais elle tenait, elle retenait probablement le sang d'ailleurs, non ? Il ne savait pas trop comment ça fonctionnait et il n'était pas sûr de tenir à le savoir.

- Je n'ai jamais essayé. Je dirais bien que scientifiquement ce n'est probablement pas une bonne idée de l'arracher, mais il n'y a rien de scientifique à une peau pourri qui continue de tenir à mon corps, non?

Bon, elle ne tenait pas vraiment, elle était cousu. Mais des cellules ne pouvaient pas pourrir aussi facilement sans réelles conséquences pour lui. Il savait qu'il finirait par pourrir entièrement, qu'une fois qu'un organe vital serait touché ce serait la fin, mais pour l'instant, sa condition n'avait rien de normal. Pourtant, il ne chercha pas à s'attarder sur le sujet et posa une question sur l'arme de l'agapè. Elis en avait déjà utilisé une face à lui, ils semblaient tous le faire finalement. Bon, tous, il n'en avait vu que deux avec, mais c'était les deux seuls avec qui il avait vraiment pris le temps d'une « confrontation. » Ça le perturbait franchement. Dans un « monde » où les mutants étaient rois, où les rares personnes sans pouvoirs étaient stigmatisés comme les hybrides, philia, avec un accès limité à tout. Alors pourquoi les Agapè, forcément pourvus de ces pouvoirs, utilisaient-ils des armes en priorité ? Et pourquoi ce type semblait si intéressé par sa peau surtout. C'était la véritable question de cet instant. Thanatos sentait d'ailleurs que Nyx n'était pas rassurée, elle n'arrêtait pas de s'agiter.

La réponse de l'homme en face de lui fut simplement que les armes étaient plus pratique parfois. Peut-être l'était-ce, après tout, Thanatos était toujours obligé de s'approcher de son ennemi pour le pourrir. Quand l'autre était plus type longue distance, c'était un gros désavantage. Il pourrait toujours apprendre le javelot, mais il suffisait qu'il rate sa cible et hop, il devait à nouveau s'approcher. Puis tenir un javelot à quatre doigts ce n'était pas très avantageux non plus. De toute façon le soldat avait déjà repris le fil de la conversation, enfin déjà était un bien grand mot vu qu'il semblait un peu à l'ouest. Peut-être était-il surpris de voir un Philia criminel débarquer, peut-être était-ce sa première intervention en solo et avait-il peur ? Ou qu'importe, il n'en était pas moins bizarre. Et sa réponse l'était encore plus.

- Qu'es-tu prêt à donner, pour savoir qui je suis ?
- Pas grand chose en fait, ça m'économiserait surtout 50$. Je peux te proposer de ne pas pourrir ton flingue par contre.
- C'est ça, dis lui ce que tu vas faire en plus.

L'anima n'avait pas tort. La garde du soldat était légèrement relâchée, ce n'était plus sa tête qu'il visait mais son cœur. Enfin, ça restait tout aussi dangereux, mais il sentait que ça descendait au fur et à mesure, et bêtement, il l'avait provoqué, il l'avait incité à renforcer sa garde. Ce n'était pas franchement malin. Puis pour ne rien arranger, un de ses doigts de la main gauche tomba. Il pesta et d'un mouvement assez lent, pour montrer qu'il ne cherchait pas à s'enfuir, il le ramassa, puis, le tenant entre ses quatre autres doigts, il sortit de la main droite quelque chose de sa poche. Un kit de couture portable.

- Tu permets que je remette mon doigt en place?

Il sourire de toutes ses dents. Ce n'était pas vraiment une demande, il n'allait pas se gêner. Surtout que sans son doigt il était un peu mal barré. Il avait besoin des cinq pour pouvoir pourrir quelque chose, mais ça, théoriquement, le type bizarre en face ne le savait pas. Il s'assit donc tranquillement par terre et recousit aussi vite que possible son doigt. Il n'était pas encore expert, malgré trois ans, il avait du mal à une seule main surtout, mais bon il n'avait pas trop le choix. Il fit donc cela grossièrement avant de ranger le tout et de se relever.

- Donc, nous disions, qui es-tu?

Il espérait qu'avec cette légère distraction, il avait oublié l'idée de pourrir son pistolet et serait en plus déconcentré par les membres du corps qui se barraient de lui. Mais l'espoir faisait vivre, après tout.


/!\HRP : Si la fin te gène à un quelconque moment (notamment quand Thanatos prend tranquillement le temps de remettre son doigt) n'hésites pas à me le dire je changerai!/!\

i'm a zombie
avatar
i'm a zombie
Métier : Terroriste
Mutation : Nécrose
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doucereuse Agonie. :: New-York City :: Le Bronx :: Yankee Stadium-